AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Jean-Claude Mallé (Traducteur)
ISBN : 2914370881
Éditeur : Bragelonne (27/08/2004)

Note moyenne : 3.9/5 (sur 545 notes)
Résumé :
La barrière qui séparait l’Ancien et le Nouveau Monde a été brisée.
Des forces anciennes viennent assiéger les Contrées du Milieu. Des forces si terrifiantes que, la dernière fois qu’elles ont frappé, il y a 3000 ans, on n’a pu les repousser qu’en murant l’Ancien Monde à l’aide d’une barrière magique infranchissable. A présent celle-ci n’est plus, et Richard Rahl et Kahlan Amnell sont les seuls à pouvoir faire face aux puissances maléfiques qui vont déferler.... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (36) Voir plus Ajouter une critique
basileusa
  27 février 2013

Encore un tome que j'ai adoré !
Une suite directe mais cette fois un nouvel ennemi ,un peu invisible, apparaît :c'est celui qui marche dans les rêves. Et il ne faut pas oublier les armées ennemis et les soeurs de l'obscurité ! ça fait beaucoup pour Richard qui va prendre la tête de l'armée de d'Haran et va donc cette fois se retrouver en chef politique et guerrier . On est bien loin du garde forestier du premier tome !
Par contre , à part Gratch, ses compagnons ne sont pas à ses cotés ,occupés à fuir ou repousser leurs ennemis de leur côté. On vit donc une nouvelle fois plusieurs aventures en une ,et comme le précédent , tous les protagonistes vont se rejoindre pour le choc final .
C'est toujours aussi palpitant et on ne s'ennuie jamais tellement il y a de choses à suivre en même temps !
Richard m'a juste un peu énervée à n'en faire qu'à sa tête ,comme les fois précédentes ,il fonce sans tenir compte des conséquences alors que nous,lecteurs, on les voit venir à des kilomètres...et à chaque fois son grand ennemi est apparu à cause de ce qu'il a fait au tome précédent donc .....je m'attends au pire pour le prochain tome !
Dommage aussi que Chandalen ne soit pas présent dans ce tome.
Au final ,les aventures de Richard Rahl sont de mieux en mieux et même si on commence à voir le même schéma apparaître ,ça ne gâche rien .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
Yannnou
  27 août 2013
A mes yeux le meilleur de la série. Pour une fois, on ne s'enfonce pas dans des dialogues inutiles et des discours barbants sur telle ou telle idéologie. L'action démarre directement, sans passer par des rappels incessants sur ce qu'il s'est passé aux tomes précédents.
Le grand plus de ce roman est la réapparition des Mord'Sith, que l'on découvre plus en profondeur et en tant que personne, pas en tant que tortionnaire. Je me suis souvent pris à rire en lisant les blagues que s'échangent le seigneur Rahl et ses gardes du corps.
En parlant de seigneur Rahl, je pense que ce 3e roman marque un tournant dans l'histoire : Richard avait toujours dans l'optique de tout abandonner un jour et de rentrer en Terre d'Ouest avec Kahlan et Zedd. Il n'avait aucune intention de devenir le maître de D'Hara. C'est dans le Sang de la Déchirure que cette déision est prise (peut-être de manière assez hâtive mais au moins, cela donne le sentiment que l'intrigue génrale avance.)
Avec un nouvel opus viennent de nouveaux antagonistes : Tobias Brogan, fervent ennemi de la magie, et son étrange soeur Lunetta. Je dois dire que cette dernière m'a laissé un peu perplexe : elle paraît tantôt simplette (son amour pour ses "mignons"...), tantôt d'une redoutable intelligence... Je n'ai pas su trop quoi penser d'elle.
