AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2848659521
Éditeur : Sarbacane (01/02/2017)

Note moyenne : 3.73/5 (sur 11 notes)
Résumé :
Rufus est un fantôme : à l'école où il va, il y a des zombies, des vampires, des loups-garous... Si le papa de Rufus lui a dessiné un avenir tout tracé, notre fantôme, lui, a d'autres ambitions : il veut devenir LA MORT. Oui, la Faucheuse.
C'est pourquoi, avec son copain Octave (un zombie stylé), il a entamé un stage auprès de Melchior, la Mort qui habite au fond du cimetière, pour, plus tard, intégrer la multinationale « LA MORT INC ».
Malheureusement... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
Florian07
20 avril 2017
Quand je lis une histoire où la Mort a un apprenti, cela me fait immédiatement penser à Mortimer de Terry Pratchett. Alors certes, le niveau d'écriture et ainsi que le public visé ne sont pas les mêmes et pourtant il y a plus de similitudes qu'on ne pourrait penser au premier regard.
En effet, par le biais de l'humour et du récit fantastique, les auteurs abordent des thématiques sérieuses et ancrées dans l'actualité (la course au résultat entraînant la déshumanisation du travail, les enfants confrontés aux choix de carrière de leurs parents…). L'ouvrage se révèle aussi être très didactique quant au déroulement et les différentes étapes d'un mouvement social, ce qui peut en faire une très bonne approche pour expliquer tout cela à un enfant. C'est d'ailleurs très bien de montrer que ces mouvements peuvent et même doivent se faire de manière pacifique, ce qui vient contrebalancer les images de violence que l'on peut voir dans les JT et autres média de presse.
J'ai beaucoup aimé le fonctionnement de l'entreprise LA MORT INC qui est vraiment très bien trouvé, par contre j'ai beaucoup moins apprécié les bonus intermèdes qui cassent le rythme de lecture. Après, c'est ma vision d'adulte, peut-être que ça ne dérange pas le public jeunesse.
Dans tous les cas, merci à Babelio et à Sarbacane pour ce petit livre très sympa qui se lit assez vite mais qui , mine de rien, nous apprend plein de choses.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Khalya
15 mars 2017
Encore un pépix plein d'humour et de rebondissements. Rufus est adorablement têtu et il a bien raison : comme s'il n'y avait pas assez de parents qui veulent contrôler la vie de leurs enfants, voilà maintenant qu'il y en a qui veulent contrôler leur mort. Et la mort, c'est quand même vachement plus long et donc c'est vachement plus embêtant d'être obligé de suivre un chemin tout tracé qui ne nous convient pas.
Même s'il a avalé sa langue (et non, ce n'est pas une expression) et qu'il est donc très difficile à comprendre (un peu comme un enfant de 2 ans qui vous parle avec sa tétine dans la bouche), son copain, Octave, zombie de son état, est un formidable camarade qui l'aide autant qu'il le peut.
Rufus a déjà choisi la vie, pardon la mort, qu'il aura plus tard : il veut être la mort, la faucheuse et quand il apprend par Melchior, la mort locale, que tout ce qui fait l'intérêt du poste est en danger, il décide de ruer dans les brancards et d'aider Melchior et ses collègues à faire valoir leurs droits. Même si pour cela, il doit défier ses parents.
J'ai eu un peu de mal avec les parents de Rufus, surtout avec son père. Sa mère est plus ouverte, mais ne semble pas réaliser que ce n'est pas évident à comprendre au premier regard tant elle semble rigide.
Le père de Rufus, qu'il appelle le Prof, lui, refuse que son fils puisse avoir une autre idée de son avenir que celle que lui-même s'est imaginé. Il ne laisse aucune liberté à Rufus et son épanouissement personnel semble être secondaire dans un premier temps.
J'ai eu un peu de mal avec la maitresse aussi. Cette manière d'appeler les parents de Rufus après son exposé, j'ai trouvé ça très limite. Au point que j'ai pensé qu'un fantôme ne pouvait pas prétendre à être la Mort et que c'est pour cela qu'elle s'inquiétait pour son élève, alors que de toute évidence, la seule chose qui l'inquiétait, était qu'il ne suive pas le destin tracé par son père.
J'ai passé un excellent moment avec cette lecture que j'ai fini en moins de 2h. J'ai toutefois une réserve, pour la première fois, sur les bonus. Ils sont plein de second degré qu'on comprend immédiatement en tant qu'adulte et que les enfants d'une douzaine d'années comprendront probablement sans grande peine aussi. En revanche, j'ai peur que les plus jeunes lecteurs ne prennent les « conseils » au pied de la lettre, et j'imagine déjà les réactions des parents quand ils découvriront que leur progéniture a découpé les draps de son lit pour faire un costume de fantôme, qu'il aura piqué du steak haché dans le frigo pour le coller dans son livre ou qu'il exigera une augmentation d'argent de poche sous peine de grève.
Je pense que quand on s'adresse à un jeune public, il faut faire attention à ce que l'on « conseille » car les enfants ne sont pas réputés pour leur second degré.
En dehors de cette petite réserve, je trouve que ce roman est très amusant et explique assez bien la notion de grève et de revendications syndicales, avec de petits points historiques disséminés l'air de rien dans les explications du Prof.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
leslecturesdeVal
15 février 2017
Mon avis: Je remercie tout d'abord les éditions Sarbacane pour l'envoi de ce roman jeunesse dans le cadre de notre partenariat. Un pépix est toujours source de franche rigolade et même si, celui-ci est un peu différent des autres Pépix que j'ai déjà lus car je trouve qu'il s'adresse à un lectorat un peu plus âgé que d'habitude, j'avoue que je me suis franchement bien amusée et j'ai trouvé dans ce roman les bonus complètement déjantés pour certains et franchement trop drôles.Du coté de l'histoire: Nous suivons Rufus, un gentil petit fantôme qui désire plus que tout devenir la mort plus tard, quand il sera bien plus vieux, car oui là, notre gentil petit Rufus n'a que 526 ans, pas très vieux pour un fantôme. Rufus accompagné de son copain Octave, un Zombie assez spécial se rend souvent chez Melchior, la mort qui habite à quelques tombes de chez lui et se met en tête de faire un stage pour apprendre son futur métier.
Ses idées ne sont pas spécialement les bienvenues auprès de son père et de sa mère, et Rufus va souvent faire le mur pour se rendre chez son amie la faucheuse. Mais un jour, une mauvaise nouvelle arrive, la mort ne sera plus jamais pareille , il faut du rendement, plus besoin de s'occuper autant de ses morts et de choisir quelle personne va trépasser, la société La mort Inc va être chamboulée!!! Rufus va donc à l'aide de son meilleur copain, aider la faucheuse et vont tous trois à l'aide des autres morts lancer un énorme mouvement de grève...
Du coté de l'écriture: J'ai beaucoup aimé la plume de Chrysostome Gourio, elle est fluide et franchement très drôle, son humour légèrement décalé est vraiment tout ce que j'aime et franchement j'ai adoré les personnages, il faut bien dire que les illustrations d'Églantine Ceulemans sont juste fantastiques et accompagnent à merveille l'histoire nous permettant aisément d'apprécier le coté décalé de ses gentils fantômes, zombies...
Coté bonus, j'ai tout simplement adoré et je suis certaine que tous nos petits lecteurs se raviront de ceux-ci. Il y en a pas mal et en plus ils sont tous très différents les uns des autres, entre jeux, recettes, conseils et dessins, nos petits s'amuseront en lisant, bon j'espère qu'ils essaieront pas de tuer leur animal de compagnie, hein, cela ferait mauvais effet :)
Comme à l'accoutumer, les chapitres sont courts et permettront aisément aux enfants de faire une pause dans leur lecture (s'ils arrivent à le lâcher, parce qu'un coup commencé, les pages défilent toutes seules et on a pas trop envie d'abandonner toute cette petite bande ).En conclusion: J'ai tout simplement adoré ce nouveau Pépix, drôle, décalé, irrésistible avec des bonus super sympathiques.
Je ne connaissais pas cet auteur et franchement j'ai beaucoup aimé son style, j'aurais vraiment aimé avoir des livres comme ça étant enfant, je me serais régalée.
Je le conseille pour tous les petits lecteurs et pour les plus grands comme moi qui aiment rire, sourire et ne pas se prendre au sérieux.
Idéal pour passer un excellent moment de détente
Lien : http://aupaysdelire.blogspot..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Elvynaa
28 mars 2017
Merci aux Éditions Sarbacane et à Babélio de m'avoir fait gagner ce super bouquin !
C'est le deuxième livre que je lis de chez Sarbacane (Une famille Dysfonctionelle), j'en profite pour découvrir la collection Pépix et c'est un vrai bonheur !
Rufus n'est pas un fantôme comme les autres... Bien qu'il ait un père érudit, conférencier en université, et une mère actrice (petit clin d'oeil à Harry Potter de la part de l'auteur), il souhaite faire carrière dans LA MORT. Je vous vois venir... il n'y a pas de quoi s'affoler. C'est un métier comme un autre et c'est bien ce que l'auteur entend nous faire comprendre.
A travers ce livre, les enfants recevront une belle morale : il faut savoir être convaincu de ses choix et ne pas hésitez à les défendre quitte à décevoir ses proches, mais il faut surtout dire la vérité et parler avec son coeur ! En tout cas, c'est la morale que je tire de cette histoire fantastique de démon, squelette, zombies et loup-garous.
Je félicite également l'illustratrice qui m'a fait sourire à chacune de ses esquisses représentant des scènes parfois loufoques, parfois tendres, parfois à mourir de rire !
Chers Parents ou grands enfants comme moi, n'hésitez pas à vous procurer cette jolie histoire qui parle en toute simplicité et légèreté (avec beaucoup de calembours) de la vie et de la mort.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
NicolasFJ
13 février 2017
Un roman jeunesse qui démarrait assez bien (sans être exceptionnel) mais j'ai perdu toute envie de continuer en lisant le bonus inter-chapitre qui explique comme tuer son animal de compagnie...
Je sais que l'humour noir est au centre du livre, mais comme les bonus étaient réalistes au début (créer un déguisement de fantôme, par exemple, avec en plus des consignes de précaution sur l'utilisation des ciseaux) ce basculement soudain dans le second degré grinçant me semble dangereux, surtout pour un public de 8 ans.
C'est idiot mais ça a suffit à me faire totalement décrocher.
Commenter  J’apprécie          51
autres livres classés : fantômesVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Littérature jeunesse

Comment s'appelle le héros créé par Neil Gailman ?

Somebody Owens
Dead Owens
Nobody Owens
Baby Owens

10 questions
855 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature jeunesse , enfantsCréer un quiz sur ce livre
. .