AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Marie Bouvier (Autre)Philippe Spiteri (Autre)Anna Postel (Traducteur)
EAN : 9791035408329
Audiolib (16/03/2022)
Édition audio (Voir tous les livres audio)
4.23/5   175 notes
Résumé :
CONNAÎT-ON VRAIMENT LES GENS QU’ON AIME ?

Dans sa grande maison aux abords de Stockholm, Maria aime sa famille recomposée avec son nouveau mari Samir, son petit Vincent, si fragile et attachant, et sa splendide belle-fille Yasmin, qui couvre ce dernier d’amour.
Par une terrible nuit d’hiver, Yasmin disparaît près de la falaise, mais aucun corps n’est jamais retrouvé.
Bientôt, tout accuse Samir. Après tout, n’avait-il pas une relation con... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (71) Voir plus Ajouter une critique
4,23

sur 175 notes
5
32 avis
4
32 avis
3
3 avis
2
0 avis
1
0 avis

iris29
  19 février 2022
Une famille recomposée : Samir le père ( oncologue d'origine française, musulman non pratiquant), Maria la mère, son fils de dix ans,Vincent, , atteint du syndrôme de Down, et Yasmin (l'ado rebelle) de Samir. Ils habitent tous dans la maison de Maria, en banlieue de Stockolm.
Autour d'eux, des bois, une falaise et des maisons cossues.
Et des gosses de riches.
Une ado bien difficile à gérer que cette Yasmin... Une nuit, elle disparait, laissant un mot expliquant son suicide.
Un duo de flics , Gunnar et Ann-Brit, qui malgré tous leurs efforts, n'arriveront pas à retrouver Yasmin.
Et si c'était le père ?

Vingt ans après, presque les mêmes flics : Gunnar et Manfred (que l'on retrouve après L'Ombre de la baleine) . Et peut-être un début de quelque chose, une piste, la vérité au bout...

Tout était réuni pour que j'aime ce roman ,mais je trouve l'écriture de Camilla Grebe , plate, pour la deuxième fois..
Plate dans le style, mais surtout au niveau psychologique. Malgré une narration à plusieurs voix, celle de Maria, Vincent , Gunnar et Yasmin,et deux temporalités : elle ne fait pas monter la tension, le suspens.
Mensonges, semi-vérités, se croisent, chaque version venant compléter l'autre dans le puzzle qu'essaie de reconstituer le lecteur, cet aspect est bien fichu, personne n'est exempt de tout reproche.
Compliqués ces gens...
J'ai bien aimé, mais ça aurait pu être,( ça aurait dû être avec un tel sujet) impossible à lâcher, bouleversant de regrets, de ratages à tous les étages, d'égoisme, de petits arrangements avec sa conscience.
Mais je n'ai pas ressenti grand-chose : pas de larmes aux yeux, pas d'émerveillement devant le caractère simple et joyeux de Vincent, aucune indignation face au racisme primaire, à la meute de journalistes,
Une fois encore, Camilla Grebe met à l'honneur un des policiers de son commisariat imaginaire, cette-fois-ci, c'est Gunnar, et son "problème ".
Une fois encore, je trouve que ça tombe à plat, que ce n'est pas exploité à fond...
Camilla ne sera pas la future Queen, du roman nordique avec moi... C'est dommage, je n'arrive pas à retrouver ce qui m'avait tant plu dans " le Journal de ma disparition"...




+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          632
Mousquetaire11
  18 avril 2022
Les apparences sont parfois trompeuses et il devient difficile de se fier à son jugement...
Alors qu'elle passe une agréable soirée avec des amies, Maria reçoit un inquiétant coup de téléphone de Samir, son mari. Yasmin, sa belle-fille n'est pas rentrée à la maison. Très vite une enquête pour disparition inquiétante va être ouverte après que les affaires de la jeune fille soient découvertes sur les bords d'une falaise. Est-ce un suicide? A-t-elle été poussée dans le vide? Petit à petit les enquêteurs vont découvrir de nouvelles preuves qui vont incriminer Samir, un père pourtant si dévoué... Maria va alors faire face à l'un des pires sentiment que l'on puisse ressentir à l'encontre de son compagnon: le doute. Samir a-t-il un lien avec la disparition de Yasmin? Pourrait t-il faire du mal à sa fille avec laquelle la communication était parfois difficile? Même si elle a l'habitude de les côtoyer au quotidien, finalement, est-ce que Maria connait t'elle vraiment ses proches? Quelle sera l'issue de cette situation qui va impacter sa vie et celle de Vincent, son fils atteint du syndrome de down?
Depuis mon inscription à Netgalley en janvier dernier, je découvre avec plaisir certains maîtres du polar suédois dont j'avais entendu parler sans jamais prendre le temps de les lire. Une fois de plus mon choix d'ouvrage (livre audio ici) a été une réussite. Camilla Grebe nous offre ici un roman policier addictif et original par sa forme car chacun des personnages livre tour à tour les événements qui ont entouré ce drame... L'écoute de "l'horizon d'une nuit" est très agréable et les voix de Marie Bouvier et de Philippe Spiteri nous emportent complètement dans l'histoire.
D'un point de vue écriture, le style et la plume du dernier roman de Camilla Grebe m'ont complètement conquise et c'est pour cela que je compte me plonger dans la lecture de ses précédents polars à l'ambiance si particulière...
#Netgalleyfrance
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          461
sabine59
  03 mars 2022
J'etais heureuse de retrouver quelques enquêteurs des livres précédents, bien appréciés. le dernier, " L'archipel des larmes" est le tome que j'ai préféré.
Au début, j'ai pensé:" Ah, encore l'alternance de points de vue...déjà beaucoup vu...". Mais franchement, ici, on glisse aisément d'un personnage à l'autre, et le fait de plonger à plusieurs reprises vingt ans plus tard, au moment où le cold case est rouvert, apporte du piquant à l'histoire et aiguise l'intérêt du lecteur.
Qui ment? Pourquoi? C'est le coeur du propos. Voici le point de départ : Yasmin , jeune fille qui semble assez délurée mais fragile, disparait. Son corps n'est pas retrouvé mais c'est son père, Samir, médecin d'origine marocaine, qui est accusé de l'avoir tuée, il aurait commis un crime d'honneur...
Quatre voix s'adressent à nous: celle de Maria, la femme de Samir et belle-mère de Yasmin, celle de Vincent, enfant trisomique de Maria. Il y aura aussi les interventions de Yasmin, et de Gunnar, policier bien sympathique, déjà rencontré.
Progressivement, le lecteur découvre que chacun des membres de la famille ( à part Vincent, dont l'auteure rend très bien le ressenti sans filtres ) vit de mensonges, souvent par peur ou pour protéger quelqu'un, et l'on va de surprises en surprises.
Si j'ai vite compris que le vrai coupable n'était pas celui qui avait été désigné un peu vite, j'ai cependant été fort étonnée des non-dits dévoilés. Que de faux-semblants! La fin est bluffante.
C'est psychologiquement intense et prenant, et socialement intéressant ( notamment concernant le racisme suédois envers les arabes) . Un bon cru, cette fois encore. Camilla Grebe est à suivre, c'est sûr !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          440
Didjmix
  21 mars 2022
Toujours avoir les avis de tous les protagonistes pour pouvoir prendre une décision éclairée sur les faits : qui a tué Amira ? Dans cet opus C. Grebe créé un imbroglio en cela intéressant : chacun racontant son vécu des événements et ses décisions y relatives pensant que... le bémol (de taille) : une première partie plutôt lourde en bien-pensance sur les étrangers et les handicapés (même si j'ai bien compris que c'était pour mieux les dénoncer, mais ça manque de subtilité quand même). D'ailleurs, une question vient chahuter ma lecture : les pays du grand Nord auraient-ils un problème avec l'immigration et les musulmans plus particulièrement ? Je pose la question parce que ce n'est pas le premier polar en deux-trois ans que je lis dont le thème est celui-là et surtout qu'il fait ressentir le rejet ! Fait de société nordique ou juste racolage pour vendre ? Conclusion : un polar de vacance en somme. Entre impression de déjà lu et petite originalité quand même !
Merci à Netgalley pour la version Audiolib, c'est d'ailleurs une bonne idée cette double voix homme-femme selon les protagonistes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          370
Cath_perrin
  20 avril 2022
Bien sûr, il y a l'intrigue policière et toutes les questions qui attendent des réponses. Mais c'est loin d'être la seule raison pour laquelle j'ai dévoré L'horizon d'une nuit. En plus de l'énigme policière, la structure du roman, les thèmes et des personnages attachants m'ont séduite.
En Suède, Maria, Samir, Vincent et Yasmin vivent heureux, c'est du moins ce que Maria croit. le jour où Yasmin disparaît, leur vie s'effondre. Tout était-il vraiment si idyllique ?
J'ai aimé la construction intelligente de ce roman policier. Les pièces du puzzle, et donc les rebondissements, sont distillées grâce aux points de vue des personnages. le récit est chronologique (quel bonheur !) Maria raconte son histoire, puis Vincent, puis Gunnar. Je n'ai été perdue à aucun moment, ce qui m'arrive souvent dans les constructions sous forme de puzzle.
Pas De rebondissements soudains ni de cliffhanger, plutôt des questions qui mettront deux décennies à trouver leurs réponses. Les thèmes, très contemporains, apparaissent peu à peu et sont au coeur de l'intrigue policière. Quant aux personnages, on apprend à les connaître au fil de l'histoire. le coeur se serre au fur et à mesure que l'on comprend ce qui s'est passé. Beaucoup d'émotions, tristesse, indignation et regrets m'ont accompagnée au fil de la lecture.
Un coup de coeur pour moi.

Lien : https://dequoilire.com/lhori..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          370


critiques presse (1)
LePoint   16 février 2022
On explore la nuit de cette disparition à travers les voix des protagonistes, dont Vincent, le petit frère trisomique, comme autant de sons de cloche, jusqu'à trouver celle, fêlée, qui nous livre la clé de l'énigme.
Lire la critique sur le site : LePoint
Citations et extraits (59) Voir plus Ajouter une citation
lulu8723lulu8723   25 avril 2022
Nous mentons pour nous protéger et protéger ceux que nous aimons. Nous mentons par paresse, parce que c'est plus facile que de raconter la vérité - comme l'a dit quelqu'un, un mensonge peut faire le tour de la Terre le temps que la vérité mette ses chaussures.
Nous mentons pour nous grandir, pour paraître plus intéressants, parce que la vérité est souvent plus prosaïque. Nous mentons par bêtise, par peur, et pour mille autres raisons. Le plus souvent, ça n'a aucune importance : qu'est-ce qu'une goutte de fausseté dans un océan de franchise?
Le mensonge est comme un adorable petit lapereau - il semble inoffensif. Mais nous n'avons pas le temps de dire ouf qu'il s'est échappé des mains, s'est reproduit, et la forêt est pleine de mammifères à longues oreilles. Le premier mensonge conduit à un deuxième, le suivant à un autre. A la fin, nous sommes envahis.
Nous ne pensions pas, ne voulions pas, ne croyions pas, que notre mensonge allait mener à la catastrophe.
Pourtant, c'est parfois ce qui se passe.
page 275.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Tancrede50Tancrede50   15 février 2022
Je suis tombée raide dingue de ce Français exubérant qui n’était pas seulement musicien, mais aussi père d’une fille de seize ans (Yasmin), médecin et chercheur en cancérologie à l’institut Karolinska de Stockholm. […] Peut-être l’amour est-il ainsi - nous n’aimons jamais seulement une personne, mais aussi ce qu’elle éveille en nous: les souvenirs d’autres amours, une sensation vague mais rassurante de quelque chose de familier, même si nous nous croisons pour la première fois. Peut-être ne voit-on plus les gens pour ce qu’ils sont vraiment, puisque l’amour est aveugle et rend aveugle. C’est un impératif. Sinon, pourquoi imposerions-nous à notre vie un virage à cent quatre-vingt degrés pour tout recommencer avec quelqu’un d’autre? Pourquoi voudrions-nous nous installer ensemble, bousculer nos vieilles routines et accepter des compromis sur tout ce qui importe? L’amour a besoin du changement et le changement fait souffrir. Ce soir-là, nous avons consolidé notre nouvel amour dans mon vieux canapé. Puis sur le sol de la salle de bains. Et dans mon lit, le lendemain matin, au moment où l’aube chasse l’obscurité.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Cath_perrinCath_perrin   20 avril 2022
N’est-il pas étrange qu’un évènement, une seconde, puisse, avec une précision chirurgicale, couper une vie en deux, la mutiler, séparer à jamais le présent du passé ?
Le samedi 16 décembre 2000, ma vie changea pour toujours. Ce jour-là, ma famille fut projetée dans un maelström d’évènements incontrôlables, insoutenables.
Voilà comment tout a commencé.
Commenter  J’apprécie          170
iris29iris29   19 février 2022
Peut être qu'il avait raison, peut-être que maman et lui se démenaient aussi avec leurs divergences d'opinions. Peut-être qu'ils se sont érodés au contact l'un de l'autre, comme deux pierres sur la plage, jusqu'à ce qu'il ne reste plus aucune résistance.
Si c'est comme ça, je ne veux jamais tomber amoureuse, jamais me marier.
Qui veut devenir un vulgaire caillou tout lisse ?
Commenter  J’apprécie          140
Cath_perrinCath_perrin   21 avril 2022
Nous mentons pour nous protéger et protéger ceux que nous aimons. Nous mentons par paresse, parce que c’est plus facile que de raconter la vérité — comme l’a dit quelqu’un, un mensonge peut faire le tour de la Terre le temps que la vérité mette ses chaussures.
Commenter  J’apprécie          200

Videos de Camilla Grebe (28) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Camilla Grebe
A l'occasion du Quai du Polar 2022, Camilla Grebe vous présente son ouvrage "L'horizon d'une nuit" aux éditions Calmann-Lévy.
Retrouvez le livre : https://www.mollat.com/livres/2593778/camilla-grebe-l-horizon-d-une-nuit
Note de musique : © mollat Sous-titres générés automatiquement en français par YouTube.
Visitez le site : http://www.mollat.com/ Suivez la librairie mollat sur les réseaux sociaux : Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat Linkedin : https://www.linkedin.com/in/votre-libraire-mollat/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Vimeo : https://vimeo.com/mollat
+ Lire la suite
autres livres classés : littérature suédoiseVoir plus
Notre sélection Polar et thriller Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

LE JØURNAL DE MA DISPARITIØN (Camilla Grebe)

Malin est originaire ...

de Stockholm
d'Ormberg
de Bosnie

12 questions
36 lecteurs ont répondu
Thème : Le jøurnal de ma disparitiøn de Camilla GrebeCréer un quiz sur ce livre