AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782226476036
464 pages
Albin Michel (04/01/2023)
4.57/5   694 notes
Résumé :
" Je crois que je préfère qu'on ne soit pas du même sang, finalement. Parce que ça rend ce qu'on a encore plus spécial, plus fort, Ash."
Rien ne laissait supposer que ces deux-là seraient inséparables. Zach, le musicien en herbe, toujours le nez plongé dans son carnet de chansons.
Ash, le joueur de baseball, dont l'air inaccessible fait craquer toutes les filles. Pourtant, s'ils pouvaient passer chaque minute de leur existence ensemble, ils le feraient... >Voir plus
Que lire après Just wanna be your brotherVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (81) Voir plus Ajouter une critique
4,57

sur 694 notes
5
68 avis
4
8 avis
3
3 avis
2
0 avis
1
0 avis
Il y a de ces découvertes livresques qui ne s'expliquent pas. Qui vous touchent du plus profond de votre être et où vous savez immédiatement qu'elles vont vous marquer pendant longtemps.
Just wanna be your brother, c'est une de ces lectures là.

Je commence cette chronique avec un peu d'appréhension, car quels que soient les mots que j'emploierai, cela ne rendra jamais justice à tout l'amour que je ressens pour ce roman, sachez-le.

C'est un ouvrage que je voulais lire pratiquement depuis sa sortie, et qui est d'ailleurs dans ma PAL depuis février. Je savais qu'il allait être un coup de coeur, sans hésitation. Je le savais après avoir eu un énorme coup de coeur pour le tome 2 d'Ashes, puis pour tous les éloges entendus sur Just wanna be your brother. (La moyenne du roman est quand même de 4,66/5 sur babelio…)
Finalement, contre toute attente, il est resté plusieurs mois dans ma PAL. Je suis même allée aux dédicaces de Nine Gorman et Marie Alhinho le 1er avril pour le faire signer à Nine alors que je ne l'avais pas encore lu. Je mourrais d'envie de le découvrir mais avec mes emprunts de bibliothèque, le moment fut repoussé. Jusqu'à juin, où j'ai (enfin) commencé ma PAL…

(D'ailleurs, note à part mais je sais que Nine Gorman et Mathieu Guibé ont gagné le prix babelio en catégorie Young Adult, et je dois dire qu'ils le méritent tellement !! - et je suis si heureuse d'avoir contribué au fait qu'ils gagnent ! - )

Bref. Il m'a suffit de voir la dédicace, « À tous ceux qui ont eu du mal à trouver leur place et à ceux qui la cherchent encore. » pour savoir que j'allais définitivement adorer cette lecture. (J'avais déjà envie de pleurer)

Il me semble que durant cette découverte, j'ai posté quarante-cinq citations. Et ça, c'est une preuve déjà irréfutable que ce livre m'a beaucoup marquée.

Déjà, par où commencer ? J'ai commencé ce roman en ayant déjà l'impression de connaitre les auteur.ices. Pas personnellement, bien sûr, mais disons que je me sens proche d'eux, d'une certaine façon. Leur proximité avec leur communauté sur les réseaux sociaux a sans conteste joué un rôle là-dessus, car cela a créé un lien entre eux et leurs lecteur.ices. Ce sont vraiment les seules personnes (avec Marie Alhinho) pour qui je vais faire une story insta en les taguant parce que je sais qu'à priori, ils ont des chances de la voir ! Donc bref, cela semblera anodin, mais pour moi, ce n'est pas rien, et ça renforce déjà mon amour pour ce livre.

Ensuite… rien que de retrouver ces personnages que je connaissais des Ashes, cela m'a suffit pour que j'accroche dès les premières pages au pdv de Zach. Et dès la fin du troisième chapitre, j'étais déjà dans tous mes états intérieurement car mes souvenirs de la duologie ont bien évidemment ressurgi… Et ça a fait mal, un peu, oui. (Et je ne parle pourtant même pas de la fin…) Parce que je sais. J'ai le pdv d'Ash, et là on retrouve certaines mêmes scènes mais du regard de Zach… et tout change.
Avoir ce pdv différent, je trouve cela super intéressant. Parfois (très) douloureux, certes, mais cela apporte de la profondeur aux personnages, qui apparaissent vraiment à nos yeux dans toute leur complexité et leur individualité propre. Et c'est ce que j'aime avec les romans de Nine, Mathieu et Marie. Ils créent des personnages qui existent à nos yeux de lecteur.ices. Ils nous les rendent réels.

