AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Loryane


Loryane
  25 janvier 2019
Un livre saisissant et triste ; d'une puissance monstrueuse. On découvre la vie de Billie, son existence dans les années 1960. Une époque où les femmes sont parfois encore traitées comme des esclaves, prisonnière de leur mari et de leur quotidien familial. S'occuper de la maison, des enfants, des courses, du dîner. Dans ce roman, ce n'est pas seulement la destinée de ses femmes qui est difficile ; mais les préjugés et la compréhension de chacun. Il y a, en ce temps-là ; de l'homophobie, de la xénophobie. Il faut être bien vu par tout le monde et être « normal », pour éviter les insultes et tout ce qui en découle. Billie est traitée comme une folle, une malade ; pour être tombée sous le charme d'une femme. La normalité se trouve dans le fait de se faire « battre » ou de se faire « humilier » par son époux ; où est la logique du monde ? Ce livre montre en partie le sexisme, existant depuis longtemps. La femme n'est pas un objet, c'est une humaine ; avec des sentiments et des envies, on doit les accepter, quels qu'ils soient.

Billie est âgée, pourtant en très bonne santé. Solitaire, loin de ses filles et de sa soeur ; elle est en forme, mais garde des souvenirs douloureux. Son passé n'est pas tout rose : un mari alcoolique et d'une certaine façon violent, des filles adoptives après plusieurs fausses-couches et une nouvelle voisine devenant sa plus proche amie. Mais les sentiments vont être bien plus forts, la femme d'en face l'affecte profondément. Les choix de Billie m'ont semblaient justifiés et compréhensibles, elle n'a aucun reproche à se faire — sauf celui de ne pas avoir suffisamment protégé ses filles de son secret ayant toujours existé. J'ai beaucoup aimé cette femme, avec une sensibilité exacerbée par les pertes et surtout par une difficulté à s'accepter. Elle est douce, attachante et déterminée à vivre avec son amour. le coeur est plus fort que la raison, en soi c'est le bonheur qu'elle choisit et elle a bien raison.

Et puis, il y a notre belle voisine ; Eva. Maman de quatre enfants, avec un mari difficile et agressif. C'est une femme attachante, malheureusement on n'est pas dans son esprit avec ce roman ; du coup pour se lier vraiment à elle c'est compliqué. Toutefois, les moments qu'on découvre à son côté sont vraiment intéressants. C'est une bonne mère, elle est sage et calme avec beaucoup plus de douceur que Billie. Une protectrice, une battante ; pourtant elle se cache et le fait d'avoir quatre enfants ne lui facilite pas la vie pour prendre des décisions. Je me suis prise d'affection pour Eva à travers Billie.

Cette synopsis fourmille de sentiment réel et bouleversant. Elle m'a touché au plus profond de moi-même en tant que femme, surtout avec une romance pas comme les autres, mais totalement respectable et adorable à suivre. Malgré une certaine cruauté dans la vie de nos protagonistes féminins, elles donnent de l'espoir et essayent de sourire. le suspense est présent du début à la fin, certes au début du roman on ne sait vraiment pas dans quoi on se lance ; mais plus les pages défilent et plus on est pris dedans, par les héroïnes et leurs enfants. Les longueurs empêchent une certaine addictivité au récit, c'est le seul reproche que je vais faire sur « Mémoire D elles ». Il y a énormément de rebondissements, puisque les révélations doivent se faire et les décisions sont nécessaires pour « avancer ».

T. Greenwood détient un sujet passionnant avec cette oeuvre, un thème inabordé ; surtout avec autant de détail. Généralement quand je suis captivée par un livre, je le lis d'une traite. Au contraire avec celui-ci, j'ai mis beaucoup de temps pour le découvrir ; entre longueurs et sujet poignant, c'est une lecture délicate. L'auteur charme facilement, avec une plume à la fois douce, détaillée et retransmission d'émotion parfaite. C'est clairement une écrivaine de talent, utilisant toujours les mots justes au bon moment.

En conclusion, c'est une histoire d'amour entre femmes et une romance adultère, puisque nos deux héroïnes amoureuses l'une de l'autre sont mariées. J'ai apprécié et aimé ce récit, pour sa réalité et son thème. Un beau message, avec un côté historique sur la place des femmes pendant les années 60 dans la société Américaine. Je pense malheureusement que ce n'était pas seulement en Amérique que les femmes étaient des « femmes de foyer ». le plus envoûtant dans ce roman, c'est bien évidemment l'alternance entre passé et présent, on est dans la nostalgie de Billie ; la rendant entièrement vivante. le suspense et les émotions, que dire ? Les deux points forts de cet ouvrage, c'est tellement plus qu'une histoire d'amour, la narration parle d'acceptation, de secret, de famille, et en partie de violence. Un récit sincère et profond, une romance impossible sur un style contemporain et historique. On tombe sous le charme de la plume de T. Greenwood, en dépit des quelques longueurs atténuant l'impact du sujet et de l'attachement qu'on peut avoir pour Billie et Eva.
Lien : https://lesfaceslitteraires...
Commenter  J’apprécie          10



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (1)voir plus