AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782253092704
352 pages
Éditeur : Le Livre de Poche (21/02/2018)

Note moyenne : 3.65/5 (sur 495 notes)
Résumé :
Emma, jeune Suédoise, cache un secret : Jesper, le grand patron qui dirige l’empire dans lequel elle travaille, lui a demandé sa main. Il ne veut cependant pas qu’elle ébruite la nouvelle.
Deux mois plus tard, Jesper disparait sans laisser de traces et l’on retrouve dans sa superbe maison le cadavre d’une femme, la tête tranchée, que personne ne parvient à identifier.
Peter, policier émérite, et Hanne, profileuse de talent, sont mis en tandem pour enq... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (179) Voir plus Ajouter une critique
NathalC
  06 février 2017
Un cri sous la glace est un très bon polar. J'ai été agréablement surprise par cette lecture.
Une histoire à 3 voix, celle d'Emma, de Peter et d'Hanne.
On passe du présent au passé, allers-retours qui nous éclaircient peu à peu sur le déroulement de l'histoire. Allers-retours qui se lisent et se comprennent facilement, sans que le lecteur soit perdu.
Cela débute par le corps d'une jeune femme inconnue retrouvé décapité dans la résidence d'un homme disparu.
Peu à peu, on fait la connaissance d'Emma, jeune femme touchante que le vie ne semble pas avoir épargnée.
En parallèle, on découvre Peter et Hanne qui font tout deux partie de l'équipe qui enquête sur ce meurtre. Ici aussi, on découvre peu à peu leur passé, leur présent, leurs forces et leurs faiblesses.
Qui est cette femme découverte morte ? Qui est ce fiancé en apparence parfait, mais...? Quel rapport avec ce meurtre d'il y a 10 ans jamais élucidé ?
On tourne les pages de ce livre et on ne peut s'arrêter jusqu'au déroulement final... Mais y-a-t-il une fin ?...
Je vous laisse le découvrir !!!
Merci à Babélio qui m'a permis de découvrir ce roman de Camille Grebe grâce à l'opération Masse Critique, et merci aux Editions Callman-Levy.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          811
marina53
  18 juin 2020
Devant la tombe de sa mère, Peter Lindgren reçoit un appel de son collègue Manfred lui pressant de le rejoindre très vite. Et c'est une terrible scène de crime qui s'offre au policier : le corps d'une jeune femme décapité, la tête posée juste à côté et tournée vers l'entrée. le propriétaire des lieux, Jasper Orre, directeur général de Clothes&More dont les méthodes de gestion, les affaires de coeur ou encore les déclarations politiquement incorrectes agacent un grand nombre, est, lui, introuvable. Une sombre affaire qui en rappelle une datant de 10 ans et pour laquelle Hanne Lagerlind-Schön, une profileuse, avait apporté son aide. Aussi, Manfred décide-t-il de la recontacter afin qu'elle vienne les éclairer. Une nouvelle qui va quelque peu ébranler Peter dont la relation avec cette derrière s'est terminée brutalement...
Deux mois auparavant, Emma, jeune vendeuse, vit une relation cachée avec Jasper Orre, son patron. Malgré leurs fiançailles, ce dernier ne veut pas, en effet, que cela se sache. Une situation qui s'avérera de plus en plus compliquée pour la jeune femme...
"Un cri søus la glace" est le premier volet d'une série qui en compte déjà 4 à ce jour mettant en scène Hanne Lagerlind-Schön, une profileuse de talent venant en aide à la police. Une police avec, cette fois, une macabre affaire : une jeune femme décapitée dont l'identification est impossible et un homme d'affaire détestable et plausible suspect qui disparaît mystérieusement. Ce roman à 3 voix (Emma, Peter et Hanne), de par sa construction habile, est diaboliquement addictif. Alternant passé (proche par le récit d'Emma et lointain) et présent, Camilla Grebe dévoile peu à peu les événements mais surtout chaque personnage qu'elle prend le temps de dépeindre psychologiquement : Peter qui peine à se lier avec quiconque, Hanne emprisonnée dans son mariage et qui apprend une terrible maladie, Emma qui doit vivre une relation amoureuse cachée. Des portraits ciselés qui donnent du relief à cette enquête pour le moins captivante. Un roman porté par une plume ciselée et qui nous plonge dans un suspens grandissant...
Une auteure à suivre, assurément...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          640
iris29
  13 février 2020
Un "triller/roman policier" original, dans lequel , l'auteur nous fait rentrer , par trois personnages. Trois personnages seuls.
Tout commence par la disparition d'un homme, chef d'entreprise. Un cadavre de femme est retrouvé dans sa maison, décapité....
Pour résoudre l'affaire , deux flics, dont un a connu un drame enfant. Drame pour lequel il s'attribue toute la responsabilité et depuis, il a du mal à nouer des liens affectifs. On peut même dire qu'il rejette toute forme de rapprochement.
Pour les aider, une psychologue, Hanne, avec laquelle il a eu une liaison jadis. Elle a dix ans de plus que lui et se sent hyper seule dans son mariage. La maladie qui s'est incrustée dans sa vie, assombrit tout projet...
Et puis , Emma, jeune vendeuse , qui sortait en cachette avec l'homme d'affaire.
Je dois dire que je me suis fait bien balader, ( avec délectation...), par l' auteur, car si j'avais des doutes sur l'identité du meurtrier, j'étais à mille lieu de comprendre le pourquoi du comment.
Brillant et instructif.
Vous dire pourquoi, "instructif" , serait " divulgacher".
Peu à peu, Camilla Grebe lève le voile , et va chercher " sous la glace", faisant monter le suspens. Ses personnages sont sombres, ou bien " frappés".
J'imagine qu'on retrouvera le "duo /trio" d'enquêteurs, dans d'autres tomes . Je les suivrai avec plaisir car Camilla Grebe en plus d'avoir de bonnes histoires à raconter , écrit très, très bien.
Challenge multi défis 2020
Challenge Mauvais genres
Challenge Plumes féminines.



+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          665
Crossroads
  11 juin 2020
Je découvre Camilla Grebe et je suis déjà en manque.
Un bête rendez-vous galant qui dérape, supputons franco, et c'est un corps sans tête que l'on retrouve baignant dans une mare de sang. Enfin décapité, pas vraiment, puisque cette dernière se trouve artistiquement déposée, yeux grands ouverts, face à la porte d'entrée. Ça la fout mal pour les visiteurs, je trouve, mais passons.
Camilla Grebe fascine de par son habileté à créer des personnages d'une épaisseur peu commune.
Emma et Jesper s'aiment.
Emma bosse pour Jesper qui dirige un empire de mode.
Jesper semble sincère sans vouloir, étonnamment, ébruiter la chose.
Emma, ben ça la froisse tout en l'interloquant, forcément...
Peter et Hanne se sont aimés.
Flic émérite et profileuse reconnue, ils ont loupé le coche alors que tous leurs chakras semblaient alignés.
Aujourd'hui, l'homme est divorcé, père d'un gamin dont il se fout éperdument.
La femme étouffe dans un couple qu'elle envisage en solo.
Ces deux-là allaient devoir taffer de concert tout en passant sous un silence gêné une ancienne partition commune qui ne demande visiblement qu'à être réécrite.
Un personnage par chapitre qui porte son nom, y a pas de hasard.
Gros point fort, une trame qui vous emporte dès le début. Temps de préchauffage, connais pas.
Outre un environnement géographique pesant, ployant sous les griffes acérées d'un hiver éprouvant, c'est un rideau de théâtre qui n'a de cesse de se lever sur chaque personnage en y apportant son lot d'intrigues et donc de questionnements bien légitimes quant au devenir et au degré d'implication dudit protagoniste.
Aucune erreur de casting et donc aucune baisse d'attention (ni de tension) à déplorer.
Ajoutez-y une trame psychologique solide portée par une écriture aussi précise que posée qui préfère suggérer plutôt que balancer tout de go pour le plus grand bonheur des amateurs de cassage de ciboulot, ce Cri Sous la Glace se veut finalement retentissant.
Il préfigure d'authentiques grands moments de lecture.
Grebe, j'en veux !
PS : éviter tout oeil inquisiteur sur une quatrième de couv' par trop causante, une fois encore !!!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          593
Stelphique
  15 février 2017
Ce que j'ai ressenti:…Thriller suédois, Glace-moi…
En ce mois très hivernal, se mettre dans l'ambiance: c'est évidemment se caler un bon thriller glacial suédois. Se laisser prendre par l'atmosphère froide de ce pays, en connaître les moeurs, mais surtout ses habitants…Emma, Hanne Peter…3 personnages qui gravitent autour d'un drame, d'une violence inouïe…Un papillon brisé, une dégradation de l'esprit, et une peur panique de l'engagement : tels seront les handicaps qu'ils leur faudra surmonter pour résoudre cette sombre mise en scène macabre…
« L'amour et la beauté sont passagers.
La merde, elle, est éternelle. »
Il y a comme un air de nébuleux sentiment de dépression hivernale dans ses pages…Ils sont torturés, ses trois là, imparfaits et difficile à cerner, de prime abord…Mais c'est le pari de cette auteure, nous donner en flash-back, les éléments pour appréhender leurs réactions: un livre qui prend son temps, distille à force de détails et souvenirs , les points de cette grande toile d'araignée autour de ce meurtre plein de mystères, tout en nous donnant un aspect psychologique important de ses héros, aux regards désabusés sur la vie et l'amour…Le cafard risque de poindre en ces jours où, la déclinaison du soleil joue sur le moral…
« La vie est une histoire de perte (…). La perte de cette innocence infantile avec laquelle nous naissons tous, la perte des gens que nous aimons, de notre santé, de nos capacités physiques, et enfin -évidemment- la perte de notre propre vie. »
On ne peut pas dire qu'il y est un personnage qui se démarque plus qu'un autre dans l'intrigue, puisque le jeu d'alternance des chapitres, nous donne un aperçu de chacun, mais j'aimerai beaucoup revoir Hanne dans une future enquête. Cette profileuse garde quand même, une certaine réserve, et j'aimerai lever le voile sur encore quelques éléments, je l'ai trouvé intéressante…
« Pourquoi l'Homme a-t-il ce désir de domestiquer la nature? Et si ce n'était que la nature…Mais nous les Hommes voudrions dominer les autres aussi. Tant dans nos sociétés que dans nos relations intimes. »
Bien sûr, si je veux revoir un personnage, c'est que j'ai beaucoup aimé la proposition de Camilla Grebe dans son thriller , elle nous mène par le bout du nez, vers un final réussi. J'ai eu juste un petit bémol au cours de ma lecture : un manque de rythme. On sent bien que, c'est ses personnages qui sont le point fort de ce livre, mais des fois, le dosage des flash-backs est un poil trop présent. Mais ce n'est qu'un détail, car ce qui est le plus passionnant, c'est cette force psychologique qui se dégage de ses pages, une connaissance accrue des âmes en peine, une plume acérée dans les rouages des esprits torturés…Cette auteure est, sans aucun doute, à suivre de près…
« -Elle n'a pas le choix, mon petit loup. Elle doit se transformer ou mourir. C'est la loi de la nature. »

Lien : https://fairystelphique.word..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          541

Citations et extraits (110) Voir plus Ajouter une citation
NathalCNathalC   06 février 2017
La vie est étrange. Et elle n'en devient pas moins étrange à mesure qu'on prend de l'âge. On s'habitue aux bizarreries, on apprend à les accepter. L'astuce étant d'admettre une bonne fois pour toutes que la vie ne tourne jamais vraiment comme on avait pensé.
Commenter  J’apprécie          400
marina53marina53   18 juin 2020
Dix jours s'étaient écoulés depuis la mort de mon père. (…) J'avais essayé d'y penser, essayé de concevoir que mon père n'allait plus jamais revenir, mais en vain. Cette pensée était bien trop énorme pour tenir dans ma tête. Évidemment, je comprenais qu'il n'était plus là, mais j'avais la sensation qu'il allait forcément revenir à un moment ou à un autre. D'ici l'hiver, peut-être. Ou pour mon anniversaire.
Mort. Enterré. Disparu. Pour les siècles des siècles.
Ces choses-là étaient inconcevables, et c'était peut-être aussi bien.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
marina53marina53   19 juin 2020
Tous ceux qui affirment que l'on est malheureux parce que l'on en attend trop de la vie ont tort. Je n'ai rien attendu de la vie, je ne m'attendais pas à être heureuse, riche ou brillante. Pourtant j'éprouve aujourd'hui une déception que je ne parviens pas à décrire. Elle ne se laisse pas définir, dépasse ce que les mots peuvent exprimer. Peut-être est-elle plus grande que moi. Peut-être est-ce moi qui habite cette déception et non l'inverse.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
NathalCNathalC   06 février 2017
Tout cet amour inconditionnel que vous prodiguent les chiens. Qu'est-ce que j'ai fait, au juste, pour le mériter ? Et pourquoi l'amour humain s'accompagne-t-il immanquablement d'exigences de sujétion et de compromis ? Pourquoi sommes-nous incapables de nous aimer, tout simplement, sans avoir à nous posséder les uns les autres ?
Commenter  J’apprécie          240
marina53marina53   21 juin 2020
Parfois je me dis que je devrais avoir un portrait de [min fils] dans mon portefeuille, comme les autres (vrais) parents. Un cliché scolaire médiocre, pris devant un panneau sépia dans une salle de gym, par un photographe dont les rêves ne l’ont pas mené plus loin que le lycée de Fastra. Mais je me rends compte bien vite que cela ne tromperait personne, surtout pas moi.
Commenter  J’apprécie          210

Videos de Camilla Grebe (18) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Camilla Grebe
Extrait de "L'Archipel des lärmes" de Camilla Grebe lu par Audrey Sourdive. Parution le 15 avril 2020.
Pour en savoir plus : https://www.audiolib.fr/livre-audio/larchipel-des-larmes
autres livres classés : littérature suédoiseVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Un cri sous la glace

Emma ramasse ses factures et...

les paie directement
les met dans la boîte à pain
les donne à son comptable

10 questions
4 lecteurs ont répondu
Thème : Un cri sous la glace de Camilla GrebeCréer un quiz sur ce livre

.. ..