AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Jean-Claude Mallé (Traducteur)
ISBN : 2352942152
Éditeur : Bragelonne (19/09/2008)

Note moyenne : 3.76/5 (sur 315 notes)
Résumé :
Rejoints par de nouveaux alliés dans leur lutte contre L'Ordre Impérial, Richard, Kahlan et Cara s'éloignent des Piliers de la Création après une dure bataille. Inspiré par la révolution qui a tout changé à Altur'Rang, le Sourcier de Vérité a imaginé un plan pour miner de l'intérieur le pouvoir de Jagang, l'homme qui rêve de conquérir et d'écraser le Nouveau Monde.
Sur le front du nord, la catastrophe se précise. Alors qu'Aydindril est tombée depuis longtemps... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (21) Voir plus Ajouter une critique
basileusa
  15 janvier 2017
Quasiment 2 ans après le tome 7 , je décide enfin de me remettre à cette saga ! Heureusement pour moi ,l'auteur résume les tomes précédents donc pas de souci pour se raccrocher à l'histoire et reconnaître certains personnages secondaires .
L'histoire de Kahlan et Richard est toujours aussi prenante ,ils sont face à Jagang et les soldats de l'Ordre mais dans ce tome Richard doit régler un problème plus personnel avant de rejoindre la bataille car il est menacé par son propre Don et un poison... Il doit donc se battre pour sa survie .
Une fois de plus ,ce tome se lit tout seul ! Bon par contre une chose m'a chagriné , c'est le discours de Richard face à un peuple qui refuse de se battre : une phrase peut le résumer "parfois tuer n'est pas seulement justifié mais hautement moral ! ". Et pendant des pages et des pages ,il explique qu'il faut assassiner pour triompher . C'est pas vraiment ma philosophie , certes lorsqu'on lit les Abercrombie ,les héros se comportent de la même manière mais ils ne prônent pas le meurtre et ils ont conscience du gâchis.
Bref ceci à part ,je vais continuer à suivre la lutte des d'harans contre l'Ordre parce que c'est tout de même addictif .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
florianb
  29 février 2012
Allez, c'est parti pour cette huitième critique!
ATTENTION SPOILER!!
Ce tome est la suite logique du tome 7. En effet, après avoir découvert sa demi-soeur, parfaitement insensible à la magie, Richard va être confronté à tout un peuple ayant les mêmes caractéristiques que Jensen.
Au début, nos héros se mettent en route pour rejoindre leur armée (et donc l'intrigue principale). Pourtant, un évènement imprévu vient détourner une nouvelle fois nos héros de leur quête.
J'avoue que cela m'a un peu énervé au début, car après un tome 7 qui ne faisait pas beaucoup avancer le schmilblick (mais qui était néanmoins très bien), j'avais envie que l'histoire principale reprenne le dessus.
Hélas, ce n'est pas du tout le cas dans celui-là.
Cependant, en dépassant ma frustration passagère, je me suis quand même laissé embarquer dans cette nouvelle aventure.
J'ai bien aimé d'ailleurs comment celle-ci débute, à savoir par l'empoisonnement de Richard par Owen.
Cela nous montre le visage d'un peuple complètement abusé par leurs convictions pacifistes, mais qui veut toutefois s'en sortir.
Personnellement, j'ai adoré le " Oh je t'empoisonne, mais je ne veux ABSOLUMENT pas te tuer!!". Ça m'a bien fait rire, et ça montre vraiment la vision irrationnelle du peuple des bandakars.
Richard, comme d'habitude, va donc à lui tout seul changer la philosophie de milliers de personnes (un peu comme dans le tome 6). Je ne suis pas contre cela, bien sûr, car c'est l'essence même de la saga, à savoir la supériorité des idées sur les affrontements physiques. Et Richard incarne parfaitement le symbole de cette philosophie de vie.
Ce que je n'aime moins, en revanche, ce sont les discours philosophiques à n'en plus finir. Quand Richard parle aux bandakars pendant plus de cinquante pages, j'ai vraiment hésité à les sauter tellement elles étaient barbantes!
Bref, si on met de côté ce petit aspect "technique", j'ai trouvé ce tome assez fluide, avec un cheminement régulier.
J'ai également adoré le personnage du chapardeur, amenant dans l'histoire un nouvel adversaire de taille pour Richard.
Ce tome 8 se laisse donc lire aisément, malgré quelques passages assez lourds, et l'on prend un certain plaisir, comme toujours, à se laisser embarquer.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
ETARCOS
  15 janvier 2018
"L'Empire des Vaincus" bénéficie de la grande maîtrise de l'écriture de Terry Goodkind. On y retrouve beaucoup d'intrigues, de l'action, beaucoup de prometteuses pistes qui mettent l'eau à la bouche au moins jusqu'à la moitié du roman.
Mais, étrangement, rien ne se confirme et ce qui aurait pu (aurait dû !) conduire à une déferlante de révélations, à une fin fabuleuse plus que possible... se termine de façon incompréhensible en "queue de poisson", en rien. Ce n'est pas habituel chez cet auteur qui nous a donné le meilleur pendant 7 tomes.
C'en est au point que l'on a l'impression que l'auteur s'est fatigué et a terminé le roman en quelques pages sans saveur parce qu'il n'avait plus envie de raconter son histoire...
Cependant, en faisait l'effort d'oublier la frustration, on réalise que ce volume est une pièce importante du puzzle que constitue l'Épée de Vérité.
L'histoire, donc, est malgré tout intéressante car elle nous fait découvrir un autre peuple, d'autres lieux, mais surtout elle révèle la dynamique qui sous-tend toute la trame de ce roman-fresque.
Dans ce tome, nous prenons conscience des écueils qui planent comme une épée de Damoclès sur l'avenir du monde et des hommes.
Par ailleurs, il convient de noter que le tome suivant ("La Chaîne de Flammes") est un PETIT BIJOU !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Nepenthes
  23 septembre 2012
Après un tome 7 un peu difficile, le tome 8 revient sur les principaux protagonistes de la série. Nouveau tome, ancienne toile de fond - la guerre avec l'Ordre Impérial - et nouvelle intrigue du tome : les bandakars. Ce tome m'a mis les nerfs à rude épreuve, car j'ai trouvé ce peuple de "piliers de la création" carrément horripilant ! Tout comme Richard, les défauts de leur vision du monde et leur "pacifisme" m'ont énervé plus d'une fois... Si bien que j'ai fini par croire qu'il s'agissait d'une cause perdue et que ce tome finirait en queue de poisson ! Mais c'est sans compter sur notre héros, prêt à tout pour venir à bout de tous les obstacles.
Dans ce nouveau tome, on fait également la connaissance d'un nouvel obstacle : Nicholas, le Chapardeur. Ce personnage était vraiment passionnant, je regrette qu'il ne subsiste pas au delà du tome 8. Cela fait un peu de "sang frais" face à Jagang qui commence un peu à s'éterniser...
L'intrigue avec l'Ordre Impérial n'avance donc pas des masses dans ce nouveau tome : chacun continue de placer les pièces de son échiquier, de porter un coup à l'autre... La progression est lente mais permet malgré tout de focaliser le tome sur l'intrigue des Bandakars.Goodkind réussit, comme à son habitude, à entremêler les enjeux de différents scénarios sans ennuyer son lecteur ou le perdre...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Bretzelbooks
  15 mai 2013
J'ai bien aimé ce tome qui fait beaucoup réfléchir sur la violence, la liberté, la force de la vie.
Terry Goodkind sait nous entrainer dans son univers, il nous emmène dans sa philosophie de la vie car l'épée de la Vérité, c'est cela, une profonde réflexion sur la vie, la liberté de chacun et notre volonté d'être ce que nous souhaitons.
Il mène toujours la vie dure à ses personnages, Kalhan et Richard n'ont pas fini de souffrir et d'être séparés. Leur quête est longue car se battre pour la vie est loin d'être évident quand le monde bascule dans la terreur, la violence et la mort. Pourtant ils le font avec une incroyable détermination, au nom de l'amour de la vie.
Ces livres peuvent donner du courage quand on vit des choses difficiles dans notre vie. Ces derniers temps, j'ai appris de mauvaises nouvelles me concernant. Mais je vais prendre l'exemple de Richard et de Kalhan et me battre pour la vie, ma vie.
Commenter  J’apprécie          50
Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
ETARCOSETARCOS   26 janvier 2017
- Par pitié, je meurs de peur... Je ne veux pas être coincée là-dessous !
- Je te comprends, mais la sortie n'est pas loin. Et je ne t'abandonnerai pas, ne crains rien... Tu sortiras, c'est juré ! Je t'en donne ma parole.
- Comment puis-je savoir que tu ne mens pas ?
- Les sorciers tiennent toujours leurs promesses...
- Je croyais que tu n'étais pas très doué pour la sorcellerie ?
- C'est vrai, mais j'ai un don particulier pour tenir parole.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
EmLireEmLire   09 février 2018
Kahlan libéra son pouvoir.
[...] Soudain, il sembla saisir que sa vie, telle qu'il l'avait connu jusque là, était irrémédiablement terminée. Tout ce qu'il avait désiré, convoité, espéré obtenir ou voulu posséder... Tout cela n'existait plus. Et c'en était fini aussi de tout ce qu'il avait aimé ou haï.
Dans les yeux de Kahlan, il ne lut aucune pitié. Plus que tout le reste, cela le terrifia.
Un coup de tonnerre silencieux fit vibrer l'air.
Un pur moment de beauté et d'horreur. Un chant funèbre pour célébrer la fin d'une vie... qui allait pourtant continuer.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
croc1706croc1706   31 janvier 2016
Pourtant vous n'avez pas hésité à m'empoisonner pour me contraindre à vous aider. N'est-ce pas une démarche un peu radicale pour des mystiques qui doutent de la réalité du monde?
Commenter  J’apprécie          50
EmLireEmLire   09 février 2018
Ce type avait choisi son destin lorsqu'il avait décidé d'attaquer Kahlan. Pour faire ce qu'il lui restait à faire, la jeune femme n'avait nulle besoin d'éprouver des émotions, et il n'y en avait aucune en elle.
Pas de joie, ni de soulagement... Pas de haine, ni d'aversion... Aucune compassion, et pas une ombre de tristesse.
Kahlan s'était libérée de tout cela pour dégager le chemin au raz-de-marée de pouvoir qui montait du plus profond d'elle.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
EmLireEmLire   09 février 2018
Richard dévisagea ses "guerriers" et fut ému de constater qu'ils étaient suspendus à ses lèvres. Cherchant une conclusion à la hauteur de l'événement, il se souvint des mots gravés sur le socle de la statue, au sommet du col.
La Huitième Leçon du Sorcier : "Talga Vassternich".
Richard Rahl, chef de l'empire d'haran - une terre qui luttait pour sa survie - traduisit ces mots à l'attention des Bandakars :
-Méritez votre victoire...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Terry Goodkind (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Terry Goodkind
Terry Goodkind - Conception part 1
autres livres classés : fantasyVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

L'épée de vérité Tome 1

Au début du livre quel est le métier de Richard Cypher?

sourcier
il n'a pas de métier
guide forestier
marchand itinérant

9 questions
222 lecteurs ont répondu
Thème : L'Épée de vérité, tome 1 : La première leçon du sorcier de Terry GoodkindCréer un quiz sur ce livre
.. ..