AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2752904010
Éditeur : Phébus (16/04/2009)

Note moyenne : 3.86/5 (sur 36 notes)
Résumé :

Guernesey, 1988. La tempête souffle là où habite André du Frocq et sa famille, dans leur ferme sur la côte.

C'est un lieu sauvage, miroir fidèle des sentiments de ceux qui l'habitent. Face aux assauts des éléments et aux difficultés financières, André pense quitter la ferme.

Mais c'est sans compter l'attachement viscéral de sa femme Rachel pour cette terre, son havre de paix. Une nuit, un bateau fait naufrage, et la famille r... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
AgatheDumaurier
  13 novembre 2016
D'Elizabeth Goudge- encore une Anglaise magique trop tombée aux oubliettes- le Pays du dauphin vert est une merveille éblouissante... L'Arche dans la tempête cependant m'a un peu déçue à la relecture.
L'héroïne - Rachel- est assez originale : c'est une femme mariée à un fermier, mère de cinq enfants...Pas la jeune première, quoi, mais quand même une beauté et une classe à tomber par terre...Son époux, André, est un être assez frêle et assez torturé, d'un caractère plutôt faible. Les cinq enfants, Michelle, Jacqueline, Péronnelle, Colin et Colette sont chacun doués d'un caractère étonnant, très développé tour à tour dans l'histoire. Ils vivent sur " L'ile", une île anglo-normande battue par les tempêtes, aux paysages fantastiques. Leur problème majeur : la ferme est presque en faillite, il va falloir la quitter...Mais cette ferme - en fait une splendide bâtisse du XVI eme siècle, car la famille est noble- est l'âme du foyer, et Rachel sent que la quitter serait mourir...Un soir de naufrage, la tempête leur apporte un étranger, un vagabond qui va peut-être tout changer...
Ambiance magique, atmosphère unique, rochers, granit, mouettes, fées, revenants, landes, vents d'ouest...tout cela concourt à enchanter le lecteur.
Ce qui m'a un peu déçue, c'est un petit côté un peu moralisateur, un peu vertueux-mais pas trop sinon j'aurais détesté- et un peu de facilité pour résoudre les problèmes...
Néanmoins je suis un peu dure avec mes trois étoiles, j'en voudrais 3.5, car, pour se laisser entrainer dans un autre monde, et sentir les embruns vous rafraichir le visage au milieu de votre salon, miss Goudge est votre homme- enfin, votre femme...( je ne sais pas ce que j'ai avec les tirets, aujourd'hui...--)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          313
lapublivore
  09 janvier 2011
L' « Arche dans la tempête » est la ferme à la limite de la ruine qui habrite la famille du Frocq, vers 1880 sur l'île de Guernesey, encore très francisée. André du Frocq et Rachel exploitent une ferme plus leurs 5 enfants. le chef de famille écrit des textes à ses moments perdus, et a du mal à sortir de la coupe de son père, médecin.
Un jour, un inconnu fait naufrage, et Rachel décide de l'héberger. Cet homme va changer le
cours de l'existence et l'équilibre de la maisonnée.
Comme toujours avec Elizabeth Goudge, la très belle psychologie de chaque personnage est parfaitement maîtrisée, en particulier celle des enfants. Dans ce roman, dans lequel on pourrait reprocher parfois un peu trop de bons sentiments, on se délecte d'une grande poésie dans l'écriture. Ce livre a d'ailleurs [...]
LA SUITE SUR MON BLOG !
Lien : http://lapublivore.wordpress..
Commenter  J’apprécie          40
lapublivore
  10 février 2011
Comme toujours avec Elizabeth Goudge, la très belle psychologie de chaque personnage est parfaitement maîtrisée, en particulier celle des enfants. Dans ce roman, dans lequel on pourrait reprocher parfois un peu trop de bons sentiments, on se délecte d'une grande poésie dans l'écriture. Ce livre a d'ailleurs été comparé au « domaine perdu » du Grand Meaulne.

Lien : http://lapublivore.wordpress..
Commenter  J’apprécie          50
mimi5751
  11 janvier 2017
ou une famille se retrouve et se réconcilie.
Commenter  J’apprécie          00
araucaria
  07 mai 2012
Un beau livre. Une lecture très agréable.
Lien : http://araucaria.20six.fr/
Commenter  J’apprécie          50
Citations et extraits (71) Voir plus Ajouter une citation
AuroraeLibriAuroraeLibri   03 août 2016
Le livre que nous présentons aujourd'hui en France parut à Londres, au printemps de 1934, chez l'éditeur Duchworth, sous le titre de Island Magic. Aucun équivalent n'en pouvant rendre exactement le sens et l'intention, nous avons cru préférable de substituer à ce titre celui de L'Arche dans la tempête, qui est l'expression même que Rachel du Frocq, l'héroine de ce roman, applique à sa demeure, la vieille ferme, battue des vents sur la falaise de Guernesey, et qu'elle s'évertue à sauver de la ruine.
La sûreté de touche avec laquelle l'auteur de ce récit a peint ses peronnages ne laisserait guère supposer que ce livre pût être le premier ouvrage d'une jeune fille d'apparence timide et dont la vie fut assez retirée, si l'on ne connaissait déjà, par d'autres exemples, l'esprit pénétrant de certaines romancières anglaises, le don poétique alerte et subtil qui les anime, et si l'on ne savait qu'un fleuve de feu peut couler sous la placidité de leur visage et la réserve de leur attitude.
Ces dons ne sont accordés qu'aux êtres qui ont su atteindre à la maturité sans cesser de demeurer fidèles à leur enfance et qui, à la façon des arbres, conservent en eux les traces vivantes de leurs différents âges. Ils peuvent, à leur gré, retrouver le "domaine perdu" du Grand Meaulnes, le domaine de la poésie et de l'enfance. C'est ainsii qu'il est permis à ces romancières de pénétrer aussi aisément dans l'âme d'un très jeune enfant que dans celle d'un homme que la vie a jeté tour à tour aux quatre coins du monde; et c'est ainsi qu'Elizabeth Goudge, fille unique d'un professeur de théologie à Oxford, nous fait participer aux drames de toute une famille.
Avant-propos
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
AuroraeLibriAuroraeLibri   03 août 2016
Elizabeth Goudge est née à Welles, où son père était alors directeur du collège de théologie. (...)
Son adolescence s'écoula devant une autre cathédrale, celle d'Ely, près de Cambridge, et dans l'Abbaye même : elle retrouva là une existence favorable à la méditation, mais sous un ciel plus léger, une lumière plus nacrée, (...).
A vingt-trois ans, elle suivit ses parents à Oxford, dans ce collège Christ-Church, si semblable à une abbaye. Derrière le grand quadrangle et derrière le cloître, de vieux jardins paisibles enclos de murs sont les jardins des professeurs et font penser à ces coins fleuris qu'on voit sur les miniatures persanes; l'un d'eux possède, au pied d'une terrasse, d'admirables figuiers centenaires.
C'est dans l'une de ces retraites anciennes que cette jeune fille a composé ce premier roman, nous offrant ainsi la preuve que les expériences extérieures sont, pour certains êtres, inutiles. Dans le silence et la paix d'un jardin clos, des antennes assez fines peuvent mettre en contact avec tout l'univers secret des coeurs.
Avant-propos
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
AuroraeLibriAuroraeLibri   04 août 2016
Un grand calme régnait dans toutes les pièces de Bon-Repos. Le soleil, en contournant la maison d'est en ouest, lançait de longs rayons de lumière par les vieilles petites fenêtres et teintait les murs blancs de rose et d'ambre, puis encore de rose. Le feuillage de la passiflore qui entourait les croisées faisait danser des ombres du sol jusqu'au plafond pendant que, sous le toit, les oiseaux caquetaient. Le parfum des fleurs se répandait partout et, sans cesse, nuit et jour, le murmure de la mer emplissait tout.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
AuroraeLibriAuroraeLibri   13 août 2016
C'était la révélation de l'esprit. Ce même esprit qui fait d'une jacinthe une fleur exquise et met de la magie dans le chant du merle, ce même esprit qui étend ses ailes sur le monde. ce qu'il fallait apprendre, c'était à relier cet esprit à toutes ses autres manifestations. Mais comment y parvenir ? Y en a-t-il qui découvrent ce secret ? Les religieuses, dans leur couvent, le connaissent-elles, et ces ermites qui ont été vivre dans des grottes, seuls avec le jour, la nuit et le silence ? Elle se disait qu'en contemplant un peu plus longuement cette grande tourterelle planant au ciel, elle finirait par le savoir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
AuroraeLibriAuroraeLibri   09 août 2016
Colette avait cru, jusqu'alors, que le monde était un livre heureux et sûr où toutes les jolies choses étaient aussi belles qu'elles en avaient l'air : à présent, elle se sentait perplexe. Elle avait eu ses six ans la semaine précédente et, à mesure qu'elle s'éloignait du nid douillet de la petite enfance, elle sentait croître en elle ce sentiment d'insécurité, né le jour où elle était tombée pour la première fois dans l'escalier.
Aujourd'hui en examinant cette vilaine pièce qui exprimait la personnalité de Mme Gaboreau, elle eut peur. Sans se rendre compte de ce qu'elle éprouvait, elle sentait obscurément, pour la première fois de sa vie , l'existence de ce monde de péché et de bassesse qui répand sa lie sous la belle apparence des choses.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Video de Elizabeth Goudge (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Elizabeth Goudge
Le secret de Moonacre bande annonce
autres livres classés : guerneseyVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Londres et la littérature

Dans quelle rue de Londres vit Sherlock Holmes, le célèbre détective ?

Oxford Street
Baker Street
Margaret Street
Glasshouse Street

10 questions
671 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , littérature anglaise , londresCréer un quiz sur ce livre