AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2913661408
Éditeur : L' Oeil d'Or (10/04/2011)

Note moyenne : 4.2/5 (sur 5 notes)
Résumé :
« PAR OÙ COMMENCER ? En voilà, une question piège. Dieu seul sait où naissent tous les drames personnels, et bien que le Très Haut soit supposé être partout, Il n’est jamais dans le coin quand on a besoin de lui. Je rencontrai mon cousin, Maurice Fitzjames, par hasard, cet été. Je venais de garer mon break pourri devant le Harvard Club et je trottais sur Commonwealth Avenue lorsque je le percutai presque. En fait je n’ai eu aucune chance d’éviter ce saligaud. Comme ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
zazy
  28 février 2013
Arnold Hopkins est brocanteur mais se voudrait antiquaire. Il vit, dans un bric-à-brac, une vie faite de bric et de broc.
Sa vie, une vraie aventure au quotidien, surtout faite de déboires, de rebondissements. A chaque fois qu'Arnold entrevoit le bout du tunnel matérialisé par un bon paquet de dollars, survient un contretemps fâcheux au mieux, une catastrophe au pire. Monte-en-l'air à l'occasion, Il faut bien vivre, gagner sa croûte pour acheter avant de vendre. Des fois, on vendrait même sa vie au diable pour un pactole qui permettrait de faire patienter le banquier, d'ouvrir une boutique (le rêve !).
Arnold héros antihéros, looser devant l'éternel ou éternel perdant tirant le diable par la queue, sauf qu'Arnold va le rencontrer le Diable et qu'il va lui prêter une somme rondelette à condition d'apposer sa signature en bas d'un document. Tout ça, Arnold le fait.
Arnold a comme un ange gardien ou une « conscience » qui lui évite de faire le faux pas de trop, qui le protège. Ces projets peuvent même partir en fumées, mais à la fin… enfin lisez-le, je ne vais pas vous mâcher la lecture ce ne serait pas marrant. Ce livre est un policier que diantre !
J'ai omis de vous dire, Arnold a un sosie, un clone : son cousin. Mais si lui est un doux et un tendre, Maurice Fitzjames est brutal, veule et… antiquaire !

Cette histoire tirée par la queue (du diable) a peut-être plusieurs lectures. Et si, du début de l'histoire ce n'était qu'un horrible complot ourdi par son « cher cousin » et une certaine beauté ? Et si, oui je sais, ça devient tordu, « son ange gardien » Barney était à l'origine de l'origine, histoire de mettre la main sur le pactole d'un « confrère », allez, hop, un concurrent en moins.
Je vais trop loin ? Peut-être, en tout cas, je me suis bien amusée à lire ce livre. L'écriture nerveuse, les chapitres courts, les rebondissements nombreux, les gravures en noir et blancs de Sarah d'Haeyer (j'ai adoré les couronnes mortuaires) font que je ne me suis pas du tout ennuyée.
Histoires rocambolesques, que Rocambole lui-même ne désavouerait pas. Histoires loufoques où les Pieds Nickelés n'auraient pas été dépaysés. Pas de téléphone portable, pas d'ordinateur, pas de sang, ou juste un filet (il faut ce qu'il faut), juste le plaisir de lire.
L'oeil d'or mais il ne dort pas sur ses deux oreilles ! La couverture, originale, me fait penser à ces vieux feuilletons du siècle passé, à ces vieilles bandes dessinées.

Lien : http://zazymut.over-blog.com..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
mimipinson
  26 février 2013
Par le biais de l'opération un éditeur se livre proposée par Libfly, je découvre à la fois une maison d'édition qui soigne ses ouvrages, et un auteur de littérature policière, un peu différente de celle que je lis habituellement.
Dans cette histoire, n'y voyez pas de cadavres mutilés, ni d'affreux psychopathes…. Juste quelques personnages, certes pas très propres sur eux, mais avant tout qui se distinguent par leur caractère loufoque, drôles par certains aspects, originaux, et terriblement actuels par leur désir irrépressible de faire de l'argent sans trop se donner de peine.
J'avais donc, pour mon plus grand plaisir, une littérature policière à la fois drôle, distrayante, sans renoncer pour autant à la qualité d'écriture. le texte est fluide, les chapitres nombreux et courts. Il est parsemé de gravures de Sarah d'Haeyer qui donnent un petit cachet supplémentaire au livre.
Cet ouvrage se lit d'une traite, ou presque, comme une gourmandise. Je me suis donc laissé promener au grès des petits arrangements des uns et des autres, des petites et grosses combines et mensonges de nos personnages.

Lien : http://leblogdemimipinson.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Lire un extrait
autres livres classés : romans policiers et polarsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1625 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre