AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Jean-Claude Golvin (Illustrateur)
EAN : 9782742730391
391 pages
Éditeur : Actes Sud (08/11/2000)

Note moyenne : 3.8/5 (sur 40 notes)
Résumé :
Fils d'un magistrat de la Gaule Aquitaine, un enfant de douze ans accompagne sur les routes son père, engagé dans une campagne électorale susceptible de lui conférer le sacerdoce suprême : le culte de l'Empereur à Condate — près de Lyon. De ville en ville et de découverte en découverte, le jeune Marcus complète son instruction, sous l'égide de son précepteur Philodoros. Mais voici que des aventures inattendues — et parfois sanglantes — viennent bouleverser le tranqu... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
Kiyoaki
  20 décembre 2019
Du roman de l'archéologue-historien Christian Goudineau, je n'attendais pas grand chose d'exceptionnel. Et je n'ai, en effet, rien ressenti d'exceptionnel lors de ma lecture. Cependant, loin de m'avoir bouleversée, tourmentée, chagrinée ou tout simplement bien émue, ce livre s'est néanmoins ouvert à moi d'une manière très paisible et affectueuse. D'une manière érudite également. Il faut dire que le Monsieur qui l'a écrit est un savant sur la question, et tout dans le style, la plume ou les explications entreposées dans la bouche d'un précepteur (Philodoros) laissent sous-entendre que l'auteur en sait bien plus sur la question, que cela n'est qu'un préambule à un savoir plus grand encore. Spécialiste de la Gaule romaine, Goudineau nous entraîne alors avec lui dans les subtilités d'une campagne électorale antique, à la fois loin de nos habitudes et de nos préjugés et plus proche de nous que nous pourrions l'imaginer.
L'histoire prise en elle-même est simple (le livre l'est aussi) : Marcus, le fils d'un Magistrat de la Gaule Aquitaine (la Gaule était alors divisée en trois parties), alors âgé de douze ans, part avec son père à la conquête de futurs électeurs pour ce dernier qui vise le titre de sacerdos (celui qui gère et organise le culte de l'empereur à Condate, sur les rives de Lugdunum). le voyage les mènera d'une ville inconnue (proche d'Augustonametum, c-à-d Clermont-Ferrand aujourd'hui) jusqu'à Lugdunum (Lyon), lieu de l'élection. le père, le fils, son précepteur Philodoros, quelques gladiateurs embauchés sur le tas pour la sécurité, passent également par Mediolanum (Saintes), Burdigala (Bordeaux), Tolosa (Toulouse), Narbo (Narbonne), Nemausus (Nîmes), Arelate (Arles), Arausio (Orange), et Vienna (Vienne). En faire la liste est important : le voyage, raconté sous forme épistolaire, est ponctué par ces arrêts dans chacune des villes que nous découvrons ainsi dans leur ambiance de l'époque, leur habitudes, leurs moeurs et leurs liens sociaux.
Revenons sur la correspondance : si je suis en générale assez réticente à cette forme d'écriture dans le roman, je me suis étonnamment laissée prendre au jeu des lettres de Marcus se succédant les unes aux autres et destinées à différentes personnes (tantôt sa mère, ses cousins-cousines, son oncle, un ami proche, etc.) J'ai donc accepté le pari que le roman serait ainsi doté de plus de réalisme.
Aux lettres impassibles et inébranlables de Publius (le père de Marcus) à sa femme, se trouvent les lettres du fils, véritable personnage principal de ce roman, qui utilise la plupart du temps un ton badin et enjoué dans presque toute situation. On prend plaisir à se laisser guider par ce jeune homme, qui comme nous, découvre avec ses yeux innocents le monde dans lequel il est né, dans lequel il grandit, dans lequel il va devoir s'habituer à vivre et faire ses preuves. L'idée est bonne : de part les explorations de cet enfant, l'auteur peut nous expliquer doucement et sur un ton pédagogue les choses qui l'entoure ; c'est-à-dire le monde de la Gaule romaine au IIe siècle ap. J.-C. le précepteur qui l'accompagne pour perfectionner son éducation et ses connaissances, est également le nôtre. Chaque ville permet à Philodoros de nous enseigner quelque chose, sur des coutumes, des stratégies politiques, des faits historiques ou mythologiques, etc. Et c'est la principale magie de ce livre : on apprend en lisant de manière légère, sans même sans apercevoir parfois. Si mes bases en la matière ne sont pas trop mauvaises, j'ai quand même pris un grand plaisir à voir des connaissances ou des détails que je connais replacés dans leur contexte, ou s'agrémenter de certaines anecdotes inconnues. Et surtout, j'ai pu réviser mes connaissances du monde politique romain (et gaulois surtout) et des différents statuts, relations, rites, qui étaient pratiqués à l'époque dans les hautes sphères du politique.
Evidemment, la dimension romanesque est aussi à prendre en compte. Marcus accompagne ses lettres de détails souvent drôles ou cocasses sur ses pérégrinations de ville en ville, et de rencontre en rencontre. C'est le deuxième point positif de ce livre : il nous mène, en plus de nous apprendre des choses, dans une expédition -romancée certes- mais qui ne manque pas de charme ni d'enchantement. Cela nous rappelle, je pense, ce monde que nous sentons encore exister en nous, sous nos pieds, dans la pierre, et qui disparu à jamais, ne cesse de faire entendre les pulsations de vie qui germent toujours de ses ruines.
Lien : https://jusdereglisse.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
nathalie_MarketMarcel
  14 mai 2020
Un voyage dans la Gaule romaine !
Envie d'évasion et de tranquillité ? Montez sur la charrette avec Marcus, son père, son précepteur et quelques serviteurs. Marcus a 12 ans et il accompagne son père qui postule à quelque dignité de l'empire. Nous sommes au IIe siècle de notre ère dans le sud de la Gaule romanisée.
Voilà qui est extrêmement plaisant ! Si vous aimez l'empire romain, vous apprécierez cette balade qui vous emmènera à Nîmes (Nemausus), Arelate (Arles), Lugdunum (Lyon) et ailleurs. C'est avec talent que Goudineau parvient à nous retranscrire la vie quotidienne d'un membre de l'élite gauloise acquise à l'empire : Marcus partage les conceptions de son temps et de sa classe, ce qui ne le rend pas toujours sympathique, mais c'est un adolescent et il découvre – comme nous – les merveilles de la fontaine de Nîmes, les légendes locales, les temples, les jeux du cirque, les courses de char et bien d'autres choses. Tout cela est raconté avec habileté, sans lourdeur ni didactisme !
La narration n'a rien d'échevelé et le début du voyage est même un peu poussif. C'est le premier roman de Goudineau et je suppose qu'après ce premier titre en forme de promenade digestive il s'est lancé dans des randonnées plus accidentées.
Parmi les bizarreries des Romains qui nous sont plaisamment racontées : un empereur ostracisé, les affaires importantes discutées dans les latrines des thermes (il y a 50 places), les cortèges funéraires, les perroquets Socrate et Aristote, les moutons de la plaine de la Crau, les cruautés insensées dans les jeux du cirque, les méandres de la langue latine, etc.
À lire en confinement – c'est très dépaysant et reposant.
Lien : https://chezmarketmarcel.blo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
kllouche
  22 juin 2015
Ce roman n'a rien à laisser. A travers le voyage de Marcus au(x) côté(s) de son père, on en apprend bien plus sur la civilisation romaine qu'en un essai. Et c'est peut-être là la magie de cette fiction: nous transmettre un savoir en le replaçant dans le contexte et en l'animant. Des retranscriptions du quotidien des Romains de tous âges, de la description d'une campagne électorale, de l'amitié et des relations familiales entières, voici une liste non exhaustive de ce que nous apporte ce roman. le format épistolaire se prête particulièrement bien au jeu du voyage, surtout quand le petit Marcus raconte ses découvertes à sa mère, son cousin ou son ami. Les lettres de son père dramatise l'histoire sans pour autant la grossir.
Commenter  J’apprécie          70
tesdichiti
  15 juin 2012
Publius, magistrat de la Gaule, veut accéder au grade suprême.
Il doit pour cela battre la campagne gauloise pour s'attirer des voix favorables.
Il décide d'emmener son fils Marcus âgé de 12 ans.
Celui-ci écrira régulièrement à sa mère, ses cousins/cousines. Il racontera ses visites de cités gauloises, ses rencontres avec la famille de haute noblesse de sa mère, les tentatives d'enlèvement dont il est victime.
Avec ce voyage initiatique et plein de rebondissements raconté par enfant, l'auteur nous fait partager sa passion, sa connaissance du monde romain de Gaule. Un vrai plaisir.
Commenter  J’apprécie          60
frandj
  07 avril 2014
Ce livre, écrit sous forme de lettres, a pour cadre la Gaule et met en scène Marcus. Fils d'un magistrat qui est en "campagne électorale" en vue d'atteindre un grade plus élevé, Marcus traverse avec lui la Gaule romanisée, d'une ville à une autre. Chemin faisant, il lui arrive de nombreuses (més)aventures dont il se tirera très bien. Le personnage est fort sympathique.
Ce roman est bien enlevé: c'est une première qualité. Facile à lire, il semble destiné principalement à la jeunesse. Cependant, les adultes aussi ne bouderont pas leur plaisir. Le contexte historique est rendu d'une manière exacte, me semble-t-il, et on y apprend sans efforts des choses intéressantes sur la civilisation gallo-romaine: c'est sa principale qualité. En conclusion: selon moi c'est une oeuvre mineure, mais tout à fait recommandable.
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
LatvianeLatviane   23 mai 2014
Marcus, tu me prends pour qui ? Si je t'avais cru un seul instant, je serais partie en voiture, à cheval, à pied ou à quatre pattes pour te ramener ici par la peau du cou.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Christian Goudineau (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Christian Goudineau
LES DRUIDES (part 2): entretien avec Jean-Louis Brunaux, archéologue et chercheur au CNRS, et Christian Goudineau, professeur au Collège de France.
autres livres classés : empire romainVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2276 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre