AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782354080327
285 pages
Mnémos (28/05/2008)
3.71/5   7 notes
Résumé :
Un monde futur, proche. La Terre est devenue invivable, le désert recouvre tout tandis que la mer, devenue huileuse, est elle aussi morte. Les humains sont partis, disparus... Ils ont laissé intactes leurs constructions, leurs infrastructures et tout leur matériel.
Poussés par l’avancée du sable rouge qui détruit la vie sur terre, les créatures mythologiques n’ont plus comme dernier recours que le Ghetto, ancienne banlieue humaine d’un ville fortifiée et gard... >Voir plus
Que lire après Requiem pour Elfe noirVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Avouez que ce titre, Requiem pour Elfe noir, sonne doucement à nos oreilles comme un chant liturgique pour sombre créature enchantée ; et c'est bien le cas !

Ce John (Janos) Gregan nous englue dans un Ghetto post-apocalyptique où s'entasse quantité de créatures féériques toutes aussi avilies les unes que les autres. Des Bergtrolls, des Faunes et Kobolds côtoient des Onis, des Sylphes et des Nibelungen, chacun étant surveillé par les derniers représentants des Elfes, les Dökkalfar réunis au sein de l'Escadron noir autour de leur Reine. Rejeté de cette institution, notre antihéros Alfar, elfe noir du Ghetto, s'éveille en fâcheuse posture et s'intéresse à la mort du tout dernier Lutin. C'est donc dans un polar féérique que nous entraîne cet auteur hongrois bien peu connu.
Qui dit polar féérique dit ambiance noire. Et il faut avouer que pour une ambiance noire, voire très glauque, nous sommes servis ; je vous passe les détails sur les cadavres dégoulinants et les scènes de sexe bien trash. La couverture de Marc Simonetti (très connu pour celle de la Peur du Sage, de Patrick Rothfuss) donne d'ailleurs déjà dans l'ambiance sombre et féérique et donne bien le ton. D'autant plus qu'entre des fanatiques du Désert Rouge qui le prennent pour un prophète, son ancien employeur – la police, l'Escadron – qui le poursuit sans cesse, un vieux sage qui apparaît et disparaît quand ça lui chante, des camés et des mafieux qui détestent les fouineurs, et enfin des soutiens légèrement vacillants, l'elfe noir Alfar est bien mal loti, le pauvre. Mais surtout, pourquoi a-t-il fallu qu'il veuille élucider une mort paraissant pour tout le monde bien naturelle ?
Au service de cette intrigue enthousiasmante, l'auteur opte pour une construction qui nous fait sentir sa profonde inclination pour les lettres classiques : des citations latines de la prière du Requiem en guise de titres de chapitre, des allusions aux missions messianiques et un guide plein de sagesse prénommé Athanase. Peut-être est-ce mon côté latiniste qui s'exprime un peu trop, mais l'influence est patente et cela n'enlève rien à l'ambiance, bien au contraire, car nous marchons aux côtés d'Alfar comme témoin de son inexorable calvaire, entre fuite en avant et regards en arrière. Cette remarque sur les lettres classiques est, en fait, surtout une manière pour moi de glisser que sous le pseudonyme du hongrois John Gregan se cachait Fabien Clavel, professeur de lettres classiques, notamment en Hongrie pendant un temps.

Un bon « road trip » sombre et féérique qui, sans révolutionner le genre ou me transporter de manière radicale, me confirme que l'écriture et les automatismes de Fabien Clavel me conviennent parfaitement dans sa culture comme dans sa réflexion.

Commenter  J’apprécie          430
C'est une histoire de fées qui n'a rien d'un conte. L'univers est très sombre, les personnages du Ghetto survivent comme ils peuvent, sombrant de plus en plus dans la turpitude en espérant pouvoir rejoindre un jour les Div'hommes.
Je n'ai pas été enthousiasmée par ce livre, même si j'ai bien aimé la scène finale, grandiose, et la révélation du secret de l'immortalité (digne des séries B des années 1960). Je n'ai pas bien compris l'intérêt d'avoir introduit des personnages de fantasy dans ce qui est somme toute un roman d'anticipation assez classique. Je n'ai pas compris non plus pourquoi Fabien Clavel aurait pris un pseudonyme en faisant prétendre que le roman était traduit de l'anglais... (sans compter que le site de la Fnac présente John Gregan comme un auteur britannique d'origine hongroise : https://livre.fnac.com/a2179141/John-Gregan-Requiem-pour-elfe-noir#ficheResume )

Challenge 2020/2021
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
Tu sais ce que contient ce barillet ? susurrai-je. Des féeriballes. J’ai pas encore compris exactement comment ça marchait, mais je peux te dire que ça dépote. Le plus amusant, c’est qu’on ne sait jamais ce qui va se passer. Peut-être que ça va simplement t’arracher la tête. Peut-être que ça va cracher de l’acide et faire fondre ta sale gueule de Nibelung. Tu veux vraiment savoir ?

Commenter  J’apprécie          290
Je ne suis pas là pour être rentable. Nous sommes des inutiles et c’est notre grandeur. Est-ce que tu connais une plus belle réponse à la question : « À quoi tu sers ? » que celle-là : « À rien » ? D’ailleurs, toute autre réponse fait le lit de la tyrannie.

Commenter  J’apprécie          370
Ici, tout le monde a une mission : les Dökkalfars du Palais veulent diriger le Ghetto, les Effrits veulent la fin du monde, les Korrigans veulent manger… Nous, peut-être qu’on doit nettoyer ces rues encombrées de purin. Peut-être que c’est aussi ta mission, Dökkalfar.

Commenter  J’apprécie          190
C’était la tempête dans mes organes. Mon sang s’était fait poussière et tombait en filets, dans mes veines, comme un sablier.

Commenter  J’apprécie          280
Est-ce que tu connais une plus belle réponse à la question: "A quoi tu sers?" que celle-là: "A rien"? D'ailleurs, toute autre réponse fait le lit de la tyrannie.
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : apocalyptiqueVoir plus
Les plus populaires : Imaginaire Voir plus

Lecteurs (25) Voir plus



Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
4775 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre

{* *}