AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2268071294
Éditeur : Le Serpent à plumes (30/11/-1)

Note moyenne : 4.17/5 (sur 12 notes)
Résumé :
New York, 1955. Marilyn Monroe quitte Hollywood pour échapper à l'emprise des studios et à son image de blonde écervelée. Elle se réinvente en fréquentant l'élite intellectuelle et les cours de l'Actors Studio. Pour témoigner de cette nouvelle Marilyn, un magazine populaire engage le photographe Ed Feingersh. Ensemble, Ed et Marilyn inventent un style de reportage qui emporte le lecteur dans l'intimité de la star. Créatif et téméraire, il la suit pas à pas dans les ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
brigittelascombe
  29 octobre 2011
Dieu créa la femme américaine.... et les hommes le mythe Marylin!
Un homme en particulier, Ed Feingersh "petit gars surdoué,séducteur et casse cou", photographe créatif et bourré de talent, en reportage pour le magazine Redbook, a contribué à transformer l'image de blonde écervelée de Marylin Monroe en une véritable star. Une rencontre fulgurante mais efficace.
Failles dont les éclats se démultiplient dans les miroirs du passé.
Ed, Eddie,Edwin solitaire et fragile traumatisé par la guerre, décidé à émerger de l'emprise familiale, possède une sensibilité hors normes qui lui permet de saisir l'instant.
Norma Jeane Mortenson Baker Dougherty, Marylin Monroe, "la femme aux mille visages" au destin tragique, entre "la fragile américana" au passé sordide, "la blue collar" californienne","la pin-up des camionneurs",la mmmmm girl d'Hollywood", "la femme d'affaires avisée" cache ses souffrances sous une façade glamour.
C'est le croisement de ces deux personnalités, leur connivence, leur confiance mutuelle, que relate Adrien Gombeaud (journaliste,critique de cinéma et auteur d'ouvrages en rapport avec le cinéma).
Elle s'est donnée, il a saisi et a réalisé ses plus beaux clichés entre fantasme et compassion, il a compris les ombres à travers la lumière, il a dévoilé,dénudé,décrypté parfois avec mélancolie "la femme de vingt neuf ans, libre dans son aventure new-yorkaise" dont le destin se finira aussi tragique que le sien....Mais ça, il ne le savait pas.En avait-il l'intuition?
J'ai beaucoup aimé Une blonde à Manhattan et l'empathie d'Adrien Gombeaud pour Eddie, photographe de génie tombé dans l'oubli par autodestruction car j'ai ressenti son ouvrage comme un rappel du mythe Marylin (pas si blonde que ça) de sa vie, de son entourage,de sa gloire, de sa déchéance aussi, oui, mais surtout un hommage à Ed Feingersh dont l'art est équivalent à celui de Cartier-Bresson, notoriété en moins (dommage).
Une belle rencontre que nous permet l'auteur!
Le plus: les photos bien sûr: EXCEPTIONNELLES!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
brigittelascombe
  29 octobre 2011
L'oeil du photographe capte souvent son propre monde intérieur dans ses sujets de reportage.
Lors de sa rencontre fulgurante avec Marylin Monroe en 1955, Ed Feingersh, mandaté par Redbook, a su capter, au delà du grand vide new-yorkais,cette fragilité, cette sensibilité exacerbée par les traumatismes du passé dans le personnage de lumière que s'était inventé Norma Jeane Mortensen Dougherty.
Elle s'est donnée, il a saisi l'instant d'authenticité, tel un peintre avec son modèle.
Une rencontre fructueuse, un beau travail en commun dans le croisement de deux êtres aux mêmes destins dramatiques. Oubli pour Ed, gloire pour Marylin immortalisée à jamais, mais même future autodestruction. Restent pour témoigner de leurs talents respectifs des photos sublimes nées d'une semaine de simili filature à Manhattan d'une blonde pas si godiche que ça.
Adrien Gombeaud (journaliste et critique d'art) nous offre un autre regard, le sien, dans Une blonde à Manhattan. Un bel hommage au monde de l'art!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
SylvieT
  20 juin 2011
Marylin dans l'objectif d'un photographe marginal !
Je ne cacherais pas que ma chambre d'adolescente était recouverte de posters de Marilyn, alors oui je suis fan. Mais même si je m'intéressais à ces photos en noir et banc, je n'en connaissais pas l'histoire, alors lire ce livre, c'est un peu explorer mes souvenirs d'ado !
Un magnifique document qui relate la semaine que passera Ed Feingersh avec Marilyn, le temps d'un reportage pour redbook.
Au final cela donnera des clichés différents de ceux publiés à l'époque qui se voulaient très Hollywoodien, maitrisés, posés, artificiels. Bien que l'on dira qu'il représente la « vrai « Marilyn », difficile de juger quand elle ne jouait pas avec l'objectif !
Cet ouvrage nous révèle un peu de Ed Feingersh, un photographe considéré comme surdoué mais marginal qui connaitra un destin semblable à son modèle.
Bien que de nombreux ouvrages soient parus sur Marilyn, d'innombrable coupures de presse, de photos, elle gardera toujours cette part de mystère qui ont fait d'elle un mythe et quoi qu'on dise ou écrive le restera à jamais.
« Marilyn reste « la femme dont tout le monde parle et que personne ne connait ».Au final, connait-on beaucoup mieux Marilyn Monroe qu'Edwin Feingersh ? le photographe a effacé les traces, l'actrice les a brouillées. Chacun, à sa façon, a disparu. »

A conseiller évidement à tous les fans de Marylin et à ceux qui ont envie de découvrir le mythe et le photographe!
Ces pellicules qui ont bien failli tomber dans les oubliettes, font l'objet d'une exposition se tient jusqu'au 7 octobre 2011 à la photo-galerie de la Maison des Amériques à Paris.
Lien : http://leschroniquesdhistoir..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
lafilleauxchaussures
  30 janvier 2013
Un livre qui m'a beaucoup plus, j'ai découvert une Marilyn que je ne connaissais pas.
Commenter  J’apprécie          40
charleneL
  05 novembre 2012
Déçue par ce fragment de vie de l'actrice: des descriptions pas toujours fidèles, des témoignages orientés, une sensation d'envie de briller à travers Marilyn... Peu d'informations nouvelles, certaines erronées...
Le livre offre toutefois de belles photos, pour certaines inédites: elles restent l'attrait principal de cette lecture.
Commenter  J’apprécie          00

critiques presse (2)
LeMonde   19 juillet 2011
Entre récit précis de faits et analyse de photos, cette histoire d'une rencontre et d'une époque est une enquête journalistique émouvante. Comme contaminée par la mélancolie de ses personnages
Lire la critique sur le site : LeMonde
LeSoir   14 juin 2011
Tout n'est pas dit [sur Marylin]. Ou pas complètement. Le livre d'Adrien Gombeaud, Une blonde à Manhattan, lève un coin d'un voile qu'on avait vite refermé sur l'expérience new-yorkaise de la star.
Lire la critique sur le site : LeSoir
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
brigittelascombebrigittelascombe   28 octobre 2011
Sur le visage de l'émigrée californienne, il saisissait des éclats de doute, de timidité, de tendresse, de curiosité, d'humour- des expressions qu'on ne lui connaissait pas encore...
Commenter  J’apprécie          50
brigittelascombebrigittelascombe   28 octobre 2011
Marylin serait une façade,un masque,une création glamour, tandis que Norma Jeane serait la personne réelle.Derrière la blonde Marylin,l'être de lumière artificielle,se cacherait la brune Norma Jeane, l'être authentique,innocent et souffrant.Marylin éveille le désir.Norma Jeane la compassion.
Commenter  J’apprécie          20
brigittelascombebrigittelascombe   28 octobre 2011
Le vent de la soufflerie était glacial à lui brûler les cuisses.A deux reprises, elle dut rentrer se réchauffer autour d'une tasse de café à l'intérieur du cinéma.Avant de ressortir sous les hourras de la foule!Encore une fois,elle allait leur montrer sa petite culotte en riant,dans une atmosphère bonne enfant.
Commenter  J’apprécie          10
brigittelascombebrigittelascombe   28 octobre 2011
A un journaliste qui lui demandait ce qu'elle portait pour dormir,Marylin répondit:"Chanel n°5", Feingersh nous a donné à voir plus que le corps d'une actrice:l'odeur de Marylin Monroe.
Commenter  J’apprécie          10
brigittelascombebrigittelascombe   28 octobre 2011
New York reste avant tout ce qu'elle était pour les pionniers:une superbe rumeur.
Commenter  J’apprécie          20
Video de Adrien Gombeaud (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Adrien Gombeaud
"Après Nanouk", cours de cinéma par Adrien Gombeaud.
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Familles, je vous hais ...

André Gide - Commençons donc par lui ! Cet ouvrage conte son enfance et son adolescence au sein d'une famille aisée et cultivée. Il perd hélas son père, homme affectueux et gai lorsqu'il a onze ans et se trouve alors entièrement livré à l'influence de sa mère, femme rigide et castratrice. Il se décrit sans fard, n'hésitant pas à montrer les facettes les plus sombres de son tempérament. Mais cet univers va être éclairé par la présence et l'amour de sa cousine Madeleine, à qui il voue une adoration sans limites et totalement pure.

L'immoraliste
Les caves du Vatican
Si le grain ne meurt
Les faux monnayeurs

10 questions
92 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature française , littérature allemande , littérature italienne , saga , famille , roman autobiographique , romanCréer un quiz sur ce livre