AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9791025748145
373 pages
Editions addictives (16/12/2019)
4.19/5   351 notes
Résumé :
Onze ans les séparent.
Mais la morale ne peut rien contre l’amour.
Elle est bien plus que son élève.
Il lui est formellement interdit.
Elle a tout à apprendre.
Il a tant à perdre…
Elle n’a que 17 ans.
Mais elle sait ce qu’elle veut : lui.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (84) Voir plus Ajouter une critique
4,19

sur 351 notes
5
38 avis
4
26 avis
3
10 avis
2
6 avis
1
0 avis

Gaoulette
  04 janvier 2020
Le dernier bébé d'Emma Green. Que dire….
J'ai kiffé le mâle alpha : Roman Latimer. Tout à fait ma tasse de thé. La qualité du duo je le répète savoir faire fantasmer les femmes comme moi. Les personnages sont hauts en couleur et font rêver.
En face de l'hipster, j'ai Lemon. Tout d'abord je suis fan des jeux de mots qui apporte du punch au roman. Mais je ne suis pas fan du cadre de l'histoire. Une romance entre un professeur et une élève je ne suis pas une grande adepte car le sujet me dérange. J'ai du mal à y croire et je n'aime pas trop cette notion de responsabilité. Mais malgré mes réticences, Emma Green arrive à créer un lien particulier entre les deux héros. Je n'ai peut-être pas adhéré à
100% mais le roman est très vite addictif. Lemon a des choses à découvrir dans ce nouvel univers. Roman a ses propres batailles. Et au milieu de ce chaos, une relation peut les apaiser ou les perdre. La pilule passe mieux avec le contexte que le duo d'auteures met en place.
Comme je lis souvent de l'Emma Green, je ne vais pas rappeler leurs qualités premières. Pas besoin de se radoter. Je continue pour ma part à foncer les yeux fermés pour les prochaines parutions. J'apprécie autant leur style, leur plume et leurs héros. Ce n'est pas mon roman préféré mais j'ai passé un très bon moment. C'est le plus important.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          232
LesJoliesLecturesdePapier
  25 mars 2022
{Instagram : @aur131}
En découvrant le résumé de Just 17, j'ai immédiatement été emballée par les thématiques que ce roman nous proposait. Une histoire d'amour entre une élève et son professeur ? Ma foi, je dois avouer que j'ai un faible pour les romances interdites… Surtout lorsque de telles thématiques se retrouvent dans un roman signé par mon duo d'autrice préféré, Emma Green. Alors là, il était certain que Just 17 n'allait pas faire long feu. Aussitôt acheté, aussitôt lu ! Et quelle lecture ! Les autrices soulèvent les tabous d'une relation amoureuse entre élève/prof, tout en nous offrant une touchante et envoûtante romance.
Dans Just 17, nous faisons la connaissance de Lemon et de Roman. Lemon, jeune fille de 17 ans, est contrainte d'aller s'installer chez son oncle Ezra suite à l'arrestation de sa mère. Ainsi, la jeune femme intègre une nouvelle école, une école privée où les gosses de riches semblent faire la pluie et le beau temps. Lemon va devoir s'adapter et ne pas se laisser faire si elle veut survivre dans ce milieu de privilégié qui est à l'opposé du sien. Très vite, elle fait la connaissance de son nouveau professeur d'histoire, Roman Latimer. Un professeur qui dénote beaucoup dans cette école. Avec son look hipster, ses tatouages et son regard de braise, Roman attire rapidement l'attention de Lemon. Une attirance qui se révèle être dangereuse car celle-ci est mutuelle. Quoi qu'il se passe entre eux, c'est impossible et interdit. Pourtant, l'interdit n'a jamais été aussi bon, reste à savoir si Lemon et Roman sont prêts à tout risquer en cédant à la tentation…
Tout d'abord, bien que j'aie beaucoup aimé ce roman, je dois tout de même dire que je ressors de ma lecture légèrement frustrée, mais c'est entièrement de ma faute. En fait, avant même de commencer ma lecture, je m'étais fait dans ma tête tout un film. En lisant le résumé, j'avais imaginé tout autre chose, j'avais beaucoup d'attente et quand j'ai vu que l'intrigue prenait une direction différente de celle que j'avais imaginée au départ, eh bien j'ai été déstabilisée. Disons que dans ma tête, je pensais que les deux protagonistes, Lemon et Roman, allaient dans un premier temps avoir une sorte de coup de foudre intellectuel et que par la suite, à force du passer du temps ensemble à échanger, leur relation allait prendre une direction plus romantique. Cependant, ça ne s'est pas vraiment passé comme cela entre entre eux, du moins pas entièrement. C'est davantage un coup de foudre physique qu'ils ont ressenti et j'avoue ne pas avoir trop compris au début ce qui les avait poussés dans les bras l'un de l'autre.
En fait, ça donnait l'impression que leur relation ne reposait que sur l'attirance physique. Certes, c'est un point essentiel au sein d'un couple, mais là, vu le contexte je ne m'attendais pas à ça. de même, quand on me dit relation interdite entre un prof et son élève, je m'attends réellement à de l'interdit. Je veux de l'intensité, des moments volés, du danger, plus de contraintes. Ici, même s'il y a des caresses et des baisers volés, j'en aurais voulu davantage. Bien sûr, on ressent l'interdit et les problèmes d'éthique que suscite leur relation, mais pour moi, leur histoire était trop mignonne vu le contexte. Évidemment, cette histoire n'est pas une Dark Romance, ce n'est pas le but, mais étant donné qu'il y a quelque chose d'assez tabou dans une relation amoureuse entre un élève et un prof, c'est vrai que je pensais que cette romance serait un petit peu plus « indécente ».
Là où j'ai également tiqué, c'est au niveau de la rapidité à laquelle Roman succombe. le premier baiser arrive très vite et vu les hésitations de Roman ainsi que la prohibition d'un tel comportement entre un prof et un élève, je n'ai pas trouvé cela très crédible. J'aurais préféré qu'ils prennent plus de temps à se tourner autour et à s'attiser avant de se jeter l'un sur l'autre. Pourtant, la temporalité était vraiment intéressante, l'histoire se déroule (si j'ai bien compris) sur une période d'une année scolaire. du coup, ça laisse pas mal de temps à Roman et Lemon pour se rapprocher, mais étant donné que le livre se lit très vite et que le temps s'écoule également rapidement, je n'avais pas l'impression que leur relation évoluait doucement et j'ai eu quelques difficultés à m'y retrouver au niveau de la temporalité.
De plus, j'ai aussi eu un petit souci en ce qui concerne l'âge de Lemon, notamment la différence d'âge entre elle et Roman. Il faut savoir que dix ans les séparent, ce qui fait une bonne différence d'âge. Quand j'ai vu ça, différence d'âge + relation prof/élève, je peux vous dire que ça a refait ma journée. Lorsque j'ai vu que Lemon n'avait que 17 ans,  je me suis dit qu'en plus de partir dans une relation avec son élève, Roman allait en plus avoir une relation avec une mineur (oui, c'est un petit coquin ce Roman ^^). Un combo des plus intéressants, d'autant plus que ça allait sans aucun doute ajouter encore plus de piquant à l'histoire. Seulement voilà, Lemon n'a 17 ans qu'au début du livre puisqu'elle fête ses 18 ans assez rapidement. du coup, cette différence d'âge, si elle était problématique au début, ne l'était plus vraiment par la suite. C'est surtout la relation prof/élève qui le devenait et j'avoue avoir été un peu déçue quand cette difficulté a rapidement été balayée. Après tout, il n'y a rien de problématique à avoir dix ans de différence.
Malgré ces quelques petits points, cela ne m'a pas empêchée d'apprécier ma lecture et d'aimer le couple que forment Lemon et Roman. Leur duo fonctionne très bien et bien qu'il y ait une importante différence d'âge entre eux, c'est une histoire d'amour très mature. C'est très doux, tendre, sensuel quand il le faut... Certes, j'aurais aimé que leur relation soit encore plus intense et que quelques détails de celle-ci soient plus approfondis, néanmoins leur romance reste très attrayante. Ce n'est pas une romance ordinaire que nous propose ici Emma Green et ça a le mérite de nous captiver dès le départ. Comme je le disais, je m'étais imaginée tout autre chose avant de commencer ma lecture et malheureusement, mon imagination a joué en ma défaveur. Les petits points que j'ai soulevés précédemment sont issus d'un point de vue strictement personnel et n'enlèvent en rien à la qualité de l'histoire.
Pour ce qui est des personnages, je les ai beaucoup apprécié. Lemon est une jeune femme très attachante, très mature pour son âge. Elle n'a pas eu une vie facile, pourtant elle ne se considère pas comme une victime. Au contraire, Lemon est très forte. J'ai aimé sa spontanéité, le fait qu'elle sache ce qu'elle veut, même si cette chose pourrait lui apporter des problèmes. Elle a également un petit côté anticonformiste qui fait d'elle une héroïne comme je les aime. J'ai aussi beaucoup apprécié Roman, il est indéniable qu'il possède un charme fou. On comprend que Lemon a aussi vite succombé… Tout comme elle, Roman évolue dans un monde qui n'est pas le sien, sa vie est bien loin d'être aussi huppée et facile que celle des gosses de riches à qui il enseigne l'histoire. Sa dévotion pour sa famille est très touchante, on arrive sans mal à comprendre que son besoin d'aider sa famille financièrement et son attirance pour Lemon sont deux choses qui mettent Roman à rude épreuve tout au long du récit. Il est d'un côté tiraillé par son sens du devoir et de l'autre par les sentiments que Lemon suscite chez lui. Un dilemme qui, je l'avoue, a bien failli me rendre dingue, mais qui était également nécessaire pour nous faire comprendre qu'avant d'être un professeur, Roman est avant tout un être humain avec des faiblesses.
D'ailleurs, ce livre est bien plus qu'une simple histoire d'amour entre un professeur et son élève. C'est aussi une histoire sur les différences sociales, le paraître, les préjugés, l'homosexualité ou bien encore le harcèlement sexuel. C'est un roman qui appelle à faire preuve de tolérance, de bienveillance et de ne pas juger afin ne pas être jugé à son tour. Chacun est libre d'aimer qui il veut et quand il veut, quel que soit son âge, son orientation sexuelle ou son statut social. Un message qu'Emma Green véhicule avec force et brio à travers l'histoire de Lemon et Roman.
En conclusion, Just 17 a été une très bonne lecture, peut-être pas le coup de coeur que j'espérais, mais c'était vraiment très plaisant à lire. La romance est originale et sort des sentiers battus de par ses thématiques et les messages qu'elle dégage. Ce roman est le troisième d'Emma Green que je lis et je ne vais certainement pas m'arrêter là ! Leur plume est toujours aussi fluide, addictive, et même si j'ai relevé quelques détails du récit qui auraient pu être, à mon sens, abordés d'une manière différente, cela ne m'a pas du tout empêchée d'aimer cette lecture. En tout cas, si vous aimez les romances qui changent des stéréotypes habituels, vous ne devez absolument pas passer à côté de Just 17 ! Emma Green nous entraîne une fois de plus dans une histoire pétillante, touchante, sensuelle et surtout… interdite.
Lien : https://lesjolieslecturesdep..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Beli_LivreSaVie
  26 janvier 2021
C'est la deuxième fois que je lis ce roman, non pas qu'il m'a fallu deux fois pour vous écrire la chronique mais quand je l'ai lu en octobre, je n'ai pas écrit dessus de suite. Grave erreur car je déteste ne pas écrire une chronique dans la foulée, du coup je le relis pour vous proposer mon avis sur ce roman du duo Emma Green. Un roman dont la deuxième lecture est encore plus délectable que la première.
Voilà bien une histoire intéressante : une relation interdite entre une jeune lycéenne de 17 ans et un professeur de 28 ans ! La différence d'âge est bien là et cela aura de quoi attiser les reproches mais aussi d'engendrer quelques problèmes. C'est leur histoire que nous allons découvrir, et ce n'est pas évident de rendre ce sujet légitime, crédible et quelque part acceptable. le but étant d'en faire une belle histoire d'amour, sans tomber dans les extrêmes et en nous rendant la chose la plus douce possible, voir en faisant en sorte que l'amour prenne le pas sur tout le reste. Car on a beau lire de la romance, certains sujets restent tabous, dérangeant par moments, et cette différence d'âge, et ce rapport élève-professeur l'est.
L'héroïne de ce roman, Lemon, au prénom acidulé d'un fruit, est une jeune femme de dix-sept ans (bientôt dix-huit, la précision est importante). Elle va devoir quitter sa ville, sa maison, ses amis pour aller vivre chez son oncle et intégrer un nouveau lycée. La famille du côté de sa mère appartient à la bourgeoisie, et elle ne les a jamais côtoyé, sa mère ayant fuit cette vie, voilà des années. Mais aujourd'hui, elle n'a plus le choix, plus d'endroit où aller et elle va devoir s'insinuer dans ce milieu qu'elle ne connait pas, et qu'elle n'apprécie pas, tant il ne correspond pas à sa personnalité. Heureusement, elle n'a plus qu'une année de scolarité au lycée, avant d'envisager d'entamer ou pas des études, cette année devrait passer vite. Lemon fait donc son entrée dans ce nouveau lycée de Washington, et elle se rend compte tout de suite des ravages de l'argent sur tous ces jeunes, qui s'imaginent être mieux que les autres car ils sont de bonnes familles. Sa position actuelle, avec son histoire de famille compliquée ne la pousse pas à aller vers les autres, et elle voudra être discrète, mais c'est sans compter sur sa cousine fait aussi partie de toute cette jeunesse !
L'arrivée de Lemon chez cet oncle apportera tant de changements dans la vie de la jeune femme. Elle sera confrontée à un passé, celui de sa mère dont elle ne connaissait rien, et elle devra affronter ceux et celles qui l'accueillent toutefois comme faisant parti des leurs. le contact avec les élèves sera lui, plus problématique, certains ayant un comportement inacceptable que la jeune femme ne souhaite pas tolérer sous prétexte qu'ils sont populaires et plein de fric, ce qui engendra quelques situations tendues et complexes. Heureusement, elle trouvera la motivation ailleurs que chez ses camarades, en la présence de leur professeur d'histoire géographie, un homme jeune, de style hipster qui dénote parmi les autres : barbu, tatoué, à l'allure plus décontracté et à l'attitude plus franche et moins guindée ! Il fera le ravissement de toutes les jeunes filles du lycée.
Ce professeur Roman, qui semble ne pas être à sa place, a choisi d'intégrer ce poste pour parer à un besoin d'ordre financier important. Nous le découvrirons quand nous appréhenderons son histoire de famille, c'est un fait important car il dictera aussi beaucoup de ses décisions concernant cette relation interdite qui va naitre avec Lemon. le danger pour lui est important, car s'il perd ce poste, il ne pourra mener à bien son projet et c'est sa famille est en jeu dans l'histoire. Roman est un homme encore bien jeune et qui a endossé une responsabilité importante, c'est ainsi que tout ce qu'il fait, va dans ce sens. Quand il fait la connaissance de Lemon, il remarque de suite qu'elle n'est pas comme les autres élèves de ce lycée guindé. Il sera amené à quelques reprises à avoir quelques discutions houleuses avec elle, et d'un autre côté, il prendra aussi à de maintes reprises sa défense, face aux attaques gratuites et méchantes de ses camarades. Si elle l'attire, il sait aussi toutefois qu'il ne doit pas céder. D'abord parce qu'elle est beaucoup plus jeune que lui, et parce qu'il ne veut pas mettre son poste en péril. Mais l'attirance est réciproque, y résisteront-ils ?
Leur histoire est donc loin d'être simple. Il y a d'abord cet énorme interdit qu'ils s'apprêtent tous deux à enfreindre. Cela ne fait qu'exacerber l'attirance entre eux, faisant monter la pression sexuelle qui les pousse l'un vers l'autre, rendant encore la situation plus difficile à contrôler. Ils auront l'occasion au détour d'un couloir, dans le coin d'un placard, ou encore lors de sorties scolaires de se rapprocher petit à petit, sans forcément assouvir leurs désirs pour autant. On le sait, les relations interdites, c'est toujours plus enivrant, le danger de cet interdit rend les choses plus torrides encore, car elles se font cachées, et en bravant des règles. Lemon vit une situation familiale particulière, et elle se sent aussi à part de ce monde dans lequel elle gravite, cette histoire avec Roman, c'est son point d'ancrage. Elle a ainsi moins de peur que lui, vis à vis d'elle, mais elle comprend que cela puisse le mettre lui en péril.
Si la relation se veut interdite, il faut d'autant plus se méfier car ils sont entourés de personnages qui n'ont qu'une envie, c'est être au dessus des autres et ils cherchent à dominer par n'importe quels moyens. Si leur histoire venait à se savoir, plus d'un serait prêt à s'en servir contre eux. Tous deux ne se sont pas faits que des amis parmi les élèves du lycée, au contraire le caractère fort de Lemon lui a attiré quelques animosités de ceux qui sont populaires, et Roman avec son franc parler qui diffère de l'attitude des autres profs, s'est aussi fait remarquer. le danger est donc encore plus important que ce que l'on imagine ! Heureusement, il y a aussi quelques autres personnages qui vont se dévoiler être de bon alliés mais aussi des gens qui tiennent à eux, un fait important pour Lemon notamment qui se sent si seule et abandonnée. Son oncle sera quelqu'un de très intéressant à suivre, c'est un personnage très intéressant, qui a su à la fois “rester“ intégré dans cette famille au dépend de ses choix de vie, tout en gardant une certaine autonomie. Nous découvrirons aussi la famille de Roman, qui est si importante à ses yeux et on comprend pourquoi.
J'apprécie toutes mes lectures de Emma Green, c'est toujours très entrainant et il y a toujours ce petit truc qui fait la différence ! Ce que j'aime aussi, c'est qu'elles ne vont pas dans l'excès, elles permettent vraiment à leurs personnages de prendre le temps, et les inscrit dans un récit construit et bien pensé. Non, ils ne vont pas se sauter de suite dessus, et ils vont réellement tenter de vaincre leurs émotions pour le bien être des autres avant le leur et cela est important pour appréhender ce type d'histoire avec plaisir, sans devoir sans cesse se dire « oh non, là c'est trop ». Les plumes de ces deux auteurs alliées n'ont plus à prouver leur légitimé, c'est toujours et encore un plaisir que de les lire et de découvrir leurs romans.
C'est encore une fois un roman qui se dévore ! Les personnages sont intéressants à suivre et l'évolution qu'ils auront l'un auprès de l'autre, envers et contre tout, fera la force de leurs sentiments, et leur engagement futur et ce malgré les obstacles. La romance proposée ici, se veut à la fois belle et torride, l'interdit rendant l'ensemble envoutant et ce sera un plaisir que de découvrir à tous deux leur histoire individuelle, et au delà de la leur, celles de ceux qui les entourent. J'ai passé un très moment en leur compagnie.
Lien : http://www.livresavie.com/ju..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
carine13400
  13 janvier 2021
Pas très fan des romances élève/prof, je ne pouvais tout de même pas faire l'impasse sur Just 17. Pourquoi ? Tout simplement, car c'est du Emma Green ! Et c'est une fois de plus, ravie que j'en ai tourné la dernière page.
Une romance rafraichissante, douce et sulfureuse dans laquelle on ne peut que se laisser porter au fil des pages et passer un très bon moment de lecture. J'ai d'ailleurs fait une nuit presque blanche en voulant le commencer un peu tardivement dans la soirée. Il m'était impossible de le poser. Tout y est et ce, dès les premières lignes en faisant la connaissance de Lemon.
Quand la vie de donne des citrons, fais-en de la citronnade.
C'est de ce mantra qu'adorait sa mère que Lemon tient son prénom. Un prénom qu'elle déteste et qui colle pourtant parfaitement à sa personnalité, acide et rafraichissante. Un citron qui va ramener sa fraise dans un lycée privé élitiste de Washington DC après avoir été déracinée de sa Louisiane natale, de ses amis et de sa mère, sa seule famille jusqu'à aujourd'hui. Confiée à son oncle qu'elle ne connait pas, Lemon se doit d'intégrer La Saint George's School… cette même école que sa propre mère a tant détesté vingt ans auparavant. Tout comme elle a fui cette famille trop huppée pour ses envies de liberté, refusant aussi que sa fille grandisse dans ce cercle familial qui l'a toujours insupporté. Mais à ce jour, plus de choix pour Lemon qui se retrouve seule.
Malgré son Patronyme reconnu de tous, Lemon est vite l'attraction du Lycée où les élèves de la « Haute » estime qu'elle n'y a pas sa place. Elle n'a pas les codes et c'est pas sa tenue qui changera sa façon d'être et encore moins son caractère. Tout comme ils estiment que Roman n'y a pas la sienne en tant que professeur. Roman qui dénote au milieu de tous ! le prof au style d'hipster, aux avant-bras tatoués, à la bouche pulpeuse et aux prunelles sombres et chaudes qui fait baver toutes les élèves. Roman, qui dès le premier regard vers sa rebelle, va vite comprendre qu'il est complètement dans la merde. Cette fille le fascine, l'attire plus qu'elle ne devrait. Elle n'a que 17 ans, bordel ! Et de plus c'est son élève, il ne devrait pas être autant charmé par cette jeune fille qui n'a d'ailleurs rien fait pour, mis à part lui tenir tête et d'être aussi belle que sauvage.
Les liens entre eux vont pousser Lemon vers le haut. Lui ouvrir les yeux sur un avenir et ce qu'elle compte en faire. Mais à contrario, il se pourrait bien que cette relation sonne le glass pour Roman de tout ce qu'il a entrepris jusqu'à ce jour, pour le bien de sa famille. Cet interdit contre lequel il ne peut lutter et qui pourrait lui couter très cher. Malgré cela, l'attraction surpasse trop souvent la raison. Il ne peut se passer de cette magnifique élève à la frange aussi farouche que son caractère. Une élève qui lui fait perdre les pédales au seul son de sa voix… Une élève et ses onze ans de moins qui le condamne à en avoir onze de trop…
Les plumes des Emma Green excellent une fois de plus dans ce thème qu'elles ont choisi de mettre en évidence dans cette romance qui ne parlera pas que de différence d'âge (qui à mon sens n'était pas si dramatique que cela), mais de différences dans le sens large. Cette différence qui met à part des êtres humains qui sont tous fait du même moule, seule l'éducation ou encore l'argent peuvent changer la donne. Cette différence qui fait qu'on juge, qu'on maltraite ou a contrario, qui fait que l'on se cache. Cela va être aussi une autre différence pour le neveu de Roman qui lui ne peut vivre comme les autres et qui malgré l'épée de Damoclès qu'il porte au-dessus de son coeur, il sera un rayon de soleil dans ce récit plein de belles émotions et d'amour. L'amour d'une femme, d'un homme, d'une famille. Comme la famille Latimer ! Celle qui n'a rien et pourtant qui la richesse la plus merveilleuse au monde, celle du coeur.
Chez les Chamberlain, le tour sera vite fait ! Ils ont le nom, l'argent certes, mais où est l'amour ? On pourrait poser la question au très Chic Ezra Chamberlain que j'ai beaucoup apprécié dans sa relation avec Lemon. Cet Oncle qui en dépit de son manque de temps et son non-désir d'enfant (encore moins d'une adolescente) va se retrouver à lui offrir un toit et la protection qu'une gamine de son âge a besoin. Et malgré les conventions et les apparences, dont il en est aussi un expert finalement, le rapprochement entre les deux va se faire tout doucement, en brisant petit à petit la carapace de chacun et particulièrement, le masque derrière lequel il se cache pour être conforme à ce que son patronyme lui impose. Il sera pour Lemon, plus qu'un simple oncle. Il sera celui pour qui Lemon va compter au point de la protéger coûte que coûte pour qu'elle ne se perde pas. Pour qu'elle ne soit pas la proie d'un homme bien trop âgé pour elle. Pour qu'elle ne souffre pas… Mais en apprenant à la connaitre, il se rendra vite à l'évidence. Lemon n'a rien d'une adolescente perdu et il est fort possible que ce soit, elle qui lui donne une belle leçon.
Entre la passion, la raison, les doutes, les peurs, les rumeurs et cette attraction palpable au-delà des pages, les plumes des Emma Green nous emportent d'un bout à l'autre d'un récit très pétillant. Une romance passionnante et passionnée qui aurait pu aussi s'appeler : L'hipster et le fruit défendu… son plus bel interdit.
Si j'avais un petit bémol à dire, mais alors vraiment tout petit, ce serait sur la rapidité de cette relation. Il m'a manqué quelques papillons dans le ventre, quelques palpitations de l'attente de ce premier baiser qui a tout de même été plus que parfait. Un baiser « taré » à l'image de nos protagonistes qui ont parfaitement conscience des risques, mais qui sont jeunes et pleins de fougue. Deux protagonistes qui se ressemblent dans un univers qui n'est pas en adéquation avec leur personnalité et leur façon d'être, et qui nous emportent au-delà des préjugés dans une romance des plus frustrantes et passionnée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
whatslunareading
  19 juillet 2021
Je comprends pourquoi tout le monde adore les autrices Emma Green, elles ont une plume très fluide, un style assez particulier qui mêle l'humour et un sérieux gardé pour certains sujets qu'elles décident d'aborder dans leurs romans. Just 17 est mon premier roman de ces autrices, je ne m'attendais à rien de folichon donc je n'en ressors ni déçue, ni admirative. Mais j'ai peut-être choisi le moins bon du premier coup, mais la bonne note qu'avait ce roman a piqué ma curiosité.
Tout d'abord, le roman se lit très rapidement, dans cette histoire interdite il y a quelque chose qui nous empêche de lâcher le récit. Ce n'est pas juste une histoire d'amour ou un récit spicy, il y a autour de notre couple, des sujets importants qui sont amenés. Lemon est projeté contre sa volonté dans un monde luxueux et impitoyable à la Gossip Girl, parce que sa mère se retrouve en prison pour plusieurs années. Déjà là, on comprend que la vie de Lemon est pas super facile-facile, et que ça ira pas en s'arrangeant. On aborde ensuite le harcèlement dans sa nouvelle école, ainsi que les différences sociales avec un bon gros mépris de classe subi par la jeune fille par ses petits camarades bourges qui n'apprécient pas trop qu'une fille sortie de nulle part en Louisiane débarque et leur tienne tête.
Mais là, on va parler de sujets qui fâchent. Si jusque-là j'avais plutôt apprécié le récit, même si l'histoire d'amour entre un mec de 28 ans et son élève de 17 ans n'est pas franchement un modèle à suivre, on voyait où les autrices voulaient aller (indice : un amour interdit et excitant). Bref, elles ont décidé de jouer la carte d'une relation limite mais qui se termine bien, ok bon, ça aurait été mieux si ça se passait à l'université je trouve, mais passons. Les autrices, avec Roman le prof sexy, ont voulu jouer la carte du mec déconstruit, prof d'histoire militant et conscient de la vision centrée sur le Héros Blanc dans l'histoire des USA. Ok, cool, ça on aime bien ! Sauf que… qui leur dit qu'être militant c'est pas un trait de personnalité qu'on peut donner à un personnage pour le rendre cool et woke ? Parce qu'il s'agirait de s'appliquer ces codes à soi-même en fait. Je veux en venir au point où, ça m'a beaucoup dérangé dans ce roman publié en 2019 quand même, qu'Emma Green désignent les personnages noirs de « black ». Aucun personnage blanc n'a été considéré comme white dans ce roman, alors pourquoi avoir peur d'utiliser black comme nom pour désigner un personnage ? Ensuite pendant l'épilogue, on peut lire ceci : « le chignon d'Octavia devenue une jolie afro naturelle depuis qu'elle est rentrée à Harvard et n'a plus le temps de tirer sur ses cheveux crépus chaque matin ». Hm… c'est quoi ce sous-entendu ? L'afro n'est pas une coiffure assez entretenue, travaillée, sérieuse pour vous ? Puis on passera sur la grossophobie également dans cet épilogue, dans lequel Griffin « perd de sa superbe » principalement parce qu'il a pris du poids. En parlant de Griffin, ce détestable personnage qui malmène notre protagoniste Lemon, c'est un agresseur sexuel super dangereux et tout le monde semble s'en foutre ? Excepté notre super prof woke qui est le seul à mettre des mots sur ce que Griffin est et fait, il agresse sexuellement ses camarades de lycée mais personne n'est vraiment choqué. On en parle parce que c'est un con et qu'en plus il s'en prend à la meuf du prof, mais à part ça, silence total.
Bref, un bon potentiel pour ce roman, mais qui a malheureusement des couacs qui se remarquent et qui marquent. En tout cas, ça a été le cas pour moi, et pour un roman publié en 2019, je le trouve assez dépassé et bourré de clichés.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (97) Voir plus Ajouter une citation
mamary57mamary57   25 janvier 2020
Elle qui semble avoir tant de valeurs. Elle qui lutte contre elle-même en permanence, puis finit par vous regarder droit dans les yeux sans ciller, en vous disant vos quatre vérités. Elle qui semble avoir le double de son âge dans l’âme, dans les veines, dans le cœur. Et même dans ce petit corps nerveux qui dégage tant de forces et de...
Commenter  J’apprécie          20
loveisobadloveisobad   04 novembre 2020
Je ne pense qu’à elle.
Elle qui est probablement effrayée, à peut-être froid, sans doute la rage au ventre et l'envie de hurler. Elle qu'on accuse de tout et de rien depuis qu'elle a rejoint cette ville, ce lycée et cette putain de haute société. Lemon n'a pas choisi d'être ici. Et pourtant, les « siens », ceux de son rang, de son sang, ne cessent de lui faire payer son existence.
Sa différence.
Peut-être parce qu'elle brille plus que les autres, sans même le vouloir et sans aucun artifice. Peut-être parce que son intelligence est supérieure, instinctive, percutante, et qu'elle ne s'achète pas. Peut-être parce que son regard, sa volonté, sa détermination sont plus farouches, plus acérés, plus puissants que tous ceux qui tentent de la persécuter.
Lemon Chamberlain est une dure à cuire avec un immense cœur. Elle plie à chaque coup reçu, elle reste humaine, mais elle ne rompt pas. Elle se battra jusqu'au bout et je compte bien m'assurer qu'elle gagne à la fin.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
orah86orah86   30 avril 2022
Je regarde l'homme qui a révolutionné mon monde quand j'avais juste 17 ans. J'en ai 24 aujourd'hui, mais lui et moi, on révolutionne toujours. On s'aime, on se bat, on fait la guerre, les quatre cents coups, pour nous, pour les autres, pour nos corps qui se réclament sans cesse, pour les causes qui nous animent, pour nos cœurs qui ont envie de changer l'histoire. On n'arrête jamais et rien ne nous arrête.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
loveisobadloveisobad   04 novembre 2020
- Ça te tue de me dire quoi, Roman ? rétorqué-je froidement. Que tu me lâches ? Qu'on arrête tout ? Que nos corps ont tort de se vouloir, que nos sentiments ne devraient pas exister ?

Un sanglot s’étouffe tout dans ma gorge. Celui qui me blesse se penche vers moi pour m’entourer de ses bras, mais je ne veux ni sa tendresse ni sa pitié. Je le garde à distance d'une main farouchement pressée contre son torse.

- Ne me touche pas.
- Lemon, tu sais que…
- Non, je ne sais pas ! Pourquoi celui-ci est plus important que moi ? Pourquoi ce job passe avant tout le reste ?
- Tu n'as pas besoin de connaître les détails, ça ne changera rien, souffle l'homme que j'aime sans avoir le droit.

Encore la preuve qu'il ne veut pas s'ouvrir à moi. Encore un secret, un non-dit, une barrière qui s’érige entre nous.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   02 septembre 2020
Et je ne supporte pas les types qui se croient tout permis, qui jettent les gens comme des vieux mouchoirs usagés quand ils n’ont plus besoin d’eux, qui ne sont pas fidèles à qui ils sont, ni à ce qu’ils promettent. Mais si je dois être tout à fait honnête, moi-même, ce qui me rend plus furieux encore, c’est de savoir que cet énergumène sans honneur est lié à Lemon. Elle qui semble avoir tant de valeurs. Elle qui lutte contre elle-même en permanence, puis finit par vous regarder droit dans les yeux sans ciller, en vous disant vos quatre vérités. Elle qui semble avoir le double de son âge dans l’âme, dans les veines, dans le cœur. Et même dans ce petit corps nerveux qui dégage tant de force et de…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Emma Green (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Emma Green
Le duo Emma Green aurait été ravi de vous rencontrer à Livre Paris ! Pour votre plus grand plaisir, elles vous parlent de "Recherche Coloc" et d'un projet à venir
autres livres classés : roman d'amourVoir plus
Notre sélection Roman d'amour Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox






Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
4565 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre