AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Contes de Cantorbéry de Kathryn Sw... tome 7 sur 7

Christiane Armandet (Traducteur)Nelly Markovic (Traducteur)
EAN : 9782264043016
320 pages
10-18 (11/01/2006)
4.02/5   54 notes
Résumé :
Comté de Kent, 1473.
La ville de Walmer est le théâtre de négociations politiques entre la France et l'Angleterre. Quand le forgeron du village et son épouse sont retrouvés empoisonnés, Kathryn Swinbrooke, accompagnée de son nouveau mari Colum, décide de mener l'enquête. D'autant que les empoisonnements se succèdent dans la bourgade, plongeant la population dans la terreur... Dans les brumes d'un Moyen-Age toujours plus angoissant, la célèbre apothicaire de C... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique

Et voilà, la boucle est bouclée pour ma part avec le dernier épisode des enquêtes de Kathryn Swinbrooke, médecin apothicaire officiant dans l'Angleterre de la fin du quinzième siècle.

Cette fois-ci, et c'est une première, cette histoire va se dérouler ailleurs qu'à Canterbory qui avait servi pour l'instant de cadre aux six épisodes précédents.

En effet, Kathryn, jeune mariée, va être sollicitée pour se rendre à Walmer, avec son époux, Colum Murtagh pour participer à une rencontre entre des représentants du roi de France, Louis IX, et un noble anglais , sir Henry , qui est quant à lui, le représentant d'Edouard IV.

Cet endroit, qui pourrait être idyllique au vu de sa situation en bord de mer va cependant être le théâtre de plusieurs meurtres. Je rajouterais même que les meurtres vont s'enchainer à un rythme tellement effréné que l'on peut se demander quelles sont les réelles motivations du coupable.

J'avoue avoir eu de la peine à rentrer dans l'histoire, car le côté « espionnage » n'a vraiment pas trouvé écho en moi. Mais une fois les premières pages qui mettaient le décor en place passées, j'ai retrouvé avec beaucoup de plaisir Kathryn qui va avoir fort à faire, il faut le dire…C'est vrai qu'à cette époque, on empoisonnait assez facilement voire à tour de bras….

Challenge A travers l'Histoire 2022

Challenge Mauvais Genres 2022

Commenter  J’apprécie          380

C'est avec plaisir que l'on retrouve ici les aventures de Kathryn Swinbrooke, médecin détective, pendant la guerre des Deux Roses.

Mais alors que nous raconte « le temps des poisons » :

Kathryn Swinbrooke et son nouveau mari Colum Murtagh se rendent dans la ville de Walmer pour une affaire d'Etat mettant en scène l'Angleterre et la France de Louis XI et participer à des négociations politiques entre ces deux pays. Mais lors de leur séjour, un double assassinat par empoissonnement est perpétré dans le village. Walmer est marquée par le double meurtre du forgeron et de sa femme.

Lord Henry Beauchamps , seigneur des lieux, demande à Kathryn de mener l' enquête. Notre célèbre apothicaire découvre une bourgade où l'on cache de lourds secrets. Et plus elle avance dans ses investigations, plus les meurtres et les empoissonnements se succèdent. Il va falloir toute la sagacité habituelle à Kathryn pour empêcher le pire d'advenir.

Une nouvelle enquête de la déjà célèbre médecin de Cantorbéry toujours aussi plaisante à lire. Paul C. Doherty (C.L. Grace est un de ses nombreux pseudo) restitue parfaitement le contexte historique. Et son récit émaillé de nombreux rebondissements participe au succès de ce septième opus.


Lien : https://collectifpolar.com/
Commenter  J’apprécie          40

1472. Kathryn Swinbrooke, médecin et apothicaire à Cantorbéry vient d'épouser Colum Murtagh, mercenaire irlandais au service du roi d'Angleterre. Tous les deux sont missionnés à Walmer, sur la côte du Kent où doit avoir lieu une entrevue entre des émissaires de Louis 11, roi de France et Henry, seigneur du lieu représentant la couronne d'Angleterre.

Mais voilà que des habitants du village de Walmer meurent empoisonnés. Y-a-t-il un lien entre ces meurtres et la situation politique ? C'est ce que Kathryn va essayer de découvrir tandis que les cadavres s'additionnent.

J'ai plutôt apprécié ce septième épisode des enquêtes de Kathryn Swinbrooke. Il y a des séries que je préfère dans cette collection Grands détectives chez 10-18 mais Paul Doherty (C.L. Grace est un pseudonyme) rend bien ce que j'imagine être l'atmosphère de la vie au Moyen-âge. Une époque certes violente physiquement (et surtout ici où il y a sept assassinats) mais où le rythme des vies, calqué sur celui de la nature, était beaucoup plus tranquille qu'aujourd'hui. Au milieu des turpitudes de Walmer notre héroïne, calme et posée est aussi un point d'ancrage qui rend la lecture paisible.


Lien : http://monbiblioblog.revolub..
Commenter  J’apprécie          30

Un roman policier historique de Paul Doherty .Toujours aussi bon. Des villageois cachant tous leurs secrets, une histoire d'espionnage et des morts à ne plus savoir qu'en faire (11 morts suspectes). Un bon moment de lecture dans une période trouble. Même si on ne connaît pas l'histoire de l'Angleterre à cette période vous ne serez pas perdu dans L Histoire: tout est bien expliqué. Il en de même pour l'intrigue mais saurez-vous trouvez le ou les coupables?

Commenter  J’apprécie          11

Un début lent où tous les actes s'enchaînent sans permettre de trouver l'assassin, le suspens est à son comble au fil des pages, grâce à l'oeil vigilant et la sagacité de l'héroïne.

Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (16) Voir plus Ajouter une citation
C'était ça l'ennui à Walmer : c'était un village serein mais dont la tranquillité comme celle de la mer proche, recelait de sombres secrets bouillonnants qui pouvaient soudain ressurgir, ravivés par un excès de bière ou un transport de passion.
Commenter  J’apprécie          50
Louis suçota ses dents et explora de la langue ses gencives douloureuses. Il observa ses trois émissaires. Ni le trouble de Delacroix ni le regard prompt qu'avaient échangé Sanglier et Cavignac ne lui avaient échappé. Il y avait là quelque mystère mais il ne pouvait le saisir. Après tout, c'était Sanglier qui avait annoncé que le vrai livre des codes, ainsi que son gardien, l'Anglais Marshall, avaient disparu le long de la Seine. Le roi soupira et désigna le plateau chargé de coupes de vin sur la table près de l'estrade.
Commenter  J’apprécie          10
Notre passé est comme un fardeau attaché sur notre dos et il arrive quelquefois que le poids nous écrase.
Commenter  J’apprécie          92
Elle suivait des yeux l'élévation de la grève, distinguait les champs, les boqueteaux et, sur la falaise, les lumières éclatantes du vaste manoir, demeure de Sir Henry Beauchamp, puissant propriétaire terrien et ami du roi, qui avait savouré sans retenue les plaisirs de la vie. Lord Henry, avec ses cheveux blonds, son visage amène et ses étranges yeux bleus, était un homme du Kent, un écuyer, qu'on avait envoyé aux collèges de Cambridge pour se préparer à devenir clerc.
Commenter  J’apprécie          10
Grand-mère Croul, contemplant toujours le manoir, décida d'avancer plus loin sur le sentier. Elle avait ouï dire que des seigneurs étaient arrivés, des membres de la cour de France, et d'autres personnes encore. Il y avait même une femme médecin. Comment s'appelait-elle, déjà ? Grand-mère Croul ferma les yeux ; rien à faire, elle ne pouvait s'en souvenir. Elle s'appuya sur sa canne, scrutant les ténèbres, ignorant les chats qui se frottaient contre ses chevilles.
Commenter  J’apprécie          10

Video de C. L. Grace (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de C. L. Grace
Paul Doherty - La reine de l'ombre
autres livres classés : empoisonnementVoir plus
Notre sélection Polar et thriller Voir plus





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2501 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre