AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Hergé (Antécédent bibliographique)Raymond Leblanc (Collaborateur)
EAN : 9782203001220
44 pages
Casterman (04/05/1993)
3.25/5   558 notes
Résumé :
Cette bd est l'adaptation du film d'animation du même nom réalisé par BELVISION en 1972.

Le professeur Tournesol vient de mettre au point une invention permettant de reproduire n'importe quel objet à volonté.
Tintin, Milou et le Capitaine Haddock vont s'opposer à l'infâme Rastapopoulos qui, très intéressé par cette découverte de Tournesol veut s'en servir à des fins douteuses.
Que lire après Tintin et le lac aux requinsVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (24) Voir plus Ajouter une critique
3,25

sur 558 notes
5
3 avis
4
3 avis
3
6 avis
2
7 avis
1
5 avis
Je me souviens du moment de la sortie en cinéma du dessin animé Tintin et le lac aux requins. Un sacré merchandising avait organisé pour l 'événement. L'enjeu était de taille. L'essai précédent avait eu lieu en 1964, le film Tintin et les Oranges bleues. Ici, on avait visé plus simple (c'est ce que je me dis) avec un dessin animé.

Greg au scénario. Ce n'est pas n'importe qui, clairement. Mais je peux parfaitement m'imaginer que la pression était énorme. Tout comme le cahier des charges. Les contraintes et les trucs à respecter, les limites à ne pas dépasser. Les choses qui doivent être dans le scénario, etc. Puis Bob de Moor à la supervision artistique. Pas n'importe qui non plus, Bob. le scénario est relativement conforme à un album de Tintin. Des énigmes, des astuces, un méchant, de la technologie avec Tryphon, quelques jurons (très édulcorés) d'Haddock, un geste de Milou pour sauver Tintin, la Castafiore, la Syldavie... Greg secoue le tout et hop. Pas palpitant, mais correct.

Puis vient la BD, et pour des raisons qui m'échappent tout en étant relativement simples à se figurer... on va transposer le visuel du dessin animé. Et raccourcir le tout en 47 planches. Bardaf ! c'est l'embardée.

Le visuel n'est clairement pas conforme à celui donné par Hergé à son héros. Tant du point de vue de la mise en page que des personnages eux-mêmes. Les dessins n'ont pas le niveau d'Hergé. le script n'est pas suffisamment fluide et accrocheur. Spielberg, dans une interview, signalait à quel point une histoire de Tintin, c'est déjà le story board. Il n'y a plus rien d'autre à faire qu'à filmer concluait Spielberg... Ici, c'est le contraire, les concepteurs ont été incapables de retrouver le story board du dessin animé pour condenser l'aventure. Ajoutons (toujours visuellement) que les phylactères ne sont pas ceux qu'utilisait Hergé et qu'il y a une surabondance de textes "off"... On se croirait dans du Barelli... (tiens, son créateur est un certain ... Bob de Moor). le tout a terriblement mal vieilli.
Commenter  J’apprécie          70
Un dessin animé adapté en bande dessinée, même si c'est du Tintin, on est en droit de se méfier et on aurait raison. Autant le dessin animé était très convenable et rafraîchissant, autant ce Tintin et le lac aux requins version BD déçoit par ses couleurs et son atmosphère. le scénario suit évidemment celui du film, mais ici il n'y a pas les bruits du lac, les chants des enfants, les bruits dans la cave pour nous faire ressentir les choses et on peut dire que le côté trop fade ou trop sombre suivant les moments rend la lecture difficile, et c'est bien dommage, car l'histoire encore une fois méritait mieux. Dommage.
Commenter  J’apprécie          130
Très très sous-estimé... Cet album n'en est pas vraiment un -car tiré d'un film d'animation- et pourtant ! le cadre est original, l'histoire est bien ficelée. le gros bémol c'est la reprise des images d'animation pour la fabrication des vignettes. Et dans l'album recréé, c'est un résumé du film en seulement 47 pages au lieu de 62. Au début on a même droit au commencement d'une histoire abandonnée par Hergé : "Un jour d'hiver, dans un aéroport". le film est plus complet que la version sur papier, mais les voix on tendances à agacer et les mouvements sont trop saccadés... A ne pas manquer - dans la version film surtout - les innombrables détails et clins d'oeils culturels. J'en ai trouvé de nouveaux plus de 30 ans après ma première lecture ! N'oubliez pas la bande sonore non plus il y a des détails incroyables quand on y prête attention, mais chutttt ! Je ne vous dévoilerai rien !
Commenter  J’apprécie          112
Une totale déception !

J'aime beaucoup les albums de Tintin mais seulement ceux d'Hergé ! Ce qui explique probablement pourquoi celui-là ne m'a pas convaincu du tout. Il s'agit de la transposition du film en bande dessinée. Un simple album marketing à mon sens qui montre très rapidement ses défauts. le talent d'Hergé est totalement absent ici et je ne parle pas des couleurs !!

Le seul point positif, c'est de nous dévoiler une aventure inédite de TIntin tout en reprenant l'univers créé par Hergé (Syldavie, Rastapopoulos, Castafiore, Haddock, Tournesol, etc...) mais autant regarder le dessin animé plutôt que de lire cette adaptation un peu cheap !
Commenter  J’apprécie          122
Adapté du film de 1972, Tintin nous emmène en Syldavie, pays (fictif) d'Europe de l'Est où l'histoire commence par un crash en haute montagne. le jeune reporter et le capitaine Haddock sont sauvés par deux enfants natifs du coin et rejoignent le sourdingue professeur Tournesol pour découvrir sa dernière invention: roulements de tambours...la machine à reproduire n'importe quel objet ou autre en trois dimensions! Mais les choses se gâtent lorsque l'infâme Rastapopoulos, un des plus grands ennemis jurés de Tintin tente de s'emparer de l'invention. Tintin va, une fois de plus, devoir se battre et montrer toute son ingéniosité! Je mets cinq étoiles, vu que j'adore Tintin et que je ne m'en lasse pas du tout :)
Commenter  J’apprécie          112

Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
- Le fantôme de Tintin-tintin !
Rastapopoulos (Grand- Requin) : - Tintin !… Il a donc échappé à la catastrophe
Tintin : - Et oui, Grand Requin ! Allez, sortez de là tous les deux !
Rastapopoulos (Grand requin) : - Tu ne m’as pas encore !
Tintin : - OH !
Capitaine Haddock : - Vous ne vous en tirerez pas ainsi, canaille !
Rastapopoulos (Grand requin) : - Malédiction ! Le barbu ! Vivant, lui aussi !!
Capitaine Haddock : - Mille millions de Mille Sabords !..

(Le bateau dirigé par Tintin retrouve, vers le milieu du lac, une vedette de la police syldave qui recueille tous les passagers à son bord et les conduit à la ville Sprok. Le commissaire, les enfants, les Dupondt, le professeur Tournesol et les chiens Gustave et Milou les y attendent…)

- Vive Tintin ! Vive le capitaine !
- Woeha ! woeha !
- La Syldavie vous dois une fière chandelle, Tintin. Merci !

Professeur Tournesol : - Débérrassé de ce bandit, je pourrai enfin travailler en paix et perfectionner mon appareil à photocopier en trois dimensions.

Capitaine Haddock : - Ah ! Je vous demanderai alors de me reproduire quelques verres de whisky bien tassé, professeur !
Commenter  J’apprécie          70
La Castafiore : AAAH ! JE RIS DE ME VOIR SI BELLE EN CE MIROIR !!!
Tournesol : Tiens, des trompettes de cavalerie ?
Haddock : Sauve qui peut ! Mille millions de mille sabords, La Castafiore !
Commenter  J’apprécie          200
Tenez, capitaine, nous débarquons...
Mais les douaniers examinent minutieusement le sac de golf du capitaine.
Golf ... Compris? ... Club golf ... pas contrebande ! Baballe ... trou-trou ... Compris ?
Mais certainement, monsieur, vous pouvez passer. Bienvenue en Syldavie;
A-t-on idée de fouiller un sac de golf, mille sabords !
Commenter  J’apprécie          50
Jouant le tout pour le tout, Tintin plonge et traverse le siphon.
Commenter  J’apprécie          80
Allo ? ... Allo ? ... Par Ottokar ! téléphone kaputt !
Commenter  J’apprécie          80

Videos de Greg (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Greg
Le Club des Peur de Rien Les inédits 1, 2 & 3
autres livres classés : bande dessinéeVoir plus
Les plus populaires : Bande dessinée Voir plus


Lecteurs (3121) Voir plus



Quiz Voir plus

Ce cher Achille Talon !

Honneur aux dames, Achille Talon a une (éternelle) fiancée :

Anne-Sophie de la Coquillette
Marquise Virgule de Guillemets
Frénégonde de Pouille

10 questions
26 lecteurs ont répondu
Thème : GregCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..