AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9791025723388
367 pages
Éditeur : Editions addictives (28/04/2015)
4.31/5   51 notes
Résumé :
Par un coup monté de leurs proches, Jude, l'irrécupérable dandy, et Joe, la jolie grande gueule, se voient confier la garde de la petite Birdie : un tyran à couettes de tout juste 3 ans. Placez dans une demeure londonienne les pires baby-sitters de la terre et les meilleurs ennemis du monde, ajoutez une enfant pourrie gâtée et laissez mijoter deux semaines.
Le plan le plus foireux de l'univers ? Ou peut-être la recette d'une passion pétillante, avec juste ce... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (16) Voir plus Ajouter une critique
4,31

sur 51 notes
5
8 avis
4
3 avis
3
4 avis
2
0 avis
1
0 avis

MaynaOrevesdesmots
  17 janvier 2020
J'attendais ce spin off avec beaucoup d'engouement depuis ma lecture du premier roman réédité, et je n'ai pas été déçu.
Ce spin off débute directement après la fin du premier volet où Sidonie et Emmett ont pris la décision de partir en vacances pendant 1 mois et de laisser la garde de Birdie, la fille d'Emmett, à Joe et Jude. On retrouve donc Joe, alias Joséphine, la soeur jumelle de Sidonie et Jude, le meilleur ami d'Emmett et parrain du petit monstre Birdie, au début de leur garde mensuelle. le terme du contrat est simple, Joe s'en occupe toute la semaine de 8h à 19h et Jude prend le relais la nuit et le weekend. Mais les clauses sont nombreuses comme ne pas dire de gros mots en présence de l'enfant, respecter le rythme habituel de Birdie, respecter les habitudes alimentaires et vestimentaires en autre. Mais le plus compliqué pour Joe sera de ne pas s'entretuer avec Jude et surtout de ne pas se laisser aller à ses pulsions car elle le désire autant qu'il l'énerve. Ils se sont rencontrés dans le premier tome et ça a directement crépité entre eux dans le bon comme dans le mauvais sens du terme. Mais Joe a mis un terme aux ces batifolages suite à une agression qu'elle subit à la fin du tome 1 et qui la change totalement, elle se renferme sur elle-même et ne respire que lors de ses sessions de boxe où elle évacue toute sa colère. L'agression a ravivé un vieux traumatisme qui la hante à nouveau et fait ressortir son côté le plus Bitch possible. Cette cohabitation forcée pourrait bien tout changer, surtout que Jude n'a pas dit son dernier mot et qu'il n'est pas prêt à la laisser fuir loin de lui, elle qui lui fait tant de bien et le fait revivre à nouveau.
Comment va se dérouler cette cohabitation ? Va-t-elle résister à Jude ? Ou arrivera-t-il à ses fins avec elle ? Ou vont-ils perdre tous les deux au jeu du chat et de la souris qui s'installe ? Qu'est-il arrivé à Joe par la passé ? Les sentiments seront-ils assez forts pour surmonter toutes les angoisses de Joe et les épreuves qui les attendent ?
Les plumes des auteures sont toujours égales à elles-mêmes, c'est fluide mais intense à la fois, drôle mais profond, doux et sensuel. Un régal à lire. Elles arrivent à nous embarquer dans cette histoire si percutante avec une grande facilité. Sous les répliques cinglantes et piquantes se cachent chacune des émotions qu'elles souhaitent nous faire passer et elles nous cueillent à chaque fois.
Ça déménage dans ce volet ! Comme on pouvait s'y attendre Joe a gardé sa répartie et Jude lui rend bien. Ils se cherchent, se piquent, se chamaillent, s'énervent, se désirent et se fuient tout à la fois. Mais on dit bien qui aime bien châtie bien. La Bitch fait ressortir ses pires côtés et déborde de sensualité pour attiser le Dandy qui n'est pas en reste et fera bien languir Joe. C'est électrique, pleins de tensions verbales et sexuelles qui ne font que monter crescendo au fil des pages et servent d'aphrodisiaques aux héros. Et cela fonctionne pour nous aussi, on attend que le moment où ils vont enfin céder à leurs pulsions les plus charnelles et bon sang que c'est bon !
Joe reste cependant insaisissable émotionnellement et elle prendra la fuite à chaque fois que cela deviendra trop pour elle, trop d'attaches, trop de sentiments. Jude aime son contact qui lui fait tant de bien et sera toujours à l'attendre quand elle prendra la fuite et qu'elle lui lancera des piques douloureuses sous le coup de la colère.
Mais combien de temps sera-t-il prêt à l'attendre ? Une des piques blessantes de Joe ne sera-t-elle pas celle de trop ? Celle qui le blessera trop profondément pour ne pas laisser tomber toute cette histoire ? La colère fera-t-elle tout perdre à Joe ?
Comme dans chacun de leurs romans, les auteures réalisent un boulot monstre sur les personnages secondaires. J'ai adoré retrouver Sidonie, Emmett, Birdie, Jasper le hipster et meilleur amie des jumelles et Connor l'homme à tout faire de la townhouse. On s'attache encore plus profondément à chacun d'eux.
Une très belle lecture, j'ai encore plus aimé que le premier volet qui était déjà un beau coup de coeur !! Il est toujours dur de tourner la dernière page quand on s'est attaché aux personnages et c'est le cas ici après ces deux romans. Je ne peux que vous le recommander. J'ai adoré les étincelles et les joutes verbales entre eux, le jeu qui s'installe et les émotions qui s'emballent.
Lien : https://auxrevesdesmots.com/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
KellyAddictionLivresque
  20 septembre 2019
Spin off de "Call me Baby", "Call me bitch" peut très bien se lire indépendamment 😉
Seulement je ne peux que fortement vous recommander de vous plonger dans le premier opus avant de découvrir l'histoire passionnée que vont vivre Jude et Jo.
Leur rencontre, on la vit dans "Call me bitch", on assiste à leur premières querelles, leurs premières phrases assassines, leurs premiers regards remplis d'envie.... Pour moi, ces deux tomes sont complémentaires.
Jo (Joséphine) et Sidonie sont jumelles et si "Call me baby" est centré sur Sidonie et son caractère à la fois fort et doux dans "Call me Bitch" c'est Joe qui est en tête d'affiche.
Jo est plus excentrique, plus insolente, plus "redoutable", j'attendais donc beaucoup de ce tome. Bien sûr, j'ai aimé ma lecture, ce sont les Emma Green les auteures tout de même! Cependant, en comparant les jumelles, j'ai eu indéniablement plus d'affinités avec Sidonie. En fait, les soeurs sont tellement différentes que chaque lectrice aura, je pense, sa préférence, d'où l'utilité de lire les deux tomes 😉
Dans cette duologie ont suit les aventures de plusieurs personnages dont la petite Birdy, 3 ans, mi-ange-mi démon, une petite rouquine pleine de vie à la langue bien pendue qui vous fera rire et vous fera faire les gros yeux devant ses paroles et ses bêtises.... bref je m'égare!
Bon au cas où je vous remets ma chronique sur "Call me baby" - Cliquez ici
Maintenant, concentrons nous sur ce tome réservé à une bitch pas comme les autres qui, derrière sa répartie et ses manières provocantes, cache un grand coeur.
Entre Jo, et Jude - notre héros, depuis leur rencontre entre eux c'est du genre "je te déteste autant que tu m'attire".
Jude joue souvent de son charme et de son arrogance avec la jeune femme, elle lui plaît et il lui a très bien laissé sous-entendre. Seulement Jo, même si grâce à ses pensées nous connaissons bien vite son attirance pour ce dandy agaçant, s'interdit voir même interdit tout rapprochement. Une frontière est parfois franchie, rapprochement, souffles qui s'accélèrent, mais tout ceci ne reste qu'un jeu.
Nos héros sont issus de deux mondes différents.
Comme je l'ai précisé plus haut, Jo est du genre excentrique, grande gueule, bruyante, provocatrice, malicieuse, c'est une peste au langage grossier. Pendant un temps elle va être la nounou attitrée de la petite Birdie ; un duo à la fois explosif et adorable.
Jude, quant à lui, est d'un naturel chic, son arrogance est agaçante, il est séducteur, tenace, dégage une aura apaisante et par la suite il va nous montrer son côté viril et brûlant carrément irrésistible!
On le sait, c'est jouer d'avance, à un moment donné la passion va prendre la place de leurs joutes verbales... qui va craquer en premier? Quel va être le point de départ de leur passion dévorante?
En me retrouvant dans les pensées de Joe, j'y ai découvert une femme qui s'est forgée une épaisse carapace faîte d'acier destinée à cacher des blessures, des peurs et des faiblesses. le passé a laissé beaucoup de traces, aujourd'hui Jo ne laisse plus aucun homme entrer dans sa vie ni dans son coeur. Beaucoup d'émotions vont passer dans la tête de cette jeune femme indépendante, peu à peu nous allons la voir évoluer, prendre des décisions sur un coup de tête ; Jo est pleine de ressources et elle va en étonner plus d'un, elle va même tisser des liens uniques avec celle qu'elle se plaît à appeler "le machin"...
Ce roman n'a rien d'unique, parût il y a quelques années maintenant "Call me Bitch" fait aujourd'hui peau neuve et si je devais le ranger dans une catégorie je dirai qu'il s'agit d'un classique de la romance tout comme la majorité des histoires des Emma Green!!
Tous les ingrédients sont là, des ingrédients que l'on retrouve aujourd'hui souvent dans le monde de la romance, c'est vrai, mais lire ces auteures c'est se lancer dans une lecture que l'on va aimer à coup sûr tant à cause de l'alliance parfaite des plumes que à cause des personnages que l'on prend plaisir à découvrir. Justement, les personnages, tous ceux présents dans le tome "Baby" sont de retour dans le "Bitch" et j'ai adoré tous les retrouver avec cette impression de ne jamais les avoir quitté. Amour, humour, sexe et sentiments - sans oublier la présence de l'extraordinaire petite Birdy - un vrai régal!

Lien : https://addiction-livresque...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
ianjamasimananafanouh
  14 septembre 2019
Josephine Merlin, alias Joe. Elle est barmaid. Joe est la soeur jumelle de Sidonie (Call me baby). Sid et Joe, c'est comme le jour et la nuit, Sid est douce et tendre comme sa mère, tandis que Joe, elle est sans cesse dans la contradiction, elle est pleine de haine, de rage et de colère, et c'est sa source de motivation pour avancer dans la vie.
Josephine a vécu un passé traumatisant sur le plan personnel et familial. C'est la raison pour laquelle elle s'en prend aux autres pour éviter de s'en prendre à elle-même. Elle s'engueule tout le temps, avec tout le monde, c'est sa façon à elle, de cacher ses blessures et d'exploser ses colères. Joe est une grande gueule, qui aime la liberté et l'indépendance. Par ses propos directs et francs, elle met les gens à leur place et Joe ne choisit pas ses mots, elle dit tout ce qui lui passe par la tête.
Toutefois, il est très agréable de découvrir la vraie Joe au fil de la lecture, surtout ses moments partagés avec la petite Birdie et ses zozotements. J'ai passé un bon moment et je n'arrêtai pas de rire à chaque fois, que Joe et Birdie se disputent.
D'un autre côté, nous avons Jude Montgomery, alias, Dandy. Il est l'associé de Rochester dans l'entreprise Rochester et Montgomery Group. Il est le parrain de Birdie, la petite rouquine de 3 ans, qui a le caractère d'une princesse gâtée pourrie. Mais aussi, Jude est le meilleur ami de Rochester, qui est le mari de la soeur de Joe, et le papa de Birdie.
Si Joe, elle est rebelle, un peu sauvage et grande gueule, spontanée et directe; Jude, lui, il est calme, posé, patient, prévoyant et tout le caractère d'un homme parfait et bien élevé, irrésistible mais surtout inaccessible, avec son air indifférent.
Même s'il n'a rien avoir avec l'incendie et la mort de la femme d'Emmett Rochester, son meilleur ami, Jude se culpabilise d'avoir ôté sa mère à Birdie. Une culpabilité qui le ronge depuis longtemps et qui l'a poussé à se noyer dans l'alcool pour éviter de penser qu'il était responsable du chagrin de son meilleur ami, qu'il n'a pas pu sauver la mère de Birdie des flammes.
Call me Bitch nous embarque dans le monde extrêmement différent de Joe et de Jude. Une barmaid et un ancien alcoolique qui devront co-habiter ensemble pour prendre soin de la petite rouquine capricieuse de 3 ans. Une grande gueule et un dandy milliardaire, qui devront travailler ensemble en tant que baby-sitter. Tous les scénarios sont possibles, de l'engueulade, et surtout de la provocation, des rejets et de l'attirance, de la haine et de l'amour.
Suivre l'histoire de Joe et son Dandy n'était pas de tout repos, et un tourbillon d'émotions nous envahit durant la lecture, allant de la Fournaise à l'Iceberg en quelques secondes, mais surtout de rire aux larmes.
Call me bitch est une histoire de famille et d'amis, de la rancune et du pardon, d'amour et d'amant. Comme d'habitude, Emma Green a su nous tenir en haleine jusqu'à la fin, avec les rebondissements dans chaque chapitre, les révélations des secrets inattendus, au fil de la lecture.
Le rôle de chaque personnage secondaire a tout simplement rendu l'histoire exceptionnelle, tellement, l'écriture est fluide, qu'il est plus facile de s'attacher aux personnages et d'avoir l'impression de vivre en direct les scènes du livre, comme le cas du Dirty Dancing en Virginie, sur lequel je me suis mise à chanter “The time of my life”, en lisant l'extrait mentionné dans le livre.
Les scènes HOT sont comme toujours, bien équilibrées et bien dosées à la sauce Emma Green, qu'il est simplement agréable de les lire sans se gêner. Aucun propos vulgaire, mais juste ce qu'il faut pour rendre l'histoire pimentée et bien épicée.
Je vous invite à lire Call me baby avant de lire Call me Bitch, pour faciliter la compréhension de la rencontre entre Joe et Jude et le lien entre les personnages.

Lien : https://haytoro.com/2019/09/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Stella62
  05 septembre 2019
Le temps que sa jumelle et son compagnon Emmett se dorent la pilule au soleil, Joe se voit confier la mission de baby-sitter la petite Birdie, conjointement avec Jude Montgomery, alias le Dandy. Entre eux, l'entente est électrique, mais inutile de le nier, ils sont attirés l'un envers l'autre tels deux aimants. Si cette cohabitation peut s'avérer dangereuse, elle peut également être signe d'un renouveau et surtout, le début d'une belle histoire ou pas...
J'attendais avec grande impatience ce tome concernant la jumelle de Sidonie et à réception, je n'ai pas mis longtemps avant de m'y plonger. Dès le début de ma lecture, je me suis laissée porter par la plume d'Emma Green qui, très rapidement, m'a fait plonger dans l'histoire. Cette dernière se veut addictive, touchante, haletante et pleine de rebondissements. le récit est très bien rythmé, ponctué d'humour et au niveau des émotions, difficile de passer à côté.
Je me suis attachée aux personnages. Joséphine Merlin est l'aînée des jumelles (en théorie). Comparé à sa soeur, c'est la nuit. Vêtue de noir, elle est la plus délurée des deux, celle qui ne tient pas en place. Elle aura beau vouloir chasser le naturel, il revient au galop. Quand elle parle, rares sont les filtres et n'hésite pas à remettre les gens à leur place. Elle a souffert de par le passé, et on se rend compte que son moyen de défense quand on l'approche de trop près est de prendre la fuite. Elle porte en elle beaucoup de colère qu'elle tente d'extérioriser. Sa rencontre avec Jude est bénéfique, car on sent qu'elle a envie de se laisser porter par cette relation naissante, mais dans un même temps, elle est tenaillée par la peur. Petit à petit, elle s'en sortira grandie, plus sereine et surtout plus confiante.
Jude Montgomery est le meilleur ami d'Emmett et aussi le parrain de la petite Birdie. Ce dernier a beau être milliardaire, reconnu comme un Dandy, il n'en reste pas moins un homme qui a des failles. Après l'incendie qui a endeuillé son ami, lui a sombré dans une addiction, de laquelle aujourd'hui, il s'en est sorti, mais lutte encore. Il pourrait avoir toutes les femmes de Londres à ses pieds, la seule qui lui fait ressentir des choses et le rend meilleur est Joe, qui est tout à son opposé. Il a beau faire montre d'arrogance, jouer avec elle au chat et à la souris, il sait pertinemment qu'un jour ou l'autre, elle se laissera apprivoiser. Il lui faudra cependant faire preuve de patience. Sous son air de Dandy sûr de lui, c'est un homme enclin à la tendresse qui a besoin d'une épaule sur laquelle se reposer.
J'ai beaucoup aimé retrouver les personnages rencontrés précédemment et notamment la petite Birdie qui encore une fois vaut son pesant d'or...
En bref : j'ai passé un excellent moment avec cette lecture. Une histoire intense ponctuée d'humour, qui m'a tenue en haleine du début à la fin. Difficile de résister à ce duo presque improbable de personnages haut en couleurs !
Lien : https://stellasbooks.wordpre..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Oreeddc
  09 septembre 2019
Je suis depuis longtemps une adepte du duo Emma Green et je me fais toujours un plaisir de lire leurs ouvrages et de découvrir ceux que j'ai pu laisser passer avec les années. J'ai donc profité de cette réédition de « Call me bitch » pour rattraper mes lacunes. Et si je suis tombée immédiatement amoureuse de Jude le Dandy, la personne qui l'accompagne m'a irritée au plus haut point et ne m'a clairement pas convaincue.
C'est donc un avis mitigé que je vais vous donner puisque j'ai eu du mal à avancer sur cette lecture tant je ne me suis pas attachée à Joe. Elle m'a vraiment exaspérée, car même si j'ai compris ses doutes, même si ses appréhensions sont justifiées, elle reste malgré tout une véritable peste comme elle le dit si bien. J'ai eu envie de la secouer et de lui dire d'arrêter de fuir et d'assumer. Durant les deux premières parties, je me suis vraiment accrochée pour ne pas craquer et essayer de m'émouvoir de sa situation.
Pourtant tout avait bien commencé et j'ai trouvé que leur attirance était prenante, que la tension qu'ils faisaient monter entre eux était intéressante et que leurs joutes verbales étaient totalement jouissives. Jusqu'au moment où le jeu du chat et de la souris devient continuel, jusqu'à ce que les peurs tournent en rond et qu'elles me donnent cette impression de déjà-vu. À partir de là il m'a été difficile d'avancer malgré mon admiration pour Jude et ses tentatives de faire sortir Joe de sa coquille.
Et tout ça sans compter sur la présence de Princess Birdie qui m'a rendue totalement folle au fur et à mesure des pages. Mon Dieu cette enfant à beau avoir un visage de poupée, elle est tellement… mais tellement…. Que je n'ai pas de mots pour vous imager ce que je ressens réellement en pensant à elle ! Étant maman de cinq enfants, je les bénis presque en refermant ce livre (oui presque, il ne faut pas abuser des bonnes choses).
J'ai néanmoins beaucoup aimé les instants où Joe et Jude se lâchent, ces moments où ils s'abandonnent l'un à l'autre et où les sentiments prennent de l'ampleur. Comme toujours, le texte d'Emma Green est soigné, sincère et bourré d'humour, je ne peux absolument pas remettre en cause leurs écritures. Seulement, on ne peut pas gagner à tous les coups et là il est vrai que ça n'a pas fonctionné pour moi sur ce roman.
Je ne vais donc pas épiloguer plus longtemps puisque c'est une lecture qui ne change en rien mon affection pour ces autrices, mais que je préfère mettre dans un coin de ma tête afin de me lancer dans une nouvelle histoire.
Lien : http://www.virtuellementvotr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
StefsophieStefsophie   09 août 2015
Jude met le monde à mes pieds et son plaisir entre mes mains. Il me regarde comme une créature incroyable, une femme fatale, irrésistible, une déesse à qui il sacrifie son corps. Et moi, l'irrécupérable bitch, la fuyarde, la chieuse, la boxeuse enragée, la princesse de rien du tout, je deviens quelqu'un.

Voilà le meilleur des amants: celui qui fait de vous une reine.
Commenter  J’apprécie          50
josepinajosepina   15 juin 2016
Mais aussi et surtout pour soulager mon coeur qui se serre chaque fois qu'il me regarde. Mon coeur qui s'emballe chaque fois qu'il sourit. Mon coeur en train de fondre sous ses baisers.
Bonjour la menthe et le café... Vous m'aviez manqué.

Je marche tout droit sans savoir où je vais, juste pour m'éloigner de lui. Mais Jude me rattrape sur le trottoir et me plaque entre lui et le mur le plus proche:
- Ne me fuis pas ... Pas cette fois, me murmure-t-il à l'oreille en me faisant frisonner.
- Je ne sais pas faire autrement, bredouillé-je en posant mon front contre le sien.
- Si tu peux arrêter d'être une bitch, je peux redevenir un gentleman et te ramener chez toi...
- Tu veux dire comme un rencard normal? ris-je près de sa bouche. On se quitterait sans s'envoyer en l'air ni s'engueuler?
- Je sais que ça a l'air bizarre...mais on peut essayer, rit-il aussi en effleurant mes lèvres.
Le dandy en costard me prend la main et m'entraîne derrière lui,

Je ne vois et n'entends plus personne. Que mon coeur qui cogne.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
StefsophieStefsophie   09 août 2015
Vous auriez dû aller voir le Jour en premier. La Nuit n'aide personne, réponds-je froidement! Et Marc Lemay est la dernière personne au monde que j'aiderais. Ah oui, au fait! Il ne vous a pas dit? C'est à cause de lui qu'il fait noir dans ma tête!
Commenter  J’apprécie          60
StefsophieStefsophie   09 août 2015
Impossible de passer à côté de Call me Bitch après avoir lu Call me Baby... Et je ne suis pas déçue! Emma GREEN a su me transporter dans l'univers (et l'esprit) dérangé de Joséphine en faisant bien duré le suspens concernant son secret, comme elle sait si bien le faire!
Commenter  J’apprécie          40
Lecturesde_LoLecturesde_Lo   23 mars 2021
Je bouillonne à l'intérieur mais j'essaie de rester digne, de ne pas me plaindre et de garder tous mes vêtements. C'est Jude qui se rue sur moi, le visage moite et crispé, les mains agrippées à mes épaules.

- Je t'en prie, Joe, on va tous mourir de chaud, de faim et d'ennui.

- Qu'est-ce que tu veux que j'y fasse? souris-je au dandy dépité.

- Je ne sais pas, n'importe quoi. Sois toi-même. Sauve cette journée du désastre.

- Vraiment? froncé-je les sourcils en commençant à réfléchir. Tu ne diras pas que je ne sais pas me tenir?

Pour toute réponse, il pose sa bouche brûlante sur la mienne. Ni une ni deux, je remonte ma robe au-dessus de mes genoux, prends mon élan et cours me jeter dans le lac en criant "Tout le monde à l'eau!" - comme quand j'avais 12 ans et que j'essayais de convaincre les autres enfants de faire les mêmes conneries que moi.

Quand je sors la tête de l'eau -verte et bien plus fraîche que je l'imaginais -, les trois cents convives me regardent, hébétés, mais pas un seul ne bouge. Sauf Birdie qui m'applaudit et crie " Zoe" en me fixant de ses billes toutes rondes, émerveillées.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Emma Green (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Emma Green
Le duo Emma Green aurait été ravi de vous rencontrer à Livre Paris ! Pour votre plus grand plaisir, elles vous parlent de "Recherche Coloc" et d'un projet à venir
Notre sélection Roman d'amour Voir plus
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox






Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
17148 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre

.. ..