AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Jean-Claude Mallé (Traducteur)
ISBN : 291554929X
Éditeur : Bragelonne (22/06/2005)

Note moyenne : 3.86/5 (sur 470 notes)
Résumé :
" L'incendie viendra avec la lune rouge. Celui qui est lié à l'épée verra mourir les siens. " Ainsi commence la prophétie qui se referme, tel un piège mortel, sur Richard et Kahlan. L'Epée de Vérité en main, Richard Rahl a combattu la mort en personne et secouru le peuple de D'Hara. Mais à présent l'empereur Jagang, puissant jusqu'à la démence, lui oppose un ennemi insaisissable : une horrible maladie, un fléau qui déferle inexorablement sur le pays et frappe des mi... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (29) Voir plus Ajouter une critique
Yannnou
  01 septembre 2013
C'est à ce tome-ci que les choses ont commencé à se gâter...
Les trois premiers relataient essentiellement des scènes de voyage, d'amour et de bataille. Le rythme, quoique parfois décousu, était suffisamment haletant pour que l'on ne s'ennuie pas trop... Ici, c'est très différent. Pas de scènes de chevauchées, de combat, de magie, juste des personnages qui parlent et qui parlent et qui parlent... C'est dans l'ensemble assez barbant.
Le début était pourtant très bon et prometteur : la poursuite dans les souterrains et le combat contre le sorcier possédé m'avaient plu...
Tout a été gâché par Drefan, un personnage tout aussi prétentieux que son demi-frère. Alors que l'on s'attend à un personnage d'envergure, on n'a affaire qu'à un vulgaire remake de Jack l'Eventreur qui ne sait absolument pas masquer les preuves de ses forfaits (à l'instar de l'auteur qui, juste histoire de conter une scène de boucherie, écrit de son point de vue en livrant des détails sans équivoque pour les lecteurs). En gros, un nouveau psychopathe que Richard va noyer sous ses discours de grand défenseur du bien avant de l'écrabouiller en une scène bien gore (qui n'a d'ailleurs pas manqué).
L'idée de la maladie répandue par Jagang était un bon filon, même si Terry Goodkind ne l'a pas exploité de la meilleure manière. Ce n'était qu'une façon de montrer à quel point celui qui marche dans les rêves est un homme méchant...
Le manichéisme, s'il pouvait passer dans les tomes précédents, commence ici à devenir franchement lourd. La peste aurait pu être explotée comme un moyen de retourner la populace contre Richard et le forcer à fuir (ce qui nous aurait fait d'excellents passages.) Au lieu de cela, on ne voit que des personnages qui se lamentent à la recherche d'un temple inexistant.
Ah, et je n'ai pas parlé de Nadine... Une cruche tout juste crédible qui ne sert encore qu'à prouver à quel point Richard est beau et fort. Particulièrement fustrant, d'autant que Goodkind l'introduit avant de la tuer d'une manière tout à fait grotesque.
Terry Goodkind montre néanmoins un talent sûr pour les prophéties biscornues : la réalisation de celle visant Kahlan et Richard a été une réelle surprise, ce qui a quelque peu amélioré mon avis sur ce roman. Les dialogues sont aussi plutôt bons (bien qu'assez mal écrits) et les descriptions bien menées. C'est ce qui m'a poussé à lire la suite.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
basileusa
  26 mars 2013
Quatrième tome , même si dés le début il y a de l'action ,j'ai trouvé la première partie un peu lente et c'est vraiment au milieu de l'histoire que j'étais dedans . Il faut dire que dés le début on connait la prophétie et on a hâte de savoir comment elle va se dérouler . Et on est pas déçu ,je ne m'attendais pas à ça ! C'est ça qui est bien avec cette saga ,il y a toujours des sacrés retournements de situation .
Pour l'instant l'histoire arrive à être toujours aussi originale ,pas de déjà vu et on tremble à chaque fois pour Kahlan et Richard .
Je suis contente d'avoir encore de quoi me régaler avec la suite de leur aventure....à suivre donc !
Commenter  J’apprécie          111
pandaroux
  22 novembre 2015
Kahlan et Richard sont sur le point de se marier. Ils ont réussi à réunir une partie de leur royaume, ils ont gagné une première phase de la guerre contre Jagang. Ils auraient eu tout le temps de se réjouir et de prendre du bon temps mais c'était sans compter la revanche de Jagang. Il va leur envoyer la peste, un fléau qui va menacer le peuple des deux amoureux mais aussi leur avenir.
Richard dans ce tome va être confronté à sa famille, il va retrouver un frère, Drefan qui est soigneur. Mais ce frère va t il être celui qui l'attends?
Kahlan va affronter le passé de Richard en la personne de Nadine, une amie de Richard qui est amoureuse de lui. Cette dernière va tout faire pour le reconquérir et Kahlan va tout faire pour l'en empêcher.
Un tome fantasy comme on les aime : de l'action, des énigmes, de l'amour.
Un tout petit peu trop "gnian-gnian" à mon goût mais par moment. Mais on pardonnera facilement l'auteur car on est très attaché à ses personnages.
J'ai bien aimé ce tome, il y avait du romantisme, de l'action, une fin assez inattendue. Bref j'attends avec impatience le prochain tome !!!!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Softymel
  17 janvier 2014
J'ai trouvé ce quatrième tome moins bon que les précédents.Tout d'abord, le rythme est assez lent.
Ensuite, je trouve que l'histoire tourne beaucoup trop autour de la "romance" Richard-Kahlan, et ça commence à être un peu pénible... Je ne suis pas contre un peu de romance dans ce genre de livre, mais trop c'est trop... d'autant plus que le personnage de Kahlan est devenue assez plat. Je l'aimais bien dans les volumes précédents, mais depuis qu'elle a retrouvé son Richard à Aydindril, le personnage a perdu toute profondeur.
Et enfin, dernier point négatif, l'arrivée d'un nouveau personnage, Drefan. Dans l'ensemble, je le trouve plutôt pathétique.
Après tout ça, on pourrait croire que j'ai trouvé le livre vraiment mauvais, mais non, quand même pas! Juste moins bon que les précédents, mais l'histoire principale avec l'Ordre Impérial est toujours là, et avance un peu, les aventures de Ann et Zed m'ont bien amusé, et les Mord-Sith sont toujours là pour rajouter un peu d'intérêt.
Un volume correct donc, mais il va falloir que la suite soit un peu plus intéressante sinon je ne suis pas sûre de lire jusqu'à la fin!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          76
Chiwi
  25 octobre 2012
Il m'a fallu longtemps avant de pouvoir trouver le quatrième volume des aventures de Richard et Kahlan, un bleubleu a réussi a perdre un livre de cette taille et la bibliothèque a pris le temps pour le remplacer.
Comme dans toute saga , on retrouve les personnages des volumes précédents. Mais je n'avais pas remarquer qu'il y avait autant de personnages. Ici ils font tous leur petite histoire dans leur coin, sans que cela ait vraiment de lien avec les aventures des autres. Ça fractionne le récit et ne donne pas l'impression que ça avance.
Richard est toujours aussi naïf, sans spoiler ça clashe pas mal avec Kahlan, mais il est incapable de se mettre a la place des gens, de comprendre pourquoi ils ont agi de telle manière. Attitude étonnante pour un personnage qui incarne un guerrier surpuissant ayant vocation a sauver le monde.
Un nouveau personnage arrive en la personne de Drefan Rahl, demi-frère de Richard, beau gosse au pantalon a l'entrejambe trop moulante, chef d'un ordre de guérisseurs, qui dispense des conseils d'hygiène de vie lorgnant vers le New Age. Je ne sais pas si Goodkind se rend compte qu'il crée des personnages proches de la caricature ou s'il fait cela innocemment.
De plus Goodkind utilise des ressorts dramatiques éculés comme le passage ou Richard et Kahlan doivent épouser quelqu'un contre leur gré pour pouvoir accéder au Temple des vents. Comme si on allait croire que c'est possible que les deux tourtereaux ne puissent pas vivre leur amour comme ils l'entendent.
La magie a cela de bien qu'elle permet de remettre a neuf les personnages qui ont pu atrocement souffrir ou être aux portes de la mort. Mais trop de magie la rend complètement inintéressante. Et cette magie permet de finir le roman dans un mega happy end, mais le combat contre Jagang n'a pas avance d'un pouce.
Autant les trois premiers volumes, quoiqu 'inégaux, avaient un certain intérêt, autant avec ce quatrième volume on entre dans une fantasy nanar.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (48) Voir plus Ajouter une citation
FleurCannibaleFleurCannibale   05 juillet 2010
Un idiot tapait à la porte, et l'ignorer ne semblait pas suffire à le décourager. Agacée, Kahlan embrassa Richar, s'enveloppa dans une couverture et se leva.
_Ne bougez pas, seigneur Rahl, dit-elle, je me charge de cet importun.
Pieds nus, elle traversa la pièce sans fenêtre, ouvrit la porte, plissa les yeux et reconnut l'"importun".
_Zedd, que se passe-t-il?
Cessant un instant de grignoter une part de gâteau, le vieux sorcier tendit à l'Inquisitrice un panier rempli de morceaux de pain de tava.
_J'ai pensé que vous auriez faim...
_C'est très gentil, merci.
Zedd recommença à manger et jeta un regard critique sur les cheveux de la jeune femme.
_Tu n'arriveras jamais à les démêler, mon enfant.
_Merci pour vos conseils cosmétiques, Zedd.
Kahlan voulut fermer la porte, mais il s'y accrocha d'une main.
_Les anciens s'inquiètent. Ils aimeraient savoir quand vous libérerez la maison des esprits.
_Rassurez-les: dès que nous en aurons terminé, nous ne manquerons pas de le leur dire.
L'air pas commade, Cara approcha et saisit Zedd par le col de sa tunique.
_Mère Inquisitrice, je vais m'assurer qu'il ne vous dérange plus.
_Merci, mon amie.
Kahlan claqua la porte sur le visage hilare du sorcier.
Puis elle rejoignit Richard, posa le panier, s'allongea auprès du jeune homme et l'enveloppa dans sa couverture.
_Un grand-père par alliance casse-pied, expliqua-t-elle.
_J'ai entendu. Le coup de l'estomac vide et des cheveux emmêlés... Un grand classique!
_Bon, où en étions-nous?
Quand il l'embrassa, Kahlan se souvint. Richard lui faisait une - longue - démonstration de magie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
FleurCannibaleFleurCannibale   05 juillet 2010
Quand il se pencha pour l'embrasser, le Sourcier vit la mare de sang, sous les reins de l'Inquisitrice.
Sa colère se réveilla, plus impérieuse que jamais.
Prenant Kahlan dans ses bras, il implora les esprits de l'épargner.
_Par pitié, donnez-moi la force de sauver la femme que j'aime, sanglota-t-il. Ne me suis-je pas plié à toutes vos exigences? M'avez-vous vu reculer devant un sacrifice? Assister à la mort de cette femme n'a jamais fait parti de notre pacte. Avant de quitter ce monde, aidez-moi à la sauver.
C'était son seul désir, et l'unique chose qui comptât, alors qu'il vivait ses derniers moments. Savoir que Kahlan renaîtrait, délivrée du mal que lui avait fait Drefan.
Il la serra contre lui et se laissa de nouveau emporter par le torrent de compassion. Irrésistiblement attirée, la douleur de Kahlan se déversa en lui comme des eaux soudain libérées par la rupture d'un barrage.
Une seconde fois - et la dernière de sa vie - il laissa couler dans un autre corps son amour, sa chaleur et sa bonté.
Kahlan eut un petit cri.
Richard vit que ses bras brillaient, comme si un esprit était entré dans son corps pour le soutenir.
Ou était-il "déjà" un spectre?
Et alors? Qu'en avait-il à faire, si cela l'aidait à arracher Kahlan aux griffes de la mort? Pour accomplir cet ultime miracle, il était prêt à payer n'importe quel prix.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
FleurCannibaleFleurCannibale   05 juillet 2010
_Le seigneur Rahl espérait que vous seriez de retour hier soir. Quand il a vu que ce n'était pas le cas, il s'est mis à marcher de long en large, comme un garn en cage. Mais il ne vous a pas suivie. Chaque fois qu'il était sur le point de changer d'avis, il relisait votre lettre... et continuait à faire les cent pas.
_J'y suis peut-être allée un peu fort..., fit Kahlan les yeux baissés.
_Il m'a montré la missive... Parfois il faut secouer les hommes, sinon, ils se prennent vite pour des seigneurs et maîtres. Avec vos menaces, vous lui avez remis les idées en place.
_Je ne l'ai pas menacé, fit Kahlan sur un ton qui lui sembla beaucoup trop défensif pour être honnête.
_Vous avez raison... C'est la chaise, comme il l'a dit lui-même!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
FleurCannibaleFleurCannibale   05 juillet 2010
Se retournant, le Sourcier vit que Kahlan, couché sur le flanc, respirait de plus en plus mal. Le visage couleur de cendre sous la sueur et le sang, elle avait fermé les yeux.
_Richard, souffla-t-elle quand il revint à ses côtés, libère-moi les mains. Je veux pouvoir te serrer contre moi quand...
Quand elle mourrait. Des mots qu'elle n'avait plus la force de prononcer.
Richard ramassa le couteau qui gisait près de l'Inquisitrice et s'attaqua aux cordes. Sa colère était revenue, consta-t-il, mais elle lui semblait lointaine, comme un phare perdu dans une nuit brumeuse. Autour de lui, il ne distinguait plus les contours de la pièce.
Le souffle de Kahlan parvenait à ses oreilles comme s'ils avaient été à cent pas l'un de l'autre. Et il ne la voyait presque plus...
Dès qu'il lui eut libéré les poignets, elle lui passa un bras autour du cou et l'attira vers elle. Par un miracle de volonté, il réussit à ne pas s'écrouler sur le corps martyrisé.
_Richard, je t'aime, je t'aime..., murmura-t-elle.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
FleurCannibaleFleurCannibale   05 juillet 2010
Kahlan comprit soudain que la magie n'avait rien à voir avec la fureur de Richard. Pour la première fois depuis leur rencontre, il était fou de jalousie.
_Je ne connais pas la réponse, je l'avoue... (Kahlan prit son bien-aimé par les épaules.) Richard, je t'aime, et tu sais que c'est vrai. Personne ne prendra jamais ta place dans mon coeur. Tu me crois n'est-ce pas? Moi je te fais confiance, et j'ai la certitude que Nadine te laisse indifférent. Doutes-tu de moi?
_Bien sûr que non, souffla le jeune homme, un peu plus calme. (Il lâcha l'amulette qu'il serrait.) Mais...
_"Mais" rien du tout! Nous nous aimons, point final. Quoi qu'il arrive, nous devons nous fier l'un à l'autre. Sinon nous perdrons la bataille.
Richard la prit enfin dans ses bras. Comme elle comprenait son angoisse! Et comme elle la partageait... Mais pour elle, c'était pire, car elle ne croyait pas, malgré ses propos, qu'il y eût un moyen d'échapper à la prédiction de Shota.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Videos de Terry Goodkind (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Terry Goodkind
Terry Goodkind - Conception part 1
autres livres classés : fantasyVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle


Lecteurs (1362) Voir plus




Quiz Voir plus

L'épée de vérité Tome 1

Au début du livre quel est le métier de Richard Cypher?

sourcier
il n'a pas de métier
guide forestier
marchand itinérant

9 questions
198 lecteurs ont répondu
Thème : L'Épée de vérité, tome 1 : La première leçon du sorcier de Terry GoodkindCréer un quiz sur ce livre
. .