AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782368333150
144 pages
Locus Solus Editions (06/11/2020)
4/5   2 notes
Résumé :
Napoléon III déclare la guerre à la Prusse à l'été 1870, mais rapidement c'est la débâcle. L'impératrice Eugénie ordonne alors d'évacuer les grands musées, dont le Louvre, avant que l'ennemi arrive aux portes de Paris. En quelques jours seulement, 293 chefs-d'oeuvre partent en train vers Brest, port militaire de premier ordre. Parmi eux, la Joconde ! L'arsenal est le lieu idéal pour protéger, et évacuer par bateau si besoin, ces trésors, auxquels s'ajoutent les joya... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
jamiK
  15 mars 2021
1970, Napoléon III est défait à Sedan. À Paris, on craint le pillage des collections par l'armée de Bismarck, les plus précieuses oeuvres du Louvre vont être envoyées au secret dans l'Arsenal militaire de Brest. Ce livre retrace ces évènements avec détails et précisions. C'est assez succinct, cet épisode de l'histoire de France n'est pas non plus une saga pleine de rebondissements, il ne faut pas s'attendre à un récit épique et haut en couleurs. Patrick Gourlay est un historien finistérien qui s'intéresse particulièrement à l'histoire de l'Arsenal et de la Marine Nationale à Brest, il apporte un accent de couleur locale, et flatte une certaine fierté brestoise d'avoir obtenu la confiance des autorités patrimoniales, c'est aussi et surtout une occasion de connaitre la ville de Brest dans cette période trouble de notre histoire, C'est lui aussi qui avait ressorti des oubliettes l'histoire du sous-marin espagnol amarré à Brest pendant la guerre civile qui secouait ce pays. Patrick Gourlay à le mérite de faire revivre quelques évènements oubliés qui ont marqué l'histoire de cette ville. Sans doute que les Brestois comme moi y trouveront un plus grand intérêt que les autres. J'avoue avoir trouvé ce petit livre assez passionnant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
tynn
  24 février 2021
En matière de sauvetage des richesses du musée du Louvre, on se souvient plus volontiers de la période de la seconde guerre mondiale et de la mise à l'abri des collections dans le Lot pour se prévenir de l'avidité nazie.
Moins connue sans doute en est la première expérience.
Devant l'avancée des troupes de Bismarck vers Paris en 1870, décision fut prise sous la tutelle de l'Impératrice Eugénie d'anticiper un éventuel pillage. Ainsi, certains Trésors des collections du Louvre, dont La Joconde (associés à l'or de la Banque de France et aux joyaux de la Couronne) vont être convoyés en toute discrétion vers l'extrême bout de terre française par rapport à l'Allemagne.
L'arsenal de Brest offre les conditions idéales de préservation : fortifications Vauban, ville militaire largement armée, port maritime tourné vers l'océan pour une éventuelle fuite. le patrimoine artistique français va y dormir sereinement de longs mois. Car Il faudra aussi compter avec le chaos politique qui suivra la fin de l'Empire, entre avènement de la IIIe République et troubles de la Commune de Paris, prolongeant d'autant le stockage secret des précieuses caisses.
Patrick Gourlay reconstitue les faits avec les échanges épistolaires et une solide documentation historique.
Un récit qui amusera les natifs de la cité du Ponant
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          91
elleaimelire
  21 mars 2021
En août 1870, les troupes de Napoléon III sont en mauvaise posture face à la Prusse. L'impératrice Eugénie, alors régente, décide de mettre à l'abri les trésors du Louvre.
"C'est dans ces jours où l'histoire de France bascule que la cité du Ponant se vit confier une mission d'une importance exceptionnelle : protéger certaines richesses du pays. Vue de la capitale, Brest est une forteresse lointaine, un port de guerre et un arsenal."
293 oeuvres, dont la fameuse Joconde, sont décadrés, enroulés et placés dans des caisses avant d'être convoyé, dans le plus grand secret, en train, jusqu'à Brest et cachés dans l'Arsenal. Les joyaux de la couronne et l'or de la Banque de France les rejoindront. Pendant une année, les chef-d'oeuvre du Louvre sont placés sous la surveillance du vicomte Paul Both de Tauzia.
Brest est une place idéale. S'il était d'abord prévu d'embarquer les caisses contenant les oeuvres directement sur un bateau, c'est finalement, dans une salle de l'Arsenal aux conditions idéales que seront conservées les trésors du Louvre.
Cette opération secrète est toujours très peu connue du public. En tant que brestoise, je connaissais l'histoire de l'or de la Banque de France mais l'évacuation du Louvre jusqu'à la Cité du Ponant m'était totalement inconnue ! de même que l'origine création du musée des Beaux-Arts de Brest.
Ce petit livre est très étoffé, généreux en détails et en documentations. Patrick Gourlay illustre ses propos de nombreux documents historiques (lettres, gravures, photos…), c'est vraiment très enrichissant.
En bref, un petit livre qui retrace une épopée secrète. Un ouvrage d'autant plus passionnant sans doute pour les brestois qui s'intéressent à l'histoire de leur ville.
PS : mon fils de quatorze ans l'a lu avant moi, et a le même avis. C'est donc un ouvrage accessible à un large public malgré les détails historiques qui jalonnent le récit.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
elleaimelireelleaimelire   21 mars 2021
Brest, c'est le choix d'un bout du monde, ouvert sur une géographie des possibles.
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : brestVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura

Autres livres de Patrick Gourlay (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2600 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre