AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782210972728
320 pages
Éditeur : Magnard (11/05/2021)
4.14/5   29 notes
Résumé :
Aurèle est ravi. En décrochant un stage de cinq semaines loin de chez lui, il va pouvoir prendre le large et s'éloigner de sa mère vraiment collante. Là-bas, c'est un tourbillon qui l'attend. Il travaille sur un incroyable chantier au bord des fjords, découvre un tout autre monde que le sien. Et surtout, très vite, il fait la connaissance de Matthias, dont le regard bleu pur et le charisme de dingue l'électrisent instantanément.
Aurèle a beau savoir qu'il est... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (12) Voir plus Ajouter une critique
4,14

sur 29 notes
5
5 avis
4
6 avis
3
0 avis
2
0 avis
1
0 avis

Saiwhisper
  09 juin 2021
Découverte grâce au surprenant « Où le loup demeure », la plume d'Aurore Gomez m'avait beaucoup plu. J'avais apprécié sa simplicité, sa pudeur, son humour, ses références culturelles (mangas, films, séries) et sa sensibilité. Grâce à ces atouts, le style de l'autrice s'était révélé très fluide, si bien que j'avais dévoré les chapitres avec aisance… Or, ce nouvel écrit possède les mêmes qualités ! J'ai passé un bon moment de lecture, notamment aux côtés d'Aurèle dont la personnalité a rapidement su me charmer.
Dans le cadre de ses études pour être charpentier, notre jeune héros va partir en stage, loin de sa famille. Malheureusement pour lui, son séjour va être loin de tout repos ! Son coeur va en prendre un coup… À peine arrivé, l'adolescent va faire la rencontre de Matthias, un beau jeune homme de son âge sur lequel il va immédiatement craquer ! Hélas, un obstacle fait rapidement barrière : le garçon est hétéro et en couple ! Tentant de faire fi de ses sentiments naissants, Aurèle va faire de son mieux pour avancer. On est sur un roman contemporain mettant en avant la quête identitaire, l'acceptation, l'homosexualité, l'homophobie, le harcèlement, la tolérance, etc. Car, si Aurèle affirme rapidement à ses nouveaux amis qu'il est gay, il n'a pas encore eu le courage de faire son coming-out auprès de sa famille… Peut-être que ce voyage et ces personnes rencontrées lui permettront d'enfin comprendre qui il est, de s'affirmer et de voir ce qu'il envisage pour l'avenir ?
Bien que j'ai deviné toutes les révélations, je me suis délectée de l'avancée du scénario. Habilement, l'histoire joue sur les quiproquos et sur le mystère autour de Matthias. Elle met également des activités originales ! En toute honnêteté, il y avait longtemps que je n'avais pas vu des personnages s'adonnant à du trampoline ou à du tricot ! Or, ces éléments étaient parfaitement bien imbriqués dans le récit. Jamais ils n'ont paru inutiles, idiots ou too-much… Et c'est sans doute ce qui fait la force de ce one-shot : Aurore Gomez a très bien su doser la romance naissante, l'amitié, la famille, les passions de chacun ainsi que le développement de ses différentes thématiques. Avec pudeur, émoi et crédibilité, l'autrice va narrer cette période charnière qu'est l'adolescence, avec la quête de soi, les premiers amours, les premières fois et les petits moments du quotidien… Nul doute que tout cela parlera aux jeunes lecteurs dès la fin du collège/début lycée.
Néanmoins, même si j'ai trouvé la romance adorable, sincère et probable, je reconnais que je m'attendais à un autre dénouement… À mon sens, les choses sont allées un peu trop vite d'un coup, puis se sont conclues en quelques pages. J'aurais souhaité quelques pages supplémentaires, tout en concluant sur cette belle touche de poésie. En outre, j'aurais désiré être un peu plus surprise par le scénario (mais il est probable qu'un jeune lectorat se fasse avoir !). Finalement, on est tout de même sur une histoire assez classique. Certes, c'est parfaitement crédible et doux, mais cela n'innove pas le genre. Heureusement, ces éléments négatifs sont légers. de ce fait, j'ai beaucoup aimé l'ensemble du récit qui, je suis certaine, saura toucher son public ! Enfin, mention spéciale pour Louisa, une amie pétillante, franche, sans filtre, loufoque, spontanée, géniale et attachante. Will, le fils du beau-père d'Aurèle vaut également le détour… Quel régal de voir un entourage aussi intéressant ! Merci encore aux éditions Magnard pour cette lecture.
Lien : https://lespagesquitournent...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
FabtheFab
  14 juin 2021
Aurore Gomez est professeure de français en lycée. Elle publie en 2018 L'espoir sous nos semelles chez Magnard tiré à sept mille exemplaires et rapidement primé, prix Nord Isère, prix des collégiens de Haute-Savoie, prix des lecteurs PEEP etc. En 2020, elle publie Où le loup demeure et ses lecteurs y retrouvent les thèmes favoris de l'autrice : “L'adolescence et « la croisée des chemins », ce moment un peu effrayant où tout change sans qu'on ne puisse rien y faire. L'écologie et plus précisément la place de l'homme dans le monde et sa relation avec la nature. La place de l'amitié et de l'amour pour se construire et avancer” (interview de l'autrice dans La Tribune du 10 novembre 2020) .
Aurèle Cousseau quitte Altaïne pour Claree pour un stage de menuiserie sur un chantier au centre de santé des fjords, stage suivi par le chef d'entreprise, Tony Lemoine. Il est accueilli chez son maître de stage et sa femme Barbara. Aurèle rencontre dès son voyage vers Claree, la nièce de Tony, Louisa, amoureuse de Rohan et elle va faciliter sa vie sociale. Aurèle tombe amoureux du petit frère de Tony, Matthias qui aurait une petite amie, Camille. Aurèle rentre certains week-ends au domicile familial où il retrouve sa mère, son beau-père Richard et son demi-frère Will Saint-Rose, un passionné de hockey obsédé par les filles.
Aurore Gomez propose une romance gay charmante avec l'amour a priori impossible d'un jeune homme pour le frère de son maître de stage. L'autrice multiplie les références actuelles à des titres gays dont les romans Aristote et Dante découvrent les secrets de l'univers de Benjamin Alire Sáenz chez PKJ ou Moi, Simon, 16 ans, Homo sapiens de Becky Albertalli mais aussi les mangas érotiques de Takeshi Matsu notamment la série More and More of You ou bien certains films d'histoires d'amours adolescentes gays comme Boys de Mischa Kamp. Elle décrit à travers le héros le lent cheminement d'acceptation de son identité sexuelle, les questionnements sur la séduction entre hommes, l'homophobie, le coming-out auprès des amis et auprès de la famille, le premier baiser puis les premiers ébats sexuels. La trame est classique et cette histoire coche toutes les cases du genre avec une certaine intégration des codes du roman adolescent américain, notamment dans la construction romanesque, le choix des thèmes et surtout les dialogues : nous sommes loin de la vigueur des dialogues d'un Melvin Burgess ou des scènes de sexe d'un Arnaud Cathrine. Un roman simple, sage et tendre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
PetiteNoisette
  17 mai 2021
Alors je l'annonce tout de suite : c'est LE coup de coeur de l'année !! J'ai a-do-ré ce roman !
Aurèle est le personnage principal. L'histoire commence il va prendre l'avion pour se rendre dans une autre ville où il va faire un stage. Il a 17 ans, il est en Bac Pro au Pôle Bois pour être charpentier. Il est prévu qu'il passe ses 5 semaines de stage chez son tuteur Tony, ne rentrant chez lui que les week-end. A l'aéroport, tout se joue... il y rencontre Louisa, jeune fille aux cheveux roses, tourbillon qui accrochera Aurèle et ne le lâchera plus. Il croise également Matthias, qui fait le trajet en sens inverse : il passe la semaine à l'internat et ne rentre que le week-end chez Tony, son frère chez qui il habite. Dès l'aéroport, Aurèle a le coup de foudre pour Matthias. Car si au début on s'imagine qu'il va y avoir une histoire d'amour entre Louisa et Aurèle, on est vite détrompé : Aurèle est gay, et il le sait très bien même s'il ne l'a encore jamais dit à personne.
Commencent donc ces cinq semaines pendant lesquelles Aurèle oscille entre son stage qu'il adore et confirme son orientation professionnelle; Louisa qui devient une véritable amie à qui il se confie et qui l'amène partout, notamment au café tricot du mardi; et puis les rares moments, qu'il attend avec impatience, pendant lesquels il peut côtoyer Matthias.
Les relations familiales sont un aspect important du récit. Aurèle ne s'entend pas trop avec sa mère. Ou plutôt elle l'énerve, elle est trop sur son dos, elle s'inquiète pour lui, elle aurait aimé qu'il aime lire alors que ce n'est pas le cas... Et là il faut dire que j'ai été un peu vexée parce que cette maman est prof-doc et qu'elle est franchement pénible ! Mais j'ai trouvé ça génial d'avoir un personnage prof-doc finalement pas si caricatural (j'ai tellement pensé à l'une de mes collègues qui, en réunion de bassin, se lamente que ses enfants n'aiment pas lire !) et assez intéressant. Elle n'est pas parfaite mais son comportement s'explique assez facilement. Bref, en plus de cette mère, Aurèle a un beau-père super et Will, le fils de ce dernier, qui a son âge et vit avec eux, et qui est son meilleur ami. Matthias de son côté a également des problèmes relationnels avec sa famille. Ses parents l'ont plus ou moins rejeté lorsqu'ils ont appris son homosexualité et c'est pour ça qu'il vit chez son frère. Bon, je vais m'arrêter là j'ai assez spoilé.
L'amour est au coeur de ce récit. Les premières amours, l'apparition du sentiment amoureux, les relations sentimentales ainsi que les premières expériences sexuelles. Il y a beaucoup d'adolescents dans ce récit car Aurèle est vite intégré au petit groupe que fréquente Matthias et Louisa. Il y a des questionnements, des révélations, des jalousies et beaucoup de sentiments. le coming out est également un sujet important. Si Matthias a fait son coming out depuis longtemps, ce n'est pas le cas d'Aurèle qui se pose beaucoup de questions. Mais ces 5 semaines hors du temps et dans une ville inconnue vont lui permettre davantage de liberté. Il va enfin oser s'affirmer, prendre son envol, et vivre au grand jour.
Il y aurait encore énormément de choses à dire encore tellement tout m'a paru génial, mais je ne vais dire qu'une chose : LISEZ-LE ! Et achetez-le pour vos CDI (collège et lycée) !
D'Aurore Gomez, j'avais déjà présenté L'espoir sous nos semelles, un coup de coeur lui aussi ! J'ai particulièrement aimé que les deux histoires se passent dans le même univers fictif. On y retrouve les mêmes villes et paysages, comme s'ils étaient réels (et apparemment c'est également le cas dans son autre roman que je vais m'empresser de trouver !)
Lien : http://blogonoisettes.canalb..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Calidia
  05 juillet 2021
Faire chavirer les icebergs est un joli roman adolescent qui aborde le thème de l'homosexualité avec beaucoup de douceur.
Aurèle, étudiant en lycée professionnel pour travailler le bois effectue un stage dans une ville voisine. Il y fait la rencontre de Matthias, le petit frère de son maître de stage, avec qui l'alchimie est instantanée : c'est le coup de foudre. le roman offre alors la découverte des premiers émois amoureux, la difficulté de faire son coming-out dans une communauté homophobe avec harcèlement et agression. Heureusement, Aurèle est bien entouré, entre son beau-frère Will et ses vannes lourdingues et la mignonne Louisa, jeune fille aux cheveux roses, déjantée et fan de tricot.
Cette romance contemporaine est toute douce et plaira sans doute aux adolescents(e)s en quête d'identité, mais j'ai trouvé l'histoire cousue de fil blanc et sans grande surprise. le roman coche toutes les cases du genre sans surprendre à un seul moment. Autre bémol, le dénouement arrive très vite et la romance se développe peut-être un peu trop rapidement pour être tout à fait réaliste. J'aurais également beaucoup aimé en apprendre plus sur le devenir de nos protagonistes et la suite de leur histoire d'amour… mais peut-être est-ce là l'occasion d'une suite à Faire chavirer les icebergs ?
J'ai beaucoup aimé les petites références qui égrènent le roman : les chansons à chaque début de chapitre, la mention de deux autres oeuvres de romances adolescentes gay qui font sourire (Aristote et Dante découvrent les secrets de l'univers et Moi, Simon, 16 ans, Homo sapiens), ou bien encore les surnoms des lycéennes de Clarée avec des noms de Pokemon !
L'écriture est douce et fluide, à l'image de l'histoire, et le roman se lit en quelques heures à peine.
En bref, Faire chavirer les icebergs est une belle romance adolescente qui décrit avec justesse la quête identitaire d'un héros gay avec les problématiques de séduction adolescente et de l'homophobie, même si l'oeuvre aurait probablement pu gagner en profondeur en s'attardant davantage sur des détails et en prenant davantage son temps. A mettre dans les mains de tous les adolescents !
Merci à Babelio et aux éditions Magnard de m'avoir permis de découvrir Aurore Gomez et ce livre dans le cadre de l'opération Masse Critique : même si ce ne fut pas un coup de coeur, j'ai apprécié cette lecture et espère découvrir d'autres oeuvres de l'auteure.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Milie_Baker
  11 mai 2021
"Mais tu sais Aurèle, il n'y a rien de plus beau qu'un iceberg qui chavire. Pour l'avoir vu, je peux te dire qu'on a l'impression d'assister à la naissance d'une montagne".
Lorsque Aurèle croise le regard de Matthias pour la première fois, c'est le coup de foudre. Enfin éloigné de sa mère et de ses habitudes, le jeune homme veut percer sa coquille et tenter de comprendre qui il est. le stage va être l'opportunité pour lui de se faire des nouveaux amis, de se projeter sur son avenir et essayer de trouver sa place dans ce monde.
Ce très beau roman d'anticipation qui parlera à tous les adolescents, et dont les références modernes permettent une vraie immersion, est un appel au courage à tout ceux et celles qui essayent de comprendre qui ils/elles sont et quel avenir peut se profiler devant eux/elles. Un hommage également aux premiers amours, ces premiers instants importants, qui laissent une trace indélébile en chacun de nous. En définitif, un magnifique roman à lire et à faire partager autour de soi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
SaiwhisperSaiwhisper   09 juin 2021
- Le jour où mes parents m'ont surpris en train d'embrasser un garçon, ils m'ont affirmé que l'homosexualité était une maladie et qu'on pourrait me soigner. Eh ben, tu sais quoi . Pendant un instant j'ai presque été soulagé.
- Vraiment, pourquoi ? ai-je demandé, le cœur battant.
- C'est horrible, mais j'avais peur. Peur de rester au bord de la route et de ne jamais être heureux. En tout cas, pas comme les autres.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
SaiwhisperSaiwhisper   09 juin 2021
- Mais, bien sûr que je suis fière ! a-t-elle dit d'une voix mi-exténuée mi-offusquée.
Ma mère ne disait pas la vérité. Je l'avais déçue quand j'avais choisi de m'orienter en lycée professionnel plutôt qu'en général. Que son fils aime le bois plutôt que les bouquins, c'était rageant pour une professeur-documentaliste.
Elle ne me l'avait jamais dit aussi franchement, mais j'avais beau ne pas aimer les bouquins, je savais lire entre les lignes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          32
YesAgainOneMorePageYesAgainOneMorePage   28 juillet 2021
-C'était quoi, ça ?
-Je suis pas très à l'aise en sa présence.
-Oooook! Ca risque d'être handicapant pour la suite. Tu envisages votre relation comment ? Il faut que Rohan investisse dans un chariot pour trimbaler ton joli corps tout mou ?
-Très, très drôle! C'est pour ça que j'ai besoin d'un baiser pour prendre confiance en moi.
J'ai croqué dans un gâteau sucré et rétorqué la bouche pleine:
-A ce niveau là, je ne sais pas ce dont tu as besoin, mais ce qui est sûr c'est qu'un baiser n'y fera rien. A la rigueur, un sérieux coaching en vie affective. T'as manqué d'amour quand t'étais petite ?
-T'exagères. De nombreuses personnes sont timides!
-La timidité n'a rien à voir avec ce qui s'est passé, Miss Chamallow. Rien du tout! Attention, te retourne pas, il revient.
Louisa s'est pétrifiée et j'ai éclaté de rire.
-Je blague! Il est pas là .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
SaiwhisperSaiwhisper   20 mai 2021
- Tu as quel âge, au juste ?
- Bientôt quinze ans. Mais je suis une vieille âme.
Commenter  J’apprécie          90
SaiwhisperSaiwhisper   09 juin 2021
Tu sais Aurèle, il n'y a rien de plus beau qu'un iceberg qui chavire. Pour l'avoir vu, je peux te dire qu'on a l'impression d'assister à la naissance d'une montagne.
Commenter  J’apprécie          30

autres livres classés : homosexualitéVoir plus
Notre sélection Jeunesse Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

L'espoir sous nos semelles

Comment s'appelle le personnage principal ?

julie
margaux
juno
julia

10 questions
2 lecteurs ont répondu
Thème : L'espoir sous nos semelles de Aurore GomezCréer un quiz sur ce livre

.. ..