AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782923841557
60 pages
Les Editions de La Pastèque (19/06/2014)
4.5/5   17 notes
Résumé :
À vingt ans, Antonio arrive au Canada par bateau. Il est immense et très, très fort. Il mesure un mètre quatre-vingt-treize et pèse 225 kilos. Le Grand Antonio aime montrer sa force; il tire des autobus bondés de gens avec ses cheveux et combat des champions japonais. Ses cheveux sont des tresses épaisses et lorsqu’il met des tiges de métal à l’intérieur, elles deviennent des antennes qui lui permettent de communiquer avec les extraterrestres! Le Grand Antonio est l... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
marina53
  09 juin 2017
Né en Yougoslavie, Antonio Barichievich était déjà un très gros bébé. Bien plus gros que les autres. Ses parents étaient-ils des géants ? Vient-il d'une autre planète ? Ou bien a-t-il été élevé par des ours ? À 12 ans, il savait déraciner un arbre rien qu'avec son cou ! Sans les mains ! À 20 ans, il décide de quitter son pays et de venir s'installer au Canada. Évidemment, du haut de ses 1,93 m et de ses 210 kilos, il ne passe pas inaperçu dans les rues de Montréal d'autant qu'il aime montrer sa puissance et sa force et tout ce dont il est capable comme tirer des autobus bondés...
Élise Gravel rend un bel hommage, à la fois drôle et touchant, à l'homme le plus fort du monde qu'était Antonio Barichievich, bien connu au Québec et décédé en 2003. Dans cet album jeunesse, elle montre la force de cet homme, l'admiration qu'il pouvait susciter, aussi bien de la part des enfants que des parents. Les enfants y verront une image fantastique de superhéros. Les parents n'oublieront pas qu'il est mort dans l'indifférence, sans ami ni famille, sur un banc public de Montréal. Graphiquement, l'auteur joue avec les typographies, la taille et le caractère des lettres. Des illustrations emplies de vie et un brin rétro. Un album touchant et tendre...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          585
c.brijs
  23 août 2014
Comme pour Mon ami Bao, un autre titre publié aux éditions de la Pastèque, le Grand Antonio se base sur une histoire vraie. Bao Xishun était l'homme le plus grand du monde ; Antonio Barachievich, l'homme le plus fort.
Cette personnalité est très connue au Québec et l'auteure qui l'a croisé dans la rue comme de nombreux Montréalais, lui rend hommage à sa façon, mêlant fantaisie joyeuse et réalité biographique. Un hommage drôle et triste à la fois...
Les jeunes lecteurs retiendront les exploits de ce homme hors normes qui pouvait tirer des charges phénoménales et faire virevolter les enfants accrochés à ses immenses tresses. Ils se demanderont d'où il pouvait bien puiser sa force. Si elle lui venait de ses parents bûcherons, d'ours qui l'auraient élevé, voire même, pourquoi pas, d'une origine extra-terrestre ! Ils seront attirés par les dessins colorés et les lettrages rigolos. Ils trouveront certainement cool d'être aussi balèze que lui ! Et ne verront pas le personnage de foire qu'il pouvait représenter aux yeux de certains.
Les parents auront quant à eux une autre lecture, plus nuancée, découvrant entre les lignes ce que l'auteure a volontairement quelque peu édulcoré. le fait que derrière cette façade d'Hercule vivant, qui a connu ses heures de gloire et a cultivé le mystère jusqu'à la fin de ses jours, se cache un homme qui a fini sa vie seul, dans la rue, où il est mort sur un banc dans l'indifférence quasi générale... Ils s'intéresseront alors peut-être d'un peu plus près à la biographie de ce colosse aux pieds d'argile.
La vérité se situe sans doute quelque part entre les deux, entre flamboyance et déchéance, dans une humanité où se côtoient zones d'ombre et de lumière.
Bref, derrière son sympathique colosse poilu à la peau rose, Elise Gravel a réussi à nous transmettre un portrait à la fois tendre et contrasté de cet homme pas tout à fait comme les autres ! Un beau tour de force !
Lien : http://lacoupeetleslevres.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
agnesrobert
  26 août 2016
Mon fils de 6 ans a porté un grand intérêt à l'histoire du grand Antonio, et moi aussi.
Commenter  J’apprécie          30
bibliobrest_album
  19 mai 2015
A partir de 5 ans
L'histoire vraie et surprenante du grand Antonio a ravi les enfants. Ils ont tout aimé des illustrations à l'histoire et justement parce qu'elle était réelle. Les graphismes et la typographique ludique leur ont beaucoup plu, avec une mention spéciale pour les tresses d'Antonio ! L'album est dynamique, à la fois drôle et tendre et un peu « exotique » grâce aux touches de vocabulaire québécois. La mort annoncée de façon un peu abrupte aux yeux des adultes n'a pas choqué les enfants, la fin étant tout de même optimiste puisqu'Antonio reste dans les mémoires comme une super star. Si cet album était apprécié des adultes, ce sont les enfants qui leur ont vraiment fait aimer de par leur enthousiasme.

Lien : http://biblio001.brest-metro..
Commenter  J’apprécie          20


critiques presse (2)
Ricochet   13 janvier 2015
Un lettrage graphique intégré à des illustrations joyeuses un brin rétro, des phrases courtes qui vont droit à l'essentiel : le tout invite les enfants à s'étonner et à s'émerveiller des prouesses de cet être extraordinaire. Les yeux s'écarquillent, les sourires s'affichent... Mais les larmes ne sont pas loin de couler.
Lire la critique sur le site : Ricochet
LaPresse   20 mai 2014
Et c'est très drôle. Et touchant. Et humain, terriblement humain. Comme la «petite» Élise. Et comme le «grand» Antonio.
Lire la critique sur le site : LaPresse

Videos de Elise Gravel (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Elise Gravel
Dessine avec moi
autres livres classés : homme fortVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
1301 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre