AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782371263239
Éditeur : Editions addictives (13/02/2020)
4.29/5   129 notes
Résumé :
[LIVRE RÉSERVÉ A UN PUBLIC AVERTI]

Il y a Brody, l'architecte sexy ; Dermot, le prof de philo en slip ; Charlotte, l'amie des bêtes mais pas des gens ; Callum, le rugbyman malentendant ; Elif, la boulimique de romances ; et Maeve, qui préfère collectionner les mecs plutôt que les livres. Au milieu de ces colocataires fantasques et parfois invivables, Ada la solitaire va devoir répondre à trois questions existentielles et plutôt urgentes : Comment surv... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (66) Voir plus Ajouter une critique
4,29

sur 129 notes
5
35 avis
4
21 avis
3
4 avis
2
1 avis
1
0 avis

florencem
  17 octobre 2020
Je ne suis franchement pas passée loin du coup de coeur. Il n'y a qu'un petit élément sur lequel je reviendrais plus tard qui m'a un peu "chagriné", mais sinon pour une première lecture d'un roman d'Emma Green, je suis très enchantée. D'ailleurs, si les deux auteurs ont écrit d'autres histoires de romance dans ce style, que je qualifierais de comédie romantique, je suis totalement partante.
J'aime beaucoup les romances, mais il est vrai qu'en général, je ne me plonge pas forcément dans ce genre de lecture. Paradoxe quand tu nous tiens... Mais après ma lecture de Vous faites quoi pour Noël ? j'avais envie de poursuivre l'aventure. J'avais pris Recherche coloc - Emmerdeurs, râleurs, lovers... s'abstenir ! suite à une critique que j'avais lu, très positive, sur cette histoire de collocation un peu particulière. En plus du côté romantique, le fait de voir évoluer des étrangers qui peu à peu vont apprendre à se connaître et surtout parvenir à cohabiter était quelque chose qui me plaisait beaucoup. C'est souvent une dynamique qui donne du peps à une histoire, et ici, j'ai retrouvé exactement ce que je cherchais... avec peut-être un côté folie douce en plus auquel je ne m'attendais pas.
Ada, notre héroïne, revient à Dublin après près de 15 ans d'absence pour retaper l'appartement familiale avec pour projet de le vendre. Mais la jeune femme ne s'attendait pas à une telle facture, et pour l'aider à pallier aux coûts des travaux, elle se lance dans de la collocation sous les conseils de Brody, son architecte plus que sexy. C'est le début d'une folle aventure, avec des personnages hétéroclites, complètement à l'ouest mais auquel on finit par s'attacher malgré leurs défauts. Brody et Ada ont quand même une patience d'ange, il faut l'avouer... moi, j'aurais pas pu ! Entre situations cocasses et découverte de chacun, on ne s'ennuie pas une seconde. Lu en deux sessions de lecture, il m'a même été difficile de le poser tellement j'étais prise dans l'histoire.
Mais ce n'est pas qu'une histoire de colocataires. On découvre aussi Ada et Brody, deux jeunes adultes qui n'ont pas eu une vie facile. Si Ada arrive à reprendre le pas, malgré son chagrin, on sent au contraire que Brody, lui est marqué à vie. La romance en devient un véritable tour en montagnes russes. Mais il n'y a pas cette impression oppressante non plus. Il y a des passages émouvants et tristes sans non plus que cela soit trop étouffant. Et ces deux-là deviennent rapidement attachants, à tel point qu'on a envie de les voir enfin heureux, pour de bon. Ce n'est pas facile, c'est un voyage long et cahoteux, mais c'est aussi ce genre de voyage qui vaut le coup. Alors on patiente, on les voit se débattre, et on continue d'espérer. La dynamique du chaud et froid, surtout jouée par Brody, donne du piment à l'histoire, mais j'avoue qu'à la longue, j'en ai eu un peu assez de l'attitude de notre héros. le fameux point qui m'a chagriné. Mais, les auteurs jouent très bien sur ce point. Ce n'est pas gratuit, il y a une explication derrière cela, et elle colle parfaitement à la psychologie de l'architecte. Et c'est aussi ce que j'apprécie dans ces romances, ne pas passer à côté du passif et de la psychologie de ses personnages, pour se perdre uniquement dans la romance.
