AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782811210861
333 pages
Milady (25/10/2013)
3.73/5   92 notes
Résumé :
Nous sommes en 1806, et les guerres Napoléoniennes ravagent l’Europe. Frederick Wentworth, un brillant jeune homme à la carrière florissante dans la marine, est en permission à Somerset, où il rencontre et tombe amoureux d’Anne Elliot. Tous deux se fiancent mais la marraine d’Anne la persuade de changer d’avis, laissant Wentworth retrouver la mer le cœur dépité et amer.

Huit années passent et la paix est enfin déclarée. Wentworth n’est plus l’homme q... >Voir plus
Que lire après Le Journal du Capitaine WentworthVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (35) Voir plus Ajouter une critique
3,73

sur 92 notes
⚓️💍Et si les héros de Jane Austen pouvaient parler...💍⚓️


1806 : Frederick Wentworth profite d'une permission le temps qu'un nouveau bateau lui soit attribué pour rendre visite à son frère Edward dans le Somerset. Lors de ce séjour, il a l'agréable surprise de rencontrer Anne Elliot dont il tombe éperdument amoureux. Après une demande en mariage acceptée par Anne, celle-ci décide de rompre poussé par des proches. Écoeuré par l'attitude de la femme qu'il aime, Frederick retourne combattre les navires napoléoniens sur la mer.

1814 : Après huit années, Frederick Wentworth est devenu un capitaine reconnu par tous. La paix ayant été déclarée, Frederick retourne sur terre afin de se poser et de fonder une famille. Sa soeur (Sophia) l'invite à lui rendre visite et, quelle n'est pas sa surprise d'apprendre qu'elle réside à Kellynch Hall, domaine des Elliot. Surprise encore plus forte, lorsqu'il rencontre une nouvelle fois Anne...


Après avoir lu Persuasion de Jane Austen, j'ai découvert ce roman adapté de l'oeuvre et proposant de revivre la même histoire au travers des pensées du capitaine Wentworth. Au final, Amanda Grange, grande passionnée de l'oeuvre de Jane Austen nous propose une version plutôt fidèle et réussie de son adaptation. C'est un vrai plaisir de se replonger dans cette romance via le regard et le vécu du capitaine. le point de vue masculin apporte un vrai plus à ce roman.


L'autre point positif concerne le contexte historique. Amanda Grange ne se contente pas de faire débuter son récit au même moment que celui de Jane Austen, mais nous propose de découvrir le contexte historique et social de l'époque. Les guerres napoléoniennes légèrement abordées par Jane Asuten sont développées et mises plus en avant par Amanda Grange. Cette guerre malgré les horreurs occasionnées permet également aux jeunes hommes de s'enrichir et de faire partie de la gentry au travers de prise de guerre.


Seul point négatif (et pas des moindres) concerne ce récit sous forme de journal. Désolé, mais je n'adhère pas et je ne trouve pas cela réaliste. D'une part, voire un homme s"épancher comme une demoiselle dans un journal pour relater ses peines, ses doutes est quelque peu utopique. de plus, les soldats à l'époque lorsqu'ils envisageaient de tenir un journal c'était dans le but d'en faire des mémoires retraçant une guerre, un conflit, une aventure... pas des peines de coeur ! Cela gâche grandement la virilité de ce personnage !
Ensuite, on peut se demander si Amanda Grange a déjà tenu un journal dans sa vie. J'en doute quand je vois des échanges entre personnages sous forme de dialogue...


Au final, une adaptation réussie de l'oeuvre de Jane Austen qui permet de prolonger le plaisir de lecture. À essayer !😉
Commenter  J’apprécie          1693
Après avoir lu le Journal de Mr Darcy de la même autrice - et l'ayant beaucoup apprécié - j'ai souhaité continué avec celui-ci.
Persuasion étant un des romans de Jane Austen que je préfère, je n'ai pas hésité longtemps à me lancer.

J'ai eu la très bonne surprise de découvrir que le Journal débute par la rencontre des deux protagonistes ! On y découvre comment ils deviennent amis, puis amoureux, fiancés et enfin la rupture.
C'était vraiment quelque chose qui manquait dans le récit de Jane Austen, où l'on avait très peu de détails à ce sujet. Et je suis ravie que l'autrice soit sortie du cadre pour nous permettre de vivre tout ça avec eux. D'autant plus, qu'elle y consacre au moins un tiers du journal.

La suite, nous la connaissons mais quel bonheur de se replonger dedans, de vivre l'histoire par les yeux, les émotions et sentiments du Capitaine Wentworth !

Comme pour Monsieur Darcy, la forme de Journal se lit très bien et vite. Les événements connus s'enchaînent bien, les ressentis du Capitaine aussi. Tout est fluide et je le recommande pour les amoureux de Persuasion.
Commenter  J’apprécie          160
Jane Austen fait commencer son roman Persuasion en 1814, Amanda Grange elle le fait commencer en 1806, soit l'année où Anne et Frederick se rencontrent pour la première fois. Nous avons alors droit au récit de leur première rencontre (qui vaut vraiment le détour d'ailleurs ^^), à comment ils sont devenus amis, puis confidents, puis amoureux et fiancés.

J'ai vraiment adoré découvrir tous ces instants inconnus, et en apprendre plus sur nos deux héros. Persuasion est essentiellement raconté du point de vue de Anne. Ici, c'est le Capitaine Wentworth qui raconte sa version de l'histoire. Par le biais de son journal, on s'immisce dans son esprit, et découvrons avec plaisir (et effroi de fois) ses pensées. Il y a de nombreux passages dans Persuasion où Anne se demande ce que pense Frederick à l'instant - Amanda Grange nous offre la réponse ! Et puis quel plaisir de savoir ce que le Capitaine pense de telle ou telle personne ^^

Je regrette juste une chose : que Amanda Grange ne parle pas plus de comment est la vie sur un bateau. On a droit à quelques éléments sur le sujet lors des discussions avec Louise, l'Amiral Croft ou Sophia, ou bien au début lorsqu'il discute avec Anne, mais rien pas bien plus que ce que nous apprend Jane Austen.

Mais une chose est sûre par contre, Amanda Grange connaît bien son sujet. Les caractères de ses personnages sont fidèles à ceux de Jane Austen, et pendant toute ma lecture j'avais bien l'impression d'être "face" aux personnages originaux que j'aime tant. Certains déplorent le fait que le style de Amanda Grange n'est pas aussi "beau" que celui de Jane Austen - moi, je ne trouve rien à y redire. C'est sous forme de journal, donc bien sûr le style ne sera pas aussi littéraire que dans un roman. Et puis, j'y ai quand même retrouvé de nombreuses expressions et styles de phrases employées dans les romans de Jane Austen elle-même, ce qui n'est pas rien. Amanda Grange a voulu être au plus près du roman d'origine, et je trouve qu'elle a très bien réussi.

Je ne sais pas ce que valent les autres "Diary" qu'elle a écrit (et pour tout vous dire, ils ne m'intéressent pas plus que ça)(j'attends par contre celui du point de vue de Edward Ferrars avec impatience^^) mais j'ai trouvé celui-ci vraiment très bon. Un style des plus agréables à lire, et plutôt prenant. J'avais beau connaitre la fin, je ne pouvais m'empêcher de tourner les pages avec frénésie. Je voulais y aller doucemenent, pour ne pas quitter ces personnages que j'aime tant trop vite, mais peine perdue, je n'ai pas tenu plus de deux jours ^^
Commenter  J’apprécie          80
Amanda Grange a trouvé un angle intéressant pour revivre les histoires imaginées par la célèbre Jane Austen, nous proposer les journaux intimes des cavaliers de nos héroïnes, ceux dont on n'entend presque pas la voix et qui pourtant participe grandement à son succès.


Après une très belle revisite d'Orgueil et Préjugés par ce biais, où j'avais vraiment vibré aux côtés d'un Darcy que je redécouvrais totalement, j'étais impatiente d'aller à la rencontre de Frédérick Wentmorth, héros de Persuasion aux côtés de la tendre Anne, duo qui fut un coup de coeur pour moi dans le roman d'origine. Malheureusement, là où l'autrice avait su sublimer le texte de jeunesse de Jane Austen, elle n'a pas du se montrer à la hauteur, pour moi, de la finesse âpre d'un texte écrit plus tardivement dans sa carrière. Cette revisite de Persuasion n'a donc pas su me convaincre.

J'attendais énormément de cette revisite de mon roman préféré de l'autrice, mais ce n'était pas simple de passer après la plume si ciselée et intime de Jane Austen dans Persuasion qu'elle a écrit à la fin de sa vie. Je ne vais pas vous refaire la critique de ce roman que j'affectionne tant, vous pouvez la lire ICI, mais je m'attendais au moins à vibrer pour eux comme j'ai vibré dans le roman d'origine... Ce ne fut pas vraiment le cas.

Amanda Grange a fait le pari de nous parler de la jeunesse de Frédérick et Anne à travers leur rencontre en 1806, avant de retrouver la chronologie connue du roman en 1814 et après. C'était une bonne idée car c'est une époque à peine évoquée dans le roman et pourtant fondatrice. J'ai aimé découvrir le jeune et fougueux Frédérick, assez loin du réservé et lointain Capitaine qu'on retrouve plus tard. J'ai apprécié ses premiers moments totalement sous le charme d'Anne où il est le seul à reconnaître ses qualités et où celle-ci rayonne sous son regard amoureux. Cependant toute cette fraîcheur détonne en fait avec le roman d'origine et entre même en dissonance avec celui-ci tant c'est mené abruptement par Amanda Grange. Elle va beaucoup trop vite pour moi. Elle manque de finesse et de nuance dans son propos, s'amusant juste à singer des histoires romantiques anglaises telles qu'on en connaît plein maintenant. C'est assez fade.

Autant sur Orgueil et Préjugés, ça ne m'avait pas gênée parce que je trouvais le roman d'origine plus que perfectible côté plume, autant ici, j'ai trouvé la plume d'Amanda Grange très en-deçà de celle de Jane Austen sur Persuasion et cela a joué contre elle. Ce n'est au final que quand elle rattrape la chronologie connue qu'on retrouve un peu plus de profondeur et complexité dans les sentiments des personnages et ça, on le doit clairement à Jane Austen et son oeuvre d'origine. Je n'ai donc pas eu le sentiment que le texte m'apporte réellement quelque chose contrairement au Journal de Mr. Darcy.


Cependant, cela se lit très facilement. Les amateurs du roman d'origine se plairont à découvrir les événements connus du point de vue de Frederick et de découvrir ainsi tout ce que cachait ce taiseux, qui sous la plume d'Amanda Grange est bien plus passionné, tendre et amoureux qu'on aurait pu le croire. Il est touchant de le découvrir jeune et plein d'ambition, puis de le revoir quelques années plus tard, pas aussi sombre que Jane Austen le décrivait mais avec une intériorité plus riche. J'ai surtout aimé le beau regard qu'il portait sur Anne et ainsi la critique que l'on retrouve du traitement des jeunes filles non mariées par leur famille et la société. Toutes les grandes étapes du roman sont là et même plus, vu le concept. Cela pourra donc plaire selon ce que vous y cherchez.

Pas aussi séduite que par le Journal de Mr. Darcy car j'en attendais beaucoup, celui du Capitaine Wentworth offre tout de même, c'est le principe, une nouvelle lecture du meilleur texte de Jane Austen à mes yeux : Persuasion. Avec curiosité, j'ai donc redécouvert le beau Frederick et la discrète Anne, des personnages peu romanesques à l'origine mais qui deviendront extrêmement touchant dans cette histoire. J'ai aimé découvrir leur jeunesse et revivre leur seconde chance, me retrouvant tout aussi émue au final lors de l'écriture et la lecture de la lettre du Capitaine à sa belle, et c'est là le principal. Après, si je veux retrouver la finesse d'écriture d'origine de leur relation si complexe, je relirai plutôt directement Persuasion car n'est pas Jane Austen qui veut.
Lien : https://lesblablasdetachan.w..
Commenter  J’apprécie          60
J'ai découvert Jane Austen sur le tard, il y a à peine 2 ans. Mais je me suis rattrapée, j'ai lu toute sa bibliographie et quasiment tous ce qui est sorti en français sur la littérature para austinienne (et oui, mon niveau d'anglais est encore très loin d'être bon).
Persuasion reste sans conteste mon oeuvre préférée. j'ai du le lire un très grand nombre de fois. Je suis incroyablement et complètement accro à son héros, Frédérick Wenworth. J'attendais donc avec impatience la sortie de ce roman écrit par Amanda Grange.
Mais quel bonheur de pouvoir enfin se délecter de ce roman et surtout de retrouver notre cher héros.
La 1er partie du livre est consacré à la première rencontre entre Anne Eliott et Frederick. Rencontre à peine évoquée dans Persuasion qui commence seulement 8 ans plus tard lorsque Frederick rendant visite à sa soeur, retrouve à nouveau l'héroïne.
Nous découvrons Persuasion à travers ses yeux, sa rencontre avec Anne, son désespoir lorsque celle-ci rompt leur fiançailles et sa 2e rencontre quelques années plus tard.
L'histoire est archi connue mais c'est toujours une joie de la retrouver par des yeux différents.
Un très bon moment de lecture en somme ^^.

Lien : http://talinapotter.blogspot..
Commenter  J’apprécie          160

Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
— Ah oui, je me souviens que vous aviez mentionné les Elliot. C’est sir Walter Elliot qui vous a demandé si vous apparteniez à la branche des Wentworth de Strafford, et vous a tourné le dos en apprenant que ce n’était pas le cas.
— Il ne m’a pas tourné le dos ; il a simplement déclaré qu’il était surpris que les patronymes de la noblesse deviennent si communs, avant de passer à autre chose.
— C’est un peu fort, quand il n’est rien de plus qu’un baronnet. Je n’ai pas envie de fréquenter ce genre d’individus. Ils ne font rien d’utile, mais se donnent des grands airs à cause des hauts faits de leurs ancêtres. Ils appartiennent au passé.
— Alors j’espère que vous le lui direz, afin de ruiner ma réputation dans le voisinage, persifla Edward.
— N’ayez crainte, je n’ai pas entièrement perdu mes manières ni mon bon sens, dans la Marine. Mais je m’accorde le droit de ne pas en penser moins pour autant.
Commenter  J’apprécie          430
Un homme qui vient de se fiancer n’est d’agréable compagnie pour personne d’autre que sa promise !
Commenter  J’apprécie          722
Je repensais à ce que j’avais éprouvé, quelques mois plus tôt, lorsque Harville m’avait annoncé ses noces prochaines. J’avais accueilli cette déclaration avec incrédulité, le jugeant idiot, car le monde était plein de jolies jeunes filles, et il était absurde de renoncer aux sourires de toutes ces demoiselles pour ne profiter que de ceux d’une seule.
Mais, debout à la croisée des chemins, je compris.
(Mardi 19 août - page 88)
Commenter  J’apprécie          80
J'ai enfin admis ce que, je crois, je savais depuis le début : je suis toujours amoureux d'elle. Je n'ai jamais cessé de l'aimer. En huit ans, je n'ai jamais vu son égale, parce qu'elle n'a pas d'égale.
Commenter  J’apprécie          50
I heard her speaking to her companion, a poor, dowdy creature, in the most slighting way... and it gave me such a disgust of them that I changed the direction of my steps ever so little, and approached the companion instead. A set was forming, and I asked her,
'Might I have the honour of this dance?'"
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Amanda Grange (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Amanda Grange
GRANGE .
autres livres classés : roman d'amourVoir plus
Les plus populaires : Roman d'amour Voir plus


Lecteurs (198) Voir plus



Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
3106 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre

{* *}