AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782253195955
576 pages
Le Livre de Poche (31/01/2024)
  Existe en édition audio
4.07/5   799 notes
Résumé :
Lykke Andersen mène une vie heureuse, mondaine et épanouie : éditrice accomplie, compagne d’un auteur renommé et mère de jumeaux. À l’occasion de la fête suédoise de l’Écrevisse, elle organise un dîner intimiste dans leur maison en pleine campagne, où sera invitée Bonnie, la meilleure amie des garçons, et plusieurs proches du milieu de l’édition.
En ce doux mois d’août où les orpins et les rosiers éclosent, l’alcool coule à fl ot et les convives entonnent à c... >Voir plus
Que lire après L'énigme de la StugaVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (182) Voir plus Ajouter une critique
4,07

sur 799 notes
Un thriller écouté en marchant; cela veut dire quelques heures d'écoute, entrecoupées de longs moments, je n'aurai pas parié sur le résultat. Celui-ci n'est pas un page turner loin de là, et cela convient à ce mode de découverte d'un roman.

La vie de la famille de Lykke a été bouleversée huit ans auparavant par un évènement horrible, évènement que l'on découvre par le récit de Lykke, si comme moi, on n'a pas lu la quatrième de couverture avant, ce que je conseille. Comprendre peu à peu ce qui est arrivé fait partie de l'intérêt du livre, et déjà que le rythme est lent, mieux vaut ne pas trop en savoir avant d'entamer la lecture.

On découvre dans les premières pages Lykke dans une salle d'hôpital. Elle est couverte de sang, le cou marqué d'ecchymoses, et sera emprisonnée pour homicide. Elle ne voudra s'expliquer que devant l'inspecteur Manfred, celui là même qui a enquêté huit ans auparavant et participé de fait à l'écroulement de sa famille.

Le roman est bien construit, par une alternance à la fois temporelle, et à la fois de narrateur. Les chapitres alternent entre le présent et les évènements avant eu lieu huit ans auparavant, et racontés soit par Lykke soit par Manfred.
Le procédé fonctionne bien, et maintient la tension. J'ai cependant trouvé le rythme très lent, trop lent. L'auteur délivre les informations à toutes petites doses, au risque de perdre le lecteur, pas par la complexité, mais par la lenteur des explications.

En revanche, j'ai beaucoup aimé les deux personnages principaux, dont les failles sont montrées sans fard, mais avec beaucoup de bienveillance. Et les deux voix choisies pour raconter le roman correspondent tout à fait à l'image que je me suis créée pour chacun d'entre eux. Une voix féminine jeune, posée pour cette mère de famille dévastée, mais qui n'a jamais abandonné, une voix masculine plus mûre, un peu rauque, un peu fatiguée pour cet inspecteur à la vie personnelle parfois compliquée. Les émotions ressenties transparaissent dans les voix.

Encore une expérience intéressant d'écoute pour laquelle je remercie NetGalley et les éditions Audiolib. Je suis vraiment de plus en plus séduite par ces expériences de lecture audio #LÉnigmedelastuga #NetGalleyFrance
Commenter  J’apprécie          6514
Je n'ai pas du tout accroché à cette histoire avec deux temporalités, la trouvant trop "tarabiscotée"...

Une vieille ferme avec ses dépendances , un couple qui y habite : lui, écrivain célébre, elle éditrice plus jeune de quelques années.
Au fond du terrain, des satellites dont une stuga où habite leurs jumeaux de 17 ans et une maison d'amis. Mais ce soir , c'est la fête à l'écrevisse et un dîner est organisé. Tout le monde boira un peu trop et le lendemain matin, la meilleure amie des jumeaux est retrouvée morte dans la stuga fermée de l'intérieur. Tout accuse donc les deux garçons...

Huit ans plus tard, la mère de famille est placée en détention provisoire. Elle demande à n'être entendue que par l'inspecteur qui avait enquêté sur la première affaire (lequel devait partir en congés).


D'abord, je ne sais pas si c'est possible, que la prévenue puisse choisir son policier, on n'est pas au restaurant ... Peut-être pas légal non plus qu'il travaille pendant ses congés ?