En point négatif, je relèverais un Richard très énervant (les personnages gonflés d'orgueil et de beaux principes m'agacent toujours), de nouveaux personnages qui meurent avant que l'on ait pu les appréhender... Mais c'est peu comparé à l'intrigue, qui m'a beaucoup plu. Elle est plus passive et moins apocalyptique, plus tournée vers la politique. Jagang est encore plein de mystère pour les lecteurs (il n'est vu que par les yeux des soeurs de l'obscurité, et comme un énième parangon de brutalité). Il ne peut être appréhendé qu'après, si l'on pousse la lecture plus loin.
Verna est un personnage qui éveille de plus en plus mon intérêt. de professeur intansigeant dans le 2e volume, elle passe maintenant à un profil de novice face à son rôle de nouvelle Dame Abesse (suite à la mort apparente d'Annalina). J'ai trouvé l'idée du réapprentissage intéressant, en écho aux manipulations incessantes dont elle est victime.
En gros, un excellent roman, avec de très bons personnages secondaires, qui disparaissent hélas trop rapidement. Richard m'agace toujours profondément, et Kahlan tout autant. Zedd reste fidèle à lui-même tandis qu'Adie prend un peu plus d'ampleur à mesure que les éléments de son passé refont surface.
Une progresson plutôt encourageante, donc.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Ptitelfe
  01 janvier 2014
Dernier livre de l'année que j'ai fini peu après minuit! Je suis ravie car j'ai commencé ce livre deux jours avant et c'était un gros pari pour moi de le terminer d'ici le 31 décembre, ayant toujours du mal avec les pavés grand format! Mais avouons déjà que ce tome fait entre 300 et 400 pages de moins que ses prédécesseurs, ce qui facilite grandement l'entrain!
De plus, on ne s'ennuie pas une seconde dans ce tome! J'ai adoré commencé à découvrir la mise en place des intrigues politiques et commerciales, des alliances, et de la magie qui grandit à chaque tome. Ici, Richard Cypher devient Richard Rahl, le seigneur des contrées du milieu qui succède à Darken Rahl, qu'il avait combattu dans le tome 1 et repoussé dans les ténèbres dans la suite. Malgré son manque d'expérience en politique, il va tout faire pour créer des alliances et se montrer favorable avec le peuple, repoussant ainsi toute dictature qui est contre ses valeurs morales. Il va se faire aider de quelques mord Sith, qui sous leurs airs rigides, sont très sympathiques, et sera également accompagné de deux gardes qu'il a rencontrés dans les tomes précédents.
En parallèle, on suit l'aventure de Verna, qui était la soeur de la lumière qui avait emmené Richard dans le tome 2 et qui se voit devenir la Dame Abesse, juste après la mort d'Annalina et de Nathan, le prophète. Mais certains secrets sont révélés et Verna va avoir une grande quête à accomplir pour tenter d'empêcher l'ordre impériale de prendre le pouvoir. Depuis qu'elle a exposé sa vraie nature, j'aime de plus en plus ce personnage et son caractère furieux!
Enfin, nous continuons de suivre les péripéties de Kahlan, la mère inquisitrice qui s'est fait passée pour morte afin de s'échapper, mais qui va être rattrapée et va vivre encore de mauvaises choses. Elle est accompagnée d'Addie, la dame aux ossements, que j'adore depuis le début, ainsi que de Zedd, le Sorcier et grand père de Richard. Les aventures de Kahlan n'apparaissent qu'après la première moitié mais à partir de là, Goodkind enchaine les paragraphes alternant les points de vue rendant ainsi la lecture très addictive et quasiment impossible de lâcher le roman!
J'ai adoré découvrir de nouveaux personnages, notamment Holly, la jeune novice qui j'espère aura un bel avenir, mais la petite Rachel m'a beaucoup manqué! Et Graaatch est trop choupinou! J'ai du mal à l'imaginer car il doit être assez effrayant, il s'agit quand même d'un monstre, mais son affection pour "Rachard" est tellement grande qu'on s'attache vraiment à lui!
Enfin, j'ai detesté la Duchesse, enfin, en même temps, elle m'a beaucoup fait de peine, mais il faut rappeler que l'épée de vérité n'est pas qu'une histoire de fantasy mais aussi une belle histoire d'amour, celle de Kahlan et Richard! D'ailleurs, en abordant ce point, Richard m'a beaucoup moins enervé que dans les tomes précédents et a bien retenu la troisième leçon du sorcier : La passion domine la raison.
Le combat de fin est superbe, que ce soit dans la forteresse ou en ville, et l'auteur déploie petit à petit sa toile. Il me tarde déjà de lire la suite, en espérant qu'elle sera aussi bonne que ce tome!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
florianb
  04 février 2012
Ce tome reste dans la continuité du 2. Il y a beaucoup d'action, les péripéties s'enchaînent avec fluidité et le lecteur s'attache de plus en plus aux personnages récurrents.
ATTENTION SPOILER!!!
Après s'être uni dans "un lieu entre deux mondes", Richard et Kahlan cherchent encore à se retrouver "physiquement". Ainsi, ils sont tous deux confrontés à leurs propres problèmes, ce qui crée deux intrigues distinctes (qui, comme dans la plupart des tomes de Terry Goodkind, se rejoindront naturellement à la fin). Rajoutés à cela ce qui se passe au palais des prophètes avec la nouvelle dame Abbesse Verna, les intrigues entre Anna, Nathan et Zedd, et enfin l'apparition d'un nouvel ennemi (le sang de la déchirure), nous n'avons pas le temps de nous ennuyer!!
Il y a plusieurs faits marquants dans ce tome.
Tout d'abord, il y a la venue en Aydindrill des Mord-Sith, des femmes autant tortionnaires que torturées. Bien sûr, cela fait débuter le long et fastidieux travail de Richard : faire revenir ces femmes brisées vers le chemin de l'humanité. Ce "fil rouge" va nous tenir en haleine des tomes durant, et nous prendront du plaisir à observer peu à peu la lente mais bienheureuse transformation de ces femmes. Bien sûr, qui dit Mord-Sith dit la venue de Cara et Berdine, qui sont selon moi, les deux Mord-Sith qui apportent le plus à l'histoire.
Ce tome marque aussi la première apparition "officielle" (du moins il me semble) de l'empereur Jagang. Ainsi, au lieu d'une simple évocation à travers les dires des personnages principaux, le lecteur peut désormais voir ce tyran cruel, malsain et empli d'intentions belliqueuses et destructrices.
Le titre de ce tome nous indique la présence d'un nouvel ennemi : le sang de la déchirure. Personnellement, j'apprécie beaucoup ce nouvel ennemi, et plus particulièrement la relation très ambigüe (et parfois malsaine) qu'entretiennent Tobias et sa soeur Lunetta, vêtue de multiples bandes multicolores. Ces personnages originaux viennent grandement enrichir les nouvelles intrigues.
Côté monstre, les hordes de Mriswiths, anciens sorciers changés en créatures invisibles pourvues de lames recourbées, viennent s'abattre sur les contrées du Milieu, venant donner un aspect angoissant au tome.
Enfin, j'aimerai évoquer un phénomène marquant de la série, à savoir la destruction (hélas!!!!!!!) du palais des prophètes, venant cependant marquer la fin d'une des plus grandes injustices de la série : la durée de vie de ces petits privilégiés de magiciennes, sorciers, ou autres domestiques, palefreniers, cuisiniers habitant le palais. Car soyons honnête, savoir que Nathan a plus de mille ans, ça a quelque chose d'énervant (jalousie quand tu nous tiens...).
Bref, ce livre suit la même lignée que ses prédécesseurs : bien écrit, bien pensé et TRÈS vite lu...

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
pandaroux
  19 octobre 2015
Un ennemi s'en va, un autre voit le jour... Richard et Kahlan vont devoir affronter un nouvel adversaire : Jagang qui n'est autre que le maître des rêves, il investit les rêves de ceux qui ne croient pas en Richard pour leur faire découvrir un monde d'horreur et conquérir le monde. Leur amour va t il survivre à tout ça?
Richard se cherche à tâtons : même si il reconnaît maintenant son pouvoir, il ne sait pas encore l'utiliser. Il apprend tout au long du roman à s'en servir (encore que c'est plutôt de l'intuition). Il apprend à ses dépends la troisième leçon du sorcier : la passion domine la raison. La leçon va être dure à apprendre et à appliquer.
J'ai bien aimé le tome, c'est bien écrit, c'est bien romancé, à ce bémol prêt c'est que ca me paraît par moment un peu gnian gnian. Mais bon on va mettre cette critique de côté pour dire que c'était quand même un plaisir de l'avoir lu.
Commenter  J’apprécie          50
Citations et extraits (30) Voir plus Ajouter une citation
EmLireEmLire   19 novembre 2017
-En vous suivant, seigneur, nous mettrons sans doute un terme aux conflits. Quand il a abattu tous ceux qui en voulaient à sa peau, un soldat espère pouvoir rengainer définitivement son épée. En réalité, personne n'abomine autant la guerre que ceux qui la font. Hélas, qui voudra croire ça ?
-Moi, dit simplement Richard.
-Seigneur, il est rare de rencontrer un homme qui connaît le véritable prix du sang versé. Les gens glorifient la guerre ou déclarent qu'elle les dégoûte. Les deux attitudes sont commodes, quand on ignore le poids de la culpabilité et des responsabilités. Vous êtes un expert dans l'art de tuer, maître Rahl. Je suis ravi de découvrir que vous n'y prenez aucun plaisir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
EmLireEmLire   19 novembre 2017
Richard leva son épée et plaqua contre son front la lame rouge de sang.
-Mon épée, murmura-t-il, combats pour la vérité, aujourd'hui !
Fuer grissa ost drauka...
-Viens danser avec moi, la mort, je suis prêt.
Commenter  J’apprécie          10
EmLireEmLire   19 novembre 2017
Il était le vrai Sourcier... et beaucoup plus que cela.
L'incarnation vivante du messager de la mort !
Un seul corps, mais tant d'esprits et tellement de haine...
Commenter  J’apprécie          10
FleurCannibaleFleurCannibale   03 juillet 2010
_Je suis de très mauvaise humeur, souffla le Sourcier en appuyant un peu plus sur la lame de son couteau. Si tu ne me dis pas où est la Mère Inquisitrice, je te saignerais à blanc.
_La Mère Inquisitrice n'est pas loin... Mais tu vas finir par lui couper la gorge, Richard!
Une petite éternité durant, le Sourcier, l'esprit brouillé par sa fureur, tenta de comprendre le sens de paroles qui lui semblaient encore plus enigmatiques qu'une prophétie.
_Alors, tu m'embrasses ou tu m'égorges?
C'était la voix de Kahlan!
Lui lâchant les poignets, il la retourna, son visaque à quelques pouces du sien.
_Esprits du bien vénérés, mille mercis..., murmura-t-il.
Avant d'embrasser la jeune femme.
A son contact, la colère s'apaisa comme l'eau d'un lac après une tempête. Avec une extase presque douloureuse, il serra Kahlan contre lui. Puis il lui caressa le visage, doutant encore qu'elle soit réelle. Elle fit de même en silence, car les mots n'avaient plus aucun poids dans un moment pareil.
Un instant, le monde s'arrêta.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
FleurCannibaleFleurCannibale   03 juillet 2010
Dès que Gratch l'eut reposé et lâché, le sorcier recula, un index accusateur brandi.
_Ecoute-moi bien, tas de poils: c'était la première et la dernière fois! Si tu t'autorises encore ce genre de privautés, ça va barder!
Le garn couina piteusement.
_Zedd, s'indigna Kahlan, vous lui avez fait de la peine! Cest l'ami de Richard et il a eu du mal à nous retrouver. Soyez gentils avec lui, il l'a bien mérité.
_Eh bien... hum... tu as sans doute raison. (Le sorcier consentit à regarder le monstre dans les yeux.) Désolé, Gratch... En de très rares occasions, il pourrait être acceptable que tu me montres ton affection.
Avant que le vieil homme ait pu lever le bras pour le repousser, le garn l'enlaça, le souleva du sol et l'entreignit comme une poupée de chiffon. Vite ému par ses cris de détresse, il le reposa par terre et le lâcha.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Videos de Terry Goodkind (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Terry Goodkind
Terry Goodkind - Conception part 1
autres livres classés : fantasyVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

L'épée de vérité Tome 1

Au début du livre quel est le métier de Richard Cypher?

sourcier
il n'a pas de métier
guide forestier
marchand itinérant

9 questions
197 lecteurs ont répondu
Thème : L'Épée de vérité, tome 1 : La première leçon du sorcier de Terry GoodkindCréer un quiz sur ce livre