Et on s'y attache, forcément. On s'y attache, on vit l'histoire à leurs côtés. On apprend à les aimer.

Le lien qui unit Ash et Zach… comment ne pas s'y attacher, hein ? C'est juste… indescriptible.
Nine et Mathieu ont parfaitement su faire les choses. (Ça s'appelle le talent) Nous faire ressentir cette complicité entre les deux personnages, cette relation plus forte que tout, tellement plus qu'une simple amitié lambda comme on en voit dans tous les livres. Ils se sont sauvés l'un l'autre. Et quels mots pour décrire un lien pareil ?… le seul terme qui me vient, c'est celui d'âmes soeurs. Et Zach l'emploie lui-même vers la fin du bouquin.

Ce roman m'a rendu dingue dès les premiers chapitres. Rien que le fait de lire les pensées intérieures de Zach, d'apprendre à connaitre ce personnage si exceptionnel… j'ai été traversée par un nombre incalculable d'émotions.

Cette lecture m'a fait mal, oui. de savoir la fin, déjà. de savoir ce qui allait arriver. Rien que ce passage, par exemple (il y en a d'autres que je ne cite pas…) :
Comment vous dire qu'à ce moment-là, j'ai dû lever les yeux de mon livre pendant bien dix secondes, le temps de digérer ce que je venais de lire. Ce passage m'a complètement anéantit intérieurement… ^^'

Puis de voir Ash comme ça, aussi. Aussi heureux… (je ne parle pas de la seconde partie du roman, bien sûr, car les choses ne durent pas…) de le voir sourire, rire. Si différent de la version de lui qu'on voit dans Ashes…
De relire certains moments, également. Qui m'ont brisé le coeur une seconde fois, bien évidemment. (prévisible… )

Cela dit, je me rends compte souvent que les oeuvres qui me font mal, ce sont souvent celles qui me marquent le plus et qui deviennent des coups de coeur, voire de véritables safe place. (Pas que je sois ravie de voir des personnages souffrir hein, mais retrouver ces personnages en eux-mêmes constitue quelque chose de ‘réconfortant' en soi… Je pense à des oeuvres comme Banana Fish, Life is Strange, ou encore La nuit où les étoiles se sont éteintes/Le jour où le soleil ne s'est plus levé.)
Et dans le cas de JWBYB, je me suis répétée durant toute ma lecture que j'aimerais pouvoir avoir un Zach dans ma vie, faire partie de leur bande.

*Une safe place d'être avec eux, et un crève-coeur en même temps.*

J'ai aimé les valeurs de ce romans. J'ai aimé découvrir (et redécouvrir) ces personnages tellement humains, tellement beaux, tellement attachants. J'ai souri, me suis attendri, ai aussi levé les yeux de mon livre à bien des reprises pour faire une pause et digérer des passages qui me mettaient dans tous mes états.
Bref, je les ai aimés. (Rectification : je les aime. C'est actuel, c'est présent, et ça ne va pas bouger de sitôt.) Les mots me manquent pour dire à quel point.

