AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Critiques sur Chroniques de la nécropole (11)
Classer par :   Date   Les plus appréciées  



Ajouter une critique
LN
  05 mars 2012
Dibou liquide sa société, déménage à Gournah pour vivre " en artiste" et coudre, sculpter... Si cette décision est mûrement réflechie, elle n'est pas exempt de questions : " Mais qu'est-ce que je vais faire maintenant ? - Faire, faire, faire, vous les Français, vous n'avez que ça à la bouche ! Et ETRE alors, vous n'y pensez jamais ?" (p. 135) lui répond sagement son ami égyptien...



Et c'est ainsi que Dibou va ETRE, être une femme accomplie oeuvrant pour des causes justes aux côtés des habitants du village, fustigeant le gouvernement en place qui préfère les touristes aux autochtones, critiquant les touristes eux-mêmes, complices.



"Ils ont l'illusion de faire partie d'une élite aisée, ayant accès à la culture, appartenant à une civilisation supérieure qui maîtrise les techniques, l'espace, le temps... En réalité ils sont des prolétaires en pleine activité, travaillant pour l'industrie du tourisme à des postes subalternes : consommateurs d'appoint dans des pays aux économies en voie de développement." (p. 45)



Elle et son ami Golo vont s'épanouir dans un pays magnifique au charme envoûtant, ne regrettant nullement le choix radical qui les a amenés à Gournah. Ils vont éveiller les enfants du village à la création et à la culture, mûs par un amour des autres incommensurables. Et même s'ils ne parviendront pas à sauver le village, ils resteront dans les mémoires des habitants et nous laissent ce superbe album, témoin magnifique d'un monde déchu.



l' L'alliance subtile entre les dessins de Golo et les photographies apporte puissance et magie aux propos.



Chroniques de la nécropole chante la vie, exhalte la beauté et parle avant tout d'amour et d'humilité.





" J'aime les bruits de Gournah, la voix des fellahs qui se répondent d'un champ à l'autre... le chant des oiseaux qui se tait d'un coup au coucher du soleil... le rire des enfants... le chant de la huppe, "Hod hod", qui change lorsqu'elle tourne la tête... le ramdam des moineaux... le braiement orgasmiques des ânes... la guêpe entrée par mégarde dans la maison qui s'obstine à rester devant les moustiquaires des fenêtres jusqu'à tomber d'épuisement... Les psalmodies du Coran qui reviennent tout au long de la journée pendant les trois jours des obsèques et sont si apaisantes..." (p. 180)




Une Bd à posséder absolument pour ne pas oublier qu'il est possible de créer quelque chose et de ne pas suivre bêtement la masse...
Lien : http://lecturissime.over-blo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
saphoo
  23 juin 2011
Voici une jolie BD comme je les aime, pleine de surprises, de graphismes touchants et colorés, enrichie de photos , un vrai bonheur de BD avec en prime des faits réels et bien plus !

Les auteurs nous content leur histoire, la rencontre d'un pays, et tout particulièrement d'un petit village qui vit au rythme du tourisme : Gournah au pied de Louxor.

Deux êtres passionnés qui tombent sous le charme de ce village allant tout quitter pour s'installer et y vivre.

L'histoire nous relate la vie au village, le tourisme vu par la population, l'attachement de ces deux français pour ce village, puis la destruction petit à petit des habitations pour faire place nette au nom de la préservation du site.

A savoir si le tourisme n'est pas plus dévastateur de ces lieux sacrés ou la population qui pour la plupart n'a jamais visité une seule tombe !

J'ai beaucoup aimé vivre cette intégration en douceur de Dibou, Golo lui fait découvrir ce village à chacune de ses vacances, et puis finit par céder totalement au charme de cette population pour la rejoindre tout à fait.

Elle organise des concours avec les enfants : création d'une poupée, par exemple ! Et met en place une maison pour eux, un lieu où ils peuvent s'exprimer par l'art (dessin, couture, peinture, etc…) Elle même, crée des vêtements avec les belles étoffes du pays, ouvre une galerie qui propose des objets atypiques souvent fabriqués par le fruit du hasard, ou par des artisans environnant. Faire vivre ce village autrement … mais voilà qu'arrive en masse “les protecteurs” de ces lieux et jugent la proximité du village trop néfaste, on décide de détruire le village et parquer les habitants vers un ailleurs qui n'a plus d'âme.



Le livre est très joli, les dessins parfaits en aquarelle principalement, ce fil authentique est d'autant plus touchant par la présence de photos des habitants. C'est plus qu'une BD c'est un témoignage et un fait de société, le tourisme comme une source énorme de profit au détriment de toute une population : à méditer !

Après avoir lu cette BD, vous ne voyagerez plus tout à fait avec le même état d'esprit.


Lien : http://lesmotsdepascale.cana..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
abo2008
  14 juin 2011
J'ai lu ce livre dans le cadre de la manifestation « Masse Critique BD » sur Babelio. Je remercie beaucoup les Editions Futuropolis ainsi que l'équipe de Babelio qui m'ont permis de découvrir cette BD.

J'ai été un peu surprise par la présentation de cette « bande-dessinée ». Je pense que la qualification de « roman-graphique » est plus adapté. En effet, le récit, qui raconte la vie de deux français à Gournah, village situé à proximité du temple d' Hatchepsout, est entremêlé de photos.

On suit l'histoire de Golo et Dibou, deux français amoureux de l'Egypte. On découvre l'Egypte en même temps que Dibou, on participe à l'ouverture de leur galerie d'art, ainsi qu'à la mise en place d'un atelier pour les enfants. Et surtout, on est au coeur de la vie quotidienne du peuple égyptien. J'ai beaucoup aimé les anecdotes ainsi que les rencontres qui parsèment cet ouvrage.

Malheureusement, suite à l'attentat au temple d' Hatchepsout en 1997, leur vie dans ce village, ainsi que celle de tous ses habitants, est remise en cause et on assiste, impuissant, à la disparition de ce lieu vieux de plusieurs millénaires.
Cet ouvrage est d'autant plus intéressant si on le lit au regard des récents événements survenu en Egypte et dans les pays arabe : le malaise qui est à l'origine du « Printemps arabe » est palpable.

J'ai beaucoup apprécié ce morceau de vie qui nous entraîne au coeur de l'existence quotidienne des égyptiens et qui nous fait partager l'amour de deux personnes pour l'Egypte.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
DrJackal
  14 juin 2011
BD lu dans le contexte des masses critiques.

D'abord l'histoire : Dibou et Golo se retrouve dans une village pommer au fin fond de l'Égypte, en voyage, et en tombe amoureux, Dibou fini par lâcher son travail a Paris pour y vivre, on vois ainsi l'évolution de la vie du vilage, le renversement du au plus grand attentat égyptien, la prise de conscience d el'état sur l'apport financier du tourisme et l'exclusion des habitants pour un autre village.
L'histoire en soit même est poétique, on se laisse porter au grès des pérégrinations de Golo et Dibou, on retrouve clairement la vie en Égypte les troc avec les habitants, le tentatives harponnage des touristes, on s'y croirais, tout en y mêlant un côté mystique nous rappelant la magie égyptienne (bien que pas assez travailler a mon goût). L'histoire en elle même est agréable bien que brouillonne, on as souvent l'impression que l'auteur se perd dans l'ordre de se qu'il raconte mais ça ne gène que peu la lecture qui est fluide et fait rêver, et frémir avec les différents protagonistes.
Dessins : Colorés et simples sont les deux mots qui me viennent a l'esprit en regardant cette B.D, les couleurs sont vive, attire l'oeil et donne envie d'approfondir l'image, on s'y croirais presque. le côté simpliste du dessin permet de rester concentré sur l'histoire, le mixe des deux donne une bande dessiné agréable a lire et regarder. le mixe avec d'authentiques photographies est une très bonne idées, et nous plonge un peu plus dans l'histoire qui lui donne sont côté réel et qui nous pousse à réfléchir sur les conséquences d'actes réfléchie par l'argent sans prendre en conte l'humain, se qui donne un côté politique pas désagréable à la poésie de l'histoire. En revanche même si j'apprécie beaucoup ses photos je les trouvent mal inséré dans la BD parfois mise aux hasard parfois coupant complétement l'histoire ou créant des digression parfois désagréable.

En conclusion cette BD (ou Roman graphique comme le dit si bien abo2008) est très agréable a lire et regarder et malgré son côté brouillon reste une acquisition de toute beauté et laisse entrainer le rêve et l'envie de voyage ^^
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Fabrice38
  12 juin 2016
Golo et Dibou, les deux auteurs, nous invitent à partager leur vie à Gournah, petit village de Haute-Egypte. Ils y ont vécu plusieurs années et y ont même créé une petite galerie d'art ainsi que des ateliers créatifs pour les enfants. Une seule ombre au tableau : le village de Gournah est en partie construit sur des vestiges archéologiques d'époque pharaonique. Les deux auteurs nous content donc par la même occasion, les derniers jours de ce village qui sera complètement détruit en 2010 par les autorités égyptiennes dans le but de créer un vaste musée de plein air. Un véritable "ethnocide" aux yeux des auteurs. Cet ouvrage est illustré de plusieurs photographies de gournawis, habitants d'un village désormais disparu.
Commenter  J’apprécie          20
OliZ
  23 août 2011
C'est l'histoire de deux personnes, Dibou et Golo, qui se sont rencontrées en 1995 à Gournah, un village des environs de Louxor en Egypte.

Dibou, parisienne d'origine va tomber sous le charme de l'artiste Golo, français devenu plus égyptien que les Egyptiens.

Leurs promenades dans la montagne, les couchers de soleil, les personnages si pittoresques du petit village de Gournah, tout est mis en images et en photo dans cette chronique, une envie de témoigner pour ne pas oublier.

Dibou en narratrice et scénariste nous emmène main dans la main à la rencontre de leur histoire, là bas. Des anecdotes farfelues, des scènes de la vie de tous les jours au XIXe siècle, dans un village qui vit encore au rythme du milieu du XXe. Photo à l'appui !

Et ce qui nous est raconté, c'est une fable véridique qui raconte le malaise égyptien avant le "printemps arabe". D'une brûlante actualité, ce roman graphique raconte de l'intérieur comment un village-nécropole est sacrifié sur l'autel du tourisme. Les chroniques, qui s'étalent sur quinze ans, font étalage de cette incompréhension à détruire un village au profit du tourisme ...

Une agréable lecture légère et pleine d'amour, à lire donc !!



Lien : http://alamagie-des-yeux-dol..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Stemilou
  03 avril 2014
Chroniques de la nécropole raconte comment Golo à fait découvrir en 1995 à Dibou un petit village nommé Gournah dans les environs de Louxor en Egypte, la vallée des rois.

Qui est donc Dibou ? Elle est parisienne et accompagne le dessinateur Golo devenu, avec le temps et ses nombreux voyages en Egypte, aussi égyptien qu'un natif.

Elle tombe amoureuse à la fois de son guide (Golo) et de ce village pittoresque et décide d'abandonner sa vie parisienne et de s'installer à Gournah, de se créer leur vie. Construction de maison, ouverture d'une galerie d'art, création d'un atelier pour les enfants, association avec des artisans locaux.

Cette BD est constituée d'anecdotes, de rencontres et de situations incongrues, de descriptions de morceaux de vie et de pays, le petit plus est certainement le mélange de dessins et de photos qui rendent ce récit plus authentique. Un peu de tristesse s'en dégage quand même lorsque l'on voit l'évolution négative du village sacrifié pour la construction d'un parking, exclusion, aspect négatif du tourisme, la magie s'envole et fait place à la réalité.

Autobiographie du couple, biographie d'un village raconté avec toute la joie que les auteurs ont ressentie et cette profonde tendresse pour un pays qui se détruit lui-même. Un joli témoignage.
Je vous conseille vivement de découvrir cet album ainsi que Mes mille et une nuits au Caire Tome 1 et Tome 2, ainsi que bien d'autres de Golo, qui font découvrir la véritable Egypte et des personnages toujours haut en couleur.
Un big J'AIME à ce dessinateur.
Lien : http://stemilou.over-blog.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
ChezLo
  10 mars 2014
Dibou laisse derrière elle sa vie de parisienne au boulot bien payé pour rejoindre Golo, un Français expatrié de longue date, en Egypte, près de Louxor, dans le petit village de Gournah. Et s'y installer pour de bon. Elle redémarre une nouvelle vie, se consacre à ses passions artistiques pour mettre en valeur les tissus locaux : elle coud des tenues, sculpte de petits objets, et très vite ouvre des atelier pour enfant (dessin, peinture, couture....) et une galerie de vente de ces artisanats, pour se démarquer des souvenirs touristiques habituels. Car le tourisme n'est pas loin, il est même à portée de main, les cars pour Louxor passent par Gournah, les hordes de touristes parfois, et malheureusement aussi les rejets plus polluants...

Chroniques de la Nécropole évoque la vie et la mort d'un petit village aux pieds des monuments incontournables de Louxor, du temple d'Hatchepsout. Un village où vit un peuple mis au ban de la société égyptienne, dans des conditions spartiates, dont les enfants ont développé l'art de soudoyer le touriste. Dibou et Golo vont s'employer à ce qu'ils développent d'autres choses, d'autres épanouissements, d'autres connaissances. Peu à peu, au fil des années, le couple bâtit de nombreux projets, cherchant à valoriser la jeunesse, la vie et l'avenir de ce village, trouvant des débouchés en Europe pour la vente des oeuvres manufacturées, se construisant une maison, puis un atelier pour les enfants. Ils aiment ce lieu (balades matinales quotidiennes dans la montagne) et les gens qui l'habitent, même si on ne peut pas toujours faire confiance aux personnes de confiance.
(..........)
Lien : http://chezlorraine.blogspot..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
miriam
  15 février 2012
Gournah mon amour! Golo et Dibou sont tombés amoureux de ce village construit à l'aplomb des tombes des Nobles à l'entrée du "village des artisans des Pharaons, dans la montagne Thébaine!
Vrai village égyptien où les habitant vivaient encore il y a peu de temps comme dans l'Antiquité;
Malheureusement Gournah est menacé : presque entièrement détruit pour faire place aux archéologues mais surtout aux touristes! que reste-til des fresques sur les maisons, des cultures?
Lien : http://miriampanigel.blog.le..
Commenter  J’apprécie          10
Naoko
  01 juillet 2011
Un grand merci à Babelio ainsi qu'aux éditions Futuropolis pour ce beau partenariat.
Cette bande dessinée constitue un véritable reportage autobiographique. A travers diverses anecdotes, nous suivons quinze ans de la vie de Golo et Dibou dans le village de Gournah situé sur la rive ouest du Nil, face à Louxor.
Pour ce couple, ce fut un véritable coup de coeur. Touchés par l'accueil et la sincérité de ce village, ils s'y sont installés et s'y sont investis en créant un atelier pour les enfants, des collections de vêtements et de bijoux, ainsi qu'une galerie d'art. Ils avaient tout pour être heureux...

Mais voilà que récemment l'État décide de raser le village afin d'attirer les touristes et de préserver des tombes du Nouvel Empire. La destruction de Gournah par les bulldozers ne suffit pas, les habitants sont délocalisés, chassés vers des préfabriqués loin du village.

Aujourd'hui, Gournah n'est plus qu'une nécropole égyptienne, une simple zone accueillant des touristes...

Fort témoignage de la part de Dibou et Golo. Un dessin très coloré qui retranscrit bien le climat de l'Égypte mais qui reste très doux et agréable à regarder.

Les photos insérées dans l'album permettent de rentrer dans la réalité et de ne pas oublier qu'il ne s'agit malheureusement pas d'une fiction...
Lien : http://blogvonnaoko.blogspot..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10


Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1437 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre