AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2895966729
Éditeur : Lux Éditeur (03/04/2014)

Note moyenne : 3.6/5 (sur 5 notes)
Résumé :
Dans cet essai, David Graeber guide le lecteur dans les rouages de la véritable démocratie pour déconstruire les idées reçues et réorienter de manière audacieuse notre compréhension de l'histoire politique.
Chemin faisant, il cite des exemples qui pourraient servir de modèles pour une transformation du monde et qui ont d’ailleurs inspiré le mouvement des Indignados et Occupy Wall Street.
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Bequelune
  12 janvier 2015
David Graeber est antrophologue à la prestigieuse London School of Economics, et il n'a jamais caché son militantisme anarchiste. Fin 2011, il participe au mouvement Occupy Wall Street, duquel il devient vite l'une des "figures de proue", comme aiment à le dire les médias. Ce bouquin est pour lui l'occasion de revenir sur ce mouvement, mais aussi de proposer une réflexion plus large sur la démocratie et les mouvements révolutionnaires.
⁃ La partie 1 est un témoignage de la naissance et de l'organisation progressive du mouvement Occupy Wall Street. le chapitre s'organise en partie dans un jeu de questions / (longues) réponses des plus intéressants. Il se demande pourquoi, cette fois, le mouvement a pris (l'appel à occuper les institutions financières est vieux comme les USA, mais c'est la première fois qu'il fonctionnait avec une telle ampleur), et quelles étaient ses modalités d'organisation et de fonctionnement concrètes.
⁃ La partie 2 est une réflexion sur le concept de démocratie. Réflexion qui se base en bonne part sur l'histoire, où l'auteur revient sur des faits de plus en plus connus : le terme « démocratie » a radicalement changé de sens dans l'histoire. Aujourd'hui, il désigne le mode d'organisation politique de nos sociétés, basés sur l'élection de quelques personnages issus d'une élite économique et culturelle. Il y a quelques siècles, il était assimilée par ces mêmes élites à l'anarchie et au désordre, et renvoyait aux réalités de la démocratie athénienne antique (mais pas que), soit assemblées populaires et dirigeants révocables tirés au sort.
⁃ La dernière partie a pour but de donner aux militants des outils démocratiques, telle le consensus. C'est donc une sorte de guide pratique.
Ce livre, selon les chapitres, adopte donc des tons assez différents : analyse sociologique d'un mouvement social, journal de terrain et témoignage, essai politique, guide pratique... Mais toujours le soucis de Graber est d'articuler le théorique et le pratique. Ouvrage très intéressant pour tous ceux qui s'intéresse aux mouvements des Indignés, mais aussi à l'anarchisme et aux processus démocratiques en général.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
ErnestLONDON
  16 février 2017
À l'origine, la Constitution américaine n'incluait pas de déclaration des droits, c'est pourquoi celle-ci y apparaît sous forme d'amendements. La financiarisation dénoncée par le mouvement Occupy Wall Street, c'est la collusion entre le gouvernement et les institutions financières, système de corruption institutionnalisé, pour veiller à ce qu'un nombre toujours croissant de citoyens s'enfonce dans les dettes. Témoin actif de ces manifestations, David Graeber propose dans cet ouvrage d'évoquer l'ouverture d'un imaginaire radical, la possibilité même d'une démocratie aux États-Unis.
(...)
La lecture de ce texte résolument optimiste est salutaire car David Graeber définit des enjeux importants avec une grande clarté et surtout les montre à notre portée immédiate.
Article complet en suivant le lien.
Lien : http://bibliothequefahrenhei..
Commenter  J’apprécie          70

critiques presse (2)
NonFiction   24 septembre 2014
L'anthropologue David Greaber nous livre son analyse du mouvement Occupy Wall Street et offre une réflexion plus large sur la question démocratique.
Lire la critique sur le site : NonFiction
Liberation   02 juillet 2014
La dernière partie de Comme si nous étions déjà libres se donne «une portée plus concrète» et montre «comment survient le changement», en élaborant une sorte de «guide pratique sur les rébellions non violentes» ou de «manuel contemporain des règles de conduites radicales».
Lire la critique sur le site : Liberation
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
HardivillerHardiviller   18 juillet 2017
Il se peut que vous ayez déjà entendu deux ou trois choses à propos des anarchistes et de ce en quoi ils sont supposés croire . Mais il y a aussi de fortes chances pour que tout ce que vous avez entendu soit un non sens total . beaucoup de gens semblent penser que les anarchistes sont adeptes de la violence , du chaos et de la destruction, qu'ils sont contre toute forme d'ordre ou d'organisation ou encore que ce sont des nihilistes allumés qui veulent simplement tout faire sauter . En réalité rien n'est plus éloigné de la vérité . Les anarchistes sont simplement des gens qui pensent que l'être humain est capable de se comporter de manière raisonnable sans avoir à y être forcé . C'est une notion très simple . Mais c'est aussi une notion que les riches et puissants ont toujours trouvée dangereuse .
" L'anarchie n'est pas synonyme de bain de sang ,ni de vol ni d'incendie criminel , etc ... Ces monstruosités sont au contraire , les caractéristiques inhérentes au capitalisme . L'anarchie signifie la réorganisation de la société selon des principes scientifiques et l'abolition de causes qui entraînent le vice et le crime " . ( Auguste Spies )
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          54
HardivillerHardiviller   22 août 2017
Dans plusieurs villes de France , des "indignés " ont envahi l'espace public dans la foulée de la contestation de la " loi travail " ( voir Nuit debout ) . Habiter la place , parce qu'il y a tant à dire , à échanger , à construire pour partager , tant à ne pas laisser faire , à ne plus laisser faire ceux qui démolissent les droits sociaux , ceux de l'homme , qui piétinent nos relations , nos dignités .
A l'exemple , qui sait , de ce que furent " l'imaginaire de la commune " , les occupations de place à Madrid , celles de la place Taxim ( Turquie 2013 )
" Occupy était et est toujours un groupe de jeunes tournés vers l'avenir mais à qui on a coupé les ailes . Ils ont joué selon les règles en regardant les financiers déréglementer complètement le jeu , détruire l'économie mondiale par une spéculation débridée , se faire sauver par une intervention rapide et massive des gouvernements , puis en ressortir encore plus puissants et respectés qu'avant , alors que les jeunes se sont fait reléguer à une vie d'humiliation permanente . "
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
ErnestLONDONErnestLONDON   21 août 2017
Ce n’est pas le manque d’imagination qui pose problème, ce sont les systèmes de dette et de violence créés pour étouffer le potentiel de l’imagination humaine ou pour qu’elle ne serve qu’à créer des produits financiers dérivés, de nouveaux systèmes d’armements.
Commenter  J’apprécie          51
ErnestLONDONErnestLONDON   28 juillet 2017
Ce n’est pas le manque d’imagination qui pose problème, ce sont les systèmes de dette et de violence créés pour étouffer le potentiel de l’imagination humaine ou pour qu’elle ne serve qu’à créer des produits financiers dérivés, de nouveaux systèmes d’armements.
Commenter  J’apprécie          20
ErnestLONDONErnestLONDON   28 juillet 2017
Le communisme est en vérité la base de tout rapport social amical et le capitalisme n’est qu’un communisme mal organisé. De même, nous agissons comme des anarchistes chaque fois que nous nous comprenons sans recourir à la menace ou à la force.
Commenter  J’apprécie          00
Lire un extrait
Videos de David Graeber (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de David Graeber
David Graeber : "Pour pouvoir être une force politique viable, vous devez avoir les radicaux avec... .L'invité des Matins de France Culture.Comprendre le monde c'est déjà le transformer(07h40 - 08h00 - 21 Mars 2018)Retrouvez tous les invités de Guillaume Erner sur www.franceculture.fr
autres livres classés : anarchismeVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (5 - essais )

Roland Barthes : "Fragments d'un discours **** "

amoureux
positiviste
philosophique

20 questions
291 lecteurs ont répondu
Thèmes : essai , essai de société , essai philosophique , essai documentCréer un quiz sur ce livre