Un petit mot sur Ailis, qui ne fait pas partie des colocataires, mais qui est la collègue d'Ada durant quelques mois. Elle est avec Callum, le personnage secondaire que j'ai lu plus aimé. Sa répartie et son attitude étaient des petites rayons de soleil à chaque fois. Elle nous donne aussi des leçons de vie qui vous reboostent le moral, et c'est toute la magie des romans. Avoir des protagonistes qui ne sont pas très présents mais qui vous marquent quand même. Callum est dans la même veine, avec son côté nounours plein de bonne humeur.
Recherche coloc - Emmerdeurs, râleurs, lovers est donc une romance touchante, pleine de peps, de rire, de quelques larmes, avec des cicatrices qui font encore mal, mais surtout de l'espoir. Une lecture qui fait un bien fou et qui vous donne le sourire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          300
Gaoulette
  09 mars 2020
C'est une grosse déception pour moi le retour d'Emma Green. Et je suis une grande fan du duo. Je n'ai pas reconnu leur style, leur manière de transmettre les émotions, leurs héros attachants. Pour moi, le couple Ada/Brody est complétement passé à la trappe alors qu'il y a avait matière à les aimer.
J'ai compris le message qu'elle voulait transmettre avec cette colocation hétéroclite. Aborder le deuil, l'enfant orphelin, la solitude avec beaucoup d'humour et un brin de sexy c'était une bonne idée. Mais le personnage de Brody ressort complétement transparent. le mâle alpha ne dégage rien cette fois-ci. L'auteure voulait-elle garder une certaine pudeur pour le héros? Il m'a manqué ce petit truc que j'aime chez elle. le portrait des deux héros n'était pas assez fignolé à mon gout.
Je suis désolée. Je n'ai pas compris ni senti la connexion amoureuse Ada et Brody. J'ai adoré le coté coloc déjanté, les moments cocasses. Il m'a cependant manqué le côté punchy d'Emma Green. Mais j'ai quand même rigolé à plusieurs reprises.
Le roman reste très abouti en dehors des héros qu'il m'a manqué. Une histoire de coloc différente de ce que j'ai l'habitude de lire. Une histoire d'amour qui prend son temps. D'ailleurs les adolescentes peuvent lire car Emma Green est soft dans les scènes sexuelles. Je me permets de préciser car j'ai vu ce roman en librairie chez romans adolescents.
Malgré cette déception, il me tarde de relire un Emma Green.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          224
carine13400
  02 mai 2020
Une cover pleine de peps qui donnait le ton d'une lecture palpitante et pourtant… Avec Recherche Coloc, mon avis sera en demi-teinte et pour un roman des Emma Green, je dois avouer que c'est chose rare. Dans la première partie du récit je n'ai pas retrouvé la plume des auteures qui habituellement m'emporte sans préavis dès le début de l'histoire. Une histoire pourtant très sympathique, rafraîchissante et originale, avec des personnages qui ne le sont pas moins, avec lesquels, j'ai tout de même passé un bon moment de lecture dans une seconde partie beaucoup plus palpitante !
Dublin, la porte du 10 Golden Lane s'ouvre à nouveau sous les yeux d'Ada qui y revient pour la première fois depuis 15 ans. Ses souvenirs affluent et lui font se rendre compte que son coeur, lui, n'était jamais vraiment parti. Après son départ précipité alors qu'elle n'avait que 9 ans, les locataires s'y sont succédé sans qu'elle en sache grand-chose, sa tante s'étant toujours occupée de tout malgré la distance depuis Boston. Si ses souvenirs lui reviennent tendrement et lui apportent une chaleur réconfortante, voir son appartement dans un si mauvais état la rend vraiment triste… Les locataires peu soigneux ont eu raison de son joli cocon de famille et les travaux de rénovation pour la vente risquent fort de coûter plus cher que prévu. Et c'est ce que confirmera le bel architecte irlandais qu'elle a embauché via son site internet à peine passé la porte.
Brody Gallagher décèle immédiatement l'âme de cet appartement et tout son potentiel, mais aussi le caractère de la belle Ada avec laquelle il va aimer jouer ! Une rencontre électrique qui va pousser Ada à faire ressortir le pire d'elle-même. Elle, qui est une femme pas très audacieuse et complètement inoffensive, se retrouve aux prises de bec constantes avec cet Apollon sexy qui partage désormais son appartement le temps de la rénovation. Un combat de joutes verbales quotidiennes qui sera des plus délectables pour lui ! Mais Brody ne sera pas le seul à intégrer le 10 Golden Lane. Bientôt, Georgie, comme elle aime le nommer, va devenir le cocon de plusieurs colocataires atypiques qui vont rendre cette colocation complètement hétéroclite !
Entre Brody Gallagher qui lui fait perdre ses moyens et chauffe sa libido au maximum, Dermot, le prof de philo qui n'aime que se promener en slip, Charlotte, ses bestioles et son Nutella et tous les autres, Ada n'a pas fini de perdre son self-control légendaire ! Surtout lorsqu'une certaine coloc aux longues jambes rejoindra les rangs et viendra se frotter un peu trop près de son bel architecte. Entre les liens qui se nouent, les fous rires, les réparties cinglantes et quelques envies de meurtre, le 10 Golden Lane n'a jamais été aussi vivant malgré toutes les cicatrices invisibles qui s'y cachent. Mais Tout. Va. Bien ! Recherche coloc : emmerdeurs, râleurs, lovers… S'abstenir ! Une belle romance avec un thème qui touche, et de beaux moments de partages parfois loufoques et de bonne humeur. Alors, pourquoi en demi-teinte ? Tout simplement car, dans la première partie il m'a manqué l'addictivité que j'aime dans mes lectures, mais aussi de la profondeur. Certainement par rapport aux personnages qui ne se dévoilent pas assez, ne se cherchent même pas assez. le petit jeu du chat et de la souris est bien là, mais il prend de l'amplitude dans le temps… Trop de temps. Dès que cela devient intéressant entre eux, les auteurs nous coupent l'herbe sous le pied, passant aux jours suivants et par conséquent, la romance qui les entoure n'était pas des plus piquantes, mais plutôt terriblement frustrante !
Puis arrive » L'Envol »…. C'est à ce moment précis que mon coeur s'est ouvert et a fini par envelopper cette coloc un peu déjantée, et surtout atypique. Mon coeur s'est ouvert pour nos héros que l'on commence à mieux connaître, mieux comprendre. Il s'est aussi ouvert pour tous les pensionnaires de cette coloc pas comme les autres. Tous, ont leurs vécus, leurs histoires, leurs personnalités. Tous, sont différents, déjantés, mais apportent cette touche de bonheur qui rend cette colocation unique à l'image de ce qu'est Georgie.
Ada, en arrivant à Dublin était une femme-enfant qui jusqu'à alors a refusé de grandir et doit prendre ses marques, seule pour la première fois. Elle a besoin de se prouver à elle-même qu'elle est capable de prendre son Envol sans l'aide de personne. Quant à Brody derrière le désintérêt avec lequel il lui fait face, il prend d'elle tout ce qu'elle veut bien lui donner sans qu'elle s'en rende compte. Ses sourires, ses éclats de colère, ses confidences et même son indifférence. Il a beau dire qu'elle n'est pas son style, elle est tout simplement ce qu'il ne souhaite en aucun cas dans sa vie … Une femme qui pourrait lui enlever sa liberté qu'il chérit tant. Et ça il n'en est pas question ! Cela tombe bien puisque Ada doit repartir à Boston dès que l'appartement sera vendu. Chacun sa route, chacun sa liberté sans que personne n'appartienne à personne. Libre comme le vent, fuyant ces attaches trop précieuses de peur de les perdre un jour.
Un récit qui touche par son thème et apporte son petit lot d'émotions. L'abandon, le don de soi et le deuil y sont représentés avec tact et subtilité grâce à la plume des auteures qui ont l'habitude d'aborder des thèmes souvent lourds à leur manière très rafraîchissante et douce. Pour Ada, ce sera le support utilisé qui m'a conquise, ce support qui a ouvert mon coeur et l'a fait s'envoler au gré des pages qui ont suivi. Tout comme il s'est envolé pour le personnage d'Ethel qui est une femme exceptionnelle, mais surtout pour l'âme de Georgie peuplée de ses fantômes, de ses rires et de ses peines, de reconnaissance et de ses fêlures colmatées avec de la tendresse et de l'amour. Chers lecteurs et chères lectrices, soyez les bienvenus au 10 Goden Lane… Et surtout, venez comme vous êtes !
Un grand merci aux Editions addictives pour m'avoir permis de découvrir cette lecture en service presse numérique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Saiwhisper
  01 mai 2021
« Recherche lecture légère, drôle, pétillante, insolite et sensible qui permet de s'aérer la tête le temps d'un week-end. Livres gnangnans ou trop dramatiques… s'abstenir ! » Si c'est le genre de phrase que vous demandez à votre libraire/bibliothécaire ou que cela correspond à votre envie du moment, alors cette comédie romantique est faite pour vous ! En ce qui me concerne, je l'ai dévorée en moins de vingt-quatre heures. Tachan, avec qui j'ai réalisé une lecture commune, a lu cette histoire encore plus rapidement que moi : en une demi-journée, tout était bouclé ! C'est dire à quel point cet ouvrage est divertissant. Il faut avouer que l'humour, la tendresse et l'originalité se mélangent à merveille ! On se laisse embarquer en seulement deux ou trois chapitres. Quant à la plume du duo d'auteures, elle est fluide, simple, fraîche et humoristique.
L'idée de maison à rénover qui va accueillir plusieurs colocataires m'a vivement séduite. Je me suis régalée dès qu'un pensionnaire mettait les pieds dans « Georgie », car je me doutais que, si le nouveau venu semblait « normal », les choses allaient vite dégénérer ! En effet, tous les habitants de cette étrange maison ont quelque chose d'atypique, que ce soit dans leur façon d'être, de parler ou de se comporter… Sans parler de leurs petites manies… Hormis une pensionnaire volontairement antipathique qui aurait pu être davantage développée, j'ai aimé tous les personnages secondaires. Ils m'ont souvent fait glousser, en particulier le prof de philo ou les animaux diaboliques ! Tout ce petit monde va rendre la vie d'Ada haute en couleur. Plus il y aura de résidents, plus les situations seront rocambolesques ! Enfin, bien qu'elles ne fassent pas partie du groupe, la collègue et la tante d'Ada seront deux protagonistes aussi attachants qu'adorables. Ces deux femmes offriront de belles leçons de vie.
La romance est vraiment mignonne. On est sur un jeu de séduction crédible qui prend le temps de s'installer au fil des semaines. Rapprochements, engueulades, sessions ciné avec du Miyazaki, sorties, frontière tangible entre amitié/amour/relations professionnelles, confidences, … Même si l'on reste surtout dans un huis-clos, le tandem pourra se découvrir de bien des manières ! J'ai aimé suivre l'évolution de ce couple et, même si les bouderies ou revirements de situation étaient un peu trop nombreux à mon goût, j'ai pris plaisir à aller au bout de leur histoire. Cela dit, ces twists/embrouilles sont volontaires et expliqués en fin de roman. Or, malgré leurs petits conflits, Ada et Brody dégagent beaucoup de tendresse… ainsi que du mordant ! Les lecteurs adeptes de relation « Chien et chat » trouveront leur compte avec de nombreuses joutes verbales. Ces dernières offrent une bonne dynamique.
En plus de proposer une jolie romance pleine de peps et un entourage sympathique, le duo d'auteures va aborder des thématiques sensibles et contemporaines comme le deuil, la résilience, la différence, la tolérance, le handicap, la passion, le travail, la colocation et l'entraide. « Recherche Coloc : Emmerdeurs, râleurs, lovers… s'abstenir ! » fut une chouette lecture qui remonte le moral. Si vous avez envie de légèreté, je vous encourage à la caser dans votre valise cet été ou de la prendre pour bouquiner au soleil un week-end. de mon côté, c'était parfait pour m'occuper l'esprit, assise dans le jardin près de mon conjoint, avec ma panda rousse s'amusant à côté de moi. Merci encore à Tachan pour nos échanges !
Lien : https://lespagesquitournent...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
Beli_LivreSaVie
  12 février 2020
Commencez un Emma Green, c'est toujours super excitant car en règle générale, la sauce prend de suite ! Je veux dire par là, que leur plume est tellement plaisante et de suite engageante que l'on sait dès les débuts que l'on va s'y plaire. Ici on démarre fort je trouve, car nous sommes directement encrés dans un lieu : un lieu chargé d'histoires qui ont semblerait-il marqué la jeune femme de ce roman et qui nous y transporte et je n'ai alors qu'une hâte, connaitre son histoire. Nous sommes à Dublin, dans un appartement qui m'a l'air fantastique, spacieux, luxueux, bien que délabré et c'est là qu'intervient Brody Gallagher.
Brody Gallagher, entendez-vous le son de ce nom, essayez, prononcez-le ! C'est purement irlandais et carrément sexy. Des fois des noms, des prénoms ont une consonance qui vous parle de suite et Brody Gallagher m'a tout de suite parlé, je savais qu'il allait me plaire. Donc Brody, ou Gallagher va être celui que l'héroïne a choisit pour rénover l'appartement, et de suite, tous deux, ça marche. Leurs échanges nous plongent directement dans ce jeu de mots qui caractérise assez bien l'humeur des personnages et qui sont assez caractéristiques des personnages de Emma Green. D'emblée, je me suis dit "ces deux-là, ils vont me plaire". C'est parti, ni une, ni deux, me voilà à Dublin, avec Brody Gallagher à l'accent irlandais sexy et Ada, lancée dans cette nouvelle aventure.
Entre eux un deal : les travaux de l'appartement ayant des coups très élevés, il lui propose d'être son colocataire, hébergé gratuitement, et de payer au fur et à mesure des mois qui passeront en louant les chambres qu'il aura restauré - il y a sept chambres, de quoi faire. Elle n'a plus le choix et accepte, rassurée d'imaginer qu'il puisse être gay et donc pas intéressé par elle. Cela nous annonçait des moments bien sympathiques, en perspective.
Ada est une jeune femme meurtrie par un passé douloureux, orpheline très jeune, elle a perdu toute sa famille, mère, père, frère et soeur alors qu'elle était enfant. Elle a alors quitté Dublin pour aller vivre chez sa tante, aux Etats-Unis. En revenant à Dublin, elle retrouve le foyer qui était le sien du temps où sa famille était en vie. Un lieu chargé d'émotions, de souvenirs qui la submergent alors qu'elle tente de s'en sortir, fragilisée depuis cette perte. Ada est très discrète sur sa vie, elle ne se confiera pas facilement sur ce qu'elle a vécu, elle s'exprime plus à travers les illustrations et histoires qu'elle créé. C'est une jeune femme assez attachante, que l'on a plaisir à suivre, découvrant ses faiblesses mais aussi ses forces, face à ce moment important de sa vie : rénover cet appartement pour ensuite envisager de le vendre, pour renaitre et entamer une nouvelle vie.
Brody Gallagher, j'adore son nom ! c'est l'architecte hyper sexy, j'ai craqué de suite sur ce personnage. J'ai aimé la façon dont il a géré l'entretien de départ avec Ada, avec une sorte de petit grain de folie et aussi de culot, en lui proposant carrément de l'héberger, je crois que Ada a été tellement surprise par la tournure de cette conversation qu'elle a été elle-même bluffer par l'idée. Brody est talentueux, c'est un artiste dans l'âme, il ne se contente par de rénover en neuf ce qui est abimé, non il est créatif et il se laisse porter par son imagination. C'est un personnage très entrainant, très fou dans sa façon d'aborder les choses mais toujours drôle, plaisant et adorable. Mais Ada va vite constater qu'il est aussi très mystérieux sur certains de ses agissements, sur ses moments où il s'éclipse pour aller je ne sais où. Son passé semble lui aussi recéler quelques lourds secrets qui le rendent parfois distant, et indécis ou changeant d'humeur d'une minute à l'autre. Cela déstabilisera quelque peu Ada, qui a elle-même des difficultés à se lier et qui aimerait bien le comprendre.
Le récit se fait selon une narration unique, le point de vue d'Ada, c'est à travers son regard, ses pensées que nous allons découvrir Brody mais aussi les colocataires qui vont arriver au fur et à mesure de l'avancée des travaux. Une narration bien gérée qui nous propose toutefois de très bien appréhender chaque personnage et chaque personnalité, car des personnalités, nous allons en découvrir ! Chaque colocataire est unique et apporte son lot de particularités et chaque arrivée occasionne ce moment de découverte en se demandant comment il sera celui-ci. Emma Green nous proposent des personnages entrainants, loufoques, bizarres mais qui nous feront sourire, nous émouvoir ou encore nous rendront dingues. Elles ont du y mettre de leur petit grain de folie dans chacun d'eux je pense, car cela nous entraine dans une déferlante de découvertes en tous genres. Je pourrai vous parler des colocataires, mais cela serait vous enlever ce petit bonheur que l'on a à les découvrir au fur et à mesure qu'une chambre est prête. Au départ, on sait que le but est de louer les chambres pour renflouer les caisses, mais on se dit que ce n'est pas ce qui va primer dans l'histoire, mais cela va occasionner de belles rencontres et de belles histoires. C'est la folie qui habite les personnages de cette histoire, sept colocataires qui ont tous une particularité.
L'idée de cette colocation, très évolutive car chaque chambre rénovée apporte un nouveau personnage donne un rythme temporel dans l'évolution du projet. Plus il y a de monde, plus le projet avance et plus Ada approche de ce projet qui est de vendre cet appartement et donc de mettre un terme à toute cette histoire. On est entrainé dans un tourbillon de personnalités, qui ne laissent pas Ada de repos, elle doit affronter ses démons du passé, tout comme son attirance pour Brody, qu'elle se refuse d'assumer ou d'envisager quoique se soit de possible. Nous découvrons au fil des pages leurs secrets, leur complicité qui s'affirme et leur attirance puis leurs émotions et sentiments. C'est rythmé, intense, drôle, émouvant, on ne s'y ennuie pas une seule seconde, on adorera découvrir chaque personnalité et chacun d'eux.
En conclusion : prenez un magnifique appartement, sept chambres, tout autant de personnages d'horizons lointains, mélangez le tout et vous obtenez alors un concentré de bonheur ! Un vent de folie balaie Dublin et nous y rencontrons de fabuleux personnages ! vive la collocation.
Lien : http://www.livresavie.com/re..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (29) Voir plus Ajouter une citation
florencemflorencem   16 octobre 2020
Je prends conscience qu’on s’imagine souvent souffrir plus que les autres, par principe. Quand l’injustice et le malheur frappent au hasard et que leur foudre s’abat sans pitié, le réflexe consiste à se renfermer dans sa douleur plutôt que de s’ouvrir à celle des autres.
Commenter  J’apprécie          130
MikasabouquineMikasabouquine   16 avril 2020
- C'est moi qui te fais peur, ou le monde en général? me demande-t-il en plissant les yeux.
- De quoi tu parles?
- Tu as de la repartie comme tous les grands timides. Et de la dureté comme les gens blessés par la vie. Il y a une fille coriace, cachée derrière ce visage angélique et cette crinière parfaitement lisse.
Commenter  J’apprécie          70
florencemflorencem   15 octobre 2020
- Tu me crois si je te dis que son tattoo a disparu ? Les décalcomanies, c’est plutôt homo ou hétéro ?
- C’est surtout interdit au-delà de 10 ans…
Commenter  J’apprécie          140
MikasabouquineMikasabouquine   23 avril 2020
- Oui, quoi encore?!
[...]
- Brody Gallagher, je crois qu'on a rendez-vous. Mais je peux repartir si vous préférez.
[...]
- Non, attendez, je vous ai pris pour quelqu'un d'autre... Vous venez pour les travaux?
- Non, pour vous cambrioler mais j'ai préféré sonner poliment avant.
Je déteste ce genre d'humour.
Commenter  J’apprécie          61
RoseSauvageRoseSauvage   10 mai 2020
Je finis par lui montrer la page de garde, où figurent les quelques lignes qu'elle ne connaît pas encore : celles rédigées pour dédier ce livre aux êtres qui me sont le plus chers :
Aux joues de ma mère,
À l'odeur de mon père,
Au rire de mon frère,
Au regard de ma sœur,
À tous ces souvenirs d'eux sur terre et aux mouettes perchées
dans le ciel qui m'ont permis de m'envoler seule.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

Videos de Emma Green (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Emma Green
Le duo Emma Green aurait été ravi de vous rencontrer à Livre Paris ! Pour votre plus grand plaisir, elles vous parlent de "Recherche Coloc" et d'un projet à venir
autres livres classés : colocationVoir plus
Notre sélection Roman d'amour Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox






Quiz Voir plus

Quiz de la Saint-Patrick

Qui est Saint-Patrick?

Le saint patron de l’Irlande
Le saint-patron des brasseurs

8 questions
164 lecteurs ont répondu
Thèmes : fêtes , irlandais , irlande , bière , barCréer un quiz sur ce livre

.. ..