AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782755609042
560 pages
Éditeur : Hugo et Compagnie (10/05/2012)
4.09/5   50 notes
Résumé :
Traqué au coeur du pays navajo, Abel Valdès Villazón, le leader du groupe écologiste Gaïa, révèle un scandale d'État espérant ainsi provoquer la chute du gouvernement américain. Cette affaire dissimule un complot bien plus vaste qui implique Pékin et le milliardaire Cornelius Fox. La Maison Blanche lance toutes les forces du pays aux trousses de Gaïa. Aidés par un mystérieux hacker et bénéficiant peu à peu du soutien de la population, Abel et sa femme Lucy se batten... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
4,09

sur 50 notes
5
5 avis
4
4 avis
3
0 avis
2
1 avis
1
0 avis

lanacroft123
  12 juillet 2012
Voici mon avis concernant "Siècle bleu : tome 2 - ombres et lumières" de Jean-Pierre Goux.

Jetons tout d'abord un oeil à la couverture.
Un paysage d'ouest américain qui fait rêver (Arizona ? Nouveau-Mexique ? Colorado ?). Une terre sauvage magnifique avec ses couleurs chaudes. Un ciel bleu qui vire au noir dans la partie supérieure. Et puis, cette courbe, fraction d'un cercle d'une couleur bleue. Une fine pellicule d'atmosphère. le symbole de Gaïa. L'alliance bleue, l'espoir, la lumière ! On peut d'ailleurs voir une lueur vive, comme une étoile qui brille avec force sur cet arc bleu. La lumière au bout du chemin ? Cette petite lueur d'espoir, je l'assimile à Paul Gardner, l'un des personnages qui croit à l'avènement d'un Siècle Bleu. La lumière pour vaincre l'ombre et les ténèbres. Les organisations de l'ombre, mafias, cartels, trafic d'argent, complots...

Parlons un peu des personnages.
Beaucoup de personnages intéressants. Je vais cependant en sélectionner quelques uns pour ne pas écrire des pages. ;-)
Tout d'abord, nous faisons la connaissance (ou retrouvons, pour ceux qui ont eu la chance de lire le premier tome) de Abel Valdès Villazon. L'un des grands héros de cette aventure. Ce jeune homme juste, se retrouve en plein coeur des hostilités. Il faut savoir qu'il mène une double vie. le jour, il est à la tête de Biosphere Economics, une société spécialisée dans les études environnementales et économiques (société fondée avec sa femme Lucy). La nuit, dans le plus grand secret (sa propre femme n'est pas dans la confidence !), il endosse son costume de guérillero écologique et surtout de leader de Gaïa, une organisation activiste prête à tout pour sauver la planète et l'humanité. Comme on peut le comprendre, Gaïa est on ne peut plus gênante pour les grands de ce monde, en particulier pour le gouvernement américain. C'est à cause de cela que Abel va se retrouver en plein coeur des hostilités et qu'il devra faire preuve de beaucoup de courage pour surmonter les épreuves qui jalonneront son chemin. Malgré sa peur de perdre son ami Paul Gardner coincé sur la lune, malgré le fait que le gouvernement américain lui ait collé l'étiquette d'ennemi public numéro 1 et qu'il soit obligé d'user de toutes les ruses possibles pour échapper à la traque, il devra toujours garder espoir et lutter. Mais l'ennemi est aussi à l'intérieur : il doit apprendre à dompter le jaguar noir qui est en lui. D'ailleurs, petit détail intéressant : Abel a des dons de chamane. ;-)
Ensuite, vient bien évidemment Lucy, la femme d'Abel. Une jeune femme qui n'hésitera pas à sacrifier une part d'elle-même pour mener à bien la mission qu'on lui aura confiée. Elle se révélera être une excellente actrice même si le fait d'endosser une nouvelle personnalité s'avérera traumatisant pour elle. Mais ce ne sera pas le seul élément qui laissera à jamais des traces en elle. Elle découvrira une information plutôt dérangeante concernant l'un de ses proches.
Un autre personnage que j'ai beaucoup aimé : Paul Gardner. Cet astronaute envoyé sur la lune dans le premier tome et qui se retrouve coincé sur l'astre lunaire fait partie des amis d'Abel. C'est un homme qui croit encore à l'avènement d'un Siècle Bleu. Il est persuadé que son rêve est réalisable et que l'humanité est encore capable de faire machine arrière et de sauver la planète bleue. Une planète dont il admire la beauté depuis le sol lunaire. Il se battra pour vivre. Il ne perdra jamais espoir. Son seul lien de communication avec la Terre est unilatéral : il peut envoyer des messages mais ne peut pas en recevoir. Chaque jour il écrit, il écrit pour parler de ce qu'il voit, de son rêve. Il écrit dans l'espoir d'ouvrir les yeux de l'humanité sur le fait que la route empruntée n'est pas la bonne, cette route ne mène qu'à un précipice mortel. Il écrit pour convaincre le monde qu'il est encore temps de faire demi-tour. Il est encore temps pour le Siècle Bleu.
Avant de passer à mon avis, je vais terminer en vous parlant de mon personnage coup de coeur : Julio Molina.
Cet homme était le meilleur ami de feu le père d'Abel. Expert en sécurité informatique, ex-dirigeant de la société Intercontinental Global Wire (un éditeur de logiciel pour la finance), il s'avère être un hacker redoutable. Il est aussi incollable sur les rouages de ce que l'on pourrait appeler la société underground : mafias, cartels, crime organisé, complots gouvernementaux et internationaux... Il a une vengeance à assouvir, une blessure à refermer et pour cela, il a élaboré un plan qui permettra d'arriver à ses fins tout en aidant Abel et Lucy.
J'ai beaucoup aimé le côté bipolaire de ce personnage : à la fois fort et faible. Faible dans son corps (il est cloué sur un fauteuil roulant) mais fort dans sa tête. J'avoue avoir été en admiration devant cet homme fascinant. J'ai beaucoup aimé les trois autres personnages dont je vous ai parlé juste avant mais ma préférence va à Julio Molina.
Je pourrais vous présenter bien d'autres personnages importants comme le président Carlson (président des Etats-Unis), les différents "méchants"... mais ce serait beaucoup trop long. ;-)

Mon avis concernant ce roman :
Depuis quelques temps, je suis devenue très fan des thrillers. Cependant, je n'avais encore jamais lu de véritable thriller écologique. Lorsque j'ai ouvert ce livre, je me demandais bien ce qui m'attendait à l'intérieur. D'autant plus que le résumé, très alléchant je dois bien l'avouer, mais faisant étalage de tellement de choses en apparence sans véritables liens immédiats, avait piqué ma curiosité à un point tel que je brûlais d'envie de voir comment l'auteur avait réussi à cuisiner tous ces ingrédients.
Je n'ai pas été déçue, loin de là ! J'ai même plutôt été impressionnée. Ce roman est un thriller à part entière : suspense omniprésent, pas de temps mort et un côté addictif qui m'a déchirée à chaque fois que j'ai été contrainte de refermer l'ouvrage. C'est un beau pavé de plus de 550 pages tellement passionnant qu'il mériterait que l'on puisse s'installer dans son fauteuil, tranquillement, coupés du monde pour se plonger dedans d'une traite.
Bon, d'accord, vous avez compris que j'ai beaucoup aimé mais vous aimeriez avoir un avis un peu plus constructif ? Pas de souci ! le voici donc.
Tout d'abord, si vous avez lu le résumé avec attention, vous avez dû relever un détail : "Ombres et lumières" est le deuxième tome de la série "Siècle Bleu". Mais je vous rassure tout de suite : aucune obligation d'avoir lu le premier volet pour dévorer ce deuxième volume. Moi même, je n'ai pas eu le plaisir de lire le premier tome. C'est donc un deuxième tome qui peut se lire indépendamment du premier et d'ailleurs, on nous offre toutes les informations nécessaires au tout début du livre. Un résumé détaillé du tome 1 nous aide à comprendre l'univers de "Siècle Bleu". Il est suivi d'un aide-mémoire concernant les principaux personnages rencontrés dans le tome 1. Pas moyen de se sentir perdu ! On entre dans l'histoire très facilement.
Ce roman est une fiction, certes, mais tellement proche de la réalité qu'il nous pousse à réfléchir sur notre société actuelle. Il est riche d'un message important pour les générations actuelles et celles à venir. Un véritable manifeste pour la survie de notre belle planète et de notre espèce.
Mais l'auteur va bien plus loin qu'un simple message écologiste. Plutôt que de nous dire de but en blanc "il faut préserver notre planète" Jean-Pierre Goux nous montre ce qui pourrait bien finir par arriver un jour si l'on n'y prend garde. Et quoi de plus efficace que de nous rendre suspicieux envers nos dirigeants mondiaux ? Pour nous convaincre que tout ce qui se passe dans son livre pourrait devenir réalité, l'auteur va jusqu'à nous emmener dans l'univers underground de la politique et des finances. On y découvre un gouvernement américain pas aussi héroïque et propre que l'on veut essayer de nous le faire croire. Complots, mensonges, manipulations, dissimulations... La scène mondiale est le théâtre d'une grande mascarade où l'on a beaucoup de mal à distinguer les bons des méchants.
J'ai beaucoup aimé la manière dont l'auteur a démonté les rouages de cette société de l'ombre devant nous. Mafia, Cartels, paradis bancaire... tout nous est expliqué en détails de manière passionnante. Une part de culture générale mise à la portée de tous.
Les personnages nous sont décrits avec juste ce qu'il faut de détails pour que l'on s'y attache facilement. L'important ici, c'est l'intrigue et son message. Les personnages servent l'histoire avec une grande efficacité. Et l'histoire nous fait passer son message comme une lettre à la poste.
J'ai aussi beaucoup apprécié de voir le gouvernement américain descendu de son piédestal habituel : pour une fois, ce ne sont pas les américains qui sauvent le monde, ce ne sont pas eux les héros ! du moins, pas les dirigeants américains. Pour une fois, c'est le peuple mondial (j'insiste sur ce "Le") qui a le beau rôle. Il saura écouter le message d'espoir que Paul Gardner, du haut de l'astre lunaire lui aura envoyé. Il sera l'artisan d'un monde tourné vers la sauvegarde de la nature et de l'espèce humaine. Il fera de son mieux pour réaliser le rêve de l'astronaute : mettre en marche une révolution mondiale et donner naissance au Siècle Bleu.
Les bons et les méchants jouent au chat et à la souris au fil des pages. Paul Gardner est en sursis sur la lune et chacun de ses messages est une occasion de s'émouvoir. On se demande comment tout ceci va bien pouvoir finir.
La fin, je ne vous la dirai pas. Je vous laisserai le soin de la découvrir par vous-mêmes. Tout ce que je peux dire c'est qu'il y aura des explosions de joie mais aussi du soulagement et de la tristesse. Plusieurs personnages ne sortiront pas vivants de ce roman.

