AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Jeanne Bouniort (Traducteur)
EAN : 9782070744756
93 pages
Éditeur : Gallimard (24/10/1996)

Note moyenne : 3.8/5 (sur 5 notes)
Résumé :
Il suffit de regarder autour de soi pour remarquer les ombres projetées par les objets sur les surfaces environnantes, aussi bien en plein jour qu'à la lumière artificielle. Ces ombres peuvent s'estomper, mais jamais disparaître tout à fait, sauf dans la majorité des peintures. Les artistes se servent des ombres portées pour attirer l'attention sur l'éclairage du tableau et pour donner plus de solidité aux objets qui interceptent la lumière. Ces ombres peuvent contr... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Franz
  07 septembre 2017
Ombres portées (disparues)
Avant même d'entamer la lecture de l'essai de l'historien d'art Ernst Hans Gombrich (1909-2001) sur la représentation des ombres portées dans l'art occidental accompagnant l'exposition à la National Gallery en 1995 centrée sur cette thématique, l'ombre est définie en exergue par le peintre toscan Filippo Baldinucci dès 1681 selon trois degrés, l'ombre proprement dite, répartie sur un corps opaque, la pénombre, passage entre le clair et l'obscur et enfin l'ombre portée, projetée par l'objet éclairé. La compréhension de ces gradients oblige déjà à exercer son regard à l'entour de soi et dans ce balayage optique effectué presque à la sauvette, le regard semble s'éduquer et s'ouvrir au monde. Puis Ernst Gombrich rappelle l'obligation de sélectionner dans la pléthore d'informations celles qui vont constituer notre perception du monde visible : « […] il ne faut jamais présumer que les artistes n'ont pas vu ce qu'ils n'ont pas peint ». En questionnant la place accordée aux ombres portées dans la peinture occidentale (les artistes chinois ne représentent pas les ombres projetées), l'auteur espère aider le lecteur à voir l'infinie gradation de la lumière et à le pousser à dénicher les ombres dans les toiles du passé. Même si les ombres sont inféodées aux lois de l'optique, elles bougent, se défilent et restent, au demeurant, difficilement saisissables bien qu'elles manifestent la matérialité d'un corps. Après un bref historique, l'auteur commente les tableaux exposés en fonction de l'utilisation des ombres. Les peintures sont reproduites en couleur et des détails sont parfois agrandis. Défilent des oeuvres remarquables de Robert Campin, Hans Holbein le Jeune, Antonello de Messine, Rembrandt, le Lorrain… Il est difficile de ne pas être touché par la grâce émanant de la Vierge à l'Enfant de Fra Angelico quand la lumière oblique projette l'ombre fine et superbement dégradée des chapiteaux en arrière-plan. L'essai d'Ernst Gombrich demeure un enchantement auquel concourt la nouvelle impression soignée des éditions Gallimard.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Medulla
  17 octobre 2018
Ernst Hans Gombrich a vraiment un talent de conteur pour expliquer l'histoire de l'art. Dans ce court essai, il s'attache à expliquer et décrire les différents usages de l'ombre essentiellement en peinture (un tout petit peu en gravure et en dessin) et fait le lien avec quelques traités existants (Pline l'Ancien, Leonard de Vinci, Platon). le lecteur parcourt en une centaine de pages la Rome Antique, le quatrocento, le tenebreso jusqu'à de Chirico. Au service du mystère, de la dramaturgie, accentuée ou effacée par un brouillard ambiant dans certains paysages, l'ombre participe à l'illusion de l'existence de chaque chose en art. Cet essai est très plaisant pour commencer à esquisser ce sujet d'étude!
Commenter  J’apprécie          60

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
MedullaMedulla   17 octobre 2018
Tout en faisant partie intégrante de notre environnement, elles apparaissent et disparaissent, elles sont fugitives et mouvantes, comme peut s'en rendre compte tout peintre qui tente de fixer leur image sur la toile.
Commenter  J’apprécie          40
MedullaMedulla   17 octobre 2018
Les gradations des ombres à leur surface nous renseignent sur leur forme, les reflets indiquent la matière, les réactions aux différentes longueurs d'ondes du spectre déterminent la couleur.
Commenter  J’apprécie          00
MedullaMedulla   17 octobre 2018
Pour être observateur, il faut avoir d'abord quelque chose à chercher.
Commenter  J’apprécie          00

Video de Ernst Hans Gombrich (1) Voir plusAjouter une vidéo

Ernst Gombrich : Brève histoire du monde
Depuis le musée Montmartre Olivier BARROT parle du livre "Brève histoire du monde" de Ernst GOMBRICH, paru chez HAZAN, regard d'un Autrichien sur la France.
autres livres classés : peintureVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Prénoms de grands peintres : trouvez leurs noms ! (3)

Je suis né à Paris en 1848. Chef de file de l'Ecole de Pont-Aven, inspirateur du mouvement nabi, j'ai vécu de nombreuses années en Polynésie où je suis décédé en 1903. Je suis Paul...

Gauguin
Cézanne
Signac

12 questions
628 lecteurs ont répondu
Thèmes : peinture , peintre , art , Peintres paysagistes , Peintres français , peinture moderne , peinture espagnole , Impressionnistes , culture générale , peinture belge , peinture romantique , peinture américaineCréer un quiz sur ce livre