AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Joseph de Courbeville (Préfacier, etc.)
EAN : 9782851842206
85 pages
Gérard Lebovici (20/05/1981)
3.64/5   7 notes
Résumé :
"J'ai entrepris de former, avec un livre nain, un homme gigantesque." Faire du héros, figure de légende, un idéal de vie, tel est bien le défi que prétend relever ce petit ouvrage. L'héroïsme, condition de ceux qui ont su mourir avec bravoure, n'encourt-il pas le risque du grotesque à vouloir se convertir en manière de vivre ? Prédicateur espagnol de grand talent, jésuite indocile, Baltasar Graciàn (16... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
PiertyM
  29 mars 2014
Dans ce petit livre philosophique, Baltasar Gracián présente les principes qui peuvent faire d'un homme un héros et comment conduire des actes dotés d'héroïsme. Nous avons là le miroir par le lequel les caractères d'un héros nous sont révélés.
A l'image du prince de machiavel où l'auteur définit les différentes possibilités qui permettent au prince de maintenir son pouvoir. Mais à la différence avec le héros de Baltasar Gracián, il s'agit d'acquérir le pouvoir et de se le maintenir mais plutôt de forger le caractère infaillible d'un héros....
L'auteur nous donne un exemple sur Alexandre de la macédoine, l'un des plus grand héros dans l'histoire des conquêtes du monde. L'auteur dit je cite:
'' L'Antiquité païenne éleva au rang des dieux des personnages qui n'avaient pas fait la moitié des belles actions d'Alexandre, et elle refusa l'apothéose à ce héros de la Macédoine ; elle n'assigna pas la moindre place aux cieux pour celui qui avait rempli toute la terre de ses prodigieux exploits. D'où pouvait venir dans ces anciens sages une si grande inégalité de conduite ?''
Pour répondre à cette question, Baltasar Gracián nous dit:
"Alexandre flétrit la gloire par l'excès de ses emportements : il démentit mille fois le caractère de héros, parce que mille fois on le vit comme un homme vulgaire, esclave de ses passions. Et que lui servit d'avoir conquis un monde entier, puisqu'il perdit l'apanage des grands hommes, lequel est de savoir se commander"
En d'autres termes, pour Baltasar Gracián, un héros ne fait pas connaitre ses passions. le héros doit avoir une intelligence très étendue avec un esprit vif. de la bravoure que doit avoir un héros, il faut ajouter une grandeur d'esprit.
Pour parler de cette grandeur d'esprit, l'auteur en donnant un exemple dit:
"Au lieu de la vengeance, à laquelle un homme ordinaire se livrerait alors, il pardonne une injuste haine, et il rend même le bien pour le mal. Une action de l'empereur Adrien me paraît un modèle de cette grandeur d'âme si rare. L'un de ses principaux officiers d'armée, qu'il savait être mécontent et ennemi de la gloire de son maître, prenait la fuite dans une bataille importante : Adrien l'aperçut, et il pouvait le perdre d'honneur en le laissant faire une lâcheté, dont toute l'armée eût été témoin ; mais arrêtant lui-même le fugitif, il lui dit d'un air affable et plein de bonté : « Vous vous égarez, c'est par ici qu'il faut aller.» Aussitôt l'officier tourna bride, comme si ce n'eût été "
C'est pour dire que ce petit livre d'analyse de Baltasar Gracián, m'a vraiment plu!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
Tandarica
  02 mai 2015
Je comprends assez mal le fait d'éditer en 1995 une traduction de Gracian de 1725 qui a certes son charme mais je doute que l'auteur ait voulu écrire dans un style de 200 ans avant lui. Elle est dans le domaine public, me direz-vous, donc pas de droits à payer. Sinon, un ouvrage pratique avec de nombreux exemples et préceptes à méditer. Je songe confusément que la jeunesse, à laquelle Gracian s'adressait probablement en priorité, aurait sans doute d'autres modèles : faut-il traduire Godefroy de Bouillon par Zlatan Ibrahimovic ou « grands capitaines » par « stars de la téléréalité » ?
Commenter  J’apprécie          110

Citations et extraits (12) Voir plus Ajouter une citation
PiertyMPiertyM   29 mars 2014
ceux que nous appelons les grands, pour les distinguer du peuple, sont sujets à cette espèce de sympathie basse aussi bien que les hommes du commun. Quelques-uns d’eux véritablement petits dans leur condition élevée n’ont l’esprit tourné qu’à la bagatelle, au vil intérêt, à la finesse, à la ruse, à la supercherie. Des princes mêmes, par attrait, par tempérament, plutôt que par choix, n’ont-ils pas laissé les voies de la vraie grandeur, pour prendre celles d’une politique malséante à leur dignité ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
TandaricaTandarica   05 avril 2015
Il faut se comporter comme les grands maîtres dans un art, lesquels se gardent bien de développer en un jour à leurs élèves tout ce qu’ils savent, et ne s’expliquent à eux que peu à peu et par degrés. À l’égard de ce qui fait proprement le fonds de leur métier, c’est un mystère auquel nul autre n’est initié ; c’est un secret qu’ils se réservent pour se soutenir dans la réputation d’être les premiers maîtres, et d’avoir une capacité illimitée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
PiertyMPiertyM   29 mars 2014
Il y a effectivement des âmes si noires, de si mauvais esprits, qu’ils savent défigurer les plus belles qualités, flétrir les vertus les plus pures, pervertir les intentions les plus droites : en un mot corrompre par leurs bouches empoisonnées tout ce qu’ils voient de bon dans les autres est leur unique étude, et le seul art dans lequel ils excellent.
Commenter  J’apprécie          40
PiertyMPiertyM   24 octobre 2013
On n’est donc véritablement un héros, un grand homme, qu’autant que l’on est vertueux ; de même qu’il n’est point de vraie vertu sans grandeur, il n’est point aussi de vraie grandeur sans vertu : ces deux choses vont toujours ensemble, un mutuel accord les lie inséparablement. Elles se divisèrent, mais toutes deux à la fois dans Saül ; elles se réunirent, mais toutes deux à la fois dans David.
Commenter  J’apprécie          30
stekasteka   26 décembre 2012
Au reste, on doit ménager le vif et le brillant de l'esprit, pour des sujets qui le méritent, ainsi que le lion réserve ses efforts pour des dangers dignes de lui.
Commenter  J’apprécie          70

Lire un extrait
Video de Baltasar Gracian (1) Voir plusAjouter une vidéo

Baltasar Gracian : L'Homme de cour
Dans les jardins du palais impérial de Tokyo, Olivier BARROT présente le livre de l'Espagnol Baltasar GRACIAN, "L'Homme de cour", écrit en 1647, receuil de 300 maximes, véritable "manuel d'arrivisme".
Dans la catégorie : EthiqueVoir plus
>Philosophie et disciplines connexes>Ethique>Ethique (104)
autres livres classés : savoir-vivreVoir plus
Notre sélection Non-fiction Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Littérature espagnole au cinéma

Qui est le fameux Capitan Alatriste d'Arturo Pérez-Reverte, dans un film d'Agustín Díaz Yanes sorti en 2006?

Vincent Perez
Olivier Martinez
Viggo Mortensen

10 questions
78 lecteurs ont répondu
Thèmes : cinema , espagne , littérature espagnoleCréer un quiz sur ce livre