AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de kazupanda


kazupanda
  13 juillet 2015
Quoi de mieux pour commencer cet été qu'un roman écrit par une actrice que j'adore : Lauren Graham. Pour la petite histoire, il s'agit de la jeune femme qui avait brillamment interprété le rôle de Lorelai Gilmore dans la série Gilmore Girls (ma série préférée entre toutes!) et qui a ensuite endossé celui de Sarah Braverman dans la série Parenthood, que je découvre en ce moment même et que j'aime beaucoup également. Je ne pouvais donc pas passer à côté de ce premier roman, d'autant plus que je savais qu'il y avait une petite part (toute petite) d'autobiographie dans cette histoire.

En effet, il y a quelques détails de la vie et de la carrière de Lauren qui laissent à penser que Franny, l'héroïne de son roman, est un alter-ego de l'auteure. Ne serait-ce que les détails concernant sa chevelure difficile à dompter ou bien le fait qu'elle a obtenu son premier rôle "important" en 1995, année durant laquelle se déroule Un beau jour peut-être. On fait donc la rencontre de Frances, surnommée Franny en référence à l'héroïne de Salinger, une jeune femme drôle et maladroite qui rêve de devenir actrice. Elle débarque donc à New York et se donne trois ans pour atteindre son objectif. le début du roman se situe à six mois de la date fatidique alors que Franny n'a obtenu qu'un rôle dans une publicité pour de la lessive et un autre dans un épisode de sitcom. Aussi, elle est dans cette période entre motivation et doutes, entre l'envie de tout donner pour réaliser son rêve et celle de tout abandonner. Franny, c'est donc un peu la Bridget Jones des actrices, et cette impression est renforcée par la présence régulière de pages issues de son agenda, dans lequel elle note ses rendez-vous, ses repas, ses heures de jogging... bref, un vrai journal de bord!

Les deux héroïnes partagent quelques points communs comme leur célibat, la recherche de l'homme de leur vie ou encore le fait qu'elle ne correspondent pas forcément aux critères de minceur à la mode. C'est d'autant plus frappant dans le milieu que fréquente Franny puisqu'elle est constamment entourée d'actrices au corps parfait, ultra-mince et elle tente d'ailleurs pas mal de régime afin de leur ressembler. Mais la comparaison s'arrête ici et la romance ne sera finalement pas l'objet principal du livre de Lauren Graham même si elle y tient une certaine place. J'avoue que tout au long de ma lecture, je n'ai vraiment pas pu m'empêcher de faire l'amalgame entre Franny et Lauren, voire même entre Franny et Lorelai Gilmore. En fait, le roman est parsemé de nombreuses références littéraires et cinématographiques qui n'ont pu que me rappeler le principe même de la série Gilmore Girls et c'est sans doute la raison pour laquelle mon avis n'est peut-être pas le plus objectif. J'aime tellement cette série, j'aime tellement la personnalité de Lauren et les personnages qu'elle interprète que j'ai parfois du mal à faire la différence entre les deux. Et ici, c'est un peu la même chose.

Comme je le disais donc, ce livre a été un coup de coeur pour moi pour des raisons qui me sont propres. Mais je ne suis pas sûre que quelqu'un qui n'a jamais vu Gilmore Girls ou qui ne connait rien de Lauren Graham l'apprécierait autant. Cela dit, Un beau jour peut-être reste un roman très agréable à lire, surtout pendant les vacances d'été car il est touchant, drôle et léger. le seul regret, c'est que la traduction française contient de nombreuses coquilles, ce que je trouve un peu regrettable...
Lien : http://kazupanda.blogspot.fr..
Commenter  J’apprécie          42



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (2)voir plus