AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
>

Critique de Pois0n


Pois0n
  21 novembre 2022
Le crochet et moi, ça a toujours fait non pas deux, mais douze. Ce n'est pas faute d'avoir essayé, mais mon cerveau refuse obstinément d'y comprendre quelque chose. Et pourtant, ma mère a tout fait pour m'apprendre. Patiemment. Jusqu'à ce que je finisse par épuiser sa patience pourtant légendaire et sois déclaré « cas aussi désespéré que désespérant ». Bref, au bout d'un moment, on a tous les deux abandonné.
Une quinzaine d'années plus tard, je pratique assidûment la broderie et, ne trouvant pas toujours mon bonheur parmi les livres et magazines occidentaux, ai pris l'habitude de traîner sur la version japonaise d'un certain site marchand au nom de farouche guerrière. C'est comme ça qu'a atterri dans mes suggestions « Nihon no yōkai zukan ». Avec des yôkai en crochet, donc. Qu'est-ce que vous vouliez que je fasse ? J'étais foutu dès que mon regard a croisé celui des adorables chôchin-obake. le mini tengu a enfoncé le clou. Et le kappa, on en parle du kappa ? Des deux oni ? Amabie ?
Bref. Reconnaissant la majorité des 22 invités de marque du casting, je me suis empressé d'envoyer la couverture du livre à ma mère. Elle a aussitôt compris qu'après tout ce temps, la galère allait recommencer. Ceci dit, je n'aurais sans doute pas pu trouver meilleur livre pour me lancer, et pas uniquement pour une question de motivation vis à vis du thème.

Parce que là-dedans, tout est rudement bien expliqué. Au point que ma mère, qui, elle, ne lit pas le moindre mot de japonais, a immédiatement tout saisi aux explications. Ouaip. Et ce n'est pas uniquement parce qu'elle est super forte.

Pour commencer, oubliez les conversions de marques de fil fréquentes avec les ouvrages créatifs japonais, ici, on utilise du fil à broder DMC standard. le nuancier complet est même inclus. Pratique ! Ensuite, pour les tanches comme moi qui ont du mal à compter et décrypter les explications texte, pas de panique, tout est sous forme de diagrammes. Tout. Et comme on a également un petit schéma de chaque yokai expliquant quel diagramme correspond à quoi (bras, jambes, tête, queue...), impossible de se planter. Niveau compréhension, en tout cas. Même sans lire le japonais donc, puisqu'il suffit de reconnaître les kanji dans le pire des cas. le livre présente en outre un guide visuel très détaillé pour apprendre les points de base, accompagné du symbole leur correspondant sur les diagrammes, et carrément un guide photo pour les techniques plus corsées.

En parlant de photos, chaque yôkai à droit à une magnifique photo couleur pleine page en début d'ouvrage, et une description en quelques phrases qui ne vous apprendront rien de plus que ce que vous connaissez déjà, à moins de ne plus savoir à qui vous avez affaire.

Cependant, certains commentaires en ligne précisent que des modèles peuvent être difficiles pour les débutants, ce que l'on croit volontiers devant certains diagrammes, et que ma mère confirme : un débutant sans aucune supervision risque d'en baver un peu. Mais le livre procure en tout cas toutes les indications nécessaires pour s'en sortir. le reste, c'est une question de pratique...

Verdict ? Un sans faute, à recommander plutôt aux crocheteurs avec un peu d'expérience (oups), mais qui ravira les amateurs de folklore japonais avec ces adorables yokai plus mignons qu'effrayants !
Commenter  J’apprécie          10



Acheter ce livre sur
LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Ont apprécié cette critique (1)voir plus