AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782205053401
472 pages
Éditeur : Dargaud (01/10/2002)

Note moyenne : 4.36/5 (sur 59 notes)
Résumé :
Une réédition de l'intégrale de Rubrique-à-brac, réunissant les cinq tomes de la « Bible » où, depuis 1968, des générations ont appris à lire et surtout à rire. Un monument de plus de 400 pages qui a révolutionné la bande dessinée. Maître Gotlib au sommet de son art. Un chef-d'œuvre !

Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
Pavlik
  06 mai 2014
Il y eut une tentative de révolution en mai 1968, mais les amateurs de bandes dessinées (de cette génération) se souviennent surement également de celle qui secoua les pages de Pilote, quelques mois plus tôt.
Marcel Gotlib lance La Rubrique-à-Brac. Lui qui était le dessinateur des Dingodossiers, écrits par Gosciny, change de dimension et de ton, en s'inspirant du magazine satirique américain Mad et de son non-sens à l'anglo-saxonne.
Ainsi, la force de la Rubrique est de traiter de sujets sérieux avec un goût prononcé du n'importe quoi. Autre innovation, cette bande dessinée ne consacre aucun véritable héros, ce qui est relativement nouveau pour l'époque. Pour autant, elle engendre une galerie de personnages, tous plus drôles les uns que les autres, comme le professeur Burp, Isaac Newton et sa pomme, Bougret et Charolles ou la coccinelle et ses fameux commentaires de bas de page. Plus de quarante ans après la Rubrique reste indémodable et demeure une des oeuvres essentielles de Gotlib.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          222
Gripoil42
  11 juillet 2016
"Ah ?! Voici l'arme du crime !..."
"...Mais quelle arme, commissaire Bougret ? Je ne vois qu'un livre ?!"
"Oui Charolles, mais ce n'est pas n'importe quel livre, celui-ci est dangereux !..."
"Les... Rubriques... à brac... ???"
"... Parfaitement Charolles, car la victime... est morte... de RIRE !!!"
Une intégrale de bandes dessinées devenues cultes pour toute une génération.
Que dire de plus qui n'a déjà été abordé dans la préface d'Alain Chabat. Comme lui, certaines de ces planches ont bercé mon enfance. "Le matou Matheux" (dans un album du journal de Spirou ou de Tintin de la fin des seventies si ma mémoire est bonne, cela rappellera des souvenirs à certains...) est pour moi la première plongée dans l'univers loufoque et délirant de Gotlib et ce n'était pas la dernière...
De l'absurde, du non-sens, des jeux de mots, tout le monde en prend pour son grade :
- Des animaux à l'anthropomorphisme délirant dans les chroniques du Professeur Burp...
- Les classiques (Quasimodo), les contes de fée (Pinocchio, le Petit Poucet et j'en passe...).
- Les westerns, James Bond, la science-fiction (le mutant est un surhomme capable de replier une carte routière sans se tromper... Si ! Si !)
- Toutes les périodes : de l'antiquité à l'époque contemporaine...
- Newton, la coccinelle...
- Etc... Ah ! Cette partie de "...Je te tiens... tu me tiens par la barbichette..." qui tourne en un délire visuel rarement vu ailleurs...
De l'humour, certes, mais aussi de la poésie, Gotlib nous prend par la main et nous fait voyager dans le monde de notre enfance que "...les moins de 35 ans ne peuvent pas connaitre..."
Jamais vulgaire ou grossier, mais irrévérencieux et donc loin du politiquement correct, l'ouvrage est à (re) découvrir pour sortir de la morosité ambiante et d'un humour parfois devenu au ras des pâquerettes et peu amusant...
Inutile de le redire, c'est un chef-d’œuvre... Mais bon...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
LeScribouillard
  13 mars 2018
Une intégrale presque parfaite. Presque car le tome 5, bordélique, ne recueille pas que des rubriques-à-brac alors que plein d'autres seront éparpillées entre autres dans "Trucs-en-vrac". Presque car elle est chère et foutrement fragile (la tranche n'a pas tenu longtemps avec moi). Presque aussi parce que les gags avaient parfois tendance à lasser. En répétant toujours les mêmes schémas sur les gags de deux pages de sa célèbre série absurde dans laquelle il dé-expliquait rigoureusement n'importe quel sujet au le journal Pilote, Gotlib n'a de cesse de remettre les documentaires animaliers du professeur Burp et appuie parfois trop sur certains de ses délires (notamment celui de la girafe). Mais cela n'exclut pas le génie. Génie dessinateur (car mettre autant de détails et savoir imiter visuellement à peu près n'importe quel autre dessinateur, essayez voir) autant que génie auteur car il nous a livré des parodies et des partages en couille tenant du délire cosmique. Seul quelqu'un d'incroyablement intelligent pouvait arriver à un tel degré d'idiotie.
Coccinelle obsédée par les brocolis, polars ridiculisés avec le commissaire Bougret, contes de fées partant en vrille, mais le plus beau reste sa vulgarisation de la SF en couleurs, très bien expliquée et satirisée à la fois, ou encore à Pinocchio revisité par Frankenstein. Dans l'intégrale de la "Rubrique-à-brac", il y a une moquerie féroce de toutes les conventions, de tous les genres commerciaux, un humour ravageur passant au vitriol une société post-Seconde guerre mondiale devenue grise et dominée par la morale publique peu à peu supplantée par celle des américains et des artistes pseudo-Nouvelle Vague fortunés, un nonsense totalement assumé se déclinant sous toutes les formes. Et, parfois au beau milieu, un peu de tendresse.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
asallt_angel
  15 novembre 2012
Un petit bijou !
L'intégrale de Gotlib (avec les Dingodossiers), le maitre de la BD humoristique.
Retrouvez Newton (l'aimant à pommes), SuperDupont (notre superhéros national ... ou pas), le Commissaire Bougret et l'inspecteur Charolles (nos Sherlock et Watson bien français) et biens d'autres.
Mes préférées :
Histoire à considérer sous plusieurs angles (p.16-17)
La girafe (p166-167)
Pas que ce soient les meilleures (ce serait bien trop difficile de choisir), mais ce sont les planches qui m'ont fait découvrir les Rubrique-à-brac dans mon enfance (et je m'en souviens toujours quelques décennies plus tard).
Commenter  J’apprécie          50
andora
  08 février 2015
A vingt ans, je me suis faite opérée au niveau du ventre, et une amie m'avait apporté à la clinique, un album de la rubrique-à-brac.
Vous n'imaginez pas à quel point j'étais frustrée, car morte de rire, et à chaque rire, une douleur épouvantable dues évidemment, à la cicatrice toute fraiche.
Il est clair que je vais m'offrir cet album les yeux fermés, gotlib l'indémodable, le fou furieux de la rigolade tout en subtilité, ou pas! Car, Gotlib ne nous tirait pas que des sourires ou quelques rires, non, il provoquait des fous-rires ce coquin là, on ne pouvait que s'esclaffer, impossible de faire autrement!. Je voudrais juste ajouter que je trouve qu'il dessinait merveilleusement bien. Moi qui suis nulle en dessin, j'admire et je salue. Ce Gotlib était un génie.
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
PavlikPavlik   06 mai 2014
Un état sans police c'est comme une soupe sans moustache
Commenter  J’apprécie          92

Videos de Gotlib (29) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Gotlib
La dessinatrice Claire Bretécher est morte, ce 11 février 2020, à l'âge de 79 ans, a annoncé dans un communiqué Dargaud, son éditeur historique, en rendant hommage à cette « observatrice détachée (vraiment très détachée) de son époque, [qui en croquait] les travers avec une immense autodérision ». Elle avait commencé dans la presse pour enfants, avant d'officier dans les pages du magazine Pilote à partir de 1969. Trois ans plus tard, elle fait sécession avec Gotlib et Mandryka pour fonder L'Écho des savanes. À partir de 1973, elle crée Les Frustrés pour Le Nouvel Observateur, « chronique hilarante des mots et moeurs de quadras gaucho-caviar cloués sur leur canapé par une immense fatigue existentielle » (comme l'écrivait Télérama en 2001). Puis en 1988, elle donnera le jour à Agrippine, ado de 16 ans pas très à l'aise dans sa peau et à la langue si inventive (« ça nuit grave », « mythonner », dont Claire Bretécher revendiquait la maternité, seront repris dans le langage courant). Elle n'avait plus publié de nouvelle BD depuis Agrippine déconfite, en 2009.
La vidéo présentée ci-dessus avait réalisée en 2015 à l'occasion d'une exposition qui lui été consacrée à la bibliothèque du Centre Pompidou, et que nous avions visitée en compagnie de la dessinatrice de “Charlie Hebdo” Catherine Meurisse.
+ Lire la suite
autres livres classés : humourVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les Rubriques-à-brac - Gotlib

Combien y a-t-il de tomes?

2
3
4
5

10 questions
73 lecteurs ont répondu
Thème : GotlibCréer un quiz sur ce livre