En conclusion :
Après avoir lu ce roman, vous ne regarderez plus le monde la même façon. Peut-être que pour certains cela tournera à la paranoïa. D'autres sauront ouvrir les yeux sur notre situation actuelle et s'interrogeront sur la façon d'éviter que la réalité ne rejoigne celle énoncée dans le roman. de nombreuses menaces planent sur notre destin et sur celui de notre belle planète bleue. Saurons-nous écouter le message d'avertissement et d'espoir prodigué dans ce roman ? Saurons-nous mettre en place le Siècle Bleu ?
Une lecture que je vous conseille vivement. A la fois effrayante de réalité et véritable message d'espoir pour l'humanité. Un roman qui vous poussera à réfléchir tout en vous divertissant. A lire de toute urgence.
Si je ne me trompe pas, une suite serait prévue. Quand ? Je ne sais pas. Peut-être nous faudra-t-il faire preuve de patience mais la récompense en vaudra la peine, j'en suis certaine. ;-)
Un grand merci à Jean-Pierre Goux , aux éditions Hugo et Cie ainsi qu'au forum Club de lecture pour m'avoir permis de découvrir ce roman.
----------------------------------
Retrouvez cette chronique sur mon blog avec, en bonus, le trailer officiel du roman :

Lien : http://les-chroniques-de-lan..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Salsera15
  21 juin 2012
Tout d'abord, un gros merci au forum Club de lecture pour m'avoir fait découvrir ce nouvel auteur qui en est à son deuxième roman et qui est, ma foi, très prometteur!

Concernant le style de l'auteur, j'ai apprécié le fait que les jours et les lieux soient mis en caractère gras, car la notion de temps est très importante dans ce thriller écologique ou la perte de l'astronaute coincé sur la lune dépend de l'avancement de l'intrigue. Pour un roman très politique et très engagé, je trouve que l'auteur vulgarise très bien les concepts financiers et écologiques qu'il apporte. Les pages se tournent l'une après l'autre et on a toujours l'impression que quelque chose d'important va survenir et va changer le cours de l'histoire. Un texte clair et très bien rédigé, approprié dans le cas d'un roman comme celui-ci qui met de l'avant des concepts assez complexes comme la fraude financière et le blanchiment d'argent.
Pour ce qui est des personnages, une brève description physique est faite, mais on voit que les caractériser psychologiquement n'est pas de la plus grande importance dans le contexte de l'histoire. On trace davantage la psychologie des phénomènes financiers sous-terrains et autres sujets qui sont le centre de l'intrigue. Les personnages me paraissent donc seulement comme des acteurs dans un monde qui dirige l'histoire. Il y a Lucy, la femme d'Abel qui s'avérera jouer un rôle d'actrice exceptionnel. Cependant lorsqu'elle annonce qu'elle est enceinte, j'ai eu un petit doute. Est-ce vraiment Abel le père ou Philip ? Abel est le personnage cible de l'histoire; le bouc-émissaire, celui qu'on accuse de tout et qu'on pourchasse alors que ses intentions sont des plus honorables. Fort de caractère, il parvient à faire son chemin et à enfreindre les obstacles les uns après les autres. La panthère noire qu'il porte en lui et son pouvoir de chamane font de lui un être puissant qu'il ne faut pas prendre à la légère. Paul Gardner, astronaute pris sur la lune, auteur de plusieurs billets de blog tente de faire entendre raison à la population. À travers ses réflexions, j'ai pris conscience de l'importance de maintenir un équilibre sur la terre, de s'entraider et de protéger nos ressources naturelles. La notion de Siècle bleu qu'il énonce rappelle la pureté d'une planète sans encombre. Il utilise des métaphores très fortes, notamment celle du baobab que j'ai retenue. Des passages qu'on ne se lasse pas de relire, un peu comme un recueil de poésie dans lequel quelques poèmes atteignent notre tranquillité et mettent en branle un processus de réflexion très long. C'est le cas de certaines réflexions faites par Paul Gardner qui se rapportent à la négligence humaine d'aujourd'hui.
Concernant l'intrigue, je suis heureuse qu'un auteur évoque ouvertement et de façon imagée les fléaux qui font aujourd'hui partie de notre quotidien. La crise du pétrole, les luttes pour les ressources naturelles, la question de la bombe atomique...Autant d'événements écologiques qui ne cessent de nourrir les médias et les discussions sur les tribunes. Ce roman c'est l'actualité mise en métaphore. Tout un concept mis en place entre les États-Unis, les chinois et un groupe protecteur, Gaia pour mettre en lumière la question de l'atmosphère sur la lune, du commerce discret monétaire et de tous les rudiments concernant l'environnement. Car les fraudes monétaires et les pots-de-vin sont nombreux ces dernières années. Je crois que l'intrigue de ce roman ne vise pas un pays en particulier, car je pense qu'autant au Québec qu'ailleurs, on doit vivre quelque part des problèmes très similaires.
Ce roman est à lire absolument pour ceux qui souhaitent avoir une vision différente de la politique et de l'actualité, mais aussi pour les fervent protecteurs de l'environnement et ceux qui sont curieux de découvrir les débats de la société d'aujourd'hui. Il s'agit d'un ouvrage engagé qui vise à responsabiliser et à donner une bonne prise de conscience. Si vous ne tirez aucune leçon de la lecture de ce roman, c'est que vous l'avez lu trop rapidement ou que vous ne l'avez tout simplement pas compris.

Ce qui m'a plue le plus c'est de voir l'actualité énoncée sous un regard différent, mais aussi de comprendre les dessous de certains caïds de la finance. La corruption est omniprésente et il est étonnant de voir à quel point elle peut demeurer cacher très longtemps.

Ce qui m'a le moins plue, c'est la fin avant l'épilogue. Une fin un peu trop légère selon moi. J'aurais pris quelque chose d'un peu plus engagé pour continuer dans la logique de l'intrigue. Autrement, pour moi, ce roman est un bijou que je conserverai absolument!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
jolliyaya
  02 février 2020
Mais quel ramassis d'inepties, quelle fumisterie. Ce n'est pas un thriller écologique mais une espèce de roman politico-mystico-esotérique complètement utopique.
Le premier tome ne m'avait pas déplu malgré ses faiblesses quant au style et à la psychologie des personnages. Il portait un beau message, un peu naïf, certes, mais positif.
Dans ce deuxième tome on atteint des sommets ou plutôt des abîmes.
C'est qu'il a pris du plaisir à l'écrire ce roman en allant sur des terrains bien loin de ces sujets habituels : la géopolitique internationale, les organisations criminelles.
Et il s'est documenté, et il nous le montre, lourdement, comme il souligne à gros traits les réactions des personnages, si jamais on ne les pressentait pas.
Trop, c'est vraiment trop. Se mêlent la NASA, le NSA, les cartels, les présidents américain et chinois, les DJ, les hackers...
Je ne dirai rien de plus l'intrigue fumeuse. Sachez
juste que les synchronicités ne sont pas dues au hasard.
Commenter  J’apprécie          80
B00ks-attitude
  01 juin 2013
Ce livre a vraiment été un coup de coeur, il est addictif, je ne pouvais pas m'en détacher !

Une intrigue pas comme les autres

Ce que j'ai adoré dans ce livre, tout d'abord, c'est son originalité. On est transporté dans une histoire qui se passera peut être dans un futur proche, qui sait ?
Pour vous résumer en quelques mots le début : les ressources viennent à manquer sur terre et les dirigeants des Etats-Unis ainsi qu'un milliardaire qui répond au nom de Cornelius Fox se mettent d'accord pour un nouveau programme. Une ressource qui permettrait à la Terre entière de poursuivre le compromis consomation de masse/production de masse serait l'Helium 3. le problème ? Cette ressource n'est pas présente en grande quantité sur Terre, en revanche la Lune en regorge. Les Etats-Unis finissent par monter un programme leur permettant de retourner sur la Lune. Mais ils veulent en garder le contrôle et monte un plan machiavélique pour empêcher les chinois d'entrer dans la course.

Rien que ça, ça nous met en haleine, certes. Mais le problème c'est que le plan est percé à jour et que la mission ne se passe pas comme prévu. Et comme toujours il faut un bouc émissaire. Ici ça sera l'organisation écologiste Gaïa et son fondateur, Abel.

Je suis entrée dans le livre au bout des deux premières pages. Et je n'ai pas pu le lâcher tant l'intrigue est bien ficelée. On voyage dans l'ouest Américain mais aussi à la frontière du Mexique (pays d'origine d'Abel).

Ce livre a du demandé un travail de recherche vraiment colossale !
On est confronté à un nombre incalculable d'information fascinantes sur l'économie souterraine, les mafias, les gouvernements, la Lune, l'image de la Terre vu du ciel... Et tout cela sans que ça ne soit pesant. C'est fascinant ! On tourne les pages pour en savoir toujours plus et encore plus !

Des personnages tous plus fascinants ...
Au delà du thriller haletant, ce livre nous transmet beaucoup d'émotion : l'amour, la peur, la solitude, l'amitié, la détermination... Et j'en passe ! J'aurais aimé avoir le courage et la force mais aussi la détermination des personnages de ce roman !
On s'attache énormément aux divers personnages principaux. On a envie de leur venir en aide. On a envie de faire partie de la population qui se soulève pacifiquement pour faire la « Révolution Bleue » et aidé Abel et Lucy. On a envie de pouvoir avoir un rôle à jouer dans cette histoire. Car c'est notre Histoire, c'est notre combat que de ne pas laisser les gouvernements détériorer notre planète.

Les personnages « mauvais » sont parfois poussés à l'extreme ce qui nous provoque le dégout pour de tels individus. Malheureusement il faut de tout pour faire un monde. Nous voyageons beaucoup dans ce livre, et nous sommes donc souvent confronter aux mêmes individus « ignobles » : certains corrompus du gouvernement, certains mafieux qui recherchent uniquement le gains, certains détraqués sexuels... Ce livre touche a pas mal de milieu sans pour autant se perdre. Et c'est ce que j'ai aimé.

Je pourrais écrire des lignes et des lignes sur ce livre. Mais je pense m'arrêter après un dernier point. J'ai adoré le rapport à la nature. La nature est montrée ici comme une force qui peut nous venir en aide dans les moments où on s'y attend le moins. C'est l'exemple d'une chauve souris qui prend son envol au moment où Anna Ozols a besoin de faire diversion notamment...

Pour conclure, c'est un livre plus qu'agréable à lire, il nous tien en haleine. Mais c'est aussi un livre qui fait énormément réfléchir et qui nous fait prendre position. Pour ma part j'hésitais encore à faire un master d'économie avec spécialité Développement Durable, mais j'avoue que depuis ce livre j'y pense de plus en plus. Ce livre est une merveille. Lisez-le !
Lien : http://b00ks-attitude.skyroc..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Radinovitch
  11 septembre 2017
Le tome 2 et la conclusion de ce siècle bleu.
Un techno-eco-geopolitico-thriller
Oui ça fait beaucoup mais en fait non. Tout sert l'histoire et tout se mêle parfaitement.
Impressionnant de maîtrise.
Je n'ai pas vu le temps passé et c'est un temps que je regrette déjà.
Merci JP et s'il te plaît, continue.
2 bouquins exceptionnels que j'embarquerai volontiers sur mon île deserte.
Avec aussi un bouquin sur "Comment se barrer d'une île déserte quand tu en as plein le f*on?"
Cher lecteur assidu de mes critiques (au dernier recensement, le nombre s'élevait à un, dont moi), fonce, c'est de la bombe.
La bise
Commenter  J’apprécie          20


critiques presse (1)
LesEchos   18 mai 2012
Le récit est aussi une plongée bien renseignée dans la criminalité financière. La part d'ombre du système bancaire avec ses paradis fiscaux et ses liens directs avec les mafias semble finalement la partie la moins romancée de ce polar.
Lire la critique sur le site : LesEchos
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
RadinovitchRadinovitch   12 octobre 2016
Dans sa rêverie, le ciel noir s'illumina soudain. Les étoiles disparurent. Les cimes des montagnes qui bordaient le plateau se dessinèrent très nettement, comme éclairées par l'arrière. La lueur se fit de plus en plus intense et, tel un tsunami, elle submergea les crêtes pour déferler dans la plaine. Lucy se protégea les yeux. Elle ne rêvait plus. Le plateau entier était inondé de cette lumière surpuissante.
Elle regarda en direction de la voiture. Abel était sorti. Elle vers lui en se protégeant instinctivement le visage. Les yeux de son mari s'étaient transformés. Il fixait cette lumière comme un enfant qui défie le soleil.
Puis l'intensité de la lueur baissa. Alors seulement, ils virent la Chose apparaître dans le ciel devenu rose. Une méduse. Une immense méduse violacée qui s'élevait, au loin, derrière les montagnes, et qui traînait sous elle des tentacules effrayants.
L'avènement du Siècle bleu serait plus difficile que prévu.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

Videos de Jean-Pierre Goux (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean-Pierre Goux
Forum "L'année vue par... les sciences" - Table Ronde - La Sorbonne - 23 février 2013 .Version intégrale de la table ronde : Boson de Higgs, OGM, gaz de schiste : la science est-elle le problème ou la solution ? Enregistrement lors du Forum "L'année vue par... les sciences", organisé par France Culture en public, le 23 février 2013 dans le Grand Amphi de la Sorbonne. Diffusion dans l'émission Science Publique sur France Culture le 01 mars 2013 à 14h00. Avec : Daniel Andler, Jean-Pierre Goux, Etienne Klein et Jacques Testart. Production : Michel Alberganti Vidéo : Rachel Huet - VideoScopie Production - 2013
+ Lire la suite
autres livres classés : thriller écologiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2172 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre