AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Léa Drouet (Traducteur)
EAN : 9782715254237
400 pages
Éditeur : Le Mercure de France (14/01/2021)

Note moyenne : 4.28/5 (sur 9 notes)
Résumé :
« Elle se dirige d'un pas lent mais résolu vers l'océan Pacifique. Elle n'a ni canne à pêche, ni planche de surf et elle ne porte pas de combinaison. Dans l'une des maisons qui bordent la plage, un homme âgé se lève et regarde par la fenêtre, comme chaque matin, très tôt. Il remarque alors cette jeune femme seule, en vêtements de ville, qui avance avec détermination vers les rouleaux. Il y a quelque chose qui cloche... Alors il décroche le téléphone et appelle la po... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
alexb27
  06 février 2021
Un seul être vous manque et tout est dépeuplé...
La famille, ce sont les Olander : Karina, 13 ans ; Jaya sa mère, une femme anglo indienne très active ; Keith son père, avocat d'affaire, américain pur jus, et Prem son petit frère de 9 ans.
Quand ce dernier disparaît, c'est tout l'équilibre familial qui est bouleversé, chacun essayant de se raccrocher à un élément concret de sa vie pour surmonter ce drame : le travail pour Keith, la spiritualité pour Jaya et les études pour Karina.
L'unité familiale vole en éclat. Tous restent enfermés dans leur douleur sans parvenir à communiquer...
Après un fils en or, roman de la dualité des origines et de la quête identitaire, Shilpi Somaya Gowda, fine psychologue, raconte avec beaucoup de lucidité et de simplicité le deuil, la culpabilité, l'après, en suivant pendant plus de 10 ans ces 3 membres amputés de Prem, véritable liant de leur famille.
Un roman choral émouvant, sensible, diablement efficace, doté d'une plume précise.
J'ai beaucoup aimé.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          310
Bazart
  15 janvier 2021
Les Olander, sont une famille américaine idéale, Keith, le papa, un vrai Yankee, avocat d' affaire et une carrière ascencionnelle, Jaya, la maman anglaise d' origine indienne, un travail dans le social, Karina, une prèado de treize ans qui doit gérer ses hormones et la présence parfois envahissante de Prem son petit frère de huit ans.
Tout cela dans la banlieue chic de San Francisco.
Cette belle harmonie va être pulvérisée par la mort accidentelle du petit garçon.
Comment une famille peut-elle revivre après pareil drame. Les chemins vont se séparer pour Keith, Jaya et Karina, chacun à leur façon vont essayer de trouver un refuge ailleurs.Un drame et trois individualités qui réagissent, Shilpi Somaya Gowda, qui avait ému quantités de lecteurs il ya deux ans avec "Un fils en or", tire délicatement le fil de souffrance de son récit.
Nous suivrons principalement Karina dans sa solitude et son travail pour affronter le regard des autres.
Absorbée par l'onde de choc produite par la mort de Keith, il lui faudra subir bien des épreuves pour se défaire de sa culpabilité.
Description minutieuse des liens de sang douloureusement indestructibles entre les membres d'une même famille, "La famille " est roman sensible, émouvant et américain, un peu prévisible certes mais en même temps redoutablement efficace.
Lien : http://www.baz-art.org/archi..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220
Realita18
  19 janvier 2021
Shilpi Somaya Gowda signe un magnifique roman sur le destin d'une famille suite à la perte d'un être cher.
Jaya, Keith, Prem et Karina forment les Olander, une famille joyeuse, soudée et aimante. Karina est un peu en retrait, solitaire, avec un esprit tenace. Elle aime plus que tout son petit frère même si elle apprécie avoir ses petits moments d'intimité. Prem est le petit blagueur de la famille, celui qui apporte de la joie, le ciment de ce noyau familial. Keith cherche à gagner toujours plus d'argent pour se hisser dans les hautes sphères de la finance et mettre sa famille à l'abri. Jaya mène une carrière dans les affaires internationales, elle construit toujours son identité, perdue entre les différents pays où elle a vécu, son pays natal, l'Inde ainsi que son pays d'accueil, les États-unis ! Leur vie va basculer le jour où Prem se noie dans leur piscine.
A partir de ce jour, leur famille se brise, ils s'éloignent, chacun est perdu dans sa douleur, sa souffrance et ils ne peuvent s'entraider à surmonter cette terrible épreuve. Keith se réfugie dans son travail, Jaya renoue de façon extrême avec la spiritualité, et Karina....Karina se construit ado dans cette souffrance. Elle porte une culpabilité écrasante sur ses épaules, elle cherche à incarner l'âme de son frère en réussissant sur tous les tableaux pour que ses parents soient fiers et n'aient pas de tracas. Karina voit ses parents se détacher l'un de l'autre, elle se noie dans sa culpabilité et son seul échappatoire est de s'abrutir de travail et d'activités périscolaires, et de s'infliger une douleur qui lui donne l'impression de se libérer, de s'échapper et de ne plus penser.
Nous suivons Karina et ses parents sur plusieurs années. Prem observe sa famille se détruire de là où il est. Nous assistons comme Prem à leur éloignement, à la dissolution de ce qui faisait leur famille. On voit Karina qui se bat entre sa double-culture, son émancipation, son statut de femme et sa volonté de reconstruire par tous les moyens une famille, quitte à foncer avec naïveté dans des relations qui pourraient s'avérer toxiques.
"La famille" est un beau roman sur le deuil, les liens qui se dissolvent et qui ont besoin de temps et de certains soubresauts pour se retisser. La quête d'une unité, d'un groupe, d'un noyau familial à n'importe quel prix.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
VivianeB
  09 février 2021
La famille, dans l'idéal, c'est un socle où chacun trouve sa place entre amour et interaction. Alors que tout va bien, ce terreau fertile et rassurant peut éclater en mille morceaux en raison d'un drame laissant les membres de la famille à terre avec sa douleur, sa culpabilité, son isolement dans le chagrin. Ce que l'auteur a remarquablement réussi à transcrire en nous livrant les cheminements intérieurs de cette famille de fiction pour exister et survivre à l'absence. Pépite de lecture que j'ai trouvée poignante, réaliste et intéressante de par sa finesse d'observation sur les êtres humains face à la souffrance, les décisions plus ou moins bonnes et le chemin vers la résilience pour se réconcilier soi-même.
Commenter  J’apprécie          90
indramandarine
  20 janvier 2021
Quand l'autrice décide de nous raconter l'histoire d'une famille frappée par un drame incommensurable, sa plume est un scalpel d'une précision et d'une perfection incroyable.
Oui, j'ai adoré ce roman, j'ai savouré ce roman qui dissèque la manière dont, à la suite de la perte d'un membre de leur famille, les 3 survivants s'éloignent les uns des autres pour trouver ailleurs une façon de supporter le drame, de vivre avec — puisque le surmonter est impossible.
Il y a quelque chose de scientifique dans la narration, la construction, l'écriture de « La famille ». C'est épatant et cela permet de donner toute son importance à l'histoire, à la psychologie des personnages.
D'ailleurs, c'est vraiment cette dernière partie qui est au coeur de la lecture : le mode de fonctionnement humain, en mode 'survie'.

Et je rajouterais une note spéciale à tout ceux qui aspirent à écrire : il faut lire ce livre, le disséquer, l'analyser sur toutes les coutures. La construction, la narration, tout est d'une perfection incroyable. ❤️
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
BazartBazart   13 janvier 2021
"C' était agréable d' avoir des amis avec qui se déplacer sur cet immense campus. Karina avait enfin la sensation d' avoir trouvé sa place, de ne plus devoir regarder les autres d' un air embarrassé. Elle sentit sa confiance en elle revenir.
Elle avait raconté le strict minimum à ses nouveaux amis sur sa famille : enfant unique, parents divorcés quand elle était au lycée, père banquier qui travaillait beaucoup et mère au foyer. Des faits exacts. Ce n' était pas la vérité, mais cela suffisait à satisfaire ses camarades.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
NadaelNadael   09 février 2021
« Il y a tant de façons de mourir sans réellement quitter le monde. Vous pouvez retrancher une partie de vous-même ou de vos sentiments, cesser de faire les choses que vous aimez ou perdre de vue vos rêves et vos objectifs. Vous pouvez vous séparer de ceux qui vous aiment ou ne jamais vouloir trouver l’amour, vous retirer du monde où traverser la vie sans rien chercher de plus grand que vous. On pourrait croire que ce sont des façons de vivre, mais c’est faux. Ce sont des façons de mourir. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
AtasiAtasi   19 janvier 2021
L'eau. Ce jour-là, l'eau a décidé de m'avaler, et si vous avez déjà vu l'océan Pacifique ou les chutes du Niagara, vous saurez que quand l'eau décide de faire quelque chose, vous avez beau tout essayer, impossible de l'arrêter. Donc moi, je n'accuse certainement pas Karina, et vous ne devriez pas non plus. C'est la seule à m'avoir tenu compagnie pendant que j'étais en train de mourir. Elle m'a tenu la main et embrassé mon front. C'est la seule qui était avec moi le dernier jour de ma vie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Shilpi Somaya Gowda (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Shilpi Somaya Gowda
Les libraires Decitre vous guident dans cette rentrée littéraire Hiver 2021 : Manon nous partage son coup de coeur pour « La famille » de Shilpi Somaya Gowda, chez Mercure de France
Un roman à découvrir ici : https://www.decitre.fr/livres/la-famille-9782715254237.html ______________________________________________________________ Depuis 1907, Decitre a développé un réseau de 10 librairies en Rhône-Alpes. Ses libraires sont reconnus pour leur expertise et leur passion des livres, dans les domaines de la connaissance comme du loisir.
Permettre à chaque lecteur de trouver ses livres et à chaque livre de trouver ses lecteurs est l'objectif quotidien de chacun de ses 400 collaborateurs.
Retrouvez nous sur : http://www.decitre.fr/ Les librairies Decitre près de chez vous : http://www.decitre.fr/nos-librairies
Facebook : https://www.facebook.com/Decitre/?fref=ts Twitter : https://twitter.com/Decitre?lang=fr Instagram : https://www.instagram.com/librairiedecitre/ Pinterest : https://fr.pinterest.com/decitre/
Bonnes lectures !
+ Lire la suite
autres livres classés : littérature indienneVoir plus
Notre sélection Littérature étrangère Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

La littérature indienne : etes-vous intouchable ?

Quel est le nom de l'ancienne propriétaire de la maison qu'occupe le couple dans "Loin de Chandigarh" de Tarun Tejpal ?

Fizz
Karine
Catherine
Angela

10 questions
88 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature indienne , indeCréer un quiz sur ce livre