La lecture fut encore plus laborieuse vers la fin car je n'avais pas envie de finir ce roman. Je ne voulais pas les quitter. Jamais.
(Au fait, le moment où Zach va à Bloomington et parle brièvement avec Miss Parks, j'ai cru que j'allais défaillir tant je ne m'y attendais pas. C'était si bref, mais j'ai ressenti une émotion si forte de voir pendant même pas une page deux personnages que j'aime profondément réunis…)

C'est rare que j'aie des coups de coeur comme celui-là.
Je suis tombée amoureuse du personnage de Zach, tout simplement. (Tout comme j'étais tombée amoureuse de Nate pour LJOLSNSPL)

(d'ailleurs, j'ai envie de relire les Ashes, maintenant. Rien que pour les flashbacks d'Ash dans le tome 2…)

Bref, ma chronique est trop longue et part dans tous les sens. Ça n'a ni queue ni tête. (Qui aura lu ça, même ?…)
Tout ce que je tiens à dire, c'est que mes mots ne seront jamais suffisants pour exprimer à quel point cette lecture m'a bouleversée. Un trop plein d'émotion comme j'ai rarement, deux personnages que j'aime plus que tout… Mon coeur fut brisé de revivre cette issue finale. Je les aime tellement et cela m'a déchirée de l'intérieur.

J'ai fini ce livre en larmes, le coeur en miettes.

Si c'était prévisible ? Oui, totalement.
(C'est possible d'avoir autant d'amour pour un livre, même ?)
Je pleure rarement en lisant. Genre… vraiment. Et pour que je pleure à ce point là, c'est que ce n'est vraiment pas n'importe quel roman…

Alors voilà. Je suis dévastée et en même temps si reconnaissante d'avoir découvert ces personnages si extraordinaires… (Merci Nine et Mathieu.)

Il y a quelques mois, j'avais lu La nuit où les étoiles se sont éteintes/Le jour où le soleil ne s'est plus levé (de Nine Gorman et Marie Alhinho), et ces romans avaient été de gigantesques coups de coeur comme j'ai rarement. Je ne pensais pas que JWBYB serait au même niveau, mais en fait, si. Totalement. Ce n'est ni la même histoire ni les mêmes personnages, mais je n'ai pas pu m'empêcher de faire des petits rapprochements ; pas seulement parce qu'ils ont une autrice en commun, mais aussi parce qu'on retrouve cette émotion brute, cette profondeur dans les personnages, et que j'ai eu cette certitude personnelle que Ash et Zach auraient pu être amis avec Finn et Nate…

Dans un autre monde, ils se seraient rencontrés, seraient devenus amis. J'en suis certaine.

Anyways.
Moi et mon amour pour ce roman. (Je pourrais en parler encore des heures, mais je vais m'arrêter ici.)
Petite dédicace pour finir à la playlist, que j'ai bien évidemment téléchargé sans même réfléchir. (je l'ai intitulé : "Ash & Zach playlist".) Je l'avais aussi fait pour Finn et Nate.
Si ça ça ne prouve pas à quel point j'aime ce roman, franchement je ne sais plus quoi vous dire...
Commenter  J’apprécie          344
En lisant cette critique, vous allez comprendre ce qui va arriver à un des personnages principaux, donc elle spoile quand même toute la fin du roman. Si vous connaissez (ou que vous vous doutez très fortement) de la fin du livre, vous pouvez lire sans crainte. Mais pour les personnes qui ne liront pas les lignes suivantes, je voulais juste vous dire que je n'ai pas les mots pour décrire la force avec laquelle j'ai adoré cette histoire et les personnages.
S'il vous plaît, lisez ce roman, et revenez lire ma critique après pour qu'on pleure ensemble :)

—————— spoiler ? ——————

À : Zach
De : Camille
Date : 16 avril 2023 à 2h07 AM
Objet : two bodies, one soul ♡

Hello Zach.

Des mots tournent dans ma tête, une marée d'émotions, et je ne sais pas comment les extérioriser autrement que par l'écriture de ces phrases.
Et par les larmes.

Tu sais que j'ai les larmes aux yeux à chaque fois que je repense à toi ?
À chaque fois que j'écoute votre chanson.
À chaque fois qu'on me parle de rock.
À chaque fois que j'entends la moindre chose qui peut se rapporter de près ou de loin à toi en fait.
Et je pense que dans un mois, un ans ou dix, j'aurai toujours ce gros pincement au coeur en pensant à toi.
Tu me manques.

Je ne t'ai pas connu très longtemps pourtant, mais j'ai l'impression que ça fait une éternité. Après tout, j'étais avec toi pendant quatre ans.
J'étais là pour ta rentrée au lycée.
J'étais là pendant ce concert, celui où t'as chanté à perte de voix ‘'Empty with you'' en regardant Ash.
J'étais là pendant que tu répétais avec le groupe.
J'étais à côté d'Ollie quand vous vous chamailliez ; j'étais autour du feu de camp cet été avec Sybille, Ash et les autres ; j'étais allongée à côté de vous sur le toit de Silver Street.
J'étais assise en tailleur sur le sol de ta chambre quand vous écriviez votre chanson, et dans la boutique du tatoueur quand vous avez décidé de la graver à jamais sur votre corps.
Et j'ai pleuré avec Ash cette nuit-là.
Tu me manques.

Ta bonne humeur me manque, cette manière de tu avais de ne jamais pouvoir rester longtemps immobile, ton enthousiasme, ton rire, tes textes, tes chansons, ton sourire, l'amour que tu portais à tes ami.es.
À ta famille.
À Ash.

C'était dur, tu sais.
Je savais tout du long que tu allais me quitter à la fin. Je le savais, mais pourquoi est-ce que je souffre autant ?

Tes pensées résonnaient en moi, j'étais à tes côtés dans tes moments d'euphorie, de douleur, de tristesse, de joie, de déception.
J'ai eu l'impression de grandir à tes côtés, d'apprendre à envisager la vie de ton point de vu, et j'ai eu la sensation que tu m'as accompagné dans ma vie autant que je t'ai accompagné dans la tienne.
Grâce à toi, j'ai découvert ton groupe de potes qui sont devenus comme une famille, j'ai rencontré Sybille qui est devenue comme ma soeur, et j'ai découvert Ash.
Ash, avec lequel j'ai l'impression de partager un lien, qui s'est forgé dans la douleur et la tristesse.
Tu nous manques, p*tain.

Tu manques à ta famille, tu manques à Sybille, à Ollie, à Victor, à Tucker, à Will.
Tu manques à Ash.

Bien sûr, il faudra qu'on apprenne à vivre sans toi maintenant, et le temps finira peut-être par apaiser cette douleur qui me mine le coeur.
Mais je continuerai à chanter ‘'Empty with you'' en pensant à toi, et j'écouterai toujours ‘'Brothers'' avec des larmes dans les yeux.
Merci de m'avoir permis de faire ce bout de chemin à tes côtés.
Merci de m'avoir permis de rire, pleurer, chanter et sourire avec toi.

Let's start over in the sunny sky…
Commenter  J’apprécie          254
Je n'ai pas attendu bien longtemps avant de foncer acheter ce livre et le lire… Après avoir eu un énorme coup de coeur pour Ashes falling for the Sky et sa suite Ashes falling for the sky #2. Je ne me rappelais plus vraiment des éléments de cette saga (ayant lu le second tome en janvier 2021). Mais j'ai très vite compris en voyant quelques indices sur booksta, les choses me sont vite revenues en tête en commençant ma lecture.

Je savais comment se finirait cette lecture et pourtant j'ai eu du mal à lire l'épilogue tellement j'ai pleuré.

Cette histoire, c'est l'histoire de Zach et Ash, ils n'ont rien en commun, pourtant, le destin les a réunis et depuis, ils sont inséparables.

Zach vit un peu dans son monde, il est passionné de musique, passe sont temps à rêver et griffonner dans son carnet de chanson. Il est insouciant, c'est une pile électrique, tout le monde le connaît et l'apprécie, un vrai rayon de soleil. L'opposé d'Ash, joueur de baseball qui attire le regard de nombreuses filles. Mais Ash est très introverti et plutôt taciturne, il n'est vraiment proche que de Zach. C'est donc une amitié improbable qui les lie, mais une amitié d'une force impressionnante.

L'histoire se déroule sur quatre ans, les quatre années de lycée plus précisément. Dès le début de la première année scolaire, Zach fait la connaissance de Sybille, dont il tombe amoureux instantanément. Même si au début ce n'est que de l'amitié, Sybille va très vite se faire une place dans leur bande.

Ce livre est réellement incroyable, il y a tellement de choses à en dire. Déjà, l'histoire d'amitié entre Zach et Ash est si belle, si pure et si évidente. Je ne pense pas avoir déjà vu une histoire d'amitié comme celle-là, elle m'a vraiment donné envie de croire en l'amitié et tout ce que ça peut nous apporter. Entre eux, ce sont des chamailleries, du soutien, des confessions, des moments partagés et encore beaucoup d'autres choses. C'est vraiment ce que je retiens de l'histoire, l'amitié qui unit ces deux garçons, cette relation fusionnelle.

Je savais pourtant que leur amitié était forte et profonde avec le deux tomes de Ashes falling for the sky, mais j'étais très loin d'imaginer tout ça.

Je suis ravie d'avoir découvert un peu plus de Zach, ce personnage qui a une importance capitale pour Ash et pour toute sa vie dans Ashes falling for the sky. Et quel personnage, je me suis attachée à lui très vite et très fort. Zach est la gentillesse et la bienveillance incarnée, aimé de tous, il fait toujours au mieux, il est avenant, jamais blessant, on ne peut que l'aimer. Je ne m'attendais pas à aimer autant ce personnage, je comprends donc facilement pourquoi Ash à beaucoup de mal à passer à autre chose dans son avenir.

Cette histoire, c'est aussi l'histoire d'un groupe d'ado en quête de leurs personnalités, parfois un peu perdue dans leurs sentiments. En quête d'identité, de leurs avenirs, mais surtout, ils représentent l'insouciance de cet âge. Nous sommes plongés dans les années lycée, dans les bêtises que l'on fait à cet âge, les rêves, les passions…

Ce livre tourne beaucoup autour de la musique, la passion de Zach, il y a des extraits de chanson connus ou des chansons de la composition de Zach.

À chaque début de chapitre, il y a un extrait d'une chanson, d'une note, raturé et commenté de la main de Zach, un gros plus pour moi, j'ai adoré.

Il faut dire que l'objet livre est magnifique, entre ces extraits à chaque début de chapitre et ces pages noircies entre chaque année et à la fin du livre, j'aime toujours avoir ce genre de belles surprises dans les livres.

J'ai trouvé ce livre vraiment poétique, que ce soit dans les chansons écrites par Zach ou dans les paragraphes, j'y ai trouvé beaucoup de beauté, de rimes et de poésie. Il y a énormément de référence à Peter Pan, puisque Zach ne veut pas quitter Neverland, il ne veut pas grandir, il veut profiter encore de ces belles années.

Les auteurs abordent également les difficultés liées à l'adolescence, au fait de grandir, de devoir faire des choix. de savoir où l'on va, de comprendre et analyser ses décisions, ses sentiments. C'est aussi ça qui rend le livre si captivant, cette quête dans la vie de Zach, ce besoin de se trouver.

Nine Gorman a ce pouvoir de me faire m'attacher instantanément à ses personnages, à me faire vivre intensément leurs émotions. Chaque livre que je lis de cette auteure, je sais que mon coeur n'en sortira pas indemne et que je risque fort de pleurer. Ça n'a pas loupé encore une fois, pourtant, je savais comment ça allait finir, je savais que mon coeur allait se briser, mais je n'ai rien pu faire. Tout est toujours fort et puissant dans ses histoires.

C'est donc une histoire touchante, puissante, bouleversante, sur l'adolescence, l'amitié, les premiers amours. Une histoire qui ne se termine pas bien, une histoire qui vous brisera le coeur, mais qui, en même temps, vous inondera d'amour.

Si vous n'avez pas encore lu cette saga, je vous le conseille fortement, si vous aimez être touché par les personnages, vivre leurs émotions, cette histoire est faite pour vous.
Lien : https://rowenabookine.com/20..
Commenter  J’apprécie          62
Bon. C'était pas mauvais. Pas spécialement bon non plus. C'était du teen drama avec une liste à cocher. C'était pas superficiel, mais ça manquait d'authenticité.
J'ai pas (encore, il est dans ma PAL) lu Ashes Falling for the Sky, mais j'appréhende cette lecture après JWBYB. Les auteurs assument de jouer sur les clichés, mais une base de cliché reste un cliché et ça reste compliqué d'en sortir. Or, les clichés, c'est sympa, mais on est en 2023 quoi.
Alors bon le bury your gays, les pick-me, on souuuuuffle.
Je sais pas trop par quel bout attaquer ma review tellement j'ai synthétisé. Ca manque d'authenticité, voilà. Or, je veux de l'authentique en lisant de la tranche-de-vie, surtout sur des ados pas toujours biens dans leur peau. Quand je veux dire que ça manque d'authenticité, j'en reviens à mon sentiment que les auteurs ont coché les listes de ce que qui fait du bon drama teen : romance (et on triangulise ça hihi) hétéro, sexe, drogues, cigarettes, cours séchés, parents à peine présents, draaama, draaaamaaa, les cours c'est nuuul bouuh, mais le spoooooort. Genre. Argh.
Je ne veux pas dire que les personnages sont superficiels, car les principaux ne le sont pas (les secondaires, on repassera). Zach, Ash et Sybille (ptn elle s'appelle comme ça ??) sont nuancés et attachants (sauf toi Ash ptn je peux pas me blairer les emo dark boys tatoués de la tête aux pieds à 16 piges désolée). le livre est particulièrement centré sur Zach, qui est un jeune homme impossible à canaliser (les parents, faites le diagnostiquer TDAH par pitié), perdu dans la voie qu'il essaie de se créer, touchant dans sa relation aux autres. Sa romance avec Sybille est hyper kiki et mimi et saine HALLELUJAH. Sa relation avec Ash… Bon, on devine d'avance l'évolution de cette relation en lisant un peu attentivement la 4e de couv (je connais pas AFFTS pour rappel) donc AUCUNE surprise sur ce qui finit par se dessiner entre eux maiiiiis… maiiiiiiis pourquoiiiii ????????? Je ressens une espèce de curiosité pour le même sexe entre eux mais PARDON hein mais heureusement qu'il s'est rien passé entre eux, on partait sur de mauvaises bases les cocos. Entre Zach qui a aucun sens des responsabilités et Ash qui fuit le moindre attachement, oskuuuur.
Je suis focus sur le négatif, mais je reviens sur Zach et Sybille, qui sont hyper kikis et agréables à suivre. Juste, j'ai beaucoup de mal avec les "bad boys" surtout quand ils s'appellent Ashley (mais paye ta crédibilité pardon) donc Ash c'est pas passé pour moi. Ton dark past justifie ton comportement de trouduc distant hehe.
L'écriture est cool mais pas marquante à mes yeux. Trop diluée un moment, trop dramatique l'instant d'après. Je préfère les écritures un peu plus constantes, même si je comprends l'envie de marquer le coup.
Commenter  J’apprécie          60
J'ai terminé tant bien que mal et avec beaucoup de larmes le préquel d'Ashes falling for the sky, Just wanna be your brother, raconté par Zach.

Bien qu'en ayant lu les tomes 1 et 2 d'AFFTS, je savais pertinemment comment se terminait ce livre, je n'ai pu contenir ma peine et retenir mes larmes.

Ce livre raconte l'histoire de Zachary Harrington et Ashley
Walker, que nous retrouvons dans la duologie AFFTS, durant leurs années lycées. Ces deux-là sont inséparables et partagent tout ensemble. Mais les années passent et les choses changent entre les deux amis : entre premiers amours, premiers baisers, premiers cours brisés, premiers secrets... Leur amitié résistera-t-elle à tout cela ?

J'ai été ravi de retrouver Ash et de faire plus ample connaissance avec Zach que j'avais découvert dans les tomes 1 et 2 de AFFTS. Ces deux personnages sont aussi attachant l'un que l'autre.
Je ne parle même pas de Sybille (que l'on retrouve aussi dans les tomes d'AFFTS) qui est une jeune femme forte, indépendante et tellement drôle.

