AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2754800492
Éditeur : Futuropolis (08/03/2007)

Note moyenne : 3.17/5 (sur 6 notes)
Résumé :

Mort au Mexique en 1969, l'homme qui se faisait appeler B. Traven prétendait que «La biographie d'un créateur n'a aucune importance. Si l'auteur ne peut être identifié par son oeuvre, c'est que celle-ci, comme lui-même, ne valent rien. Un créateur ne saurait avoir d'autre biographie que son oeuvre.»Pourtant, sa vie elle-même fut un roman. Golo, sans crainte de démentir celui qu'il aime, lui donne une biogr... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
raton-liseur
  25 avril 2015
Cela fait un moment que je tourne autour de B. Traven, sans avoir pour l'instant sauté le pas et commencé à le lire. Alors quand j'ai vu ce « roman graphique » à la bibliothèque, je me suis dit que c'était une bonne idée pour l'aborder en douceur et voir à quoi ressemblait son univers. Je m'attendais à une de ses nouvelles adaptée en BD, mais j'ai vite été détrompée… Ce n'est rien moins qu'une tentative de biographie que nous livre ici Golo.
Une biographie, quelle drôle de façon d'aborder l'oeuvre d'un auteur qui déclarait : « Ma vie m'appartient, seuls mes livres appartiennent au public. ». Et B. Traven a tout fait pour s'effacer derrière son oeuvre, à tel point que bien des points de sa vie restent obscurs. Il en a peut-être même un peu trop fait puisque ce jeu de cache-cache fascine et amène à se pencher sur l'homme pour tenter de comprendre cette posture.
Pour en venir à cette bande dessinée, Golo se concentre surtout sur les années de militantisme allemand de Traven, agissant alors sous le nom de Ret Marut. J'ai d'ailleurs découvert à ce propos l'épisode de la République des conseils de Bavière et de façon plus générale la situation allemande à la fin de la Première Guerre Mondiale. Je n'avais pas réalisé dans quelle situation était ce pays avec qui nous avons signé l'armistice en novembre 1918 et négocié ces fameux traités humiliants. Cela éclaire d'un jour nouveau ma compréhension de l'histoire récente et, rien que pour cela, cette lecture a été plus que profitable.
Pour en revenir à B. Traven, c'est donc son engagement dans la révolution allemande, puis ses errances à travers l'Europe qui forment le gros de ce livre, jusqu'à son arrivée au Mexique en 1924, à Tampico. On le suit encore une dizaine d'années, dans sa découverte du Mexique et surtout du système d'exploitation des indiens et ses débuts dans l'écriture. Une écriture militante, qui fait du roman une arme encore plus puissante peut-être que le journal qu'il publia pendant ses années de militantisme en Allemagne.
Si la multiplication des identités reste une part importante de cette bande dessinée biographique, c'est surtout l'engagement indéfectible d'un homme que je retiens. Il semble ne se sentir bien que là où il y a un syndicalisme actif, toute sa vie c'est l'exploitation des plus pauvres qu'il dénonce, que ce soient les marins ou les indiens. Cet homme est énigmatique, bien qu'il ne semble pas avoir quelque lourd secret à cacher, juste il est en marge et refuse toute contrainte, même celle d'être identifié à une seule identité, mais ses convictions sont claires, ancrées, et rien ne peut l'en détourner. Je suis maintenant encore plus curieuse de découvrir ses romans, à commencer par le Vaisseau des morts qui est déjà dans ma bibliothèque. Je ne sais si j'aimerai son style, si je serai d'accord avec ses thèses, mais je suis sûre de trouver un auteur qui met du sens dans ses écrits.
Une bonne BD donc, puisqu'elle m'a donné envie de découvrir un auteur, qui donne des clefs sans percer le mystère, qui évite d'être trop univoque même si on sent un certain parti-pris dans l'évocation des différents épisodes de la vie de Traven. le dessin est assez varié, passant du noir et blanc à la couleur, de l'onirique au réaliste, du trait précis ou trait plus flou, comme pour mieux épouser les multiples identités du personnage. Je n'est pas toujours apprécié cela, surtout les tableaux oniriques pleine page, mais l'ensemble m'a captivée et, si je n'ai pas pu le lire d'une traite tant il est dense, j'ai avalé ce livre en une journée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
7269
  30 octobre 2012
Biographie d'un auteur que je ne connais pas et qui donne envie de lire. J'ai été très touchée par les dessins et la composition des pages qui utilise différentes techniques. Certaines pages sont de veritables fresques qui se lisent de haut en bas, comme un vitrail contant un moment important du récit. Des personnages fictifs (squelettes, ésprits) cotoient les personnages rééls. Un bel hommage aux tableaux d'Hopper et des clins d'oeils à Hugo Pratt qui m'ont plus. Et puis l'occasion de replonger dans l'histoire de l'entre deux guerre en Allemagne, même si parfois la lecture est fastidieuse car le texte dense.
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
raton-liseurraton-liseur   25 avril 2015
Les bateaux qu’on voit dans les histoires de mer sont des bateaux du dimanche et leurs marins des marins d’opérette qui se font les ongles en remâchant comme une fleur de stupides chagrins d’amour. La vie en mer, seul le dernier des marins a le droit d’en parler.
(p. 49, probablement tiré du “Vaisseau des morts”, roman de B. Traven paru en 1926).
Commenter  J’apprécie          10
raton-liseurraton-liseur   25 avril 2015
Pensez! C’est mon droit d’exiger cela de vous, puisque vous êtes des hommes. Pensez !
(p. 30, probablement tiré de “Der Ziegelbrenner”, journal de Ret Marut paru entre 1917 et 1921).
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Golo (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Golo
Nous étions au Festival International de la BD d'Angoulême pour sa 45e édition, du 25 au 28 janvier 2018. Découvrez l'ambiance du festival, des images des expos et des auteurs en dédicace dans cette vidéo.
0:02 Expo Zep/Titeuf 0:22 Réalisation d'une fresque en direct 0:24 Rencontre avec Bastien Vivès 0:26 Expo Sonny Liew 0:32 Expo Gilles Rochier 0:35 rencontre avec Golo 0:43 Rencontre avec Sonny Liew 0:54 Expo Naoki Urasawa 1:02 Zep assailli par une foule de journalistes et d'enfants 1:06 Performance de Jonas Darnell
Dédicaces : 1:10 David B. 1:15 Killoffer 1:37 Jean Arambat 1:41 Pénélope Bagieu 1:49 Giacomo Nanni 1:54 Anna Sommer 2:01 Mikel Janin 2:05 Alessandro Tota
Et retrouvez le Groupe consacré à l'événement sur babelio.com : https://www.babelio.com/groupes/150/E...
Retrouvez-nous aussi sur : F A C E B O O K : https://www.facebook.com/babelio/ T W I T T E R : https://twitter.com/babelio I N S T A G R A M : https://www.instagram.com/babelio_/ L I N K E d'I N : https://www.linkedin.com/company/babelio P I N T E R E S T : https://fr.pinterest.com/babelio/ S N A P C H A T T : @babelio_off
+ Lire la suite
Dans la catégorie : Mélanges littérairesVoir plus
>Littérature (Belles-lettres)>Littérature des langues germaniques. Allemand>Mélanges littéraires (189)
autres livres classés : mexiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
632 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre