AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782749908892
346 pages
Éditeur : Michel Lafon (19/06/2008)
3.53/5   30 notes
Résumé :

Comme il n'est que le fils cadet, Josep Alvarez sait depuis toujours qu'il n'héritera pas de la bodega familiale : les vignes qui poussent sur le sol aride de Santa Eulâlia reviendront à son frère aîné. Josep s'engage donc dans l'armée, où, en échange d'une maigre solde, il est propulsé dans l'horreur des guerres carlistes. Désertant une unité dont il est le seul survivant, il se réfugie de ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
livrevie
  18 juillet 2014
Noah Gordon nous emmène en Espagne, au 19è siècle, pendant les guerres carlistes. Josep est le fils cadet, et n'a droit à rien. C'est à Domat, son aîné, que reviendront les vignes familiales, Domat qui n'a pas le don de la terre ni le sens du travail.
Josep se cherche un destin, et s'éloigne de cette terre qui ne veut pas de lui, pour finir dans le Languedoc, et acquérir un savoir qui fera de lui un homme de vin.
Ce n'est que le début de ce récit initiatique, de la construction de ce jeune homme vers l'homme qu'il sera plus tard.
L'on peut reprocher à ce roman une certaine lenteur, et une absence relative de tension dramatique. Mais ce n'est pas un roman destiné à faire frémir, c'est un roman qui se plonge dans les entrailles d'une Espagne tourmentée, où la Catalogne n'est pas l'Espagne, où l'on produit du vinaigre et pas du vin, et où un homme ira, en dépit de l'adversité, au bout de son rêve. L'on peut reprocher à ce roman aussi une trame trop facile, peut-être, mais au moins, pas de déception à la fin du récit… L'on peut reprocher enfin des description parfois fastidieuses, mais le destin de Josep est lié à son époque, à son milieu, et sans ces descriptions, difficile de palper l'aridité du sol, la douleur du travail, l'instabilité politique…
Même si je n'ai pas retrouvé l'engouement que j'avais ressenti lors de ma lecture du Médecin d'Ispaham, j'ai savouré cette lecture comme on savoure un bon vin. Lentement, mot après mot, page après page.

Lien : http://lelivrevie.blogspot.f..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          101
Philippe67
  23 mars 2012
Un livre facile à lire, agréable mais j'ai malgré tout été assez déçu par ce livre où il y a un peu de tout mais aucun sujet n'est traité en profondeur. Ca m'a laissé sur ma faim.
C'est l'histoire d'un deuxième fils qui n'héritera pas des vignes familliales en Espage (Catalogne) et qui part dans un voyage quasi initiatique puis revient au pays pour y trouver la fortune et l'élévation sociale grace au travail.
J'ai beaucoup aimé ce livre mais j'en attendais beaucoup plus. Cela dit je le conseille à ceux qui aiment les gentilles histoires pleines de bons sentiments.
Commenter  J’apprécie          20
Dumakey
  22 octobre 2013
Bon livre, comme dans tous les livres de N. Gordon on apprend des choses. Il ne faut s'attendre à une montagne russe de moments d'intensité dramatique, mais le plaisir de se plonger dans une existence simple, faite de bon sens et du goût du travail. Chaman du même auteur est très bon.
Commenter  J’apprécie          30
Aouan
  23 juillet 2013
Un récit simple et poignant à la Giono que celle de ce cadet de paysan pauvre qui après avoir échappé aux intrigues des guerres de succession espagnoles va trouver la rédemption dans le travail de la terre et du vin.
Certes la morale est un peu trop belle pour être honnête, et l'amour se trouve un peu facilement au bout du champ, mais on sort de cette lecture requinqué et optimiste.
Commenter  J’apprécie          10
simonjean
  05 avril 2015
J'aime bien les livres de Noah Gordon mais celui-là est moins passionnant que ceux racontant la vie des médecins "Cole " . Cela reste un agréable moment de lecture .
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
DanieljeanDanieljean   09 avril 2016
Quand les vignes furent vendangées et les raisins pressés, il fit le voyage de Stiges dans l’intention d’aller à la tonnellerie parler à Emilio Rivera. Il le trouva en train de déjeuner sur place d’une assiette de poisson à l’ail qu’il enfournait à grandes cuillerées, en laissant dégouliner la sauce dans sa barbe. D’un geste, il invita Josep à prendre une chaise, ce que celui-ci accepta, puis il attendit que le tonnelier eût fini son repas.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2449 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre

.. ..