AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

René Masson (Autre)
EAN : 9782253010838
254 pages
Éditeur : Le Livre de Poche (30/11/-1)
3.37/5   49 notes
Résumé :
James Raven est un tueur à gages, solitaire dans ses expéditions et complexé par son bec de lièvre. Chargé d'éliminer un homme politique à Londres, il s'aperçoit, une fois payé de ses services, que ses employeurs ont marqué les billets de banque pour lui tendre un piège.
Poursuivi par Scotland Yard, il part lui-même à la recherche de l'intermédiaire qui lui a remis l'argent, en compagnie d'Anne Crowder, une actrice intrépide en quête d'aventures.

>Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
rulhe
  12 juin 2019
tuer c'est la routine pour James raven.il a tué le vieux ministre tchèque, il
tuera l, homme qui a commandité le meurtre parce qu'il la trahi en le faisant payer avec des billets volés.
peu lui importe que le meurtre du tchèque passe pour politique.
alors que la police le recherche a Londres raven
est déjà dans le train pour nottwich ou il a suivi cholmondeley , l, intermédiaire entre lui et le commanditaire. dans le train il y a aussi Anne crowder la fiancée du policier mather qui est chargé de l, enquête.
dans nottwich tout les personnages sont en place pour le dénouement.
tuer a gages une histoire d,
humains ni tout bon, ni tout mauvais, plutôt des
marionnettes aux fils tirés par la fatalité, où si vous préférez par la justice immanente.le suspense est bien conduit.👍
Commenter  J’apprécie          201
Rodin_Marcel
  18 juillet 2018
Greene Graham – "Tueur à gages" – Laffont/ Livre de poche, 1958 (ISBN : néant)
– copyright 1947 pour l'édition française,
traduction René Masson

A Londres, à la veille de la Deuxième Guerre Mondiale, le tueur à gages Raven exécute un homme politique, et se voit, à son insu, rétribué avec de l'argent volé. Dès qu'il s'en sert, il est donc repéré par les services de police. Furieux, il décide de se venger.

Le récit entrecroise habilement une double chasse à l'homme : les services de police lancés aux trousses du supposé voleur, le tueur à gages tentant de retrouver son commanditaire véreux. Avec bien entendu l'inévitable imbroglio que provoque la fiancée de l'inspecteur de police, ou encore le monôme des étudiants en médecine...

Quelques considérations subtiles sur la différence de réaction de la population à la veille de ce second conflit, en comparaison avec l'atmosphère qui régnait juste avant la Première Guerre mondiale (p. 73) ; des portraits approfondis des principaux personnages, comme celui du commanditaire (p. 143).
Un roman bien écrit, structuré, qui se lit encore aujourd'hui sans ennui.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Derwijes
  18 mai 2016
Un roman méconnu de Greene, précédant Brighton Rock, et qui n'est vraiment pas son meilleur.
Greene installe dans le livre une excellente atmosphère, sa grande spécialité. L'histoire, si Hollywood a souvent repris le thème du tueur à gages trahi par ses employeurs, n'est pas trop mal. le milieu du livre connaît un ralentissement malvenu, avec une alternance de points de vue pas franchement réussie, d'autant plus que les personnages sont trop caricaturaux et que ces passages ne servent pas vraiment l'histoire. Autre gros point négatif, une morale chrétienne gâche le personnage de Raven, pourtant pas mal du tout, et gâche au passage le sous-texte du livre.
Néanmoins, Tueur à Gages connaît de bons passages, comme le début ou la poursuite durant l'exercice au gas dans la ville. Certainement pas le meilleur de Greene, mais à recommander pour une lecture facile et rapide, tant qu'on n'a pas trop d'exigence vis-à-vis de ce livre.
Commenter  J’apprécie          70
Chasto
  09 août 2020
Déambulations et états d'âme d'un tueur à gages n'existant que par ses fantômes quotidiens.
Regards simples sur une vie manqué d'un personnage en quête d'un autre lui même et se raccrochant à des illusions humaines plus décevantes qu'espérées.
Petit moment de détente à prendre entre deux ......
Commenter  J’apprécie          50
moravia
  24 février 2013
Je vous l'avais dit G.Greene c'est comme le chocolat.
On y retourne toujours.
Commenter  J’apprécie          70

Citations et extraits (31) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   27 novembre 2012
Ce que j’aime, c’est l’organisation. Je veux toujours être du côté des gens qui organisent. De l’autre côté, bien sûr, il y a des génies, mais on trouve aussi tous les sales escrocs, on trouve toute la cruauté, l’égoïsme et l’orgueil.
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaouirkhettaoui   27 novembre 2012
Ça fait du bien de parler. Beaucoup de bien. Un docteur m’a dit une fois que ça nettoie les poumons. C’est logique, en somme. On peut pas s’empêcher d’avaler de la poussière et, en parlant un bon coup, on la fait sortir.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   27 novembre 2012
C’était un homme qui ne prenait plaisir à rien ou à presque rien ; sa plus vive émotion était la haine, son souci essentiel se défendre : défendre sa fortune, la pâle et vacillante flamme de vitalité qu’il allait rallumer chaque année au soleil de Cannes, défendre son existence même. Il serait parfaitement satisfait de ne manger que des biscuits au fromage jusqu’à la fin de sa vie, si ce régime pouvait prolonger sa vie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   27 novembre 2012
Le seul problème, une fois qu’on est né, consiste à sortir de cette vie plus proprement et plus vite qu’on n’y est entré.
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaouirkhettaoui   27 novembre 2012
Il aimait sentir qu’il était un individu parmi des milliers d’hommes plus ou moins égaux qui dirigeaient leurs efforts vers un but concret ; ce but n’étant ni l’égalité des chances de succès ni le gouvernement par le peuple par les plus riches, ou par les plus vertueux, mais simplement la suppression du crime qui est la marque de l’incertitude.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Graham Greene (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Graham Greene
Des tranchées d'Argonne à Monrovia en passant par Dakar, New York et Paris, une fresque romanesque puissante qui court d'une guerre mondiale à l'autre, rythmée par les accents vibrants du jazz. 1918. Percussionniste virtuose à l'école des djembés de Gorée, Jules, interprète du régiment de Noirs américains sur le front de cette France ravagée qu'il ne connaît qu'à travers Maupassant, vit à l'aube de l'armistice un amour éphémère avec l'épouse d'une « gueule cassée ». Ce souvenir indélébile l'accompagnera après la guerre dans son long périple à travers l'Amérique bouillonnante des Années folles, quand il rejoint le jazz-band de ses anciens compagnons de guerre, en tournée dans le Sud raciste, puis triomphe au célèbre Cotton Club de New York.
Sa vie croise celle de Joséphine Baker qui l'emmène, avec sa Revue nègre, à Paris où l'amitié qu'il scelle avec l'écrivain-espion Graham Greene les entraîne dans une périlleuse expédition en Afrique. Ils iront jusqu'à Monrovia, capitale du Liberia, sur les traces de Julius Washington, l'arrière-grand-père de Jules, premier grand reporter photographe noir américain. Alors que de nouveau une guerre s'annonce, Jules s'installe à Mamba Point, dans la maison de Julius, l'homme qui a tenté de révéler la véritable histoire de ce pays : celle de ces esclaves affranchis envoyés en Afrique pour bâtir une nation libre. Un rêve devenu cauchemar.
https://bit.ly/3wejAfI
+ Lire la suite
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Graham Greene, in english in the text !

Orient Express ?

Orient Express Train
Stamboul Train

5 questions
20 lecteurs ont répondu
Thème : Graham GreeneCréer un quiz sur ce livre