Mais s'il n'y avait eu que cela... Des policiers scientifiques qui passent à côté de l'enquête n°1 en ne fouillant pas consciencieusement, la pièce où un crime a eu lieu...
Deux enquêteurs qui passent à côté de l'enquête en n'interrogeant pas tous les témoins, toutes les personnes en contact (privé ou professionnel) avec cette famille, et qui passent à côté du caractère et des agissements d'un des personnages...
Un personnage qui raconte, mais qui, huit ans après, n' a pas la même version sur le "caractère" dudit personnage et qui se "doutait " de quelque chose.
Et puis une famille, qui va continuer à vivre dans cette ferme, alors que tout le voisinage lui bat froid depuis le meurtre.
Du passé des jumeaux, leur entente, leur complicité, on ne saura rien. C'est frustrant. Un des adolescent bégaie: les parents, visiblement n'essaient pas d'y remédier ? le couple a l'air de trouver ça normal.
Je n'ai pas cru que des enfants mineurs, (fils de célébrité..), puisse être traités comme ils le sont, sans qu'un avocat se fasse entendre en protestant très, très fort..
Je n'ai pas cru qu'un (seul) policier ,( fusse-t-il inspecteur), pouvait décider du résultat d'une enquête, sans que ses supérieurs lui demandent des comptes, des preuves, sans que la police scientifique délivre ses résultats. Ils sont où les experts suédois ?

Mis à part les mots "Suga" et "fête à l'écrevisse", je n'ai pas senti que j'étais en Suéde. Je ne me suis attachée à aucun des personnages.
Je n'ai pas ressenti de fébrilité à tourner les pages, la mère de famille n'est pas (je cite ) prête à tout pour rétablir la vérité".. Je l'ai trouvée très molle dans sa gestion de la crise. Elle n'enquête pas, contrairement à ce qui est dit sur la quatrième de couverture.
Seul le fait que le couple soit auteur et éditrice, avec quelques réflexions sur ce milieu, m'ont séduit.

Je peine à retrouver mon enthousiasme pour cette autrice depuis l'excellent "Un cri sous la glace", ♫but I try, I try ...♫
Commenter  J’apprécie          5213
Toujours très heureuse de retrouver Camilla Grebe! L'énigme existait pour moi déjà dans le titre car j'ignorais ce qu'était une stuga. Mais la quatrième de couverture nous le révèle : en Suède, il s'agit d'une dépendance dans un jardin, une cabane.

Tout d'abord, sans que l'on sache vraiment pourquoi, la narratrice, Lykke, est mise en garde à vue. Elle aurait tué quelqu'un, dont on ne nous donne évidemment pas l'identité.

Puis, nous revenons huit ans en arrière, lors de la fête suédoise de l'écrevisse, et nous voici confrontés à un autre meurtre commis en huis clos: celui de Bonnie, une jeune fille fort proche des jumeaux de la famille Andersen, âgés de dix-sept ans. Ils dormaient tous trois dans la stuga, tout était fermé de l'intérieur et les deux frères étaient les seuls à posséder les clés... Une situation qui m'a fait penser au" Mystère de la chambre jaune" de Gaston Leroux. D'autres titres anglais et américains sont évoqués, pas celui-là.

le lien établi entre le passé et le présent se fait par l'intermédiaire d'un policier, Manfred, déjà présent dans un tome précédent, j'ai eu plaisir à voir l'auteure approfondir ce personnage. Il avait mené l'enquête à l'epoque et c'est lui que Lykke, la mère des jumeaux, désire voir. Je n'irai pas plus loin.

L'intrigue est subtile, les réactions des différents protagonistes analysées avec finesse. le monde de l'édition et des écrivains est décrit avec lucidité et un certain cynisme. Cependant, j'ai deviné assez vite, sans comprendre heureusement pourquoi ni comment, qui était le coupable. le livre réserve de toute façon d'autres surprises. Encore un excellent moment de lecture!
Commenter  J’apprécie          547
Voici un thriller qui m'a marquée et dont je me souviendrai pendant un long moment !

En tant que maman, l'Énigme de la Stuga est un récit qui m'a beaucoup touchée et qui m'a menée à de longues réflexions personnelles.
Comment réagirions-nous si notre enfant, un adolescent bientôt majeur est suspecté de meurtre ? En se plongeant dans l'histoire on ne peut que s'identifier au personnage de Kykke Andersen, une mère de famille forte qui voit sa vie basculer après que le corps sans vie de Bonnie, la meilleure amie de ses fils, est retrouvé dans la stuga où loge ses jumeaux.
J'ai beaucoup aimé ce personnage déterminé à mener sa propre enquête pour tenter de comprendre ce qu'il s'est passé dans cette dépendance où il était impossible de rentrer sans avoir la clé détenue par ses jumeaux.

Je pense que ce sentiment d'attachement à cette mère aimante s'est renforcé par mon choix de découvrir le dernier ouvrage de Camilla Grebe en version audio car la voix de Lola Naymark qui interprète les personnages feminins nous prend à la gorge.
J'ai rapidement été emportée par le duo de lecteur qui nous offre un récit dynamique plein de rebondissements et d'intrigues que l'on souhaite résoudre à notre tour.

Après avoir découvert « l'Horizon d'une nuit » grâce à Audiolib, j'ai été contente de continuer l'expérience pour l'Énigme de la Stuga. Je tiens donc à en remercier la maison d'Éditions et Netgalley France car ces polars s'adaptent complétement au format audio et je prends toujours beaucoup de plaisir à les écouter.
Commenter  J’apprécie          452
Il y a des familles qui accumulent les catastrophes...
C'est le cas de la famille de Lykke, une éditrice suédoise, mariée avec un écrivain à succès et ils sont les parents de jumeaux âgés de 17 ans.
Un matin, une amie des jumeaux est retrouvée morte chez eux alors que la soirée de la veille avait été très agréable.
Cela va bouleverser toute la vie de cette famille unie et les malheurs ne s'arrêteront pas là, car huit ans plus tard, c'est Lykke elle-même qui sera accusée de meurtre.
Y a t'il un lien entre ces deux affaires ?
En tout cas, c'est le même inspecteur qui s'occupera de ces deux crimes différents.
J'ai beaucoup aimé pénétrer les secrets de cette famille, on découvre le quotidien avant, pendant et après ces drames. Au delà de l'enquête policière, on voit comment les secrets et les non-dits peuvent détruire des familles entières.
Le suspense est présent du début à la fin et j'ai attendu avec impatience la révélation finale.
Un polar très addictif.
Commenter  J’apprécie          381


critiques presse (1)
LesEchos
03 mars 2023
Dans ce nouveau thriller psychologique, le doute est encore plus cruel puisque c'est à propos de ses propres enfants, des jumeaux, que la narratrice Lykke Andersen se pose de terribles questions.
Lire la critique sur le site : LesEchos
Citations et extraits (54) Voir plus Ajouter une citation
Longtemps, j’ai pensé que c’est ainsi que cela devait être. Que nous méritions cette vie que nous nous étions construite. Que le bonheur était une récompense, une médaille pour nos bons et loyaux services. Je la montrais avec fierté à qui voulait bien la voir, car qui n’a pas envie d’exhiber une médaille ? J’invitais le monde entier à regarder ma cuisine, ma famille, ma vie amoureuse.

Plus tard, les gens me taxeraient de naïveté
Commenter  J’apprécie          190
Je ramassai le catalogue Ikea qui traînait par terre, dénichai un stylo, et me mis à tourner les pages. mes doigts huileux laissaient des traces sur les hommes et les femmes souriants qui se prélassaient dans leur canapé dernier cri, préparaient à manger dans la cuisine immaculée et trinquaient autour de tables au parfait rapport qualité-prix.
Commenter  J’apprécie          150
Dans le monde littéraire, la frontière entre littérature commerciale d'une part et textes plus littéraires d'autre part était habituellement bien tracée. En d'autres termes, soit vous êtes bon, soit vous êtes riche, il n'y a pas d'entre-deux.
Commenter  J’apprécie          140
Le temps ne guérit pas les blessures, ce sont les personnes qui le font. Et seulement si elles ont décidé de le faire. Pardonner et passer à autre chose est un acte conscient, un choix, si l'on veut.
Ce n'est pas quelque chose qui arrive seulement parce que le temps passe.
Commenter  J’apprécie          91
- « Le monde de l'édition est un porc en robe de tulle. Sous chaque jupe soigneusement repassée se cache une bête affamée, constamment en quête de nouveaux récits à exploiter. »
Il marque une pause, me contemple en silence et reprend :
- « L'édition est un cirque permanent. À peine un artiste a-t-il quitté le manège que le prochain entre en piste, bien décidé à exécuter un numéro plus audacieux encore, afin de réussir l'exploit d'attirer l'attention des lecteurs blasés. »
Il pose ses lunettes, se penche en arrière sur la chaise.
- Tu es prête à devenir circassienne, Lykke ?
Commenter  J’apprécie          30

Videos de Camilla Grebe (30) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Camilla Grebe
Le mois du polar 2023
autres livres classés : romans policiers et polarsVoir plus
Les plus populaires : Polar et thriller Voir plus


Lecteurs (2078) Voir plus



Quiz Voir plus

LE JØURNAL DE MA DISPARITIØN (Camilla Grebe)

Malin est originaire ...

de Stockholm
d'Ormberg
de Bosnie

12 questions
41 lecteurs ont répondu
Thème : Le jøurnal de ma disparitiøn de Camilla GrebeCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..