AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Critiques sur Attirance (44)
Classer par :   Date   Les plus appréciées  



Ajouter une critique
Alyxiel
  19 avril 2015
Résumé : "Lily pensait que son petit ami était un type normal. Mais Calder cache un terrible secret : il fait partie d'une fratrie de sirènes meurtrières, qui puise l'énergie vitale des humains en leur ôtant la vie. Calder et ses soeurs n'ont qu'un but : venger la mort de leur mère en tuant le coupable. Et cet homme n'est autre que le père de Lily..."

La narration qui est faite du point de vue de Calder, un jeune triton, nous change d'un récit souvent féminin dans la littérature "Young adult".
De plus la véritable nature de Calder est révélée dès les premières pages. du coup l'intrigue est vraiment centrée sur la vengeance des sirènes et l'attirance que ressnet Calder pour Lily.

Un bon roman. Cependant je n'ai pas eu de coup de coeur et ce malgré une construction originale. A lire tout de même pour découvrir un autre type d'écriture young adult
Commenter  J’apprécie          50
InMyBookWorld
  25 septembre 2013
J'étais curieuse de lire une histoire avec des sirènes, tout en le redoutant un peu... Dans mon esprit, un homme sirène n'est pas attirant, ni viril ou tout ce que vous voulez... j'avais plutôt l'image des petites sirènes de Disney, si vous voyez le genre...

Et bien pour le coup, j'ai été vraiment surprise par cette lecture ! Je l'ai trouvé addictive et passionnante, avec un bon goût de nouveauté et de fraicheur :)
Et oui, Calder a beau être un homme sirène, je l'ai trouvé carrément sexy et envoutant ^^

Ce que j'ai le plus apprécié est l'intrigue. On a du mal a deviner la suite, on nage en pleine eau trouble, complètement emporté dans un tourbillon d'émotions.

J'ai de suite accroché aux personnages, que ce soit les gentils (Calder, Lily...) ou les méchantes soeurs sirènes qui nous font oublier complètement le conte de Disney. Ici, les sirènes sont fidèles aux légendes et contes anciens, des mangeuses d'hommes, des dévoreuses d'émotions qui attiraient les humains par leur chant et leurs charmes... et celles ci sont vraiment mauvaises, même avec leur frère.

Calder justement, se retrouve déchiré entre sa loyauté familiale et ce fameux lien qui le force à rester en quelques sortes prisonnier auprès de ses soeurs, et ses sentiments pour Lily. Jusqu'au bout, l'auteur sème le trouble dans nos esprits, et on ne sait pas vraiment de quel côté son coeur penchera. Va-t-il sacrifier cet amour naissant pour ses soeurs ? Ou l'amour qu'il éprouve est-il trop fort ? Lily lui pardonnera-t-elle si il accomplit cette fameuse mission qui l'a mit au travers de sa route ?
J'ai aimé suivre l'histoire à travers ses yeux d'ailleurs, ça change de toutes ces héroïnes :)

L'univers que l'auteur nous propose est original, et j'ai pris plaisir à en apprendre plus sur ces créatures que je connaissais peu, voire pas du tout... Je suis impatiente de lire la suite, surtout après ce dénouement complètement inattendu !

En bref, une lecture originale et addictive avec des sirènes bien loin de celle qu'on connait, et rien que pour ça, il faut le lire !

Ma note : 5/5
Lien : http://www.inmybookworld.com..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Thalyssa
  25 mai 2013
Finis vampires, loups-garous et zombies, Anne Greenwood Brown aborde ici le mythe des sirènes. Les véritables sirènes, loin de la petite Ariel de Walt Disney, comme le fait si bien remarquer Calder, le héros de cette nouvelle saga.

L'action se centre sur lui et on découvre ses déboires, ses questionnements, ses peurs, ses doutes, et surtout ses relations conflictuelles avec ses trois soeurs. Il rêve d'indépendance, mais leur est mentalement lié… et bien plus encore ! Entre Maris l'autoritaire et Pavati la séductrice, Calder ne trouve un peu de répit qu'auprès de la discrète et affectueuse Tallulah. Il migre néanmoins tous les hivers aux Bahamas pour se retrouver seul, mais à chaque début de printemps, il ressent leur appel jusque dans ses chairs et il n'a plus le choix. Encore moins quand elles ont enfin retrouvé la trace de la famille qu'ils jugent tous responsable de la mort de leur mère. Ils attendaient cela depuis plusieurs décennies : l'heure de la vengeance a enfin sonné !

Dans cette réécriture, les sirènes entraînent les humains au fond du Lac Supérieur pour se nourrir des émotions et des sentiments qui les habitaient de leur vivant. Les émotions positives comme la joie, l'amour, la gentillesse,… des sentiments que les sirènes envient terriblement aux hommes. Calder est beaucoup plus réticent que ses soeurs à avoir recours à ce procédé, on sent d'emblée qu'il y a quelque chose de différent en lui, de plus humain. Il « jeûne » depuis près de six mois, mais s'efforce de tenir bon en dépit des insistances souvent sadiques de ses soeurs. Avant même de connaître tous les pans de son passé, on ne peut que se prendre d'affection pour lui, tiraillé entre ses envies et ses devoirs, ses instincts et sa nature profonde. Pourtant, il rêve lui aussi de se venger de l'homme qui a rompu sa promesse envers sa mère et qui l'a ainsi entraînée vers une mort prématurée. Mais il voudrait le faire de façon plus propre et plus rapide, moins cruelle et moins douloureuse. Il ne voit pas l'utilité de prolonger le calvaire de leur future victime et il n'en faut pas plus pour que Maris prenne un malin plaisir à lui tomber dessus à la moindre occasion.

Malgré ces tensions familiales et sa maladresse en matière de relations sociales avec l'extérieur, Calder va petit à petit tisser des liens avec les filles Hancock, dont le père est la cible de toutes leurs attentions sans qu'il ne se doute de rien. Il se voit grand frère de la petite Sophie, puis ne peut résister au besoin de se rapprocher de Lily, adolescente un peu bohème avec des poèmes victoriens plein la tête. Écartelé entre l'envie de connaître lui aussi une vie de famille comme celle des Hancock et la loyauté qu'il doit à sa fratrie de sirènes, il s'approchera trop près du soleil et beaucoup s'y brûleront les ailes…

Les thèmes abordés dans ce premier tome sont assez répandus, qu'il s'agisse de l'amour, de la famille, de l'honnêteté, du pardon ou de ce qui définit un être humain, au contraire d'un monstre. Et ils sont traités ici avec une telle justesse que je me suis retrouvée totalement immergée (jeu de mots entièrement voulu) dans l'univers d'Anne Greenwood Brown. La fin est théâtrale, pleine de rebondissements qui brouillent assurément les pistes que l'on pouvait envisager, et les personnages sont si touchants que j'ai grande hâte de voir ce que l'avenir leur réserve dans les prochains tomes.
Lien : https://dragonlyre.wordpress..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
BlackHaru
  10 avril 2013
Ayant une grande fascination pour les sirènes, quand je suis tombée sur cette nouveauté jeunesse, j'ai sauté sur l'occasion de la lire.

Calder, un triton, et ses soeurs sirènes doivent tuer un homme qui a hérité d'une dette impayée auprès d'elles. le problème c'est que pour gagner la confiance de cet homme, Calder drague sa fille. Pas de chance pour lui, il en tombe amoureux.

Livre bien écrit, avec de bons rebondissements. Des traits d'humour bien drôle avec entre autre des allusions à Ariel... Mais alors qu'au début on parle beaucoup des problèmes qu'on les sirènes pour se nourrir, au fur et à mesure du livre, ce n'est plus qu'une vague gène. Je trouve que bien que le thème et le fond du livre soient géniaux, il y a des creux et des facilités dans le dénouement final.

Je suis donc assez mitigée mais je pense qu'il vaut quand même le détour.
Commenter  J’apprécie          40
Katalyn
  12 septembre 2015
Ce livre traine depuis une éternité dans ma PAL, la raison ? Il me faisait peur. Je n'avais jamais lu de livre sur les sirènes et je ne savais pas si j'aimais ce genre d'histoire... Mon but étant de réduire au maximum ma PAL, j'ai décidé de me lancer.

La couverture est magnifique, c'est d'ailleurs pour ça que je l'avais choisi à l'origine. Ca ne se voit pas sur la photo mais elle est un peu brillante, argenté. Malgré tout je suis surprise de la couverture, on voit ici une sirène (une femme), alors que toute l'histoire est raconté d'un point de vue masculin : un triton.

J'ai eu beaucoup de mal à adhérer à l'histoire, je ne sais pas pourquoi mais une histoire de sirène raconté de ce point de vue me bloquait sur certains passages. Au bout d'un peu plus d'une centaine de page, j'ai réussi à m'attacher aux personnages mais aussi à l'histoire. La notion de vengeance et de respect de ses engagements sont les principaux thèmes du livre. Tout tourne autour de ça. J'ai beaucoup aimé découvrir cet univers encore inconnu pour moi, on découvre tout via l'oeil de Calder qui n'est pas un triton de naissance, et qui malgré tout, se sent obligé de répondre à ce lien qui l'unit avec ses soeurs sirènes. C'est pour cette raison qu'il se retrouve au milieu de leur plan de vengeance, il se doit lui aussi de venger la mort de leur mère. Pour les sirènes une promesse est sacrée. On a pu imaginer pleins de choses sur les sirènes mais Anne Greenwood Brown a profité de cette image qu'on se fait tous pour la détruire et la modifier. J'ai sur le coup été déçue, mais finalement on s'y fait.

Niveau personnage j'ai beaucoup aimé Lily, c'est un personnage qui n'a pas peur d'être elle-même et je l'ai vraiment adoré. En revanche Calder, qui est le personnage principal ne m'a pas plu plus que ça, il était sympa mais je n'ai pas réussi à m'attacher, quant à ses soeurs j'ai eu beaucoup de mal, j'ai détesté Maris, Tallulah m'a plu pendant un moment pour finir par m'agacer et enfin Pavati est peut être la seule que j'ai vraiment apprécié au final.

J'ai bien aimé ma lecture, mais je ne sais pas si je lirais la suite car même si j'ai passé un bon moment je n'ai pas été emporté par l'histoire. Finalement, les histoires de sirènes ce n'est peut être pas mon truc...
Lien : http://elixir-de-livres.blog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Cranberries
  29 mai 2014
La couverture de ce livre me faisait de l'oeil depuis un moment, et je me suis enfin décidée à lire le tome 1 d'Attirance d'Anne Greenwood Brown.

Calder et ses soeurs sont des sirènes. Des sirènes qui se nourrissent des émotions des humains, en particuliers des émotions positives telles que la joie, car elles ne peuvent pas la ressentir elles-mêmes.
Maris, Parvati et Talula sont les soeurs de Calder et elles ont juré de venger la mort de leur mère, en tuant Hancock le fils de l'homme qui est responsable de sa mort.

J'ai vraiment aimé cette histoire ! Ici on est loin de la sirène de Walt Disney. Non, dans ce livre on retourne aux légendes grecques et romaines, où les sirènes attiraient les marins grâce à leur beauté et les entrainaient vers le fond pour les dévorer.

J'ai beaucoup aimé la diversification des personnages. D'un côté nous avons les sirènes "typiques" comme les soeurs de Calder, ensuite celui-ci qui réfléchit à sa situation et essaie de s'en défaire, et puis les humains. Et parmi ces humains il y a Lily Hancock.

Au début j'ai eu un peu de mal avec Lily parce qu'il me semblait qu'elle n'avait pas trop d'intérêt pour l'histoire. Mais au fur et à mesure on en apprend plus sur elle et sur sa famille et on commence à l'apprécier à sa juste valeur.

J'ai également aimé de découvrir l'histoire de la famille de Calder. Celle de sa mère et de ses soeurs. J'avoue que pour une fois il m'a fallu plus de temps pour démêler toute l'histoire et c'est ça qui était grisant. Peu à peu en apprendre plus sur les différents personnages et leur histoire.

Au départ j'ai eu un peu de mal à me plonger dans l'histoire. Je ne voyais pas vraiment où on allait. L'action met un peu de temps à démarrer, mais ensuite on avance peu à peu et on est pris dedans.

