AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Alfaric


Alfaric
  26 août 2014
La séquence prégénérique nous montre la confrontation au sein de l'église fortifiée de Saint-Jude entre John Taylor et sa cliente du jour, Jessica Douleur l'Apostat, la version gothique et psychopathe de Supergirl. Ce n'est qu'un amuse gueule.
Les agents du Très Haut et du Très Sombre mettent le Nightside sans dessus dessous pour retrouver le Graal impie, et John Taylor ne peux pas utiliser ses pouvoirs pour les contrer, sous peine de se faire repérer… C'est donc parti pour une bonne vieille enquête à l'ancienne où tout est prétexte à une chasse au trésor très pulpienne et chaque péripétie / indice / indic mène tout naturellement aux péripéties / indices / indics suivants.
C'est plus rythmé et plus homogène que dans l'épisode pilote intitulé "Vieux Démons", car on va ici à 100 à l'heure ! On va même un peu trop vite, et j'aurais aimé qu'on accorde plus de pages à Jessica Douleur, Jack, Belle ou Cathy… Certes oui le cheminement et l'intrigue sont linéaires, mais on s'en fout ce qui importe c'est le musée des horreurs mis en scène par l'auteur et leurs confrontation avec le fils de Celle-qui-ne faut-pas-nommer et Suzie la Mitraille, aka Shotgun Suzie, "Oh Christ it's her, RUN !" et "Just Shoot Yourself In The Head And Get It Over With".
Encore que, le vrai kiffe avec cette série c'est humour décapant du narrateur : ah ça, le traducteur Grégory Bouet s'est fait plaisir ! ^^

Les anges et les démons veulent le Graal impie pour hâter la venue du Jugement Dernier, le Vatican et la Mafia pour le mettre à l'abri, Howard Hughes et le Collectionneur pour se la péter…
Tandis que le seigneur des Épines, le Comte Vidéo, le roi Charnel et Carnage organisent une ligne de défense face à l'invasion angélique, nos Bonnie and Clyde urban fantasy sévissent eux-aussi : les Demon Lordz, les nazis du IVe Reich, la Tare Académie (une version maléfique des boys bands à la 2Be3), Jack L'Ordure Cosmique, l'Ordre des Guerriers saints vont en faire pour leurs frais... Et il faudra aussi compter avec les agents de tel ou tel camp comme Marilyn Monroe, le Verbe armé tout droit sorti d'un cauchemar de David Cronenberg, la Belle Dame sans Merci (c'est son nom en VO ! ^^), alter ego féminin du Sylar de la série "Heroes", et les cybermen félidés du Collectionneur…

C'est "Indiana Jones et la dernière croisade" écrite à 4 mains par Michel Audiard et Raymond Chandler. Ou "Supernatural" écrit par Neil Gaiman, ou "Chapeau melon et bottes de cuir" écrit par Clive Barker (auquel on emprunte ici quelques trucs issus des "Livres de sang"), voire même un revival horrifique du célèbre Terry Pratchett. Quel joyeux foutoir jouissif : c'est génial ! Gaiman, Barker, Pratchett et l'auteur se connaissant IRL, ce n'est pas vraiment surprenant finalement. Et il y a toujours ce côté "Dr Who" Hard Boiled supracool : l'aide d'Alex Morrissey, le dernier descendant d'Arthur Pendragon, d'Eddie le Razoir, de Merlin Fils de Satan et du Juif Errant ne seront pas de trop pour s'en sortir vivant…

Et mine de rien, on en apprend un peu plus sur les passés de John, Suzie, Walker et les révélations apportées à la fin du roman montrent qu'on est dans un détournement du "Vicomte de Bragelonne" :


Ah vivement le prochaine épisode intitulé "La Complainte du Rossignol" !

Lien : http://www.chemins-khatovar...
Commenter  J’apprécie          293



Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Ont apprécié cette critique (26)voir plus