Dès les premières pages, tout était intéressant: les intrigues, les personnages,...
Plus je tournais les pages et moins je pouvais décrocher de ce bouquin.

Fluide, touchant, drôle, émouvant, bouleversant, attachant.
Nine Gorman et Mathieu Guibe sont deux auteurs de talents qui savent parfaitement nous faire aimer leurs personnages.

Bien que ce roman ne soit pas un coup de coeur, il met du baume au coeur car c'est une véritable ode à l'amitié et à l'amour.

À lire si vous voulez passer par toutes les émotions.
Commenter  J’apprécie          90

Citations et extraits (173) Voir plus Ajouter une citation
Mais s’il est perdu, je serai son phare.
Je le regarde droit dans les yeux, l’espoir et la conviction brûlant au fond de mes iris.
S’il dérive, je serai son ancre.
Je le saisis d’une main derrière la nuque et je le retiens près de moi quand il essaie de se dérober, jusqu’à poser mon front contre le sien.
- Très bien, alors…
Et s’il a raison, si deux ados ne peuvent rien faire contre le système, nous leur prouverons à tous qu’ils ont tort.
- Alors, on s’enfuira tous les deux, s’il le faut, Ash. Mais jamais je ne te laisserai. Tu te souviens : ensemble pour la vie.
Commenter  J’apprécie          90
Dave Grohl a dit : "Ce qu'il y a de bien dans la musique, c'est que vous pouvez chanter une chanson pour 85.000 personnes et elles vous la chanteront en retour pour 85.000 raisons différentes."
Commenter  J’apprécie          223
- Je m’y prends comme un kakapo avec Sybille, ajouté-je après un moment.
- Un quoi ? tique Ash, un sourcil plus haut que l’autre.
- Un kakapo, c’est un perroquet de Nouvelle-Zélande, précisé-je.
- OK. Je sens que je vais le regretter mais… c’est quoi, le rapport avec Sybille ?
- Cet oiseau est tellement pas doué pour séduire les femelles que ça provoque sa propre extinction. Il en reste à peine une centaine dans le monde à cause de son incompétence. Et en plus il ne sait même pas voler. C’est sûr, j’étais un kakapo dans une autre vie.
Commenter  J’apprécie          70
Tu as beau porter toutes ces cases, aucune d'entre elles ne peut t'enfermer. Ni boîte, ni labyrinthe ne sauraient te retenir, Zachary. Tu n'es pas déphasé, tu as juste un rythme bien à toi, ce qui te rend unique, et c'est loin d'être une mauvaise chose.
Commenter  J’apprécie          150
- Mais ça ne change rien pour nous, on se verra toujours autant, lâche Ash comme s’il percevait l’inquiétude cachée au fond de moi.
Ce que je ressens me déstabilise alors je préfère jouer la carte de l’humour.
- Oh mais j’espère bien, Ashley Walker. Tu ne te débarrasseras pas de moi aussi facilement, rétorqué-je.
- Ah ouais, je suis condamné à t’avoir sur le dos jusqu’à la fin de mes jours ? C’est pire qu’un mariage, ton truc.
- Exactement. Ensemble pour la vie, mon pote.
Il m’examine quelques secondes, un sourire dans les yeux.
- Ça me va. Ensemble pour la vie.
Commenter  J’apprécie          60

Videos de Nine Gorman (11) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Nine Gorman
Extrait du livre audio « La nuit où les étoiles se sont éteintes » de Nine Gorman, Marie Alhinho lu par Xavier Baur. Parution numérique le 28 février 2024.
https://www.audiolib.fr/livre/la-nuit-ou-les-etoiles-se-sont-eteintes-9791035414634/
autres livres classés : jeune adulteVoir plus
Les plus populaires : Jeune Adulte Voir plus



Lecteurs (2080) Voir plus



Quiz Voir plus

Quizz // Ashes falling for the Sky

Comment sont organisés les chapitres ?

Par date
En alternance (Sky/Ash)
Par nombre (1,2,3...)

10 questions
69 lecteurs ont répondu
Thème : Ashes falling for the sky de Nine GormanCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..