Pendant une grande partie du roman, on sent que Calder essaie de se défaire du lien qui l'unit à ses soeurs pour vivre sa propre vie. Il n'approuve pas leur façon de vivre et essaie de se "sevrer" des humains. Ce qui n'est pas pour plaire à ses soeurs, en particulier à Maris, la meneuse.

La relation qui se tisse entre Calder et Lily est également intéressante à observer. Pour une fois dans un livre pour ado l'héroïne ne tombe pas en pâmoison devant son prince charmant dès la troisième page. Ça change !

La fin nous laisse avec des questions bien sûr, mais également avec la promesse d'un second tome qui devrait être aussi intéressant que le premier !
Lien : http://cranberriesaddict.blo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Tari
  19 septembre 2013
Au départ, j'étais super enthousiaste (Oooh, des sirènes !). Et au final, je suis… eh bien, beaucoup moins enthousiaste. Vraiment beaucoup moins.

Calder est une sirène (ou plutôt, un triton, puisque c'est un homme). Lui et ses trois soeurs, Maris, Tallulah et Pavati, n'aspirent qu'à une seule chose, venger la mort de leur mère, des années plus tôt. Lorsque Jason Hancock, le responsable de cette mort et par conséquent proie de la fratrie, vient s'installer près du Lac Supérieur, repère des sirènes, elles entrevoient la possibilité d'enfin accomplir leur vengeance. Calder est donc chargé de se rapprocher de Lily, la fille aînée de Jason, afin de l'attirer dans leurs filets. Sauf qu'en se rapprochant d'elle, il en tombe amoureux. Et ça, c'était pas prévu au programme. Et ça change tout.

C'est vrai que ce livre a le mérite d'être original. Premièrement, contrairement à 90% des YA du même genre, ça ne se passe pas dans un lycée. Deuxièmement, le narrateur est un garçon, chose assez rare pour être soulignée. Mais surtout, ce qui fait l'originalité de ce roman, c'est que le garçon en question est un triton. C'est quand même pas tous les jours qu'on croise des histoires de sirènes, et encore moins des histoires de méchantes sirènes. Oubliez les gentilles petites sirènes d'Andersen, celles d'Attirance tiennent beaucoup plus des créatures qu'on trouve dans l'oeuvre d'Homère (je ne me souviens plus si c'est dans l'Iliade ou l'Odyssée, ou dans les deux), puisqu'elles se nourrissent des émotions des humains en les tuant, et qu'elles ne font pas vraiment preuve de pitié à l'égard de leurs victimes.
Donc, compte tenu de tout ça, ce roman sort vraiment de l'ordinaire. En apparence du moins. Parce que si on gratte un peu sous la surface, on se rend vite compte qu'il s'agit d'une romance YA tout ce qu'il y a de plus classique. Vu, vu, revu et corrigé. Ce qui ne veut pas pour autant dire que ce n'est pas bien, ne me faîtes pas dire ce que je n'ai pas dit. C'est juste que vu l'originalité du thème, je m'attendais à ce que ce soit original jusqu'au bout. Or ça ne l'est pas.

Je dois avouer que j'ai mis vraiment longtemps à rentrer dans l'histoire. Au départ, je pensais entrer dans le vif du sujet tout de suite, puisque dès les premiers chapitres on sait de quoi il va en retourner. Erreur ! Ca traine, traine, traine en longueur, il faut attendre la fin (mais quand je dis la fin, je veux vraiment dire la fin, pas le milieu ou les deux tiers) pour que ça commence à s'activer un peu. Mais ça vaut quand même le coup de s'accrocher, parce que la fin est vraiment intéressante. Autant j'ai eu du mal au début, autant j'ai dévoré les 50-100 dernières pages.

Les personnages ne m'ont que moyennement convaincue. Calder, pour un méchant triton assoiffé de vengeance, je l'ai trouvé bien mou. Heureusement qu'il se réveille un peu à la fin. Quant à Lily, disons qu'elle m'a fait ni chaud ni froid. Mais il y a quand même quelque chose que j'ai apprécié chez elle : quand Calder s'approche un peu trop d'elle et de sa famille, qu'il se met à les épier la nuit, elle ne lui saute pas dans les bras comme une certaine Bella, au contraire, elle le trouve creepy (je ne sais pas comment traduire ce mot en français) et lui dit de dégager. Ca m'énerve tellement les héroïnes de romans qui trouvent les stalkers (encore un mot intraduisible) irrésistibles !
Ce qui m'a le plus plu au niveau des personnages, c'est le sentiment d'attirance/répulsion que nous, lecteurs, éprouvons face à la fratrie de sirènes. Elles sont cruelles, mais exception faite de Maris qui est LA méchante de l'histoire, elles sont quand même sympathiques par bien des côtés, et on ne peut pas s'empêcher de les aimer, tout en réprouvant le fait qu'elles tuent des humains.

Pour finir, je dirai qu'Attirance est une romance YA classique avec un fond d'originalité. Ce n'est rien d'extraordinaire, je m'attendais à beaucoup mieux, mais j'ai quand même passé un bon moment. En plus, c'est très joliment écrit, alors je pense que ça vaut le détour malgré tous les petits défauts.
Lien : http://i-read-therefore-i-am..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          31
fangtasia
  30 avril 2013
Le style de Anne G. Brown est envoûtant, beau accompagné de descriptions détaillées, qui nous entraîne dans les paysages magnifiques du Lac Supérieur.

L'ambiance est sombre et douce à la fois, associée à une certaine tension et terreur qui va crescendo. de plus, le rythme est dynamique bien que peu d'actions. L'auteure sait nous tenir captivés par le suspense et les révélations qui augmentent au fur et à mesure de notre lecture.

Pour lire la suite, c'est sur le blog ^^
Lien : http://truebloodaddict.net/2..
Commenter  J’apprécie          30
ManonReal
  24 janvier 2018
Coup de coeur!!!! L'histoire en question se passe aux bords du Lac supérieur, vers la frontière canadienne. Calder White et ses soeurs Maris, Tallulah et Pavati sont trois sirènes et un triton dont l'unique objectif est de se nourrir des émotions de leurs victimes. Autant vous dire qu'on est loin d'Ariel et de la version Disney! Calder est devenu Triton, il a été revigoré alors que ses soeurs, adoptives sont nées sirènes. Tous les quatre n'ont pas oublié ce qui est arrivé à leur mère Nadia, tuée par un certain Hancock (je ne me rappelle plus le prénom du gars en question) Toujours est-il que ces sirènes venimeuses veulent assouvir leur vengeance sur Jason Hancock, fils du meurtrier de leur mère et père de celle dont il va tomber amoureux, Lily. L'histoire est racontée du point de vue de Calder tandis que dans le second tome ce sera au tour de Lily. le mythe des sirènes femmes-poissons est revisité de manière originale et où l'on nous montre toute l’ambiguïté de ces créatures aquatiques aussi belles qu'incisives!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
alhoa
  03 août 2015
Tout d'abord, je dois dire que j'ai été surprise car c'est la première fois que je lis un livre qui parle de Sirènes, et j'ai plutôt bien accroché.

On suit Calder, un triton, et ses 3 soeurs sirènes et ils ne sont pas du genre très gentils, mais plutôt des tueurs sans émotions.

Bon déjà l'auteur m'a convaincue, car Calder possède une Impala, et comment dire que je suis fan de cette voiture (Oui, je sais, je regarde trop la série Supernatural).

Mais outre ce détail, j'ai trouvé les personnages attachants surtout ce dernier. Il est très complexe, du fait, qu'il soit torturé, et qu'il n'accepte pas sa nature. Ses soeurs sont d'un humour tordant, je les ai également beaucoup apprécié, même Maris. Par contre, j'ai eu un peu de mal avec Lily, qui m'a insupporté tout au long de l'histoire.

J'ai trouvé que la mythologie abordée par l'auteur était peu développée, et j'ai trouvé cela très dommage. J'aurais aimé en savoir plus sur ces créatures.

En soit, j'ai bien apprécié ce roman, qui mêle aventure et romance. J'ai été étonné par la fin que l'auteur nous délivre, mais pourquoi pas.

Je me laisserais tenter par le tome 2 je pense. C'est un roman agréable pour l'été, bien qu'il ne soit pas LE livre de l'année, j'ai passé un bon moment de lecture.
Lien : http://alhoasbooks.blogspot...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20


Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Anne Greenwood Brown (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3480 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre