AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782743623432
205 pages
Éditeur : Payot et Rivages (29/08/2012)

Note moyenne : 3.95/5 (sur 22 notes)
Résumé :
Le regroupement de ces textes nous met face à une des plus hautes figures de la résistance intellectuelle que l'histoire européenne nous ait donné la possibilité d'admirer. Chez Gramsci, l'indignation ne suffit pas, si elle est le simple mouvement du coeur : elle commande l'analyse. Haïr l'indifférence, c'est à la fois haïr l'acceptation des choses comme elles vont et détester la confiance faite aux experts qui n'est autre que la paresse qui contribue au cours des c... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
IreneAdler
  14 janvier 2013
Socialiste italien, Gramsci écrit les articles de ce recueil essentiellement en 1917 et 1918, les plus tardifs datant de 1921.
La lecture de ces articles dit bien de quel bord penche leur auteur et ce n'était pas celui des chemises noires. Il déplore au contraire les actions de l'Etat, qui ne tiennent aucun compte des besoins et attentes du peuple et des prolétaires. Sont privilégiés ceux qui le sont déjà. La bureaucratie est nuisible et coûteuse, les décisions entérinées dangereuses et incompatibles avec la vie du plus grand nombre car portées par des hommes sans imagination et qui n'ont pas la moindre idée de ce que peuvent être la pauvreté et le travail harassant pour un salaire de misère. Il s'élève contre la guerre en cours, naturellement capitaliste et faussée, puisque chaque antagoniste dépend de l'autre, a besoin de l'autre pour faire ses preuves. Il dénonce ces va-t-en guerre.
Gramsci ouvre des pistes de réflexion, de bon sens, réhabilite et explique ce qu'est le socialisme, pourquoi il est bon pour les prolétaires. Il dénonce au passage le manque d'éducation des gens de peu, ainsi que le peu d'effort de l'Etat pour y remédier.
Voilà en gros ce dont il est question. Je n'ai ni les connaissances ni les compétences nécessaires pour entrer dans les détails. Cela ne m'a pas empêché d'y réfléchir, de réfléchir sur moi et de mes différentes positions, de le trouver d'actualité sur de nombreux points, pris tels quels ou sous une forme différente mais avec une conséquence similaire. Gramsci a appuyé là où ça fait mal, en a payé le prix (10 ans de prison). Nos politiques devraient peut-être le (re)lire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Iraultza
  30 juillet 2014
Un recueil de textes d'Antonio Gramsci écrits entre 1917 et 1921 (avant l'arrivée au pouvoir de Mussolini en 1922) qui permet d'avoir une brève introduction à la pensée de l'auteur. Indigné par un nombre incalculable de choses (de la guerre, en passant par l'administration italienne, les politiques, les romans sentimentaux italiens,etc) on sent qu'il a été un homme de son époque, engagé, dangereux pour le pouvoir ( "nous devons empêcher ce cerveau de fonctionner pendant 20 ans" dira le procureur Isgro qui l'a envoyé en prison).
Bon nombre de ses réflexions sont encore valables aujourd'hui (sur l'ineptie des politiques notamment) mais je reste sur ma faim, car il n'y a aucune explication des grands concepts gramscien (hégémonie culturelle, intellectuel organique, etc). J'espère que le l'analyse de l'oeuvre de Gramsci par Razmig Keucheyan (Guerre de mouvement, et guerre de position, La Fabrique 2012) me renseignera plus sur cet auteur qui peut nous apporter beaucoup dans notre compréhension du XXI eme siècle, et dans les luttes contre le système capitaliste.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
RiffMacKaulaye
  03 décembre 2018
De très bonnes réflexions sur l'engagement au sens large et des idées pour l'enseignement.
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
IraultzaIraultza   30 juillet 2014
Quand on est convaincu que quelqu'un se trompe, que cette personne refuse de discuter, d'apporter des preuves en alléguant que tout à chacun à le droit de penser comme il veut - on ne peut pas être tolérant. Liberté de pensée ne signifie pas liberté d'errer et de divaguer.
Commenter  J’apprécie          530
IraultzaIraultza   30 juillet 2014
Ils [les hommes politiques italiens] n'ont pas senti la souffrance : ils ont créé le chaos, ils ont laissé tout rafler à ceux qui étaient les plus forts économiquement [...]
Commenter  J’apprécie          200
IreneAdlerIreneAdler   14 janvier 2013
L'indifférence, c'est l'a oublie, le parasitisme, et la lâcheté, non la vie. C'est pourquoi je hais les indifférents.
Commenter  J’apprécie          250
MathildEmoMathildEmo   02 mars 2019
Mais le nombre, mais la masse, a permis de créer un nouveau mythe : le mythe de l’universalité, le mythe de la marée qui monte de manière irrésistible et retentissante pour venir raser au sol la cité bourgeoise érigée sur les travées du privilège. Le nombre, la masse a entériné la conviction que chaque individu a de participer à quelque chose de grandiose qui est en train de mûrir […]
Commenter  J’apprécie          50
DLNDLN   04 janvier 2020
Je hais les indifférents. Pour moi, vivre veut dire prendre parti. Qui vit vraiment ne peut ne pas être citoyen et parti prenant. L'indifférence est apathie, elle est parasitisme, elle est lâcheté, elle n'est pas vie. C'est pourquoi je hais les indifférents.
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Antonio Gramsci (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Antonio Gramsci
"La Souris qui sauva toute une montagne", d'Antonio Gramsci, raconté par Mathilde Vanderrusten, conteuse formée par La Création Continue (https://www.lacreationcontinue.com/). Dans le cadre de la spéciale contes de l'émission La Vie des Livres sur RADIO PLUS, le 18 décembre 2019.
autres livres classés : bureaucratieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Philo pour tous

Jostein Gaarder fut au hit-parade des écrits philosophiques rendus accessibles au plus grand nombre avec un livre paru en 1995. Lequel?

Les Mystères de la patience
Le Monde de Sophie
Maya
Vita brevis

10 questions
328 lecteurs ont répondu
Thèmes : spiritualité , philosophieCréer un quiz sur ce livre