AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Éditeur : J'ai Lu (01/01/1900)

Note moyenne : 3.75/5 (sur 18 notes)
Résumé :
Avec ses longs cheveux d'or bruni et ses yeux d'émeraude, Angélique de Sancé est si belle que les paysans la regardent comme la vivante incarnation des fées. Pourtant, élevée par une nourrice qui préférait les histoires de brigands aux berceuses, elle cache sous cette gracieuse apparence une âme passionnée et avide d'aventures. Son père, ruiné, la marie à un riche seigneur toulousain, le comte de Peyrac. La jeune fille est horrifiée: son futur époux, défiguré, boit... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Ondinella
  08 avril 2018
En France, au XVIIe siècle. Après une enfance heureuse et campagnarde de fille de hobereau de province, Angélique est promise en mariage, contre son gré, à un riche seigneur de Toulouse, de douze ans son aîné, le comte Joffrey de Peyrac.
C'est le début d'une saga inoubliable pour moi.
Commenter  J’apprécie          54
countessmorphea
  08 septembre 2015
J'étais très enthousiaste à l'idée de retrouver Joffrey, à l'écrit cette fois. Oui parce que Joffrey... mamamia !!! Qu'est-ce qu'il était beau Robert Hossein ! Et le personnage est tellement charismatique !!! Bref, je m'égare ^^
Donc j'ai commencé ma lecture toute contente. Dans le roman ça commence quand Angélique a 8 ans. On en apprend plus sur sa vie : elle est noble mais ils vivent presque dans la misère, son père a des dettes, ils sont je sais plus combien d'enfants... C'est la galère. Angélique est une enfant aimée de tous, on l'a prend même pour une fée. Et puis, et puis c'est long ! Mais long... On a droit à toute sa vie, avec des détails dont on se fou franchement et des passages qu'il aurait fallu raccourcir. Je me suis dit : allez, ça a été écrit à une autre époque, le style était différent. Alors j'ai tenu bon. Sauf que je me suis ennuyée d'une force ! Bon j'avoue j'ai fiat lecture diagonale au bout d'un moment pffff
J'ai essayé de me rappeler les scènes du films, j'ai fait des comparatifs. Par exemple dans les films Angélique aime Nicolas, alors que dans les livres non. L'histoire de la triste robe ne se passe pas au même moment, etc. Mais ça arrive souvent dans les adaptations. Mais heureusement que les films n'étaient pas aussi mous et longs.
Franchement, pour une fois je préfère l'adaptation cinéma ! Tout ce qui était ennuyeux est zappé. Punaise même Joffrey n'était pas aussi exaltant dans les livres, quel dommage. Je suis restée sur ma faim. Snif.
Pour la peine je vais me refaire les films et peut être voir celui avec Gérard Lanvin, même s'il vaudra ptet pas Robert :p Par contre je trouve que l'actrice colle plus à Angélique que Michelle Mercier (même s'ils ont encore oublié qu'Angélique a le teint mat). Bref !
Bon après midi !!!
Lien : http://lireoudormir.blogspot..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          12
vallalectrice
  30 juillet 2017
Le tome par ou tout commence. Je n'avais pas encore vu les films. Je pense qu'aujourd'hui ce genre de livre ne me plairais pas, mais a l'époque....laquelle d'entre nous n'a pas rêvé d'être angélique...une petite nobliaute qui part son mariage imposé va pouvoir approché la grande histoire.
Personnellement je savais que le dernier film récent serait une catastrophe.....je ne l'ai même pas vu.
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (13) Voir plus Ajouter une citation
cgeffardmarincgeffardmarin   16 décembre 2014
Voyez, là-bas,dans le jardin, ce petit bassin d'eau verte où la lune plonge comme une pierre de crapaudine dans un verre d'anis... Eh bien, cette eau a la même couleur que vos yeux, ma mie. Jamais, à travers le monde, je n'ai rencontré de prunelles si étranges, ni si séduisantes. Et voyez ces roses qui s'accrochent en guirlandes à notre balcon. Elles ont la même teinte que vos lèvres. Non, vraiment, jamais je n'ai rencontré lèvres si rose... Et si close. Quant à leur douceur.. Je vais en juger.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
cgeffardmarincgeffardmarin   16 décembre 2014
-Mes agneaux, dit M.Vincent, mes petits enfants du Bon Dieu, vous avez essayé de goûter au fruit vert de l'amour. Voilà pourquoi vos dents sont agacées et vos cœurs pleins de tristesse. Laissez donc mûrir au soleil delà vie ce qui est destiné de tout temps à s'épanouir. Il ne faut pas s'égarer lorsqu'on recherche l'amour, car il se peut alors qu'on ne le retrouve jamais. Quel plus cruel châtiment de l'impatience et de la faiblesse que d'être condamné pour la vie à ne mordre que dans des fruits amers et sans saveur!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
cgeffardmarincgeffardmarin   17 décembre 2014
Je ne peux pas sourire, car j'ai trop attendu cet instant, et il m'etreint jusqu'à la douleur. Je n'ai jamais aimé aucune femme comme toi. Angélique, et il me semble que je t'aimais avant même de te connaître. Et lorsque je t'ai vue... C'était toi que j'attendais. Mais tu passais hautaine, à portée de ma main comme un elfe des marais, insaisissable. Et je te faisais des aveux plaisants, de peur d'un geste d'horreur ou de moquerie. Jamais je n'ai attendu une femme si longtemps, ni n'ai déployé tant de patience. Et pourtant tu étais à moi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
cgeffardmarincgeffardmarin   16 décembre 2014
Oui... Je l'ai vu... Il est venu bien des fois au pays. C'est un homme si laid que les filles s'enfuient quand il passe sur son cheval noir. Il est boiteux comme le Maudit, mauvais comme lui... On dit que, dans son château de Toulouse, il attire les femmes par des philtres et des chants étranges... Celle qui le suivent, on ne les revoit plus, ou bien elles deviennent folles... Ah! Ah! Ah! Que voilà un bel époux, mademoiselle de Sancé!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
cgeffardmarincgeffardmarin   16 décembre 2014
Je sais ce que tu veux me dire, interrompit-il dans une voix sourde. Je le lis dans tes yeux et dans la façon dont tu redresses la tête. Tu es Mlle de Sancé et moi je suis un valet... Et maintenant, c'est fini pour nous de nous regarder même en face. Moi, je dois rester tête basse! Bien, mademoiselle; oui mademoiselle... Et toi. Ce sont tes yeux qui passent par-dessus moi, sans me voir... Pas plus qu'une bûche, moins qu'un chien.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Videos de Anne et Serge Golon (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Anne et Serge Golon
Interview d'Anne Golon aux Imaginales 2011. 3minutes
autres livres classés : louis xivVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Angélique... ou la passion romancée.

Qui a créé cette saga ?

Anne et Serge Golon
Anne Golon
Serge Golon
A. S. Gollum

11 questions
10 lecteurs ont répondu
Thème : Anne et Serge GolonCréer un quiz sur ce livre