AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Jean Amsler (Traducteur)
ISBN : 2020323702
Éditeur : Seuil (02/09/1997)

Note moyenne : 3.05/5 (sur 40 notes)
Résumé :
Nous sommes à Dantzig, durant la guerre. Mahlke, "enfant unique", "à demi orphelin" et membre des Jeunesses hitlériennes, rêve de devenir clown. Ses camarades - dont le narrateur, qui le suit comme une ombre - distinguent autour de lui une nimbe légendaire.

"Nous allions dénombrant des énigmes et ne pouvions pas te comprendre" : c'est l'histoire de cet être radicalement séparé de ses congénères, à l'instar d'Oskar, personnage principal du Tambour, que... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
peloignon
  22 décembre 2012
Ce roman raconte moins une histoire qu'elle décrit l'existence d'un jeune individu d'exception, Mahlke, ou « la souris », à partir du regard d'un de ses camarades, Pilensz, « le chat ».
Le chat, fasciné, hypnotisé, dépassé, suit sa souris comme son ombre : « Nous allions dénombrant des énigmes et ne pouvions pas te comprendre ». Il l'admire et la haït parfais, mais, chose certain, il ne peut absolument pas s'en passer.
La souris, dont l'existence se déroule en période nazi, est animée d'une volonté forte et sérieuse qui la pousse aussi bien à se faire clown qu'à chercher à obtenir la Croix de Fer.
Est-ce qu'une éthique (au sens d'une moralité collective) existe? Jusqu'à quel point sommes-nous responsables de notre situation historique? Voilà le genre de questions auxquelles nous convie ce roman vraiment étrange, que j'ai lu comme le chat suivant sa souris, dénombrant ses énigmes en l'admirant, le haïssant, mais sans pouvoir arrêter avant la fin qui me laisse, finalement, sur ma faim...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          310
valleg
  16 novembre 2013
Pendant la guerre à Dantzig, un groupe d'adolescents, scolarisés dans une institution, se retrouve sur un dragueur de mines polonais, échoué au large. le farniente, les défis sportifs vont bon train. de ce groupe émergent « le grand Mahlke », adolescent à la pomme d'Adam proéminente, qui exerce sur ses camarades presque malgré lui, une fascination frôlant l'idolâtrie, et le narrateur, qui suit Mahlke comme son ombre. C'est cette fascination qui est au coeur du récit : le narrateur oscille entre admiration et dégoût, amour et haine pour son camarade et cherche à s'affranchir de ses sentiments contradictoires.
Etrange roman en raison sans doute du style très singulier de Grass qui malmène allègrement à certains moments la syntaxe, la langue et les procédés narratifs et puis revient à une écriture plus conventionnelle. Une juxtaposition de style comme se juxtapose dans le récit réalité et fantasme, bien et mal, mais qui rend certains passages un peu abscons.
Grass met en scène au travers du personnage de Mahlke le mythe du surhomme et interroge sur la responsabilité individuelle et collective face à l'histoire. J'ai apprécié le parallèle entre cette période trouble qu'est l'adolescence, propice aux engouements les plus fous, capable du meilleur comme du pire, et la nazification de l'Allemagne.
Au jeu du chat et de la souris à nous de décider quel rôle sera le nôtre.
Challenge Nobel 2013/2014
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
mimifasola
  07 septembre 2013
C'est la vie d'un jeune adolescent dit « la souris » racontée par son copain dit « le chat ». Une façon spéciale d'aimer et haïr la même personne. Je ne sais quoi dire de plus, c'est un roman qui n'est pas si facile à lire, que j'ai eu beaucoup de mal à finir et dont je ne retiens pas trop de chose  c'est au-dessus de mes capacités..............
Commenter  J’apprécie          130
LydiaB
  21 avril 2010
Il est rare que je ressente ceci, mais je ne sais pas que penser de ce livre. Je l'ai lu jusqu'au bout, preuve qu'il m'intéressait suffisamment pour que je ne l'abandonne pas dans un coin. En même temps, une fois fini, je me suis dit: "tout ça pour ça!"
Commenter  J’apprécie          132
amartia
  28 septembre 2015
Curieux témoignage que ce roman dédié à la fascination d'un jeune adolescent pour son camarade, qui semble si grand déjà, du haut de son année supplémentaire. On est près de Dantzig, dans la Pologne germanique, pendant la deuxième guerre mondiale.
Le narrateur se conduit réellement comme un chat, à surveiller, suivre, attraper, puis relâcher, cette souris qu'est le Grand Mahlke avec sa pomme d'Adam hypertrophiée.
On suit un petit groupe de collégiens, dans leurs jeux, leurs après-midis passés sur l'épave d'un bateau échoué. La guerre n'est ressentie que par l'absence des pères ou des frères morts au front, par la mise en scène d'un ancien élève revenant, décoré de la croix de fer, et magnifiant ses batailles, en revanche la nazification est présente tout au long de ce récit.

"(...) je lui parle de Mahlke et de la Vierge de Mahlke, de la gorge de Mahlke et de la tante à Mahlke, de la raie au milieu qu'avait Mahlke, d'eau sucrée, de phonographe, de hibou blanc, tournevis, pompons de laine, boutons phosphorescents, de chat et souris et de mea culpa; comme quoi le Grand Mahlke était assis sur la péniche, et moi, sans hâte, je nageais vers lui en brasse, en dos; car seul j'étais comme qui dirait son ami, si l'on pouvait être l'ami de Mahlke. En tout cas je m'y efforçais. Même pas ! Je trottais spontanément à côté de lui et de ses attributs variables. Si Mahlke avait dit : "Fais ci ou ça !" je l'aurais fait et encore davantage. Mais Mahlke ne disait rien; il tolérait sans un mot, sans un geste que je courre après lui, que j'aille le prendre dans l'allée de l'Ouest bien que ce fût un détour, afin d'obtenir licence d'aller à l'école à son côté".
Comme vous pouvez le constater, le style et la syntaxe de Grass ne sont pas des plus simples et j'ai parfois dû lire à haute voix certains passages, pour y trouver le rythme et ne pas me perdre dans ses longues phrases relevant plus de la bousculade des pensées et des émotions du jeune protagoniste que de la volonté narrative de l'auteur.
J'en retiens le témoignage d'une jeunesse tiraillée entre le besoin de reconnaissance et d'approbation de la part des autorités - que ce soient des professeurs, des parents ou de l'Église - et le besoin de s'émanciper tout en ayant pour seule perspective, l'embrigadement dans les jeunesses hitlériennes.
Ce roman est le deuxième de la trilogie commencée par le fameux "Tambour" (qui m'avait semblé beaucoup plus facile à lire) et qui se termine par "Les Années de chien", que je vais me procurer au plus vite.

Lien : http://meslecturesintantanee..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
vallegvalleg   03 mars 2013
"Mesure voir !" lança Jürgen Kupla. Tulla dut écarquiller la main gauche une grande fois et une petite. Quelqu'un, puis un autre, murmura : "Au moins trente centimètres." Naturellement, ce chiffre était exagéré. Schilling, qui parmi nous avait la plus longue carabine dut s’exhiber, se mettre en batterie et s'aligner : Mahlke était primo plus gros d'une pointure, secundo plus long d'une boîte d'allumettes et tertio son aspect était beaucoup plus adulte, plus dangereux, plus adorable.
Il avait une fois de plus montré ses capacités, et il nous les montra une fois encore aussitôt après en tirant deux fois de suite, comme nous disions, les vers du nez.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
peloignonpeloignon   26 février 2013
J'avais la rage au ventre, et la rage faisait des petits.
Commenter  J’apprécie          330
AgatheZeBluesAgatheZeBlues   21 août 2016
Et le Grand Mahlke, avec ses bras en anses de cruche, suivit le professeur Klohse dans le cabinet directorial et, en franchissant la porte, ôta son calot de ses cheveux raides : son occiput était bosselé. Un lycéen en uniforme était sur la voie d'une grave discussion dont je n'attendis pas l'issue, bien que mon attente fût extrême : j'aurais bien voulu savoir ce que la souris déjà bien réveillée et avide d'entreprises dirait après la discussion à ce chat qui, bien qu'il fût empaillé, rampait toujours.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Günter Grass (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Günter Grass
Vidéo de Günter Grass
>Littérature (Belles-lettres)>Littérature des langues germaniques. Allemand>Romans, contes, nouvelles (879)
autres livres classés : littérature allemandeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Quiz: l'Allemagne et la Littérature

Les deux frères Jacob et Whilhelm sont les auteurs de contes célèbres, quel est leur nom ?

Hoffmann
Gordon
Grimm
Marx

10 questions
244 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature allemande , guerre mondiale , allemagneCréer un quiz sur ce livre