AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Vidia


Vidia
  13 mai 2014
Il y a des livres à l'histoire simple mais qui pourtant vous touche et deviennent un véritable coup de coeur. C'est le cas pour ce premier tome de Rainbow Valley de Jane Graves.

Le titre m'avait tout de suite interpellée aimant me plonger dans l'univers des cowboys, ces hommes sexy capables de dompter des bêtes féroces. Si le côté rodéo n'est pas creusé mais reste présent, l'auteur a misé sur le passé et l'histoire entre les deux protagonistes, mais surtout les blessures de Luke qui l'empoissonnent considérablement au point de prendre à la gorge. Les animaux sont également mis en avant, ayant leur petit moment dans le tome notamment quelques uns au passé aussi sombre que celui de notre cowboy.

Jane Graves n'a pas lésiné sur le suspense concernant les démons qui hantent Luke, démons qu'on rencontrent au compte goutte dès la première page. le cowboy revient dans une ville où il a passé son enfance suite au décès de son père. On se rend vite compte que Glenn Dawson, son père n'était absolument pas aimé au point d'hériter du nom du Diable. Petite ville où le téléphone arabe fonctionne à merveille, les habitants gardent ce mépris et l'animosité envers Luke qui était un enfant rebelle et violent.

Ressentir toute cette haine et les préjugés envers le cowboy est poignant !

Malgré ses apparences Luke en souffre mais fait comme si ça lui passait au dessus de la tête et ne compte pas baisser les bras. Déterminé à ne plus jamais remettre les pieds à Rainbow Vailley, ville de ses cauchemars, il se rend non sans difficulté à la maison de son enfance mais ne peut pas y entrer. le passage est saisissant et on se dit : Mais qu'est-ce qu'il a eu !

L'auteur laisse des indices et donne des informations par minuscule portion donnant le doute et de quoi faire travailler notre cerveau pour savoir ce qu'il a vécu. On sait qu'il s'agit de l'enfer mais quoi... Cependant, bien que Luke souhaite à tout pris partir et ne plus jamais revenir, un incident va se produire l'obligeant à rester quelque temps dans cette ville où les habitants ne voient pas en lui un adulte, mais le gamin du passé le jugeant encore sur ses anciennes actions.

Il va donc rester travailler dans un refuge tenu par une poigne de fer en la personne de Shannon qui n'est autre qu'une femme ayant compter pour lui lorsqu'il était qu'un ado sauvage et bouffé par sa douleur.

Si Jane Graves maîtrise très bien le suspense pour nous frustrer, elle est également doué pour les caractères forts et les joutes verbales. Les non-dits, la rancoeur, la douleur et le passé s'allient pour pimenter les relations entre Shannon et Luke. La jeune femme est autoritaire et une acharnée du travail, prenant son rôle de protectrice des animaux très a coeur, c'est même viscérale pour elle. Décharger un peu de ses responsabilités n'est pas envisageable pour elle mais elle va se faire prendre à son propre jeu parce que Luke n'a pas l'intention de se laisser faire.

Progressivement, Jane Graves prend son temps pour planter le décor et donner de l'importance au refuge et aux animaux, le rapprochement va se faire entre ce futur couple qui va rencontrer beaucoup d'embuches et la tension va monter. Luke ne va pas s'attarder sur Russell, homme destiné par la mère de Shannon à être le futur mari de celle-ci et tenter de conquérir la belle. Mais attention, il ne compte pas lui promettre mariage, enfants et surtout rester ici. Il est directe avec elle, dès qu'il pourrait, il repartira loin de cet endroit maudit a ses yeux.

Les pages se tournent à une vitesse vertigineuse grâce à la fluidité des mots et des moments drôles, poignant, touchant, partagés entre sourires et larmes. Luke est un homme déterminé à obtenir ce qu'il souhaite plus que tout : être champion de rodéo. Il se donne les moyens d'y parvenir et on ne va pas faire la grimace sur sa séance détaillée de musculation qui est très délectable. On découvre que sous les souffrances de cet homme, il étouffe de l'image et de l'étiquette que les habitants de la ville lui ont collé d'office, il cache un homme au coeur généreux, désirant prouver qu'il a changé et n'hésitant pas à aider son prochain même ceux qui l'ont jugé.

Shannon, quant à elle, est une femme de caractère aussi qui s'use les mains par le travail tant elle est passionnée mais qui écoute un peu trop les paroles de sa mère. Son comportement parfois irritant et agaçant apporte néanmoins un peu de piment lorsqu'elle se confronte à un Luke qui ne compte pas céder et se plier.

L'auteur nourrit la lecture avec ses personnages secondaires qui apportent des touches humoristiques à l'histoire ou encore des moments touchants et tendres. La soeur de Shannon n'a pas sa langue dans sa poche, ses amies sont des femmes des caractères et parfois même un peu délurée ce qui fait beaucoup sourire. Un moment adorable nous est offert avec le petit garçon Todd que Luke prend sous son ailes. Sans compter sur les animaux qui sont là aussi, acteurs à leur manière comme Manny qui lui aussi à un passé sombre. Peut-être pour ça que Luke s'entend bien avec lui.

Alors certes ce n'est pas la romance de l'année, l'histoire n'est pas complexe. C'est léger, mais l'émotion est au rendez-vous et le talent de l'auteur nous plonge vite dans cette romance parfois déchirante lorsqu'ils se disputent ou charmante lorsqu'ils roucoulent...

Si je devais donner un point négatif je dirais la fin un peu trop expédié à mon goût. J'aurai aimé savoir comment Lucinda, la mère de Shannon allait prendre la nouvelle, si Russell avait enfin ouvert ses yeux, mais peut-être que nous aurons tout ceci dans le prochain tome.

Je ne regrette absolument pas ma lecture bien au contraire. Je ne m'attendais pas à être autant charmé et l'amoureuse des animaux que je suis à été comblé ! L'auteur a su me touché par le passé de Luke qui lorsqu'on en apprend davantage nous noue la gorge. Note particulière pour ce cowboy détruit que j'ai adoré tout au long du tome et qui prouve qu'on peut changer en bien et qu'il ne faut pas juger sur les actions passées mais sur la personne que nous sommes devenues !
Commenter  J’apprécie          26



Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Ont apprécié cette critique (2)voir plus