AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782494478008
189 pages
Ember Green (25/10/2022)
4.26/5   21 notes
Résumé :
Plongez dans la tourmente qui agite Milane lorsque son ancien professeur de dessin réapparaît dans sa vie et décide de ranimer sa fibre artistique, coûte que coûte.

Je dessine plus rien. Ça veut pas, ça sort pas. Et puis je le croise, lui.
Lui et son putain de regard noir, son ton de reproche, ses doigts d'artiste.
Depuis qu'il est réapparu dans ma vie, le bordel qui ravage mon cerveau ne fait que s'aggraver.
Il voudrait m'extirpe... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (26) Voir plus Ajouter une critique
4,26

sur 21 notes
5
11 avis
4
7 avis
3
3 avis
2
0 avis
1
0 avis

Renaitre de ses cendres tel un Phénix...

Milane est une jeune femme ordinaire, elle bosse dans la librairie de la mère de sa copine, elle sort le soir faire la fête avec ses potes.

Sauf qu'elle a perdu son père, son repère et depuis, sa descente aux enfers s'accentue chaque jour un peu plus. Son avenir semblait radieux

grâce à son talent artistique mais elle a explosé en plein vol.

Monsieur Carpentier est coach artistique et donne des cours à l'université. Il aide les gens doué en dessin à se réapproprier leur talent.

La rencontre de ces deux êtres que tout oppose va nous offrir un cocktail explosif, mais surtout mettra en avant les failles de l'être humain

dans la misère.

OMG, je ne sais pas si j'ai eu un réel coup de coeur pour ce roman ou si je l'ai détesté. En effet, ce roman m'a mis une claque dans le sens

où nous vivons la descente aux enfers d'une jeune femme qui essaye de noyer son chagrin dans l'alcool et les médicaments. Et ce tout les soirs.

Ici nous avons tout les stades de la dépravation humaine, quand on touche le fond. En réalité ici tout est toxique, les personnages, leur relation, leurs démons ainsi que leurs points communs. Il est question d'auto-destruction, d'addiction, du sentiment de solitude, mais aussi d'espoir et d'amitié.

Dès le départ nous savons que Monsieur Carpentier est énigmatique, nous ne savons rien de lui. Il cherche à remonter psychologiquement Milane,

mais clairement il s'adresse à un mur.

On ressent toute la souffrance de cette jeune fille, ses doutes, ses affres, on vis ses dépravations avec elle. Ce roman est clairement un tord boyau dans lequel il faut s'accrocher. Il ne faut pas le mettre entre toute les mains, surtout si la personne à déjà vu le même genre de situation.

J'ai adoré voir l'évolution de Milane tout au long du roman. Elle s'accroche à son nouveau projet malgré ce sentiment qui ne la quitte pas,

celui de ne pas être à la hauteur des attentes.

Le monde dans lequel elle va évoluer à été parfaitement géré, j'ai adoré voir la création de l'oeuvre éditoriale et artistique du projet de Milane.

Par contre je ne sais pas comment décrire la fin, elle m'a choquée du plus profond de mon être.

Quand j'ai éteins ma liseuse je me suis dis "mais quel bâtard". Je ne m'y attendais pas le moindre du monde, et ça c'est la bonne surprise.

En bref, un roman toxique mais qui ne vous laissera pas de marbre.

Commenter  J’apprécie          00

Milane ne dessine plus. Depuis que son père est décédé, le chaos continue d'habiter son esprit. Elle a interrompu ses études artistiques et noie son mal-être dans l'alcool, les médicaments et les sorties.

Lors d'une de ses nombreuses nuits d'ivresse, elle croise la route d'un de ses anciens professeurs, Monsieur Carpentier. Celui-ci décide de lui tendre la main et de l'épauler pour l'aider à sortir de cette spirale destructrice en la contraignant à se sevrer et à reprendre le crayon et le papier.

Il va alors la coacher pour lui redonner goût au dessin via des romans graphiques. S'installe alors entre eux une relation parfois conflictuelle et ambigüe, le pygmalion n'hésitant pas à user de toute sorte de moyens pour la faire sortir de sa panne artistique. Peu à peu, une tension sexuelle intense va s'établir lors de leurs rencontres, car il n'est plus question de rapport prof-élève désormais mais de l'union de deux artistes cherchant à créer par la suite une oeuvre commune.

On sent dans ce roman la tension malsaine qui règne entre ces deux personnages, une attraction-répulsion de la part de Milane qui cherche à chasser ses démons par tous les moyens possibles. L'auteure aborde ainsi plusieurs thèmes tels que le deuil, les addictions à l'alcool et aux opiacées qui lui permettent d'oublier, mais aussi le lien de domination et manipulation psychologiques qui peuvent s'exercer sur une personne en état de faiblesse et de solitude. En effet, malgré ses sorties entre amis, elle est désespérément seule. Evidemment, on a envie de la secouer, mais la dépression revêt de nombreuses formes et chacun essaie de s'y soustraire à sa façon quitte parfois à s'autodétruire, alors, pas de jugement. La communication et l'écoute peuvent être une voie vers la guérison. Des plateformes d'écoutes telles SOS Dépression existent à cet effet.

Monsieur Carpentier apparaît donc comme le sauveur, celui qui la sortira de l'obscurité, mais lui aussi à sa part d'ombre. Ce prof de dessin voudrait lui aussi connaître la lumière.

J'ai aimé cette lecture qui met mal à l'aise ce qui la rend addictive, ces deux personnages sur lesquelles on connait peu de choses au final mais qui nous livrent une tranche de leur vie dans le milieu de l'art et de la création. On pense ainsi aux peintres, musiciens et … écrivains qui peuvent s'enfermer des heures pour laisser libre court à leur imagination.

Bonne lecture

Madame Kali

Commenter  J’apprécie          20

Avec cette romance, je suis complètement sortie de ma zone de confort. Je suis habituée à des histoires légères, drôles et très feelgood. Ici, c'était tout le contraire. En effet, l'histoire était plutôt sombre avec des sujets poignants.

J'ai beaucoup aimé la mise en avant de certains sujets dont on a peu l'habitude de voir: tentative de suicide, addiction, mal-être, dépression, solitude, deuil…

J'ai trouvé que l'auteure développée bien ces sujets et qu'ainsi, elle a créé un personnage principal loin d'être parfaite mais authentique. On a très envie de l'aider à remonter la pente. J'avais cependant envie d'apprendre un peu plus à la connaître et ainsi comprendre tous ces maux.

N'ayant pas l'habitude de la « dark romance », je n'ai pas du tout apprécié le personnage de Monsieur Carpentier. Dès le début, j'ai trouvé leur relation malsaine. J'ai trouvé que son personnage avait une grande domination sur Milane et ainsi une manipulation psychologique. Mais, cela fait partie de l'histoire et du genre, il a donc fallu faire avec. 😉

Cela a donc été une très bonne découverte 😉

Commenter  J’apprécie          00

Je suis tellement partagée par ce livre...

J'ai tout de suite été captivée par la plume de l'autrice dès les premières pages même si j'ai également rencontré quelques difficultés.

C'est un roman très court, qui nous permet d'être immergé rapidement dans l'histoire sans avoir le temps d'en sortir.

J'avais du mal à me situer dans l'histoire, à comprendre réellement pourquoi Milane fait tout ce qu'elle fait, puis j'ai ensuite compris qu'elle est dans une souffrance extrême.

Ce livre a été compliqué pour moi dans le sens ou je traverse également les problèmes que rencontre Milane avec une personne très proche.

J'ai d'ailleurs l'impression que c'est cette personne qui a écrit le livre tellement l'histoire est similaire, ce qui a eu un côté très perturbant dans ma lecture, puisque je m'imaginais sans cesse cette personne.

C'est un livre qui parle de souffrance, de sujets très sombres, d'addiction, d'auto destruction, de solitude - ne vous imaginez pas lire un livre à la cinquante nuances - mais il parle également d'entraide, de passion et de dessins et de réussite.

Tout au long du roman nos deux personnages principaux Milane et Rémy vont jouer à un jeu dangereux. Un jeu qui ne devrait s'instaurer entre une ancienne élève et un professeur de FAC. Rémy joue un rôle important dans la vie de Milane, et on sent d'ailleurs qu'il l'aide à avancer progressivement. J'ai bien aimé le côté "sans filtre" de Monsieur Carpentier qui permet de maintenir - jusqu'à un certain moment - le fait que chacun soit à sa place.

On sent tout au long du roman que Milane est réceptive aux demandes de Remy et qu'elle essaye tant bien que mal de s'en sortir.

C'est une romance difficile, je pense que psychologiquement il faut être accroché, et surtout ne pas avoir vécu un cas similaires, ce qui pourrait à contrario vous donner de mauvais souvenirs !

J'aurai aimé en savoir un peu plus sur le vécu de Milane.

Connaître les détails de ce qui l'a pousse aujourd'hui à s'auto détruire, et à ne pas remonter la pente, même si l'on connait LA raison principale.

J'ai été très surprise par la fin du roman, je ne m'attendais à ce que ça se finisse comme ça d'un coup d'un seul, je reste un peu sur ma "faim" et je me demande si une suite est prévue ?!

Commenter  J’apprécie          00

Je ne m'attendais à rien en lisant ce livre. J'avais juste l'appréhension de découvrir une nouvelle auteure, une nouvelle plume.

Au début, j'ai été surprise par le style d'écriture d'Ember Green. Je trouvais ça original et assez dérangeant à la fois. Dans les dialogues, les mots comme « m'dire », « t'pardonner » ou encore « d'ça » m'ont passablement énervé, cependant, je dois avouer que tout a été fait pour que l'histoire se lise vite. Les phrases sont courtes et simples même si j'ai parfois eu l'impression que certaines d'entre elles n'étaient pas complètes.

Je n'ai pas réussi à m'attacher à Milane ni à Rémi. Je les ai trouvés tous les deux trop peu développés, on ne connaît finalement rien d'eux à la fin de l'histoire, ce que je trouve vraiment dommage. Outre le fait que monsieur Carpentier soit professeur, j'aurais aimé comprendre d'où lui vient cette froideur, son détachement profond pour tout et son indifférence à chaque épreuve. Pareille pour Milane : ses liens avec son père, ce qu'elle est devenue après sa mort, en quoi sa disparition nuit à son présent ?

La romance ne m'a malheureusement pas plus emballé que ça... En réalité, je n'ai pas réussi à la comprendre. Déjà, il m'a manqué de la tension entre les deux protagonistes, un réel intérêt pour l'autre personne. Or, ils n'ont fait que se disputer, se crier dessus et se faire du mal avec l'arme la plus dangereuse : les mots. Même s'il est évident que Rémi ne s'intéresse pas à Milane par amour, la fin m'a vraiment choquée et ça n'a fait qu'empirer l'image que j'avais de lui.

Heureusement, le côté artistique a su attirer mon attention et j'ai préféré me focaliser sur lui au lieu de la romance. Même survolée, j'ai trouvé ça cool d'entrer dans le monde de l'édition des BD. Cette partie de l'histoire a réellement donné un sens à la suite des événements de ce court roman, ce que j'apprécie beaucoup.

En conclusion, je ne m'attendais pas à lire une romance comme celle-ci ; j'en ressors plutôt déçue. Toutefois, si vous cherchez une plume nouvelle à découvrir, une histoire avec un côté plutôt dérangeant et surtout, un roman court à lire rapidement, alors vous pouvez vous laisser tenter par Monsieur Carpentier d'Ember Green.

Commenter  J’apprécie          00


autres livres classés : romanceVoir plus
Notre sélection Roman d'amour Voir plus




Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
4781 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre