AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Critiques sur Astérix, tome 24 : Astérix chez les Belges (53)
Classer par :   Date   Les plus appréciées  



Ajouter une critique
kuroineko
  26 mai 2018
Rien ne va plus en Armorique! Voilà que les Romains apprécient les baffes d'Obélix qui les reposent de la terrible campagne militaire contre les Belges. On comprend l'orgueil piqué de nos Gaulois préférés qui ne souhaitent guère devenir villégiature pour légionnaires fatigués. Il est donc décidé d'aller voir chez les Belges et de leur montrer qui est la terreur de Rome. Les Belges n'étant pas moins chatouilleux sur l'honneur guerrier, un concours est organisé pour démêler qui sont les plus terribles.

L'occasion aussi pour découvrir les us et coutumes de nos sympathiques voisins, entre brassicae qui deviendront de Bruxelles et waterzoï. D'ailleurs, rien que pour la mine défaite du chef belge marmonnant au-dessus de son assiette "Waterzoï waterzoï... morne plat", cet album vaut le détour.
Heureusement il a bien d'autres qualités avec son humour ravageur (les combats le sont tout autant...), ses nombreuses références et sa conclusion qui satisfait tout un chacun.

Chez les Belges ou ailleurs, Astérix et Obélix restent des valeurs sûres. Et la certitude de passer un moment désopilant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          280
Crazynath
  18 février 2015
J'ai toujours un petit pincement au coeur quand je lis Asterix chez les belges...Pour moi, il signe la fin de l'age d'or de cette série que j'adore avec la mort de Goscinny.
Revenons à nos moutons, enfin à nos belges !! Abraracourcix, campé dans son honneur de représentant du peuple le plus brave, veut aller prouver à Jules Cesar et aux belges la supériorité des gaulois. Évidemment, sa garde rapprochée est composée du duo Astérix et Obelix.
Leur visite chez les belges comporte de savoureux moments culinaires et linguistiques ! On va même découvrir quelle est l'origine de quelques spécialités comme les moules frites par exemple. J'aime beaucoup le clin d'oeil à Victor Hugo qui apporte un petit plus à l'histoire.

Commenter  J’apprécie          193
Lison67
  20 décembre 2014
Je ne vais pas vous faire une analyse approfondie du récit et des illustrations, je suis simplement forcée de constater que 20 ans après avoir théoriquement passé l'âge de les lire, Goscinny et Uderzo font toujours leur petit effet, et c'est avec plaisir et humour – attention confidence, je pense que j'ai même dû soulever une fossette par moment – que j'ai pu défier cette peuplade nordique devant un Jules César bien mal placé pour nous départager.
Lien : http://synchroniciteetserend..
Commenter  J’apprécie          192
Cer45Rt
  14 juillet 2019
"Astérix chez les Belges" marque la fin de l'âge d'or d'Astérix, puisque c'est le dernier "Astérix" scénarisé par Goscinny.
Sans être au sommet de sa forme, il est distrayant, il a un humour agréable, une certaine dérision.
Il invente, avec humour, sa version d'une page importante de l'histoire de la gastronomie belge : l'invention des moules-frites !...
Outre cela, Goscinny nous met en scène ici un Abraracourcix drôle à souhait…
L'inventivité goscinnyenne m'émerveille encore une fois… Goscinny sait créer, inventer des gags merveilleux. Il m'a parfois laissé complètement hilare et en plus, se moque souvent des ridicules de la nature humaine.
Un bon Astérix.
Commenter  J’apprécie          170
sevm57
  20 avril 2017
Excellent album comme souvent quand nos amis Astérix et Obélix sont en voyage dans d'autres contrées, c'est toujours l'occasion de rencontres savoureuses et de découvrir des coutumes typiques pour notre plus grand plaisir.
Cet album plein d'humour nous emmène donc en Belgique à la suite d'Abraracourcix parti défendre son honneur, les Romains du camp de Babaorum prétendant en effet que les Belges sont plus braves que les Gaulois ! Intolérable pour le chef de notre village d'irréductibles qui va aller voir sur place de quoi il en retourne, accompagné d'Astérix et Obélix.
Commenter  J’apprécie          170
Gaphanie
  27 décembre 2018
Abraracourcix est vexé !

Non seulement les Romains sont contents d'arriver an Armorique, mais ils prennent leur affectation pour des vacances... En fait, ils reviennent de Belgique, et César lui-même le dit : les Belges sont les plus braves.

Ni une, ni deux, voilà Abraracourcix parti juger sur pièce, suivi, à son grand agacement, par Astérix et Obélix, envoyés par Panoramix le Druide.

Une fois sur place, les Gaulois et les Belges sont bien embêtés : il leur faut un arbitre pour les départager... Tant qu'à faire, autant demander à... César !

Une aventure assez simple, mais bien plaisante, avec les traditionnels naufrage pirate et banquet de la victoire, et des petits clins d'oeil culturels avec le waterzoï, le Manneken Pis et même... l'invention - anachronique - mais en direct live des frites !!! Et les Dupont et Dupond en guest stars, aussi...

Bref, une petite pause bien divertissante...
Commenter  J’apprécie          160
sld09
  28 juin 2017
Cette fois Astérix et Obélix accompagnent Abraracourcix chez les Belges afin de laver leur honneur mis à mal par César qui prétend que les Belges sont les plus braves. Les auteurs s'en donnent à coeur joie avec les stéréotypes sur le plat pays et, s'il y a beaucoup de mauvaise de foi dans les deux camps, Gaulois et Belges ont finalement beaucoup en commun...C'est toujours aussi drôle...
Commenter  J’apprécie          140
bbpoussy
  04 juillet 2019
On lit ces BD dans le désordre et après les derniers sorties, nous revoilà plongé dans les anciens et c'est tellement mieux. Bon, moins facile à comprendre pour mon tout jeune qui aime quand même toujours autant Astérix, Obélix et toute la bande mais beaucoup plus attractif pour moi.
On y retrouve de la bagarre dès plus sanglante, à tel point que Goscinny et Uderzo se voient dans l'obligation de "jeter un voile pudique sur une scène d'une rare violence qu'ils réprouvent". Ah, il y a du romain qui vole avant de s'écraser bien souvent sur le nez qu'ils ont du coup bien rouge. Les Belges eux par contre, c'est plutôt la cervoise qui leur rend le nez bien rouge. Les romains vont même leur donner l'idée de faire cuire des pommes frites dans l'huile, enfin, à condition que Nicotineke soit d'accord.
Nous avons eu la surprise d'y retrouver les Dupond et Dupont !, mais aussi Pierre Tchernia et certains ont semblé reconnaître Annie Cordy.
Bref, des surprises, des bagarres et des repas à en avoir une indigestion rien qu'en les regardant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
py314159
  10 mars 2018
Direction la Belgique pour la 24e aventure d'Astérix et Obélix, accompagnés pour l'occasion d'Abraracourcix, leur chef bien aimé. Au programme, un concours de bravoure, beaucoup de bastons et de banquets. Comme d'habitude, les répliques René Goscinny sont très drôles mais l'intrigue est assez limitée. Un bain de jouvence apprécié !
Commenter  J’apprécie          120
Darlic
  27 novembre 2017
Dernière aventure de l'ancienne première partie des Astérix. Que du bonheur de relire ce tome où on se rend compte que les Belges sont aussi indomptables que les Gaulois Celte et ils l'étaient vraiment pas de doutes là dessus. Dans cette aventure les Belges n'ont pas besoin de potion magique pour faire trembler les romains. Mais le chef des Gaulois indomptables ne l'entends pas de cette oreille, un concours s'engage alors entre les belges et les gaulois. Aventure épique qui nous fait rire d'un bout à l'autre. Une fantastique aventure avec un vocabulaire belge bien fleuri. Un pur régale.
Commenter  J’apprécie          110


Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

les personnages d'asterix

Qui est le livreur de menhirs ?

Obélix
asterix
Idéfix
Cétautomatix
Panoramix

6 questions
252 lecteurs ont répondu
Thème : René GoscinnyCréer un quiz sur ce livre