AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : B003X85AU6
Éditeur : J'ai Lu (01/01/1976)

Note moyenne : 4.25/5 (sur 14 notes)
Résumé :
Après avoir échappé aux Barbaresques, Angélique a retrouvé la terre de France.

Mais le ressentiment de Louis XIV l'oblige à demeurer prisonnière dans son domaine du Poitou. Cependant, à l'ombre des forêts de son enfance, rôde l'odeur âcre des complots et de la rébellion : pourchassés par les dragons du roi, les paysans huguenots refusent de se convertir.

Après la nuit sanglante de l'attaque du château du Plessis pendant laquelle son fil... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
KrisPy
  10 juillet 2015
Angélique... un souvenir d'enfance... le dos de la Marquise qui se glisse dans un bain... La musique de Michel Magne... Et le fatidique : "Au lit ! c'est pas pour les enfants !".
Alors à l'adolescence, je me suis vengée... Mon grand-père - je vous en ai déjà parlé - possédait cette incroyable collection "J'ai Lu", dont Angélique, la totale !
J'ai donc pu me rattraper et me régaler avec cette saga qui semble ne pas vieillir.
Alors oui, on peut lui reprocher son manichéisme et son côté fleur bleue... mais pas tant que ça en fait, à la relecture. C'est plus dense qu'il n'y parait, et hormis les passages romantiquement érotiques sur Angél et son Amour perdu, on se sentirait presque dans un vrai roman historique et réaliste, chroniques du temps passé...
Anne et Serge Golon avaient un indéniable talent de conteurs et d'historiens. Leur écriture est simple mais pas niaiseuse, et les passages amoureux ne sont pas trop mièvres, aux critères de l'époque de parution, ils étaient même sulfureux.... ^^
J'aime relire les tomes qui ont ma préférence, dont celui-ci, Angélique se révolte 1 et 2, où l'on se retrouve en 1681, plongés au coeur des révoltes paysannes du Poitou.
Angélique, revenant de loin - littéralement, puisqu'elle vient d'échapper au cruel sultan barbaresque Moulay Ismaël en traversant le désert -, se voit confinée à résidence surveillée dans son château du Plessis-Bellières, à l'abri des marais poitevins. Elle a 6 mois pour donner officiellement sa reddition au Roi Louis XIV et devenir officieusement sa maitresse.
Lasse de se battre et de fuir, elle est sur le point de céder. Mais les soldats du Roi, les dragons tout de rouge vêtus, livrés à eux-mêmes dans cette marécageuse région, enragés et frustrés par les nombreuses défaites, acculés par les insurgés poitevins et par les huguenots à rebrousser chemin, reviennent se venger sur la Marquise…
Après une terrible nuit d'horreur où elle a été violée et battue, Angélique se réveille pour trouver son plus jeune fils égorgé dans les bras de sa nourrice. Elle décide alors de passer définitivement du côté des opprimés révoltés. Elle devient vite indispensable aux chefs de guerre sachant galvaniser les forces et fédérer les troupes.
Mais cette horrible nuit du Plessis la hante, et une enfant nait de cette union forcée : Honorine.
Angélique va d'abord la rejeter violemment, puis, se voyant privée d'elle de force, elle se rend compte de l'amour qu'elle lui porte malgré tout. Angélique fonctionne à l'amour ; elle reprend goût à la vie.
La fin du 1er tome voit Angélique sauvée in extremis de la prison et partir avec un Huguenot de la Rochelle dont elle va devenir la servante, l'homme ayant racheté sa liberté.
A suivre donc, le tome 2 d'Angélique se révolte.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
KrisPyKrisPy   10 juillet 2015
Les voyageurs n'eurent pas à lancer de signal d'arrivée. Aucune embuscade n'était possible, dans cette demeure à l'écart, perdue au fond du Bocage.
Ici l'on pouvait oublier les zones ravagées par la guerre, les villages incendiés, les combats farouches à travers les landes, ou les guet-apens plus redoutables encore tendus au fond des gorges étroites. Combats sans merci. Les villages aux marches de la province étaient désertés. A l'intérieur, les paysans avaient passé l'été une main sur le manche de la charrue, l'autre sur le mousquet. Vers la fin de septembre un régiment des troupes royales s'était avancé assez loin au coeur du pays, ravageant tout sur son passage. Les habitants semblaient s'évanouir devant lui. Il n'avait pas trouvé grand monde à pendre mais avait tout brûlé, hameaux, bourgs, récoltes et, déjà, l'on parlait à Versailles de la reddition imminente des croquants terrifiés lorsque, parvenu aux environs de Pouzaugues, la troupe avait paru s'escamoter. Plus aucune nouvelle n'en parvenait. Le pays entier s'était refermé sur les soldats comme une tenaille.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          91
autres livres classés : frondeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1701 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre