AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de PoisonLady


PoisonLady
19 juillet 2016
Pour être honnête, ce livre a traîné une éternité dans ma wishlist, sans que jamais je n'ose franchir le pas de l'achat. Car si l'hautement improbable biographie d'Abraham Lincoln sauce action vampirique fonctionnait somme toute plutôt pas mal à l'écran, je craignais vraiment le mélange en version papier... A tort.

Si en dépit de son enrobage fantaisiste, l'on est bel et bien en présence d'une biographie, une "vraie", couvrant tous les moments marquants de la vie du grand homme, sa forme se rapproche de celle d'un roman plus classique, notamment grâce au truchement de l'auteur consistant non pas à relater la vie de Lincoln d'un point de vue extérieur, mais à résumer le contenu fictif d'un journal secret , entrecoupé d'extraits de celui-ci. Le procédé a le double avantage de permettre de toujours aller à l'essentiel, tout en évitant le côté chiant que l'on aurait pu craindre d'un récit linéaire de la vie d'un homme, aussi bien remplie soit-elle.

L'autre tour de force de Seth Grahame-Smith, c'est d'avoir su à merveille entremêler l'histoire et la fiction. A absolument aucun moment l'intégration des vampires dans la vie de Lincoln ne sonne faux. L'auteur est parvenu à faire tourner la vie entière de son Lincoln autour de la chasse aux vampires, notamment en impliquant ceux-ci dans la prospérité de l'esclavage. Il parvient même à justifier la présence des vampires sur le continent américain, ainsi qu'à placer une référence à la colonie perdue de Roanoke!
Bref, Seth Grahame-Smith est fort, très fort. Le concept qui pouvait paraître des plus bancal à la lecture du résumé est en réalité une réussite totale, et le livre, quasiment dépourvu de longueurs, se lit avec fluidité, sans toutefois jamais omettre une foule de détails historiquement véridiques.

Les seuls défauts que l'on pourrait reprocher au livre sont imputables au mode narratif choisi, alternant narration extérieure (le "résumé" de l'auteur) et extraits du journal. L'auteur, prétendant en effet abréger les carnets de Lincoln, entretient ainsi la confusion lors des passages mettant en scène Thomas, le père de Lincoln, puis plus loin ses acolytes Armstrong et Speed. C'est tout. L'aspect politique et militaire, forcément présents, quoique pas autant qu'on pouvait le craindre, le sont de façon suffisamment digeste pour ne lourder personne.

Après, évidemment, pour qui voudrait tenter l'aventure, il vaut mieux aimer l'histoire. Car ici, point d'action à outrance comme dans le film. Il y a bien évidemment quelques scènes de chasse aux vampires, plutôt haletantes d'ailleurs, mais brèves. Il n'est vraiment question que de suivre le parcours d'Abe, de son enfance à sa mort, et tout un pan de l'histoire américaine avec lui.

Au final, si Abraham Lincoln, chasseur de vampires n'est pas un coup de coeur, il n'en demeure pas moins un roman intéressant et sans défaut notable, à même de séduire qui serait assez curieux pour se laisser tenter.
Commenter  J’apprécie          00



Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle