AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2070127257
Éditeur : Gallimard (05/11/2009)

Note moyenne : 3.5/5 (sur 8 notes)
Résumé :
Gotzon Peyrat, orphelin élevé par sa grand-mère dans une ferme près de Donibane Garazi, que la République française appelle Saint-Jean-Pied-de-Port, vit dans le présent intemporel de la langue basque. Le roman raconte l'enfance et la jeunesse de Gotzon, sa scolarité dans les écoles républicaines, sa découverte du trésor de l'amitié, ses premiers émerveillements amoureux... Peu à peu il comprend à quel point la langue basque donne son sens à l'univers qui l'entoure. ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
litolff
  27 mai 2012
Egun on ! Amis lecteurs du pays Basque, ce livre est pour vous, mais pas que... !
Voici un roman qui sort de l'ordinaire : Eugène Green, écrivain d'origine «étazunienne », francophile et bascophile reniant allègrement ses origines d'outre-atlantique plonge le lecteur en Basse-Navarre, en plein coeur du pays basque et y recrée par l'intermédiaire de son héros, un « remèque» héroïque et comique de la bataille de Roncevaux.
Son héros, Gotzon, est un orphelin de Saint-Jean-Pied de Port, élevé par sa grand-mère dans la ferme familiale : Gotzon est bilingue bien sur (et parfaitement d'ailleurs, car sa façon de manier l'imparfait du subjonctif est perçue comme une menace !), mais sa langue maternelle, c'est l'Euskara, la langue basque. Et alors qu'il s'éveille à la culture, l'amitié, et l'amour, comme tout le monde, son initiation à la vie est plus complexe que celle de beaucoup d'autres jeunes, à cause de ses deux identités linguistiques, son identités basque qu'il voit niée par la société française et républicaine.
S'il a acquis une vraie identité française, dans la mesure où il maîtrise parfaitement la langue, et qu'il a assimilé la culture, c'est une identité qui lui a été imposée, et en opposition à son identité basque, qu'il ressent comme un attribut « naturel ».
Idéaliste absolu en quête de spiritualité, Gotzon rêve d'un monde où le français resterait à sa place, et animé par la volonté de faire résister le basque face à l'hégémonie francophone, il se retrouvera au coeur d'une bataille épique et baroque dans le village de Roncevaux.
Eugène Green évoque avec beaucoup d'humour et de poésie les étapes de cette quête mystique et linguistique et un sujet brûlant d'actualité à l'heure de la cacophonie ambiante sur l'identité, les particularismes et sur la diversité.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
gromit33
  09 novembre 2011
On suit la vie de Gotzon dans le Pays Basque. Un livre très poétique avec une très belle écriture. Beaucoup de plaisirs car on retrouve les paysages du Pays Basque, que ce soit celui de la Côte ou de l'Intérieur. Eugène ...[lire la suite]Green aborde aussi le problème de l'indépendantisme basque; La relation des basques avec leur terre et leur langue. Beaucoup d'humour, à ne pas rater l'épisode de sa bataille de Roncevaux qui va conduire notre personnage en prison.
Commenter  J’apprécie          10
picaflor
  12 janvier 2012
Difficile de décrire un tel livre, avec son mélange d'humour, de délire, de poésie, de sensibilité qui en font un cocktail très original, dans lequel on n'est pas forcé de se sentir bien mais, si tel est le cas, c'est vraiment un grand moment !
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (14) Voir plus Ajouter une citation
litolfflitolff   24 mai 2012
(A propos d'A. Gide)
Or, cinquante ans après sa mort, comment est-ce possible que l'Education nationale impose ses oeuvres à de pauvres lycéens qui préparent leur bac ? Comment est-ce possible qu'on détruise de belles forêts pour fabriquer le papier sur lequel seront imprimées ses phrases insipides ? Sans doute parce que l'Etat français, par respect pour les contribuables, ne déboulonne jamais les statues qu'il a fait ériger à leurs frais.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
litolfflitolff   27 mai 2012
Si je suis coupable d'association de malfaiteurs et de violences en réunion, il s'agirait dans les deux cas d'avoir fait partie d'un troupeau de moutons. Si vous maintenez, docteur, que vous voyez devant vous un jeune bélier, je serais en droit de réclamer que vous subissiez un examen psychiatrique.
Commenter  J’apprécie          80
litolfflitolff   26 mai 2012
Dans l'état actuel des choses, toute langue qui n'est pas transmise des parents aux enfants comme le vecteur naturel de leur humanité, et que ces enfants ne pourront pas utiliser plus tard dans tous les domaines essentiels de leur vie, est condamnée à disparaître au bout d'une ou deux générations.
Commenter  J’apprécie          60
picaflorpicaflor   12 janvier 2012
La bêtise est un peu comme un moustique, créature dont on dirait, en la regardant se poser sur un mur, qu'elle est absolument inoffensive, mais qui pourtant transmet des maladies graves.
Commenter  J’apprécie          70
picaflorpicaflor   12 janvier 2012
Etant donné certaines de vos réponses, je suis obligé de vous faire subir une expertise psychiatrique. J'espère que vous ne m'en voudrez pas.
- Pas le moins du monde.
- En revanche, pour vous encourager à nous aider, vous aurez droit à un régime moins sévère, et serez placé en cellule individuelle.
- Je m'embourgeoise.
- Il ne faut pas en avoir honte, monsieur Peyrat. La République, par ses principes mêmes, encourage la mobilité sociale.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Eugene Green (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Eugene Green
Eugène Green -Shakespeare ou La lumière des ombres : un portrait subjectif
autres livres classés : roman d'apprentissageVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Jésus qui est-il ?

Jésus était-il Juif ?

Oui
Non
Plutôt Zen
Catholique

10 questions
1178 lecteurs ont répondu
Thèmes : christianisme , religion , bibleCréer un quiz sur ce livre