AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Jean Amsler (Traducteur)
ISBN : 202017720X
Éditeur : Seuil (08/03/1999)

Note moyenne : 3/5 (sur 6 notes)
Résumé :
Tout commence à Danzig, à la Toussaint 1989. Au marché aux fleurs, un Allemand croise une polonaise. Alexander, 62 ans historien de l'art, spécialiste des inscriptions funéraires, et Alexandra, 59 ans, doreuse en restauration d'art baroque, s'aiment et conçoivent un généreux projet : donner aux Allemands nés à Danzig et exilés depuis la guerre le droit au repos éternel en terre natale, et favoriser ainsi la réconciliation des deux nations. Mais d'autres intérêts ent... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Sachenka
  23 décembre 2012
En 1989, un historien de l'art allemand et une doreuse polonaise se croisent près d'un cimetière à Gdansk. L'Ouest rencontre l'Est. C'est le début d'une histoire d'amour mais, surtout, le début d'une entreprise de réconciliation. La famille d'Alexander, aujourd'hui établie à Berlin, est originaire de Gdansk alors que celle d'Alexandra, de Wilno, qui appartient maintenant à la Lituanie. Mais, devant la mort, il n'y a aucune frontière qui tient. Ainsi, grâce à l'ouverture entre leurs gouvernements respectifs, les nouveaux amoureux espèrent donner aux anciens exilés le repos éternel qu'ils méritent dans leur terre natale.
Il y a peu de romans qui mettent de l'avant des couples de personnes âgées. Et Gunter Grass, dans L'appel du crapaud, réussit à nous rendre sympathique et attachant ce vieux couple que forment Alexander et Alexandra, tous deux dans la soixantaine.
Toutefois, selon moi, les méandres administratifs de leur entreprise, même si elles se font le reflet des difficultés germano-polonaises de l'époque, deviennent lourds au fur et à mesure que l'on avance dans la lecture du roman. L'auteur tient à dresser un portrait de la situation de cette région en y intégrant domination économique, nouvel impérialisme, mondialisation, etc. Quoique que plutôt instructif, ce portrait alourdit la trame narrative. Et que dire de Chatterjee et de ses pousse-pousse! Aussi, à plus d'une occasion, l'identité du narrateur est incertaine et cela peut, à l'occasion, créer un agacement.
Heureusement, le roman se termine par un retour sur le vieux couple qui, lasse de toute cette aventure qui les dépasse désormais, bat en retraite. Et quelle fin! Mais à vous de la découvrir…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
vincentf
  20 septembre 2015
Etrange histoire d'amour et de mort, ce roman tente la réconciliation de l'Est et de l'Ouest. Il est allemand; elle est polonaise. Ils aimeraient réunir les ennemis de jadis dans la mort, à travers un projet de cimetières unis. le projet séduit. L'amour croît. Les crapauds croassent. Mauvais présage. On enterre les Allemands de Gdansk dans un cimetière à eux, mais d'autres Allemands veulent profiter de l'aubaine; alors on accole aux cimetières des maisons de retraite, puis des terrains de golfe. Enfin, on rapatrie des cadavres. le profit bouffe la mort qui voulait réconcilier. On fait du fric avec les trépassés comme des marchands de rickshaws bengalis. le couple abandonne la mort pour la vie. Ils n'auront été que deux à se réconcilier.
Commenter  J’apprécie          50
Bruno_Cm
  09 juin 2017
Autant le dire tout de suite, cette écriture assez particulière, ces espèces de boucles temporelles, ce sujet qui ne m'intéressait pas plus que ça à la base, ont fait que ce livre m'a barbé, je suis passé à côté. Je ne peux rien dire d'autre.
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
SachenkaSachenka   16 décembre 2012
Sous de hautes frondaisons, hêtres et tilleuls qui, affranchis de toutes vicissitudes politiques, laissaient tomber leurs feuilles, et à la vue des deux pierres tombales obliques, la veuve et le veuf étaient d'accord que la foutue politique devait cesser quelque part. "Oui, je dis, s'écria-t-elle, par mort, ennemi cesse d'être ennemi."
Commenter  J’apprécie          30
SachenkaSachenka   16 décembre 2012
En résumé, la tombe était l'ultime expression valable de l'homme.
Commenter  J’apprécie          30
Videos de Günter Grass (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Günter Grass
Bourdieu - Entretien avec Günter Grass (1999)
>Littérature (Belles-lettres)>Littérature des langues germaniques. Allemand>Romans, contes, nouvelles (879)
autres livres classés : gdanskVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3219 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre