AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Otto Kallscheuer (Auteur de la postface, du colophon, etc.)
ISBN : 2718603836
Éditeur : Galilée (10/10/1991)

Note moyenne : 4.07/5 (sur 7 notes)
Résumé :
Qu'est-ce maintenant une perspective de gauche ? Que signifie être socialiste ? Comment faut-il concevoir la place future du travail-emploi dans la vie des individus et de la société ? Une société peut-elle se perpétuer sans orientation, ni but, ni espoir ?
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Fx1
  14 septembre 2014
Que de questions importantes abordées par André Gorz dans ce remarquable ouvrage . A notre époque ou le socialisme ne sait plus qui il est , il est trés utile de retourner vers ces propos d'une grande sagesse . Entre social - démocratie , social - libéralisme et socialisme , la gauche aujourd'hui perd ces esprits . Et cet ouvrage démontre que le mal est hélas bien plus ancien . le propos est vif , mais réaliste . de méme sur le plan du travail et du rapport à celui - çi . L'écologie à souvent était au centre du discours de ce grand penseur dont l'on ne parle plus assez aujourd'hui . Voila un ouvrage salutaire que nombre de personnes devraient faire l'effort de découvrir . Un grand ouvrage .
Commenter  J’apprécie          100
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
enkidu_enkidu_   20 juillet 2017
L’Occident est victorieux ; il n’existe pas d’autre système économique que le capitalisme. Les pauvres gens d’Europe centrale et orientale l’ont appelé de leurs vœux pendant des décennies. Ils croyaient qu’avec l’effondrement du « socialisme réel », ils allaient entrer dans le royaume de la liberté, de la prospérité, de la sécurité et de la justice. Ils s’étaient empressés de voter à droite, pensant que la droite représentait le conservatisme, la sécurité, le bien-être individuel, l’ordre social et moral fondé sur les valeurs traditionnelles. Mais non, la droite représente le marché, la compétition, les contraintes productivistes, la passion du profit et l’amour du gain, l’écrasement des plus faibles, le démantèlement de la Sécurité sociale et des services publics, le chômage pour un tiers, bientôt peut-être pour la moitié des actifs de l’ex-RDA, entre autres. Ils ont été délivrés de l’ordre totalitaire ? C’est bien. Et maintenant, « la liberté pour quoi faire ? ».

Le capitalisme ne s’accommode pas d’un ordre social stable. Cette constatation se trouvait déjà dans le Manifeste communiste : « Tout ce qui est solide se dissout dans l’air » ; ce qui résiste au changement sera impitoyablement balayé. La sécurité, la stabilité, le salut ne peuvent avoir d’existence qu’imaginaire, mythique, religieuse. La nation, le sentiment national, le nationalisme remplissent le vide qu’a laissé la disparition de l’ordre social-communautaire enraciné dans la tradition. L’« identité » disparue avec cet ordre ne peut plus exister que sous la forme d’une auto-affirmation vide de contenu, d’un « nous c’est nous » : le Bien c’est nous, le Mal vient d’eux, ils sont coupables, eux, de la perversion des mœurs, de la décadence de la nation, de la disparition de la cohésion national-communautaire. Protégeons-nous contre eux, faisons de notre identité les murs d’une forteresse imprenable.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Videos de André Gorz (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de André Gorz
"Andre Gorz" film by Marian Handwerker. part 1
>Sciences sociales>Economie>Socialisme et systèmes apparentés (81)
autres livres classés : ecosocialismeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr