AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782742765331
333 pages
Actes Sud (30/01/2007)
3.6/5   66 notes
Résumé :
En 21 après J.-C., sous le règne de l'Empereur Tibère, une révolte secoua plusieurs cités de Gaule. De grands peuples comme les Eduens, les plus anciens alliés de Rome, prirent les armes à l'instigation d'un chef énigmatique, Sacrovir. Les légions romaines réprimèrent la rébellion.
Peu après, sur instruction de l'Empereur, le Chevalier Lucius Valérius Priscus fut chargé d'une enquête. Un manuscrit retrouvé à Alexandrie vient de nous transmettre le récit de s... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (16) Voir plus Ajouter une critique
3,6

sur 66 notes
5
6 avis
4
4 avis
3
4 avis
2
0 avis
1
1 avis

Phoenicia
  11 septembre 2021
Je referme ce "polar" historique avec un avis un peu partagé - comme semble l'être la plupart de mes lectures ces derniers temps...
Lucius Valerius Priscus est sorti de sa retraite par Séjan en personne pour approfondir une enquête, relative à des révoltes gauloises.
L'histoire en elle-même me laisse un peu partagée, comme je l'ai dit. J'ai eu tout simplement beaucoup de mal à rentrer dedans. Mais, je suis une irréductible tenace. le livre ne me satisfait pas ? Qu'à cela ne tienne, je poursuis, quitte à passer de longs moments d'ennui. Or, cette fois-ci, j'ai eu raison (il faut bien justifier le côté tenace...). le dernier tiers m'a happée et la chute à la fin a été des plus plaisantes!
Pour ce qui est de l'aspect polar, je le trouve trop timoré. En revanche, c'est un roman historique très fourni et instructif. J'ai eu plaisir de me plonger dans ce règne de Tibère, cet empereur un brin parano, au grand avantage de son "adjoint", le fameux Séjan. Ce livre est aussi l'occasion d'en apprendre plus sur la romanisation des Gaules ainsi que sur Catulle. Un spectre de connaissances très élargi.
Du point de vue de sa construction, le prologue peut surprendre. Un peu longuet, on finit par comprendre que c'est essentiel. Enfin l'aspect "reconstitution de manuscrit" lui ajoute une touche d'originalité bienvenue.
En définitive, un moment pas aussi divertissant qu'attendu - je ne lirai sûrement pas cet auteur de nouveau, mais... sait on jamais après tout? Mais des points positifs cependant.
Challenge trivial reading XII
Challenge Mauvais Genres 2021
Challenge A travers l'histoire 2021
LC Septembre 2021 : Première rencontre
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          314
tynn
  20 mars 2015
Révoltes gauloises en 21après J.-C. Inquiétant, pour l'Empire de Rome...
Faisons un peu de rhétorique!
"Commençons par le "cur" (pourquoi?), puis étudions le "comodo"(comment?) et finissons par le "quibus"(par qui?)."
Le cur fait apparaitre une nouvelle levée d'imposition astronomique sur les provinces gauloises et une grogne sourde mais palpable, inquiétante par les gouverneurs romains.
Le comodo se résume à une violence répression des peuples rebelles, avec massacres et destructions par les légions.
Le quibus est rapidement résolu en la mort d'un jeune gaulois charismatique, désigné comme instigateur et rassembleur des différentes factions gauloises.
Mais Rome s'interroge. Et les apparences sont trompeuses pour Lucius Valerius Priscus, envoyé sur place par l'Empereur Tibère, pour consultation. Avec une enquête à haut risque, son intuition et son intégrité vont briser les tablettes de ce jugement expéditif, mais son existence en sortira bouleversée.
Et le lecteur l'accompagnant va s'immerger dans notre propre Histoire, dans la région d'Autun, parlant économie régionale, artisanat, architecture, médecine, spiritualité...
Ce péplum littéraire est une bonne surprise. L'enquête s'avère une peu fumeuse et tarabiscotée mais l'essentiel est ailleurs. Après un temps d'adaptation face aux patronymes romains, (tous en "us" et à rallonge), c'est une immersion instructive dans la culture et l'art de vivre de l'Antiquité, avec force détails de géopolitique et repères de compréhension historique. J'ai même réussi à trouver sur le net un plan romain de Autun.
On y croise des personnages haut en couleur, des fumets de petits cochons de lait grillés, des assemblées de dignitaires en toge, des camps de centurions en campagne, et la poésie de Catulle...
Et me reste l'envie décadente de tenter un festin arrosé de cervoise, allongée sur un triclinium. Confortable, à votre avis?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          251
sevm57
  24 février 2015
Ce roman histoire commence de nos jours par un prologue assez étonnant qui relate la découverte de manuscrits à Alexandrie au détour d'un meurtre et d'un trafic d'objets volés.
Ces volumina relatent l'enquête confiée par Tibère et Séjan au chevalier Lucius Valérius Priscus au sujet d'une révolte ayant éclaté en Gaule à l'instigation d'un mystérieux chef éduen, Sacrovir.
Cette enquête constitue le corps du livre et s'avère tout à fait passionnante, tout en étant très instructive sur le climat de l'époque dans une Gaule qui devient romaine et sur la construction de la ville d'Augustodunum.
On va de rebondissements en rebondissements, jusqu'à l'épilogue qui nous ramène en Egypte pour une dernière surprise.
Les personnages de Valérius, d'Egnatius, de Publius, sont extrêmement bien campés et attachants, avec une mention spéciale pour le petit Caturix.
J'avais déjà beaucoup aimé le Procès de Valérius Asiaticus, et j'ai apprécié tout autant L'enquête de Lucius Valérius Priscus.
L'auteur, l'universitaire Christian Goudineau, sait nous faire partager ses connaissances et rendre passionnantes ces plongées au coeur de l'Antiquité romaine. Bravo à lui pour son érudition, son talent de conteur, son style très vivant et son humour!
Je vous recommande donc vivement cette lecture intelligente et passionnante.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          112
ChaK_
  23 octobre 2018
Détail amusant, d'entrée l'auteur se donne du mal à semer le doute dans l'esprit du lecteur quant à l'authenticité du manuscrit qu'il va transposer. Via une petite intro au présent au Caire/Alexandrie il fabrique une petite sous-intrigue qui pose les bases de l'aventure.
J'avais déjà vu ce concept dans les Mémoires d'un Parisien de Lutèce (livre qui était de mémoire un peu plus travaillé), avec lequel il partage également le sujet, à savoir la Gaule au premier siècle. Vers -50 César conquiert les Gaules, et nous voici en 21, sous Tibère, après une insurrection de quelques tribus menée par Sacrovir, qui se termine dans le feu et le sang. L'enquête de l'ami Priscus n'est pas d'élucider un meurtre, mais bien d'aller sur place et d'essayer -pour le compte du terrible Sejan- de faire un rapport sur ce qui s'est passé.
L'intrigue est correcte, rien de renversant, mais à mon sens elle peine un peu à soutenir l'histoire sur la durée. Seule la fin bousculera le déroulement tranquille et apportera un peu de surprises... un peu tardivement. Peu importe, elle suffit amplement à l'auteur pour greffer dessus ses connaissances sur le monde Neo-Gallo-Romain, et c'est sur cette partie que j'ai pris du plaisir. le roman est principalement centré sur une Bibracte (Mt Beuvrais) abandonné et une Augustodunum (Autun) en pleine construction.
C'est vraiment plaisant, on sent le frottement des cultures et ce microcosme en pleine mutation pendant cette période charnière. Il nous balade dans les villes, les campements, la campagne et les administrations. Ca parle un peu de bouffe et d'architecture. C'est fait simplement, jamais exhaustivement, mais j'ai bien aimé.
Pour cela il se sert d'une plume très moderne (peut être un peu trop mais chacun sa sensibilité) qui abat totalement la Gravitas dont profitent généralement les Romains. le personnage principal est attachant, ça jure, ça se bourre la tronche et ce n'est pas dénué d'humour. Malgré sa terrible propension à mettre des “...” ça se lit tout seul, et comme le souhait qu'il exprime à la fin du livre, il m'a maintenant donné envie d'aller en Bourgogne visiter les sites qu'il a décrit avec autant d'envie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Clubromanhistorique
  08 février 2014
Ce roman historique démarre par un étonnant prologue au XXIe siècle en Égypte, qui m'a surprise car je m'attendais à plonger immédiatement dans la Gaule romaine ! Au point que j'ai refermé le livre pour vérifier que j'avais le bon livre entre les mains ! Faisant confiance à Christian Goudineau, éminent archéologue et professeur honoraire au Collège de France (titulaire de la chaire des Antiquités nationales), je me suis replongée dans ce roman : un manuscrit datant du Ier siècle est retrouvé dans une réserve d'objets anciens volés ou issus de pillages à l'occasion d'une enquête liée à un meurtre. C'est le professeur Ihsan Idris, plutôt original, qui va se charger de la traduction. Les volumina retrouvés concernent des événements qui se sont produits en Gaule, en 21 après Jésus-Christ. Ils contiennent la relation d'un certain Lucius Valérius Priscus que Séjan, préfet du prétoire sous le règne de Tibère, a envoyé enquêter après coup sur une révolte survenue en Gaule, à cause du poids des impôts, et vite réprimée après l'intervention des légions romaines, et la mort des chefs gaulois impliqués. Accompagné d'Egnatius, un esclave de Séjan, et bien sûr de soldats, muni de pleins pouvoirs pour mener à bien sa mission, il s'arrête dans ce but à Lugdunum (Lyon) puis à Augustodunum (Autun) et ses environs...
Christian Goudineau est parti d'un fait historique – cette révolte – relaté par Tacite dans ses Annales pour écrire ce roman qui nous présente une Gaule romanisée en pleine mutation entre son passé celte et son avenir gallo-romain. Alliant habilement intrigue et érudition, l'auteur parvient à intégrer subtilement des informations historiques à son récit tout en maintenant le rythme (notamment grâce aux dialogues et les pointes d'humour) et un suspense incroyable ! L'intrigue, qui se développe au fil des découvertes du héros, est passionnante : trahisons, secrets d'État, manipulations, complots... le tout est rythmé par de multiples rebondissements et de déroutants renversements de situations (jusqu'à la dernière page !). Je n'ai pas réussi à lâcher ce livre avant d'en connaître la fin, pour le moins étonnante !
Lien : http://romans-historiques.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
keishakeisha   19 octobre 2008
Un médecin? Celui que nous avons sait tout juste diagnostiquer si le sujet est encore vivant ou déjà mort. Après son passage, il est généralement mort.

Un passage des oeuvres de Catulle cité dans ce roman :
Donne moi mille baisers puis cent,
Puis mille autres et cent encore,
Et encore mille et encore cent !
Et quand nous nous en serons donné des milliers,
Nous brouillerons le tout pour en perdre le compte"
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          62
Florence94Florence94   14 août 2012
Au moment de fermer la porte, il se retourna.
- Tu n’imagines pas ce qui t’attend. Méfie-toi de tout. Ne crois personne. Vérifie deux fois, trois fois, les propos que te tient celui en qui tu as placé ta confiance. Lorsque tu penses avoir trouvé la solution, commence par te dire que tu te trompes.
- Catulle m’instruira.
- Certainement, si tu trouves les bons vers !
Il me grimaça son sourire bizarre et s’en alla.
Je ne devais plus le revoir. Aujourd’hui encore je regrette amèrement d’avoir accordé si peu d’importance à ses recommandations.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
sevm57sevm57   24 février 2015
Le sens politique n'a pas été donné à tous. Ni la clairvoyance.
Commenter  J’apprécie          32

Videos de Christian Goudineau (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Christian Goudineau
LES DRUIDES (part 2): entretien avec Jean-Louis Brunaux, archéologue et chercheur au CNRS, et Christian Goudineau, professeur au Collège de France.
autres livres classés : roman historiqueVoir plus
Notre sélection Littérature française Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2642 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre