AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Pavlik


Pavlik
  08 août 2017
So british assurément ! Je découvre Simon R Green avec ce cycle des aventures de John Taylor, un privé un peu particulier, puisqu'il est natif du Nightside.
Mais qu'est-ce au juste que le Nightside ? A l'image de ce que peut proposer un Neil Gaiman dans "Neverwhere", le Nightside est une version magique de Londres, un quartier se situant dans une dimension à part, mais dont les limites touchent en plusieurs points celles du Londres ordinaire. S'y retrouvent toutes sortes de créatures, issues de divers mondes, mythes et époques...A l'image de son double, le Nightside est cosmopolite à souhait, et pas toujours pour votre plus grand bonheur^^. Il faut également savoir qu'il fait toujours nuit dans cet univers incertain.

Dans ce tome 2, John Taylor est chargé par Jude, bibliothécaire occulte du Vatican, de retrouvé le Graal Impie, la coupe utilisée par Judas, lors du dernier repas. Vous l'aurez compris c'est un anteGraal qui est l'essence même du mal. Plusieurs tyrans, à travers le temps, l'ont possédé, dont Hitler par exemple.
Le problème c'est que la nouvelle du retour de la coupe maléfique s'est rapidement propagée, et des nuées d'anges servant le Très Haut et le Très Sombre sont prêtes à mettre le Nightside à feu et à sang, afin de récupérer l'artefact maudit. Taylor aura bien besoin de l'aide de ses potes un peu particuliers (Eddie le Rasoir, Alex Morissey, Suzie la Mitraille...) pour mener cette enquête à bien, d'autant plus qu'il ne peut utiliser son "troisième oeil", sous peine d'être immédiatement repéré par un camp ou l'autre.

On retrouve dans cette épisode tous les ingrédients qui ont fait l'intérêt du premier tome, mais en plus rythmé et plus condensé : l'imagination fertile de l'auteur, le mélange humour / horreur (au passage, l'humour est ici encore bien plus présent et, sans atteindre ce niveau, on peut parler de cousinage avec Pratchett), les personnages sympathiques. Des bribes de leur passé nous sont livrées, notamment en ce qui concerne Suzie. Par contre, quel dommage que Simon R Green n'est pas fait davantage de place à Cathy, la nouvelle "secrétaire" de Taylor (rencontrée dans le tome précédent). Les expression bien senties (d'aucun qualifierait ça de "punchlines") sont légions et on se régale à enchaîner les scènes d'action, entrecoupées de passage plus humoristiques, le tout nappé de cette sauce horrifique du meilleur effet.

Certes, tous ça n'a pas la qualité ni la classe d'un Terry Pratchett, mais c'est quand même bien agréable et "Nightside "possède véritablement sa patte (de démon). Et puis c'est tellement rapide à lire que ceux qui hésitent auraient bien tort de se priver.
Commenter  J’apprécie          220



Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Ont apprécié cette critique (22)voir plus